*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Pape François : prière pour la paix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4754
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Pape François : prière pour la paix   Sam 07 Juin 2014, 8:55 am

Le Pape François hôte d'une rencontre de prière pour la paix inédite

2014-06-07 Radio Vatican

La prière peut tout. Utilisons-la pour porter la paix au Moyen-Orient et au monde entier.

C’est le tweet publié par le Pape François samedi, à la veille de la rencontre de prière pour la paix en Terre Sainte, à laquelle il a convié les présidents israélien et palestinien Shimon Peres et Mahmoud Abbas, ainsi que le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée 1er.

Tous les regards seront tournés vers le Vatican ce dimanche. Le Pape François sera l’hôte d’une rencontre de prière inédite pour la paix en Terre Sainte alors que le processus de paix est en panne et que le climat de défiance s’est accentué entre Israël et les Palestiniens.

Cette initiative, qui suscite beaucoup d’espérance parmi les palestiniens, et un certain scepticisme et quelques soupçons côté israélien, aura lieu ce dimanche en fin d’après-midi dans les jardins du Vatican, près des musées.

La date, acceptée par toutes les parties, coïncide de manière providentielle avec la solennité de la Pentecôte, fête de l’Esprit Saint ; par ailleurs, la présence du Patriarche Bartholomée est lourde de signification, après la prière commune du 25 mai au Saint-Sépulcre.

A Jérusalem, le patriarche avait dit l’urgence de la paix, face au fanatisme religieux qui menace désormais la paix dans tant de régions du globe. De retour à Rome, le Saint-Père avait pour sa part demandé aux catholiques du monde entier d’accompagner cette rencontre de leurs prières : « je vous demande de ne pas nous laisser seuls », avait-il lancé. La demande officielle a été envoyée aux conférences épiscopales à travers le monde par le service diplomatique du Vatican.

Prière pour la paix dans de nombreux pays

En plein immobilisme diplomatique international, cet appel a recueilli des adhésions dans plusieurs pays : évêques, consacrés, fidèles ont accepté de se joindre à la prière.

Ainsi, en Italie et en Argentine, l’Action catholique a proposé vendredi aux paroisses, aux écoles et même aux entreprises de respecter une minute de silence et de prière, pour soutenir l’initiative du Pape François.

Au Canada, Mgr Paul-André Durocher, président de la Conférence des évêques a exhorté les catholiques et toutes les personnes de bonne volonté à prier l'Esprit Saint d’insuffler courage et force à la rencontre de ce dimanche et à tous les efforts réalisés en Terre Sainte et dans le monde entier pour la paix et la justice, la guérison et la réconciliation.

Des prières ont également été organisées en Terre Sainte, dans un lieu symbolique : la vallée de Crémisan, poumon vert de la région de Bethléem, qui risque d’être défigurée par le tracé du mur de séparation érigé par Israël.

Le curé de Beit Jala a célébré vendredi une messe sous les oliviers qui devraient être coupés si le tracé actuel est maintenu.

Par ailleurs, l’assemblée des évêques catholiques de Terre Sainte a adressé une lettre à tous les fidèles pour les inviter à prier dimanche soir au moment de la rencontre au Vatican : deux minutes de silence seront respectées et à 19h les cloches de toutes les églises sonneront à toute volée.

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4754
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Pape François : prière pour la paix   Dim 08 Juin 2014, 9:20 pm

Abbas, Peres et le Pape : trois supplications pour la paix

2014-06-08 Radio Vatican

Après le temps de prière et l'invocation pour la paix, le Pape François, puis les présidents d'Israël et de Palestine ont pris la parole.

Premier à prononcer un discours, le Pape a affirmé qu'il faut du courage pour faire la paix, « bien plus que pour faire la guerre. Il faut du courage pour dire oui à la rencontre et non à l’affrontement ; oui au dialogue et non à la violence ; oui à la négociation et non aux hostilités ; oui au respect des accords et non aux provocations ; oui à la sincérité et non à la duplicité » a martelé le Pape.

Ensuite, le président israélien Shimon Peres a voulu se présenter d’emblée comme un homme venu de la Cité Sainte, Jérusalem, le cœur battant du peuple juif. « En hébreu, a-t-il souligné, le mot Jérusalem et le mot paix ont la même racine ». Citant à plusieurs reprises l’Ecriture Sainte, Shimon Peres s’est dit convaincu qu’Israéliens et Palestiniens peuvent apporter la paix à leurs enfants, le bien-être et la prospérité.

« Nous avons tous besoin de la paix »

« Deux peuples désirent encore ardemment la paix, a-t-il affirmé. Les larmes des mères sur leurs fils sont gravées dans nos cœurs. Nous devons mettre fin aux cris, à la violence, au conflit. Nous tous, avons besoin de la paix. Paix entre égaux. Nous devons employer toutes nos forces pour l’atteindre rapidement. Même si cela demande des sacrifices et des compromis ».

le président israélien a conclu son intervention par une prière : « que celui qui fait la paix dans les hauteurs fasse aussi la paix sur nous, et sur tout Israël, et sur le monde entier, et nous disons, amen ».

Enfin, le président palestinien Mahmoud Abbas s’est exprimé au nom d’Allah, « suprêmement clément, suprêmement miséricordieux ». Il a prié Dieu de sauver Jérusalem en l’appelant « notre Cité bénie : la première Kiblah, la deuxième sainte mosquée, avec tout ce qui l’entoure ».

Il a prié au nom du peuple de Palestine, - musulmans, chrétiens et samaritains -, qui « désire ardemment une paix juste, une vie digne et la liberté, dans un Etat souverain et indépendant ».

« Une terre sûre pour les croyants »

Citant Jean-Paul II, il a souligné que « si la paix se réalise à Jérusalem, la paix sera témoignée dans le monde entier. Nous te demandons, a-t-il alors prié, de rendre la Palestine, et Jérusalem en particulier, une terre sûre pour tous les croyants, et un lieu de prière et de culte pour les adeptes des trois religions monothéistes, judaïsme, christianisme, et islam, et pour tous ceux qui désirent la visiter, comme il est décidé dans le Saint Coran ». Mahmoud Abbas a enfin souhaité une paix juste, la stabilité et la coexistence pour tous les peuples du Moyen-Orient.

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 4754
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Pape François : prière pour la paix   Dim 08 Juin 2014, 9:23 pm

Pape François : « il faut plus de courage pour faire la paix, que pour la guerre »

2014-06-08 Radio Vatican

Après avoir écouté des prières juives, chrétiennes et musulmanes en différentes langues, le Pape François a pris la parole lors de l'invocation de paix historique qui s'est tenue ce dimanche au Vatican, avec le président israélien Shimon Peres et son homologue palestinien Mahmoud Abbas.

« Pour faire la paix, il faut du courage, bien plus que pour faire la guerre », a affirmé le Pape François dans son discours, évoquant avec des accents dramatiques les victimes innocentes de la guerre et de la violence, les nouvelles générations épuisées par les conflits. « Il faut du courage pour dire oui à la rencontre et non à l’affrontement ; oui au dialogue et non à la violence ; oui à la négociation et non aux hostilités ; oui au respect des accords et non aux provocations ; oui à la sincérité et non à la duplicité » a martelé le Pape.

« L’Histoire nous enseigne que nos seules forces ne suffisent pas. Plus d’une fois, nous avons été proches de la paix, mais le malin, par divers moyens, a réussi à l’empêcher. Nous ne renonçons pas à nos responsabilités, mais nous invoquons Dieu comme un acte de suprême responsabilité, face à nos consciences et face à nos peuples. Il faut abattre les murs de l’inimitié et parcourir la route du dialogue, a conseillé François, il faut rompre la spirale de la haine et de la violence avec une seule parole : « frère ». Mais pour prononcer cette parole, nous devons tous lever le regard vers le Ciel, et nous reconnaître enfants d’un seul Père ».

Le Pape François a ensuite adressé sa prière au Seigneur, Dieu d’Abraham et des Prophètes : « Dieu Amour qui nous a créés et nous appelle à vivre en frères : rends-nous disponibles à écouter le cri de nos concitoyens qui nous demandent de transformer nos armes en instruments de paix, nos peurs en confiance et nos tensions en pardon. Et que du cœur de chaque homme soient bannis ces mots : division, haine, guerre ! Seigneur, a-t-il prié, désarme la langue et les mains, renouvelle les cœurs et les esprits, pour que la parole qui nous fait nous rencontrer soit toujours « frère », et que le style de notre vie devienne : shalom, paix, salam ! Amen ».

Au moment de saluer le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée, le Pape a qualifié sa participation de « grand don » ; un soutien précieux, le témoignage du chemin que, comme chrétiens, nous parcourons vers la pleine unité.

Le discours du Pape en intégralité :

« Messieurs les Présidents, Sainteté, frères et sœurs,Avec grande joie, je vous salue et je désire vous offrir à vous et aux distinguées délégations qui vous accompagnent, le même accueil chaleureux que vous m’avez réservé lors du pèlerinage que je viens d’effectuer en Terre Sainte.
Je vous remercie du fond du cœur pour avoir accepté mon invitation à venir ici afin d’invoquer ensemble de Dieu le don de la paix. J’espère que cette rencontre sera un chemin à la recherche de ce qui unit, pour dépasser ce qui divise.Et je remercie Votre Sainteté, vénéré Frère Bartholomée, d’être ici avec moi pour accueillir ces hôtes illustres. Votre participation est un grand don, un soutien précieux ; et le témoignage du chemin que, comme chrétiens, nous parcourons vers la pleine unité.

Votre présence, Messieurs les Présidents, est un grand signe de fraternité, que vous accomplissez en tant que fils d’Abraham, et une expression concrète de confiance en Dieu, Seigneur de l’histoire, qui nous regarde aujourd’hui comme frères l’un de l’autre et désire nous conduire sur ses voies.

Cette rencontre d’invocation de la paix en Terre Sainte, au Moyen Orient et dans le monde entier, est accompagnée par la prière de très nombreuses personnes, appartenant à diverses cultures, patries, langues et religions : des personnes qui ont prié pour cette rencontre et qui, maintenant, sont unies à nous dans la même invocation. C’est une rencontre qui répond à l’ardent désir de tous ceux qui aspirent à la paix et rêvent d’un monde où les hommes et les femmes puissent vivre en frères et non comme des adversaires ou des ennemis.

Messieurs les Présidents, le monde est un héritage que nous avons reçu de nos ancêtres, mais c’est aussi un prêt de nos enfants : des fils qui sont fatigués et épuisés par les conflits et désireux de parvenir à l’aube de la paix ; des fils qui nous demandent d’abattre les murs de l’inimitié et de parcourir la route du dialogue et de la paix afin que l’amour et l’amitié triomphent.Beaucoup, trop de ces fils sont tombés, victimes innocentes de la guerre et de la violence, plantes arrachées en pleine vigueur. C’est notre devoir de faire en sorte que leur sacrifice ne soit pas vain. Que leur mémoire infuse en nous le courage de la paix, la force de persévérer dans le dialogue à tout prix, la patience de tisser jour après jour la trame toujours plus solide d’une cohabitation respectueuse et pacifique, pour la gloire de Dieu et le bien de tous.

Pour faire la paix, il faut du courage, bien plus que pour faire la guerre. Il faut du courage pour dire oui à la rencontre et non à l’affrontement ; oui au dialogue et non à la violence ; oui à la négociation et non aux hostilités ; oui au respect des accords et non aux provocations ; oui à la sincérité et non à la duplicité. Pour tout cela, il faut du courage, une grande force d’âme.
L’histoire nous enseigne que nos forces ne suffisent pas. Plus d’une fois, nous avons été proches de la paix, mais le malin, par divers moyens, a réussi à l’empêcher. C’est pourquoi nous sommes ici, parce que nous savons et nous croyons que nous avons besoin de l’aide de Dieu. Nous ne renonçons pas à nos responsabilités, mais nous invoquons Dieu comme un acte de suprême responsabilité, face à nos consciences et face à nos peuples. Nous avons entendu un appel, et nous devons répondre : l’appel à rompre la spirale de la haine et de la violence, à la rompre avec une seule parole : « frère ». Mais pour prononcer cette parole, nous devons tous lever le regard vers le Ciel, et nous reconnaître enfants d’un seul Père.

C’est à Lui que je m’adresse, dans l’Esprit de JESUS-Christ, demandant l’intercession de la Vierge Marie, fille de la Terre Sainte et notre Mère :
Seigneur Dieu de paix, écoute notre supplication !

Nous avons essayé tant de fois et durant tant d’années de résoudre nos conflits avec nos forces et aussi avec nos armes ; tant de moments d’hostilité et d’obscurité ; tant de sang versé ; tant de vies brisées, tant d’espérances ensevelies… Mais nos efforts ont été vains. A présent, Seigneur, aide-nous Toi ! Donne-nous Toi la paix, enseigne-nous Toi la paix, guide-nous Toi vers la paix. Ouvre nos yeux et nos cœurs et donne-nous le courage de dire : ‘‘plus jamais la guerre’’ ; ‘‘avec la guerre tout est détruit !’’. Infuse en nous le courage d’accomplir des gestes concrets pour construire la paix. Seigneur, Dieu d’Abraham et des Prophètes, Dieu Amour qui nous a créés et nous appelle à vivre en frères, donne-nous la force d’être chaque jour des artisans de paix ; donne-nous la capacité de regarder avec bienveillance tous les frères que nous rencontrons sur notre chemin. Rends-nous disponibles à écouter le cri de nos concitoyens qui nous demandent de transformer nos armes en instruments de paix, nos peurs en confiance et nos tensions en pardon. Maintiens allumée en nous la flamme de l’espérance pour accomplir avec une patiente persévérance des choix de dialogue et de réconciliation, afin que vainque finalement la paix. Et que du cœur de chaque homme soient bannis ces mots : division, haine, guerre !
Seigneur, désarme la langue et les mains, renouvelle les cœurs et les esprits, pour que la parole qui nous fait nous rencontrer soit toujours « frère », et que le style de notre vie devienne : shalom, paix, salam ! Amen.

Revenir en haut Aller en bas
 

Pape François : prière pour la paix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» prière pour la paix de son ame
» Prière pour la paix
» Prière pour la Paix de Saint François D'assise
» 1er Janvier: Sainte Marie Mère de Dieu, Prière pour la Paix
» Prière pour la paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-