*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?   Ven 03 Jan 2014, 6:50 am

Aujourd'hui, lorsqu'on évoque le conflit entre les Israéliens et les Palestiniens, le sentiment d'impasse prévaut.

"Un état Palestinien serait un suicide national" déclare Naftali Bennet du parti "le foyer juif".
Pour ce représentant du parti nationaliste religieux, il faut être intransigeant sur la question palestinienne, poursuivre la colonisation et annexer une partie de la Cisjordanie, au mépris de tout accord ! Même s'il tente d'avancer caché, derrière les interventions du parti nationaliste, la volonté de l'orthodoxie et donc de l'affrontement religieux est sous-jacente.

A l'approche des élections du 22 janvier, la surenchère à droite va probablement obliger Netanyahou a mettre un nouveau "coup de barre"... s'il veut gagner ! Un signe : il s'est rendu dans un territoire illégalement occupé par des colons en Cisjordanie.
Après ce geste sans équivoque, les travaillistes ont-ils encore suffisament de poids pour permettre la réouverture du dialogue avec la Palestine ?
Alors, Etat Palestinien ou pas... quelle est la moins mauvaise des solutions pour le Likoud ? Quelle va être l'orientation dans la dernière ligne... droite ?

Shlomo Sand Historien israélien, auteur de «Comment la terre d'Israël fut inventée», affirme ceci : Je critique sévèrement la position israélienne, qui ne s’appuie que sur un rapport de force. En ce début de XXIe siècle, je donne raison aux Palestiniens. À partir de 2002, alors qu’ils avaient voté avec toute la Ligue Arabe la reconnaissance de l’État d’Israël, dans ses frontières de 1967, l’État hébreu n’a pas voulu accepter cette offre de paix.
Je peux critiquer certaines positions palestiniennes, mais sur l’essentiel, à savoir la reconnaissance mutuelle, les Palestiniens sont les plus proches d’accepter une solution à deux États, qui existeraient l’un à côté de l’autre. Le gouvernement israélien est très loin de reconnaître un État palestinien –et nous, Israéliens, continuons à coloniser la Cisjordanie !
Je me sens proche de la position adoptée par le courant laïc palestinien : reconnaissance mutuelle, création de deux États, de préférence confédérés. On ne peut pas vivre sans les Arabes au Proche-Orient. C’est cette question que j’aborde dans mon ouvrage, « Comment la terre d’Israël fut inventée »*.
En 1948, à la naissance de l’État d’Israël, le monde arabe ne voulait pas accepter son existence. Soixante-cinq ans plus tard, c’est l’inverse : c’est Israël qui ne veut pas accepter un État palestinien sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale commune. Je tente d’expliquer dans mon livre cette inversion incroyable.
Je critique sévèrement la position israélienne, qui ne s’appuie que sur un rapport de force : faire en sorte d’opposer un État fort face à une autorité palestinienne faible. Je ne pense pas que la paix soit envisageable dans ce cadre.
Dans mon livre, je fais comprendre la logique territoriale sioniste, depuis la naissance d’Israël. Israël ne peut quitter les territoires occupés car les terres historiquement habitées par des Juifs n’étaient pas Haifa ou Tel Aviv, mais justement Jérusalem, Hébron, Naplouse ou Bethléem.
Il résulte de cette contradiction profonde que le sionisme modéré n’arrive pas à s’imposer dans la politique israélienne. Sans être fataliste, je suis très pessimiste. L’Histoire ne se fait pas dans le rapport de force, mais actuellement c’est lui qui décide.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?   Ven 03 Jan 2014, 6:52 am

L'armée israélienne mène un raid contre une base palestinienne au sud du Liban

Un raid aérien a été mené, vendredi 23 août, par l’armée israélienne contre «un objectif terroriste» au Liban, en riposte aux roquettes tirées la veille contre son territoire, a indiqué Tsahal. Par ailleurs, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement nationaliste d'extrême-gauche, indique qu’une de ses bases a été prise pour cible.
Un porte-parole de ce groupe palestinien a ainsi expliqué à la chaîne libanaise Al Manar, proche du Hezbollah, qu’un missile avait frappé sa base à Naameh, une ville située entre Beyrouth et Saïda, sans faire de victimes ni de dégâts majeurs. Ce membre du FPLP-CG, Ramez Moustapha, a ajouté à l’AFP que «vers 4 heures, l’aviation israélienne a lancé un obus sur la vallée de Naamé, sans faire ni victimes, ni dégâts».
Réponse militaire à des tirs de roquettes
Cette attaque intervient quelques heures après le tir de quatre roquettes sur l’Etat hébreu, a rapporté l’agence nationale libanaise. «Israël ne tolérera pas les agressions terroristes provenant du Liban», avait alors précisé un porte-parole de l'armée. L’armée israélienne «tient le Liban et les forces armées libanaises (...) pour responsables de cette attaque», avait indiqué un précédent communiqué de l’armée israélienne, précisant que les roquettes avaient été tirées par des jihadistes. En effet, l’attaque avait été revendiquée sur Twitter par un responsable des Brigades Abdallah Azzam, un groupe lié à Al-Qaeda qui avait déjà revendiqué des attaques analogues contre l’État hébreu en 2009 et en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?   Ven 03 Jan 2014, 6:55 am

Ce qui est anti-israélien, c’est de laisser Israël dans l’impunité
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Féminin
Messages : 9561
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : Déiste,

MessageSujet: Re: Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?   Ven 03 Jan 2014, 6:59 am

Du côté des Palestinens, la communauté est en attente de la reconnaissance d'un État qui soit le leur depuis près de 60 ans. Côté Israélien, la communauté est divisée. A la tête de l'opposition à la création d'un État palestinien, on trouve le gouvernement de Benjamin Netanayhou, le Premier ministre. En ce qui concerne la population israélienne, elle est partagée. En effet, et contrairement à l'idée reçue, de nombreux Israéliens sont favorables à la création d'un État palestinien. Ils n'y mettent qu'une condition, c'est que la sécurité d'Israël soit à la fois assurée et respectée. Enfin, du côté des européens, il semble bien que tout le monde soit d'accord sur la création d'un tel État même si on est conscient qu'un accord ne résoudrait pas nécesairement les problèmes et que par ailleurs il n'est pas certain que cela amènerait la paix entre deux peuples qui se combattent depuis des décennies. En effet, si un accord était possible et si on accepte l'idée d'un État palestinien, alors la suite logique est de lui donner des frontières et là, on ne peut jurer de rien parce que un tel accord obligerait les deux partis à négocier ces frontières ce qui impliquerait très probablement des échanges de territoires qui devront prendre en compte les colonies israéliennes qui se sont installées et qui croissent encore, ce qui a pour effet de compliquer une situation qui l'est déjà beaucoup.
Enfin le problème principal ne vient ni du côté palestinien, ni du côté israélien, ni de l'Europe, mais des Etats-Unis. Barack Obama a fait un revirement complet puisqu'il y a un peu plus d'un an il disait encore souhaiter la création de cet État palestinien. Si en Europe, l'opinion est très largement favorable à la création d'un Etat palestinien, il n'en est pas de même aux États-Unis où le président est soumis à une double pression. Il y a tout d'abord la communauté juive de ce pays qui est rangée du côté du gouvernement Netanayhou. Elle est très importante et ne veut pas entendre parler d'un État palestinien (une récente élection partielle à New York le démontre) et puis il y a également l'opinion américaine qui d'une manière générale n'est pas favorable aux Palestiniens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Palestiniens, Israéliens, qui a raison ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le pape François invite Palestiniens et Israéliens au Vatican prier pour la paix
» Sémite, Hébreu, Israélite, Juif, Sioniste, Israélien...
» Foudre en boule ou foudre globulaire
» Les émeutiers anti-israéliens payés et préparés
» Haïti, les Israéliens aident, les pays Arabes non...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: AGNOSTIQUE :: Déistes, Théistes ...-