*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 Persécutions des Chrétiens dans le Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
RAMOSI

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 13761
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Empty
MessageSujet: Persécutions des Chrétiens dans le Monde   Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Icon_minipostedSam 14 Déc 2013, 8:04 pm

Rappel du premier message :



Une ministre britannique musulmane prend la défense des chrétiens d’Orient

Chargée des religions dans le cabinet britannique, et numéro deux du Foreign Office, la ministre britannique Sayeeda Warsi alerte sur la situation des chrétiens d’Orient.


19/11/13

La ministre britanique Sayeeda Hussain Warsi, chargée de « la foi et des communautés religieuses » au sein du ministère des affaires étrangères
Cette musulmane d’origine pakistanaise, affirme avoir eu des « discussions franches » avec plusieurs ministres pakistanais à ce sujet.

« De plus en plus souvent, la religion est utilisée comme un moyen de division, de ségrégation, de discrimination et de persécution. Partout dans le monde, les gens sont pris pour cible et chassé simplement pour la foi qu’ils suivent ou leurs convictions. Bahaïs, chiites, sunnites et alaouites… Mais aussi hindous, sikhs, les athées. Mais aujourd’hui, je veux me concentrer sur une religion qui souffre particulièrement à la suite des bouleversements que vit le Moyen-Orient : le christianisme. »

Ainsi s’est ouvert le discours de Sayeeda Warsi, ministre britannique chargé des religions et également numéro 2 du ministère des affaires étrangères, vendredi 15 novembre à l’Université de Georgetown, à Washington. Intitulé « Une réponse internationale à une crise globale », et publié sur le site Internet de Lady Warsi, il appelle la communauté internationale à accroître ses efforts en matière de « tolérance religieuse ».

Sur un ton parfois personnel – racontant son découragement lors d’une visite en Terre Sainte à la vue « d’églises désertes à Bethléem, là où leur foi est née » – la jeune ministre de 42 ans a livré un réquisitoire contre les « persécutions » et « punitions collectives » dont sont victimes les chrétiens dans plusieurs pays du Moyen-Orient, en particulier en Syrie, au Pakistan et en Iran.

Pour des raisons diverses, a-t-elle convenu, « guerres civiles, troubles sociaux et corruption, transition politique, l’autoritarisme ou encore terrorisme ». Mais très souvent, regrette-t-elle, « la foi est utilisée en appui de ces autres divisions ». Confronté à « un « exode de masse (…), il existe un réel danger que le christianisme disparaisse dans certaines régions », prévient-elle.

Pas une menace pour l’identité

Alors que faire ? Ses nombreux voyages à l’étranger ont évidemment montré à la jeune ministre l’insuffisance des lois – « certains des États les plus répressifs au monde garantissent théoriquement la liberté religieuse dans leurs constitutions » – elle appelle la communauté internationale à faire de cette liberté, inscrite à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, la « priorité », « comme l’a fait le gouvernement britannique ».

Témoignant de son expérience personnelle – l’arrivée de sa famille du Pakistan dans les années 1960, sa vie de « pratiquante d’une religion minoritaire, l’islam, dans un pays à majorité chrétienne » – celle qui est devenue en 2010 à la fois chef du parti conservateur et première musulmane ministre dans un gouvernement britannique en tire une conviction : « On dit parfois que les sociétés ont besoin de diluer leur foi afin de s’adapter aux autres. Mon expérience du pluralisme (en Grande-Bretagne) m’a montré le contraire. Je sais que la présence d’autres religions n’est pas une menace pour une identité ».

C’est donc au sein des organisations internationales (ONU notamment), dans ses relations bilatérales ou encore avec les ONG qu’elle tente désormais de faire reculer l’idée selon laquelle « il y aurait un monde musulman et un monde chrétien ». Quitte parfois à engager des « conversations très franches » avec des ministres au Pakistan, comme la jeune femme l’a raconté sur la radio BBC 4, pour leur rappeler « que les hauts responsables politiques ont le devoir de dénoncer la persécution et établir une norme pour la tolérance ».

Argument financier

Dans ce combat, elle n’hésite pas à faire valoir l’argument financier. « Mesdames, messieurs, la persécution est mauvaise pour les affaires ! Protéger les minorités est la bonne chose à faire moralement, mais c’est aussi la bonne chose à faire socialement, économiquement et politiquement », a-t-elle lancé aux Américains venus l’écouter à Washington.

« La recherche universitaire, y compris ici à Georgetown, a prouvé le lien entre la liberté religieuse et la capacité d’une société à prospérer ». Enfin, la réponse à cette crise ne doit pas être « elle-même sectaire », estime la ministre. « Lorsqu’une bombe explose dans une église pakistanaise, la nouvelle ne doit pas se répercuter à travers les communautés chrétiennes mais remuer le monde entier. »

À ses yeux, le « consensus international existe », sous la forme d’une résolution du Conseil des droits de l’homme sur le traitement des minorités et la tolérance envers les autres religions. L’enjeu, désormais, est de l’appuyer sur une « volonté politique », rapporte le quotidien britannique The Guardiandans l’article qu’il lui a consacré. « La façon dont une minorité est traitée après un incident extrémiste est très dépendante de la tonalité que les politiques ont fixée. Ceux-ci ont donc la responsabilité de donner le ton, pour marquer les limites juridiques de ce qui sera ou ne sera pas toléré. »

A.-B. H.




Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/01/2009
Messages : 14866

Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Persécutions des Chrétiens dans le Monde   Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Icon_minipostedMer 13 Nov 2019, 11:08 am

@Capucine a écrit:
@BenJoseph a écrit:
Etrange, la page n'existe pas (plus)  

Il faut être abonnés pour voir la page.

Ah bon ?
Pourtant il n'est pas précisé qu'il fait être abonné !
"Désolé, la page que vous recherchez n’est plus disponible à cette adresse.
Si le problème persiste vous pouvez obtenir de l'aide sur votre abonnement ou le
fonctionnement du site en contactant notre service clients par formulaire ou au +33(0)1 74 31 15 02 du
Lundi au vendredi (entre 8h30 à 19h)"

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 12/12/2011
Messages : 5719

Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Persécutions des Chrétiens dans le Monde   Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Icon_minipostedSam 23 Nov 2019, 10:34 am


Au Nicaragua : agression physique de personnes consacrées


Au Nicaragua, un prêtre et une religieuse ont été agressés dans la cathédrale de Managua qui abritait des opposants au président Daniel Ortega.


Le Père Luis Alberto Herrera, recteur de la cathédrale, explique qu’une dizaine de manifestants de l'opposition se trouvaient dans l'édifice ce 19 novembre. Des militants pro-gouvernementaux, qui ont déclaré faire partie de la "Communauté chrétienne de San Paul Apôtre", ont alors occupé la cathédrale en mesure de protestation. Ils s’en sont ensuite pris au Père Rodolfo Lopez et à Sœur Arelys Guzman qui voulaient mettre fin à leur manœuvre. Dans un communiqué, l'archidiocèse de Managua a déclaré condamner «ces actes d'intimidation qui ne contribuent pas à la paix».



Menace contre les lieux de culte et les personnes consacrées



Ce n’est pas la première fois qu’un lieu de culte est la cible d’une attaque orchestrée par des sympathisants du président nicaraguayen. Au mois de juin, déjà, plusieurs fidèles avaient été blessés par de violents jets de pierre à la sortie de la cathédrale de Leòn.




Le cardinal Leopoldo Brenes, archevêque de Managua, avait alors exhorté à «la paix et à la réconciliation» en insistant sur l’importance du dialogue. Il a de nouveau adopté, ce 19 novembre, le rôle de médiateur qui est le sien depuis le début de la crise en  demandant au président Ortega de «prendre des mesures immédiates pour que les églises catholiques soient respectées». La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) s’est elle aussi inquiétée des «agressions physiques commises à l’encontre de certaines personnes consacrées» et a revendiqué une meilleure garantie des «droits des Nicaraguayens qui manifestent leurs douleurs et leurs besoins».



Une crise politique qui se prolonge



Le Nicaragua traverse en effet une grave crise politique depuis le printemps 2018. Après l’annonce d’une réforme de la sécurité sociale, plusieurs manifestations réclamant le départ du président ont été réprimées de manière sanglante. Selon la Conférence des provinciaux jésuites d’Amérique latine et des Caraïbes (CPAL), le gouvernement porte la responsabilité de 328 morts et 800 détentions arbitraires depuis le début de la crise.


Le Pape se prononce en faveur des prisonniers politiques



Le Pape François a spécifiquement demandé au président Ortega de libérer tous les prisonniers politiques avant Noël. Ce message a été transmis au chef de l’État par le nonce apostolique au Nicaragua, Mgr Waldemar Sommertag.


Le cardinal Leopoldo Brenes, archevêque de Managua, a par ailleurs affirmé que le souverain pontife se tient particulièrement bien informé de la situation du pays et cherche à «faciliter le retour au calme, à la légalité et au dialogue».



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 13761

Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Persécutions des Chrétiens dans le Monde   Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Icon_minipostedVen 10 Jan 2020, 10:59 pm




2009 Persécution des chrétiens d'Algérie
.

Chretiens danslemonde







Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
Capucine

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 5719
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Persécutions des Chrétiens dans le Monde   Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Icon_minipostedSam 11 Jan 2020, 10:40 pm

4 séminaristes ont été enlevés au Nigéria
Les chrétiens ont une nouvelle fois été pris pour cible au Nigéria. Quatre séminaristes ont été kidnappés par des hommes armés le 8 janvier dernier.

L’événement s'est produit il y a trois jours, le 8 janvier entre 22h30 et 23h00 heures locales, mais la nouvelle n'a été diffusée par les médias locaux et relatée par les témoins qu'au cours de ces dernières heures.


Le raid a eu lieu au grand Séminaire du Bon Pasteur à Kaduna, dans l'état du même nom, situé dans le centre du pays. Des hommes armés sont arrivés dans les locaux, et ont ouvert le feu, selon la reconstitution opérée par un média local. «Après le comptage des étudiants avec les agents de sécurité, quatre séminaristes ont été déclarés disparus. Veuillez dire une prière pour leur libération» a transmis à The East African l’un des prêtres responsables du séminaire. La police locale a assuré que tout était fait pour retrouver les séminaristes enlevés.


Selon l’association Aide à l’Église en Détresse, une rançon pour leur libération a été exigée par les ravisseurs, dont on ignore encore l’identité.



Au Nigeria, les chrétiens sont particulièrement victimes d'actes de violence, le plus souvent de la part de groupes islamistes. 


(Avec L’Osservatore Romano)




https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-01/nigeria-enlevement-seminaristes-pretres-attaque-chretiens.html
Revenir en haut Aller en bas
BenJoseph
Co-Admin
Co-Admin
BenJoseph

Date d'inscription : 08/01/2009
Masculin
Messages : 14866
Pays : Ile de France
R E L I G I O N : Chrétienne

Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Persécutions des Chrétiens dans le Monde   Persécutions des Chrétiens dans le Monde - Page 3 Icon_minipostedDim 12 Jan 2020, 2:37 am

@Capucine a écrit:
4 séminaristes ont été enlevés au Nigéria
Les chrétiens ont une nouvelle fois été pris pour cible au Nigéria. Quatre séminaristes ont été kidnappés par des hommes armés le 8 janvier dernier.

L’événement s'est produit il y a trois jours, le 8 janvier entre 22h30 et 23h00 heures locales, mais la nouvelle n'a été diffusée par les médias locaux et relatée par les témoins qu'au cours de ces dernières heures.


Le raid a eu lieu au grand Séminaire du Bon Pasteur à Kaduna, dans l'état du même nom, situé dans le centre du pays. Des hommes armés sont arrivés dans les locaux, et ont ouvert le feu, selon la reconstitution opérée par un média local. «Après le comptage des étudiants avec les agents de sécurité, quatre séminaristes ont été déclarés disparus. Veuillez dire une prière pour leur libération» a transmis à The East African l’un des prêtres responsables du séminaire. La police locale a assuré que tout était fait pour retrouver les séminaristes enlevés.


Selon l’association Aide à l’Église en Détresse, une rançon pour leur libération a été exigée par les ravisseurs, dont on ignore encore l’identité.



Au Nigeria, les chrétiens sont particulièrement victimes d'actes de violence, le plus souvent de la part de groupes islamistes. 


(Avec L’Osservatore Romano)




https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-01/nigeria-enlevement-seminaristes-pretres-attaque-chretiens.html

"L'islam est religion de paix et de tolérance", nous prêchent ces barbus qui, paraît-il, aiment "JESUS" ....
Revenir en haut Aller en bas
 

Persécutions des Chrétiens dans le Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: INTER-RELIGIEUX :: Les persécutions politico-religieuses-