*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6814
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes Empty
MessageSujet: Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes   Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes Icon_minipostedDim 05 Oct 2014, 9:18 pm

Le Figaro 03-10-2014 - 21:38
Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes

Des témoignages révèlent les contours d'une marchandisation planifiée des femmes chrétiennes et yézidies par l'État islamique

Les témoignages qu'ont pu recueillir certains médias et un rapport de l'ONU révèlent comment l'Etat islamique transforme les femmes, violées et vendues, en valeurs marchandes.

" Est-ce que Dieu peut accepter ça ? ", c'est la question que pose Amcha, une jeune Yézidie qui a réussi à échapper à ses bourreaux. Son témoignage, livré à TF1, dévoile ce qui ressemble à une véritable orchestration de la déshumanisation des femmes par les djihadistes de Daech, l'organisation qui sévit en Irak et en Syrie. Elle y raconte s'être retrouvée parmi des femmes " vendues pour 10 ou 12 dollars ", où chacune " était destinée à 10 musulmans ". La jeune femme explique avoir été traitée comme un objet, contrainte de poser et de sourire sur les photos destinées à son futur " acquéreur ", un Syrien.

Publié jeudi, un rapport de l'ONU dénonce des violations " apparemment systématiques et étendues " incluant des viols et d'autres formes d'abus sexuels et physiques contre femmes et enfants, en plus du recrutement forcé d'enfants et des meurtres ciblés de civils des divers groupes religieux irakiens. S'il reste difficile de rassembler des informations fiables sur les crimes sexuels, le rapport compile de nombreux témoignages et signalements faits auprès de la Mission des Nations unies en Irak (Unami) faisant penser à une marchandisation planifiée des femmes.

Des récompenses destinées aux combattants
Le rapport rappelle qu'en août " 150 jeunes filles et femmes [sur près de 500 capturées], surtout des communautés yézidie et chrétienne, auraient été transférées en Syrie, soit pour en faire des récompenses destinées aux combattants de l'Etat Islamique, soit pour être vendues comme esclaves sexuelles ".

Selon des sources locales, certaines auraient été exposées sur des marchés en Irak et en Syrie. Dans la ville de Mossoul, un bureau spécial pour la vente de femmes enlevées aurait même été créé. " Les femmes et les petites filles y sont amenées avec des étiquettes de prix pour que les acheteurs fassent leur choix et négocient ", souligne encore le rapport. Selon des témoins, la vente s'adressait à de jeunes hommes. Les femmes auraient ainsi été utilisées comme " appât " pour inciter de potentielles recrues à venir gonfler les rangs de l'EI. Le rapport évoque également des conversions à l'islam et des mariages forcés.

" Dans le califat proclamé, la femme n'est pas une citoyenne, mais une esclave domestique et sexuelle à la merci de son mari ", nous expliquait Myriam Benraad, politologue spécialiste de l'Irak et chercheuse au CERI dans une interview.



"Une organisation à grande échelle"

Certains témoignages recueillis par des journalistes viennent appuyer les informations de l'ONU. Début septembre, le quotidien italien La Repubblica publiait le récit du calvaire d'une jeune Yézidie de 17 ans. Otage enlevée lors d'une offensive contre la ville de Sinjar, elle a joint le journal depuis son lieu de séquestration par téléphone, que ses ravisseurs lui avaient fourni intentionnellement. " Pour nous détruire encore plus, ils nous forcent à raconter à nos parents les détails sordides des atrocités qu'ils nous font subir ", explique-t-elle, faisant état de viols collectifs sur chaque femme. " Nos tortionnaires n'épargnent personne. Ni les femmes avec des enfants en bas-âge pas plus que les petites filles de moins de douze ans ", ajoute-t-elle.

Le reportage radiophonique d'Etienne Monin, grand reporter à France Info, dresse le même constat. " Les témoignages recueillis démontrent une organisation à grande échelle d'esclavage sexuel. Avec, même, des fillettes d'une dizaine d'années ", explique-t-il. Une femme qu'il a rencontrée a vu son mari être exécuté sous ses yeux avant d'être enfermée dans un entrepôt avec " plusieurs centaines " d'autres femmes et d'assister à la mécanique implacable : tentative de mariage forcé, viol, vente. Elle est une des rares à avoir pu s'échapper.

Une "tactique de guerre"
Ces témoignages suggèrent que la stratégie de terreur des djihadistes prend les femmes pour cible et font des violences sexuelles un arme destinée à affaiblir des communautés entières en insufflant l'horreur au c½ur même des familles. L'exemple des téléphones distribués pour que les victimes racontent leurs traitements à leurs proches est à ce titre parlant. Ce système de crime sexuel organisé au c½ur d'un conflit est d'ailleurs loin d'être nouveau. On se souvient du reportage insoutenable d'Annick Cojean dans Le Monde : " Le viol, arme de destruction massive en Syrie ". Des victimes et des témoins y décrivent de véritables campagnes de viol par les milices du régime syrien pour terroriser la population. Depuis 2008, le viol est considéré comme une " tactique de guerre " par les Nations Unies.

Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes Empty
MessageSujet: Re: Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes   Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes Icon_minipostedJeu 09 Oct 2014, 7:28 am

@Capucine a écrit:
Le Figaro  03-10-2014 - 21:38
Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes

Des témoignages révèlent les contours d'une marchandisation planifiée des femmes chrétiennes et yézidies par l'État islamique

Les témoignages qu'ont pu recueillir certains médias et un rapport de l'ONU révèlent comment l'Etat islamique transforme les femmes, violées et vendues, en valeurs marchandes.

" Est-ce que Dieu peut accepter ça ? ", c'est la question que pose Amcha, une jeune Yézidie qui a réussi à échapper à ses bourreaux. Son témoignage, livré à TF1, dévoile ce qui ressemble à une véritable orchestration de la déshumanisation des femmes par les djihadistes de Daech, l'organisation qui sévit en Irak et en Syrie. Elle y raconte s'être retrouvée parmi des femmes " vendues pour 10 ou 12 dollars ", où chacune " était destinée à 10 musulmans ". La jeune femme explique avoir été traitée comme un objet, contrainte de poser et de sourire sur les photos destinées à son futur " acquéreur ", un Syrien.

Publié jeudi, un rapport de l'ONU dénonce des violations " apparemment systématiques et étendues " incluant des viols et d'autres formes d'abus sexuels et physiques contre femmes et enfants, en plus du recrutement forcé d'enfants et des meurtres ciblés de civils des divers groupes religieux irakiens. S'il reste difficile de rassembler des informations fiables sur les crimes sexuels, le rapport compile de nombreux témoignages et signalements faits auprès de la Mission des Nations unies en Irak (Unami) faisant penser à une marchandisation planifiée des femmes.

Des récompenses destinées aux combattants
Le rapport rappelle qu'en août " 150 jeunes filles et femmes [sur près de 500 capturées], surtout des communautés yézidie et chrétienne, auraient été transférées en Syrie, soit pour en faire des récompenses destinées aux combattants de l'Etat Islamique, soit pour être vendues comme esclaves sexuelles ".

Selon des sources locales, certaines auraient été exposées sur des marchés en Irak et en Syrie. Dans la ville de Mossoul, un bureau spécial pour la vente de femmes enlevées aurait même été créé. " Les femmes et les petites filles y sont amenées avec des étiquettes de prix pour que les acheteurs fassent leur choix et négocient ", souligne encore le rapport. Selon des témoins, la vente s'adressait à de jeunes hommes. Les femmes auraient ainsi été utilisées comme " appât " pour inciter de potentielles recrues à venir gonfler les rangs de l'EI. Le rapport évoque également des conversions à l'islam et des mariages forcés.

" Dans le califat proclamé, la femme n'est pas une citoyenne, mais une esclave domestique et sexuelle à la merci de son mari ", nous expliquait Myriam Benraad, politologue spécialiste de l'Irak et chercheuse au CERI dans une interview.



"Une organisation à grande échelle"

Certains témoignages recueillis par des journalistes viennent appuyer les informations de l'ONU. Début septembre, le quotidien italien La Repubblica publiait le récit du calvaire d'une jeune Yézidie de 17 ans. Otage enlevée lors d'une offensive contre la ville de Sinjar, elle a joint le journal depuis son lieu de séquestration par téléphone, que ses ravisseurs lui avaient fourni intentionnellement. " Pour nous détruire encore plus, ils nous forcent à raconter à nos parents les détails sordides des atrocités qu'ils nous font subir ", explique-t-elle, faisant état de viols collectifs sur chaque femme. " Nos tortionnaires n'épargnent personne. Ni les femmes avec des enfants en bas-âge pas plus que les petites filles de moins de douze ans ", ajoute-t-elle.

Le reportage radiophonique d'Etienne Monin, grand reporter à France Info, dresse le même constat. " Les témoignages recueillis démontrent une organisation à grande échelle d'esclavage sexuel. Avec, même, des fillettes d'une dizaine d'années ", explique-t-il. Une femme qu'il a rencontrée a vu son mari être exécuté sous ses yeux avant d'être enfermée dans un entrepôt avec " plusieurs centaines " d'autres femmes et d'assister à la mécanique implacable : tentative de mariage forcé, viol, vente. Elle est une des rares à avoir pu s'échapper.

Une "tactique de guerre"
Ces témoignages suggèrent que la stratégie de terreur des djihadistes prend les femmes pour cible et font des violences sexuelles un arme destinée à affaiblir des communautés entières en insufflant l'horreur au c½ur même des familles. L'exemple des téléphones distribués pour que les victimes racontent leurs traitements à leurs proches est à ce titre parlant. Ce système de crime sexuel organisé au c½ur d'un conflit est d'ailleurs loin d'être nouveau. On se souvient du reportage insoutenable d'Annick Cojean dans Le Monde : " Le viol, arme de destruction massive en Syrie ". Des victimes et des témoins y décrivent de véritables campagnes de viol par les milices du régime syrien pour terroriser la population. Depuis 2008, le viol est considéré comme une " tactique de guerre " par les Nations Unies.


Comment un soit disant Musulman,fait pour se marié avec une idolâtre?Ici,je ne parle pas des Juives et des Chrétiennes!
Revenir en haut Aller en bas
 

Ces femmes méthodiquement réduites à l'esclavage sexuel par les djihadistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-