*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile
*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6814
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Empty
MessageSujet: Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects   Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Icon_minipostedSam 30 Aoû 2014, 1:33 pm

Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects


Les parents du petit Loan, qui affirmaient depuis trois jours que leur bébé avait été enlevé par un inconnu dans la Creuse, ont été placés en garde à vue, hier, pour « enlèvement, séquestration et violences », a annoncé le procureur de la République, Sébastien Farges, qui a qualifié de « très minces » les chances de retrouver l'enfant vivant.

« Des invraisemblances dans le discours »

Pour justifier le placement en garde à vue du père et de la mère, âgés respectivement de 31 ans et 24 ans, le magistrat a évoqué « des incohérences et des invraisemblances dans le discours (...), tant sur le plan matériel que sur le scénario », avec « une partie de leur propos qui semble scénarisée ». Les parents affirmaient, depuis le début de l'affaire que leur enfant, âgé de quatre mois, avait été enlevé sous leurs yeux à Chénérailles par un mystérieux ravisseur. « J'ai des raisons de penser que les parents ont participé aux faits », a poursuivi le magistrat, indiquant que le « bébé a pu subir des violences, sans savoir qui a pu les commettre ». « Nous ne travaillons que sur des hypothèses : accident domestique, un tiers », a-t-il ajouté, sans plus de détails. Le procureur s'est dit, par ailleurs, « pessimiste » sur le sort du bébé qui souffrait d'une malformation cardiaque et qui avait été opéré en juillet. Les parents avaient signalé à la gendarmerie, le 27 août au soir, la disparition de leur enfant, sur une aire de loisirs, à une dizaine de kilomètres de leur domicile, dans l'est du département. Aux enquêteurs, ils avaient déclaré que le bébé, qui se trouvait dans un couffin de type « cosy » déposé près de leur véhicule, avait été kidnappé par un inconnu alors qu'eux jouaient à la pétanque.
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Amyr
.
.
Bernard Amyr

Date d'inscription : 03/10/2010
Masculin
Messages : 921
Pays : France
R E L I G I O N : Sans, mais rosicrucien, laïc et républicain

Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Empty
MessageSujet: Re: Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects   Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Icon_minipostedSam 30 Aoû 2014, 9:55 pm

Capucine a écrit:
Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects


Les parents du petit Loan, qui affirmaient depuis trois jours que leur bébé avait été enlevé par un inconnu dans la Creuse, ont été placés en garde à vue, hier, pour « enlèvement, séquestration et violences », a annoncé le procureur de la République, Sébastien Farges, qui a qualifié de « très minces » les chances de retrouver l'enfant vivant.

« Des invraisemblances dans le discours »

Pour justifier le placement en garde à vue du père et de la mère, âgés respectivement de 31 ans et 24 ans, le magistrat a évoqué « des incohérences et des invraisemblances dans le discours (...), tant sur le plan matériel que sur le scénario », avec « une partie de leur propos qui semble scénarisée ». Les parents affirmaient, depuis le début de l'affaire que leur enfant, âgé de quatre mois, avait été enlevé sous leurs yeux à Chénérailles par un mystérieux ravisseur. « J'ai des raisons de penser que les parents ont participé aux faits », a poursuivi le magistrat, indiquant que le « bébé a pu subir des violences, sans savoir qui a pu les commettre ». « Nous ne travaillons que sur des hypothèses : accident domestique, un tiers », a-t-il ajouté, sans plus de détails. Le procureur s'est dit, par ailleurs, « pessimiste » sur le sort du bébé qui souffrait d'une malformation cardiaque et qui avait été opéré en juillet. Les parents avaient signalé à la gendarmerie, le 27 août au soir, la disparition de leur enfant, sur une aire de loisirs, à une dizaine de kilomètres de leur domicile, dans l'est du département. Aux enquêteurs, ils avaient déclaré que le bébé, qui se trouvait dans un couffin de type « cosy » déposé près de leur véhicule, avait été kidnappé par un inconnu alors qu'eux jouaient à la pétanque.
Ce genre d'événements a de quoi me mettre dans une colère noire, parce qu'il me rappelle le calvaire de la petite Fiona, entre autres. Dans tous ces cas, on retrouve des antécédents de violence familiale. Mon sentiment est qu'on ne devrait plus jamais permettre à ces monstres de sortir de prison. Plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6814
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Empty
MessageSujet: Re: Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects   Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Icon_minipostedDim 31 Aoû 2014, 8:25 am


AFP 31-08-2014 - 21:06
Creuse: les parents du bébé retrouvé mort passent aux aveux

Les parents d'un bébé de 4 mois, qui avaient voulu faire croire à un enlèvement il y a quatre jours dans la Creuse, sont passés aux aveux dimanche, reconnaissant le meurtre de l'enfant à la suite "d'une punition" qui aurait "mal tourné", dans cette famille suivie par les services sociaux.

Placés en garde à vue samedi, les parents, âgés respectivement de 31 ans et 24 ans, ont guidé les enquêteurs de la gendarmerie, dimanche en début d'après-midi, vers la commune de Saint-Sulpice-les-Champs, à une quinzaine de kilomètres de leur domicile, où le corps avait été enterré, non loin d'un étang, a indiqué la gendarmerie.

Il ne s'agit pas de la commune de Chénérailles où le couple avait déclaré que l'enfant avait été enlevé le 27 août au soir par un mystérieux ravisseur. Au contraire, Saint-Sulpice-les-Champs est située à l'opposé. Il s'agit d'un secteur vallonné, très boisé et peu peuplé. De nombreux étangs parsèment la zone.

L'étang près duquel le corps a été retrouvé n'est pas visible depuis la route, a constaté une correspondante de l'AFP. Encaissé au fond d'un vallon, il n'est accessible qu'au bout d'un long chemin de terre très pentu. Un panneau indiquant "propriété privée" est visible avant d'arriver à ce plan d'eau, entouré d'une clôture en barbelés, fermée par un portail métallique.

De source proche de l'enquête, on indique que les parents avaient affirmé au cours de leurs aveux que l'enfant était décédé à la suite d'une "punition qui a mal tourné, aux conséquences inattendues et non souhaitées".

Sollicité par l'AFP, le procureur de la République de Guéret Sébastien Farges n'a pas souhaité confirmer ces informations. "Je prolonge les gardes à vue" de 24 heures, a-t-il simplement déclaré. Une conférence de presse est annoncée au Tribunal de Guéret à 18H00.

Samedi, les parents étaient apparus comme les principaux suspects après leur placement en garde à vue, le procureur évoquant "des incohérences et des invraisemblances" dans leurs dépositions, "tant sur le plan matériel que sur le scénario", avec une partie de leurs propos qui semblait "scénarisée".

Dès le début de l'affaire, le récit de l'enlèvement de l'enfant par un inconnu, alors qu'ils affirmaient jouer à la pétanque sur une aire de loisirs, avaient soulevé des interrogations.

- Un "climat familial de violence" -

"J'ai des raisons de penser que les parents ont participé aux faits", avait déclaré samedi le procureur, indiquant que le bébé "avait pu subir des violences, sans savoir qui a pu les commettre". Il s'était également montré "pessimiste" sur le sort de l'enfant, ajoutant que des recherches avaient été menées pour tenter d'identifier des "traces de caches ou d'enfouissement".

Issu d'un milieu apparemment modeste et suivi par les services sociaux, le couple avait résidé dans plusieurs localités de la Creuse, avant de venir s'installer à Lavaveix-les-Mines (25 km de Guéret) il y a trois ans. Le père travaillait comme maçon et la mère avait exercé le métier de serveuse, selon des proches. Le couple évoluait dans un "climat familial de violence".

L'homme a notamment été condamné pour "violences" en février par le tribunal de Guéret et des faits de violences conjugales ont été rapportés.

Dès l'annonce de la disparition, un vaste dispositif de recherches avait été mis en place. Plusieurs dizaines de gendarmes, appuyés d'un hélicoptère, de chiens et de plongeurs, avaient ratissé la zone pendant trois jours, en vain.

D'emblée, le Parquet avait appelé à la prudence, se refusant à qualifier les faits, enlèvement ou disparition. Aucun appel à témoin n'avait été lancé et le dispositif alerte-enlèvement n'avait pas été déclenché.

Cette affaire n'est pas sans rappeler celle de la petite Fiona à Clermont-Ferrand. La mère de la fillette, âgée de cinq ans, avait alerté la police en mai 2013, déclarant que cette dernière avait disparu dans un parc, alors qu'elle-même s'était assoupie sur un banc.

La France entière avait alors cru à un enlèvement mais quatre mois plus tard, la mère et son compagnon, tous deux cocaïnomanes, avaient avoué le décès de la fillette, qui aurait été battue. Le couple a dit l'avoir enterrée dans une forêt. Mais, dans cette affaire, le corps de la fillette est resté introuvable.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 6814
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Empty
MessageSujet: Re: Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects   Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects Icon_minipostedLun 01 Sep 2014, 9:20 am

Creuse. Bébé mort : de "multiples coups" portés par le père
1 septembre 2014 à 21h14

Le père a semble-t-il porté de "multiples coups" mais le rôle de la mère reste à clarifier : les parents du bébé de quatre mois tué dans la Creuse et enterré près d'un étang devaient être mis en examen dans la soirée de ce lundi.

Âgés respectivement de 31 et 24 ans, le père et la mère, une famille en difficulté suivie par les services sociaux, avaient voulu faire croire à un enlèvement avant de passer aux aveux dimanche, reconnaissant des "violences" et le meurtre du petit Loan. Ils demeuraient en fin de journée dans le bureau d'un juge d'instruction du Pôle criminel de Limoges (Haute-Vienne), qui devait leur signifier leur mise en examen et un mandat d'écrou.
Lors d'une conférence de presse lundi, le vice-procureur de la République à Limoges, Bruno Robinet, a fait état de "premiers éléments d'enquête accablants pour les parents". Il a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner" par le parquet de Limoges, qui a requis le placement en détention des deux parents.
"Loan est mort des suites de violences qui lui ont été infligées. Il est acquis que des coups multiples ont été portés, et d'une violence suffisante pour entraîner le mort du bébé" qui avait subi en juillet une opération chirurgicale du coeur, a-t-il déclaré. Selon le magistrat, "l'auteur des coups serait le père, déjà condamné à plusieurs reprises et qui présente des antécédents de violences sur sa compagne". La part de responsabilité de la mère "doit être précisée dans la mesure ou rien n'indique en l'état qu'elle ait elle-même commis des violences. Ce qui est sûr c'est qu'elle n'a pas été en mesure de protéger l'enfant des coups".
La "piste fantaisiste" de l'enlèvement
Bruno Robinet a par ailleurs révélé que les parents avaient "élaboré de manière concertée un véritable scénario, voire une mise en scène" : après le décès de l'enfant qui, selon l'autopsie pratiquée lundi, remonterait entre le 20 et le 21 août, soit six à sept jours avant la dénonciation du prétendu enlèvement le 27, les parents ont promené un poupon en plastique dans leur landau et ont continué à préparer des biberons qui ont été découverts à leur domicile. Le but de ce scénario était "d'égarer les enquêteurs en les conduisant sur la piste fantaisiste" de l'enlèvement "qui n'a pas résisté très longtemps aux investigations".
Les accusés ont conduit les enquêteurs de la gendarmerie jusqu'au lieu où a été enterré le corps du nourrisson, dans un sac en plastique non loin d'un étang, sur la commune de Saint-Sulpice-les-Champs (Creuse), à une quinzaine de kilomètres de leur domicile. Dès samedi, après leur placement en garde à vue, ils étaient apparus comme les principaux suspects, le procureur de la République à Guéret, Sébastien Farges, évoquant "des incohérences et des invraisemblances" dans leurs dépositions.
Depuis le début de l'affaire, le récit de l'enlèvement supposé de l'enfant par un inconnu, le 27 août, sous les yeux des parents, avait soulevé des interrogations. Dans la salle des pas perdus du Tribunal de Limoges, le père de l'enfant, Cédric Danjeux, un homme blond de taille moyenne et aux cheveux courts, est apparu le teint blafard dans l'attente de son audition par le juge d'instruction. Issu d'un milieu modeste et suivi par les services sociaux, le couple s'était installé à Lavaveix-les-Mines (25 km de Guéret) il y a trois ans. Le père travaillait comme maçon et la mère avait exercé le métier de serveuse. Le couple évoluait dans un "climat familial de violences", l'homme ayant été condamné pour des violences commises en février sur sa concubine. Mais "les services sociaux n'ont pas été défaillants. Ils sont allés au bout de ce qu'ils pouvaient faire", avait souligné dimanche le procureur de la République à Guéret, Sébastien Farges.
Dès l'annonce de la disparition, un vaste dispositif de recherches avait été mis en place. Plusieurs dizaines de gendarmes, appuyés d'un hélicoptère, de chiens et de plongeurs, avaient ratissé la zone pendant trois jours, en vain.
Revenir en haut Aller en bas
 

Creuse. Les parents du bébé disparu sont les principaux suspects

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-