*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  Contribution  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 

 MOHAMET ET LA POESIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedSam 23 Nov 2013, 6:25 pm

Rappel du premier message :

---- Le Cercle des Poètes Disparus



La poésie a marqué de son emprunte la civilisation arabo-musulmane en commençant à se développer à l’époque du règne de la dynastie Omeyyade (661 - 750) et acquit ses lettres de noblesse sous l’ère Abbasside (750 - 1258). Les Omeyyades donnaient libre cours aux poètes qui pouvaient aborder toute sorte de sujets, n’en déplaisent aux religieux : femmes, alcool, homosexualité, critiques du pouvoir et de la religion, quoique le thème dominant était l’amour. Parmi les porteurs du titre d’amîr al-mou’minîn, al-Walîd II (m. 744) était un poète sans grands égards pour l’islam et 'Abdullah ibn al-Mou'taz (m. 908) décrivait en vers le train de vie des commandants des croyants et prédit la décadence des califats, il en fut assassiner par strangulation. Les califes avaient à leur service des poètes qui leur composaient des panégyriques afin de répliquer aux satires de l’opposition, c’était le moyen de propagande le plus efficace. Avec l’arrivée de la famille Abbasside au pouvoir, la liberté d’expression fut considérablement limitée. Bachâr ibn Bourd (m. 783) fut le porte-étendard  et le martyre de cet art littéraire. D’origine perse, il se fit connaitre par ses poèmes érotiques qui ne furent pas du goût du calife al-Mahdi (m. 785) avec lequel il s’était associé. On le somma de cesser d’écrire ses odes libertines, mais n’écoutant que son courage, il s’entêta à coucher ses fantasmes sur papier. Bachâr fut accusé d’hérésie. Emprisonné puis battu à mort, son corps fut jeté dans le fleuve du Tigre. D’autres poètes de génie se singularisèrent par leurs rimes anticonformistes au péril de leur vie tels que Mouti’ ibn Iyas (m. 787), célèbre pour ses compositions blasphématoires et touchant à l’homosexualité ; Moslim ibn Walid (m. 823), auteur de poèmes exaltant les plaisirs charnels ainsi que les beuveries ; ou encore Omar Khayyam (m. 1131), amateur de vin et libre penseur. La poésie reste très imprégnée dans la culture arabe du troisième millénaire. Chaque année, une chaine de télévision d’Abou Dhabi diffuse un show très populaire dans les pays du Golfe : « le Poète du Million », un concours de poésie regroupant  des métromanes de diverses nationalités dont le vainqueur remporte un million de dollars. En 2010, une participante défraya la chronique par ses vers affûtés et séditieux à l’égard des ‘oulemâ’ conservateurs. Hissa Hilal, une mère de famille saoudienne d’une quarantaine d’années et vêtu du niqab, récita avec bravoure sa composition « le choc des fatâwa » devant un parterre d’admirateurs qui l’acclamèrent : « quand je dévoile la vérité, un monstre surgit de sa cachette, barbare dans la pensée et dans les actes, en colère et aveugle ; portant la mort comme vêtement et bardé d’une ceinture (en référence aux attentats suicides) ». Elle gagna le troisième prix, six cent seize mille dollars, assorti de quelques menaces de mort. Cependant, l’essor de la poésie dans le monde musulman n’aurait jamais dû voir le jour ; c’est un art proscrit par le coran, une création inspirée par les démons. Pour pallier à cela, les califes Omeyyades amoureux des rimes, avec l’aide des historiens et traditionnalistes, falsifièrent le coran et fabriquèrent un passé fictif où les joutes poétiques octroyaient gloire et honneur aux lauréats ainsi qu’à leurs clans.
La version officielle
Les Arabes païens étaient des passionnés de poésie et il n’était pas rare de voir s’affronter les spécialistes dans des duels acharnés. Les Qoraychites accrochaient aux murs de la Ka’aba en signe d’admiration, les plus beaux poèmes inscrits en lettres d’or, ils étaient comme des trophées pour les champions de la rime héritant de cette manière d’un profond respect et d’une grande notoriété ; ces sept éblouissantes compositions suspendues étaient appelées les mou’allaqât. Leurs auteurs étaient d’après Ibn Kathir (m. 1373) : Imroû al-Qaïs, Nâbigha al-Dhibyâni, Zouhayr ibn Abi Soulma, Tarafa ibn al-‘Abd ibn Soufyan,  ‘Antar ibn Chaddâd,  ‘Alqama ibn ‘Abda et Labîd ibn Rabi’a, plusieurs autres noms circulent, on parle notamment de al-Hârith ibn Hilliza. Mahomet enviait leur renommé. Se forger une réputation de poète éloquent était un excellent moyen de propager sa nouvelle foi, il adapta donc le style poétique à la révélation coranique sans pour autant obtenir le succès escompté. Son auditoire l’accusait de conter d’anciennes légendes (8.31, 27.68, 68.15, 83.13) qu’il écrivait sous la dictée d’un enseignant (25.5). « Nous avons placé sur leur cœur des enveloppes [afin] qu’ils ne le comprennent pas. Nous avons mis une fissure dans leurs oreilles. S’ils voient quelque aya, ils ne croient pas en elle »1 (6.25), se défend le prophète. Les idolâtres insinuèrent qu’il était possédé étant donné que « les Arabes de l’époque préislamique, écrit Tabari, croyaient au démon de la poésie et pensaient qu’un grand poète était directement inspiré par les démons »2. Le coran garda la trace de ce reproche adressé au Messager de Dieu dans un contexte polémique : « allons-nous délaisser nos Dieux pour un poète possédé ? » (37.36), mais c’est depuis son enfance que les soupçons pesèrent sur lui à cause de son comportement étrange et de ses fréquentes crises d’épilepsie : « elle (Amina, la mère de Mahomet) dit : « as-tu crains pour lui l’action de Satan ? » Je (Halima sa nourrice) répondis : « oui ! »3. Oum Jamîl, pour sa part, fut persuadée qu’il était sous l’emprise du démon. C’était une poétesse et la femme d’Abou Lahab, l’ennemi juré du prophète, « Ô Mohammed, je crois que ton diable t’a abandonné car je ne l’ai pas vu avec toi depuis deux ou trois nuits »4, observa-t-elle, alors que l’Envoyé de Dieu était immobilisé en raison d’une maladie. C’est à son propos que descendirent les versets 111.4-5. Quand elle l’eut appris, elle composa un vers et tourna le prophète en ridicule par un piquant jeu de mot en rapport avec son prénom, « celui qui mérite le blâme ».
Nous avons désobéi à un homme qui mérite le blâme Mudamam
Nous avons refusé sa mission, nous avons refusé sa religion5
Dans d’autres passages coraniques, les adversaires de Mahomet l’houspillent de n’être qu’un médiocre versificateur : « poète ! Nous l’attendons lors de l’incertitude du trépas ! » (52.30), « amas de rêves ! Il l’a forgé ! C’est un poète ! Qu’il nous apporte un signe identique à ce dont furent chargés les premiers [Envoyés] ! » (21.5)6. ‘Omar ibn al-Khattab (m. 644), grand compagnon et second calife de l’empire musulman, pointa lui aussi du doigt la ressemblance frappante de la révélation avec la poésie :
Avant d’embrasser l’islam, j’étais sorti contrarier l’Envoyé. Je l’avais trouvé dans la mosquée : il m’avait devancé. Alors je m’étais mis debout derrière lui. Il avait fait l’ouverture avec la sourate al-Wâqi’a. Je m’étais donc mis à m’étonner de la formation du coran. J’avais dit : « Par Dieu ! Celui-là est un poète, comme le disent les Qoraychites ». Il avait alors récité « ce n’est pas la parole d’un poète ! Comme vous êtes de peu de foi ! » (69.41). J’avais donc dit : « c’est un devin ». Il avait alors récité « ni la parole d’un devin ! Comme vous êtes de courte mémoire ! [C’est] une révélation du Seigneur des mondes » (69.42-43). C’est, par conséquent, que l’islam avait retenti dans mon cœur d’un total retentissement.7
Mahomet se dégagea de leurs accusations en objectant que ce style littéraire ne lui fut jamais enseigné : « nous ne lui avons pas appris la poésie : [cela] ne convenait pas à lui » (36.69), puis opta pour une meilleure stratégie en vilipendant les poètes et leurs auditeurs : « de même les poètes sont suivis par les errants. Ne vois-tu point qu’en chaque vallée ils divaguent et disent ce qu’ils ne font point ? » (26.224-226) ; et vomissait la poésie « il vaut mieux se remplir le corps de pus que de le remplir de poésie »8. Ainsi, l’Envoyé de Dieu était le seul de la progéniture d’Abd al-Mouttalib qui ne récitait officiellement pas de poésie. Le sujet de prédilection des satiristes était le prophète, ses compagnons, et l’islam. Cela faisait enrager Mahomet qui ne supportait pas la critique et les moqueries à son égard, il souhaitait les faire taire en empalant leurs têtes sur un pic, cependant, les musulmans étaient encore trop faibles, peu nombreux, et non aguerris au combat pour pouvoir se débarrasser d’eux, mais ce n’était que partie remise. Il se lança par conséquent dans une campagne de dénigrement et de répression contre les fauteurs de troubles rimailleurs qu’il traitait de malfaiteurs et de suppôts de Satan, « les plus grands criminels sont les poètes qui satirisent des tribus entières »9, « si je (…) compose de la poésie, je suis le genre de personne qui ne se soucie pas de ce qu’elle fait », « je cherche refuge auprès de Dieu contre le nafkh, et le nafth, et le hamz de Satan ». Il (‘Amr) a dit : « nafth est sa poésie, nafkh est sa fierté, hamz est sa folie »10. Si un poète avait le malheur de croiser la route des musulmans, il était aussitôt capturé :
Nous marchions en compagnie du Messager de Dieu en direction de al-‘Arj où nous avons rencontré un poète récitant des vers. Alors le Messager de Dieu dit : « saisissez le Satan ou arrêtez le Satan, car remplir de pus le ventre d’un homme est mieux que de le remplir de poésie ».11

Les Arabes connaissaient par cœur l’inoubliable poésie d’Imroû al-Qaïs, l’un des auteurs des mou’allaqât, aimée dans toute l’Arabie. Quand des musulmans yéménites confièrent à Mahomet qu’ils ne devaient leur salut qu’aux quatrains d’Imroû psalmodiés à l’ombre de la mort, cela eut pour effet d’exciter furieusement la jalousie du prophète, indigné que ses disciples eurent préférer la composition d’un mécréant à son œuvre : « c’est là un homme célèbre en ce bas monde et oublié dans l’autre ; noble en ce bas monde et apathique dans l’autre. Il portera dans sa main l’étendard des poètes et les mènera au feu »12.
Lorsque Hasân ibn Thâbit, ‘Abdallah ibn Rawaha et Ka’b ibn Mâlik annoncèrent leur conversion à l’islam, le Messager de Dieu dû trouver un stratagème ; bon poètes, ils étaient un atout dans la manche d’Allah. En les utilisant à des fins de propagande, de prosélytisme, d’exhortation au combat et de glorification, leurs plumes étaient plus que profitables à la religion naissante : « le croyant fait la guerre sainte avec son épée et sa langue, dit le prophète à Ka’b, par celui qui détient mon âme entre ses mains, c’est comme si tu les attaquais (les polythéistes) avec des flèches »13, sans omettre de rectifier le coran au moment où ses récentes recrues pleurnichèrent à propos de l’hostilité de l’islam envers les poètes et leur art : « Ne vois-tu point qu’en chaque vallée ils divaguent et disent ce qu’ils ne font point ? Exception faite de ceux qui ont cru, ont accompli des œuvres pies, ont beaucoup invoqué Allah et qui bénéficient de notre aide après avoir été traité injustement. Ceux qui sont injustes sauront vers quel destin ils se tournent » (26.225-227). De cette façon, il rendit licite la composition de poèmes pour les musulmans et blanchit les mercenaires de la rime fraichement enrôlés : « certaine poésie recèle de sagesse », admit-il, « ce sont les sermons et les exemples par lesquels les gens sont réprimandés », précise Sa’sa’a ibn Souhân14. Le revirement soudain de Mahomet s’explique aussi pour son amour inéluctable des pièces de vers qu’il refoula pendant tant d’années. Son poète favori était Omeyya ibn Abi as-Salt par lequel les versets 7.175-176 furent révélés selon quelques traditions. Le prophète adorait écouter sa poésie et sollicitait ses proches de lui déclamer quelques quatrains :
‘Amr ibn ach-Charîd rapporte : mon père m’a raconté le récit suivant : un jour quand je chevauchais derrière le Messager de Dieu, il me demanda : « connais-tu quelques poèmes de Omeyya ibn Abi as-Salt ? » Je répondis : « oui ». Il dit : « vas-y ». Je récitai un vers et il me dit : « continue ». Je lui récitai un autre vers et il me dit : « encore ».  Je récitai cent vers.15
« Ô Fâri’a ! Mémorises-tu quelques uns des poèmes de ton frère ? »16, se renseigna un jour l’Envoyé auprès de la sœur d’Omeyya. Malgré tout Omeyya n’était pas musulman. On rapporte qu’une fois, le poète débita ses vers devant le prophète qui répliqua dans la foulée par la sourate Yasin, puis il se retira en pensant que le coran était la vérité, sans toutefois être convaincu que la charge de la prophétie revenait à Mahomet. À son retour de Syrie, en passant par Badr, Omeyya désira embrasser l’islam en professant la chahâda devant le Messager de Dieu, mais un homme qu’il rencontra lui fit remarquer que les corps de ces deux cousins maternels gisaient dans un puits de Badr. Il trouva effectivement dans le puits les cadavres en putréfaction, déchiquetés, rongés par les vers et infestés de mouches, d’Otba et Chaïba ibn Rabi’a, que les musulmans avaient laissés pourrir sous le soleil brûlant. Omeyya sut désormais à quoi s’attendre avec le culte d’Allah : « qu’y a-t-il à Badr, s’écria-t-il, sinon des dunes de sable et des crânes de maîtres ? »17. Il reconsidéra sa conversion et chassa cette idée loin de son esprit au plus grand dam de Mahomet : « si seulement il était devenu musulman »18, soupira le prophète. L’Envoyé de Dieu transgressait ouvertement la loi divine dictée par le coran, à savoir que la poésie ne lui convenait pas (36.69), en plus d’être du nombre des égarés (ghâwoun) qui appréciaient les odes des infidèles (26.224). Conscient de cela, il usa d’un artifice dans le but évident d’étouffer sa mécréance manifeste qui pourrait rendre suspect son manège de tartufe : « la science d’Omeyya ibn Abi as-Salt est auprès d’Allah », « sa poésie a cru et son cœur a mécru »19, « il était presque musulman par sa poésie »20. Omeyya n’était pas le seul poète de la Jâhiliyya pour qui l’Envoyé de Dieu avait de l’admiration. Il tenait en grand estime Labîd ibn Rabi’a dont il avait massacré les frères lors de la bataille de Badr : « les paroles les plus véridiques prononcées par un poète étaient celles de Labîd : « toute chose, à part Dieu, est vaine »21. Le prophète se complaisait également à prêter l’oreille et entonner la poésie des alter egos musulmans d’Omeyya et de Labîd. Il aimait particulièrement la prose d’Abdullah ibn Rawâha avec laquelle il martelait fréquemment les tympans de ses confrères : « Chouray dit : « j’ai demandé à ‘Aïcha : le Messager de Dieu récitait-il de la poésie ? » Elle répondit : « il récitait la poésie d’Abdullah ibn Rawâha : quelqu’un à qui vous n’avez pas donné de vivres vous apportes des nouvelles »22. Et quand il piochait énergiquement la terre dans une tranchée, la veille de la bataille des coalisés, en vue de se donner du courage et de garder le rythme :
C’était le jour des coalisés et le Messager de dieu creusait le fossé, je l’ai vu porter la terre hors de la tranchée, la poussière me fit voir la peau de son abdomen et c’était un homme poilu. Je l’entendais réciter les vers poétiques composés par Ibn Rawâha tandis qu’il portait de la terre : « Ô Dieu ! Sans toi, nous ne serions pas dans le droit chemin, nous ne ferions pas l’aumône et ne prierons pas. Et envoie la sérénité sur nous et raffermis-nous face à notre ennemie car ils se sont rebellés contre nous. S’ils ont l’intention de nous combattre, nous ne fuirons pas mais résisterons ».23

Le poète ‘Amir ibn al-Akwa’ revigorait les troupes de moujâhidîn en récitant les vers d’Ibn Rawâha sur le chemin de Khaybar, et eut le plaisir de se voir gratifier du précieux sésame pour le paradis des houris en première classe24 ; cette révélation de Mahomet montre à quel point la poésie a le pouvoir de changer la destinée dans l’au-delà. Il arrivait aussi au prophète de scander des poèmes d’auteurs musulmans beaucoup moins connu de son entourage25.
Hasân ibn Thâbit était quant à lui manipulé par le guide de la oumma afin de riposter aux sarcasmes des poètes opposés à l’islam : « fustige les païens et Jibrîl est avec toi »26 ; et couvrait de louanges le despote de Médine qui résonnaient à l’intérieur du lieu de culte : « le prophète avait placé une chaire pour Hasân dans la mosquée. Il s’y installait et déclamait de la poésie faisant l’éloge du Messager de Dieu »27, néanmoins cela lui était interdit avant la prière du vendredi28, sans doute pour ne pas détourner les croyants de leurs obligations religieuses le jour sacré. Hasân rendait visite de temps en temps à ‘Aïcha en dépit de l’interdiction imposée par la loi islamique de recevoir chez elle des hommes étrangers à la famille. Il lui faisait entendre quelques vers flatteurs de sa composition :
Masrouq a rapporté : nous sommes allés voir ‘Aïcha tandis qu’Hasân ibn Thâbit lui récitait de sa poésie : « une femme chaste et pieuse qui n’éveille aucun soupçon, elle se lève le ventre vide car elle ne mange pas la chair des indiscrètes ». ‘Aïcha lui dit : « mais toi, tu n’es pas comme cela ». Je lui dis : « pourquoi autorises-tu une telle personne à entrer alors que Dieu a dit : à celui qui, parmi eux, s’est chargé de l’essentiel, un tourment immense (24.11) ? » ‘Aïcha répondit : « et quel pire châtiment que celui de la perte de la vue ? »29

D’après Masrouq, sans qu’Aïcha ne l’eusse démenti, le dernier passage du verset 24.11 porte sur Hasân qui serait en conséquence condamné à l’enfer éternel. En effet, le poète répandit la rumeur d’une liaison entre la mère des croyants et Safwân, il fut par conséquent flagellé de quatre-vingt coups de fouet, mais il continua d’écrire à posteriori des satires sur Safwân. Ses visites périodiques chez ‘Aïcha ne le rendait pas dupe des manigances de celle-ci malgré son handicap. À la fin de sa vie, il se mit au service du calife Mou’âwiya qui maudissait publiquement ‘Ali et la descendance du prophète.
Les virulentes diatribes des poètes infidèles poignardaient l’orgueil de Mahomet et empoisonnaient sa vie. Puisque les rimes d’Hasân ne suffisaient pas à les réduire au silence, c’est le sabre tranchant des zélés guerriers musulmans qui leur couperait la langue, ainsi soit-il, la tolérance religieuse n’avait plus sa place dans la révélation divine après l’hégire.


A SUIVRE

LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 22447
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Messages : 9561

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedSam 21 Déc 2013, 10:16 pm

@yacoub a écrit:
@florence_yvonne a écrit:

Tu ne penses pas que ta conversation est des plus limitées ?
 MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 
Oui, elle est limitée, très limitée. C'est pourquoi tu m'as banni de tes deux sites.

J'avais surement de bonnes raisons.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
yacoub
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 27/07/2010
Messages : 6997

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedSam 21 Déc 2013, 11:23 pm

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 
Tu es comme le mahométisme, tu as toujours raison et jamais tort.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
florence_yvonne
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Date d'inscription : 08/06/2008
Messages : 9561

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 2:23 am

@yacoub a écrit:
MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 
Tu es comme le mahométisme, tu as toujours raison et jamais tort.

Ce n'est pas parce que je suis en désaccord avec toi que j'ai toujours raison et jamais tort, mais je ne nierais pas le contraire.

De toute façon, il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis, alors je revendique le droit de dire une chose un jour et le contraire le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 2:36 am

@SPIRITANGEL a écrit:




---- REPLIQUE :




@Arlequin a écrit:


150 millions,seulement en Amérique!Ensuite,ces crimes avaient
été commis au nom du Christ!Comme furent commis des crimes
au nom de Mohammed!Enfin,peux tu me cité le nom,d'une seule
personne tuée ou violée par le Prophète Mohammed lui-même?




1 - JE VAIS REPONDRE A LA PLACE D`ARLEQUIN :

2 - " C`EST PAS ECRIT DANS LE CORAN   GNIAAAN GNIAAAN GNIAAAN " Razz 



LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 22447

Et les faits historiques qui font l'unanimité,tu en fait quoi?Celui qui prétend être logique,doit être en premier chef cartésien.
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 3:15 am

---- REPLIQUE :





@Arlequin a écrit:
@SPIRITANGEL a écrit:




---- REPLIQUE :









1 - JE VAIS REPONDRE A LA PLACE D`ARLEQUIN :

2 - " C`EST PAS ECRIT DANS LE CORAN   GNIAAAN GNIAAAN GNIAAAN " Razz 



LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 22447

Et les faits historiques qui font l'unanimité,tu en fait quoi?
Celui qui prétend être logique,doit être en premier chef cartésien.


1 - Je ne sais pas moi , qu`est-ce que tu penses , de ce que je pense  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 631461 

2 - Moi , j`ai ma propre logique et toi la tienne , et ce qui est logique pour moi

3 - Ne l`est pas nécessairement logique pour toi .

4 - DONC .... a chacun son jugement .


LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 22447
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 3:21 am

@SPIRITANGEL a écrit:
---- REPLIQUE :





@Arlequin a écrit:


Et les faits historiques qui font l'unanimité,tu en fait quoi?
Celui qui prétend être logique,doit être en premier chef cartésien.


1 - Je ne sais pas moi , qu`est-ce que tu penses , de ce que je pense  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 631461 

2 - Moi , j`ai ma propre logique et toi la tienne , et ce qui est logique pour moi

3 - Ne l`est pas nécessairement logique pour toi .

4 - DONC .... a chacun son jugement .


LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 22447

Puisque c'est ainsi,supprimons les cours d'histoires de nos écoles!
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 6:03 am

Ignorer l'histoire c'est se condamner à la revivre mais il faut que l'Histoire soit objective or la colonisation est toujours vue comme un phénomène Occidental à croire que les Arabes n'ont jamais colonisé aucun pays.

Om me dira que les Arabes ont colonisé au nom de l'islam alors que l'Occident c'est pour l"économie.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 6:06 am

@yacoub a écrit:
Ignorer l'histoire c'est se condamner à la revivre mais il faut que l'Histoire soit objective or la colonisation est toujours vue comme un phénomène Occidental à croire que les Arabes n'ont jamais colonisé aucun pays.

Om me dira que les Arabes ont colonisé au nom de l'islam alors que l'Occident c'est pour l"économie.

La colonisation Ottoman,même faite au nom de l'Islam,était plus sanguinaire que le colonialisme Français,par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 6:21 am

Je ne prendrai jamais les ottomans comme boucs émissaires, ils ont été les premiers des colonisés de l'islam puis ce sont les amazighs qui ont travaillé pour l'expansion de l'islam et Al Quardaoui est sûr que ce sera le tour des Européens de propager la foi de Mahomet avec les idiots utiles islamophilles.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 6:41 am

@yacoub a écrit:
Je ne prendrai jamais les ottomans comme boucs émissaires, ils ont été les premiers des colonisés de l'islam puis ce sont les amazighs qui ont travaillé pour l'expansion de l'islam et Al Quardaoui est sûr que ce sera le tour des Européens de propager la foi de Mahomet avec les idiots utiles islamophilles.

L'Islam d'Al Qardhaoui,ne se propagera jamais en Europe,ou ailleurs,d'ailleurs,sa doctrine est rejetée partout dans le monde arabe lui même.Par contre,l'Islam,Authentique,tel qu'appris du Prophète Mohammed,sera facilement accepté par tout ceux qui réfléchissent
sincèrement?sur cette question.Cet Islam,qui ne différencie point des Islams d'Abraham,Moise et JESUS.
Revenir en haut Aller en bas
ZAHIA
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 09/11/2010
Féminin
Messages : 2920
Pays : algerie
R E L I G I O N : chrétienne

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 6:45 am

@Arlequin a écrit:
@yacoub a écrit:
Je ne prendrai jamais les ottomans comme boucs émissaires, ils ont été les premiers des colonisés de l'islam puis ce sont les amazighs qui ont travaillé pour l'expansion de l'islam et Al Quardaoui est sûr que ce sera le tour des Européens de propager la foi de Mahomet avec les idiots utiles islamophilles.

L'Islam d'Al Qardhaoui,ne se propagera jamais en Europe,ou ailleurs,d'ailleurs,sa doctrine est rejetée partout dans le monde arabe lui même.Par contre,l'Islam,Authentique,tel qu'appris du Prophète Mohammed,sera facilement accepté par tout ceux qui réfléchissent
sincèrement?sur cette question.Cet Islam,qui ne différencie point des Islams d'Abraham,Moise et JESUS.


Tu n'es pas sérieux !!! Comme JESUS, je ne pense pas. Lis l'Evangile de Jean et tu verras par toi-même !!!
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 7:36 am

@ZAHIA a écrit:

Tu n'es pas sérieux !!! Comme JESUS, je ne pense pas.  Lis l'Evangile de Jean et tu verras par toi-même !!!

J'ai discuté de ces sujets avec d'imminents docteurs en religions comparées,et c'est ce que j'ai appris d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
ZAHIA
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 09/11/2010
Féminin
Messages : 2920
Pays : algerie
R E L I G I O N : chrétienne

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 7:42 am

@Arlequin a écrit:
@ZAHIA a écrit:

Tu n'es pas sérieux !!! Comme JESUS, je ne pense pas.  Lis l'Evangile de Jean et tu verras par toi-même !!!

J'ai discuté de ces sujets avec d'imminents docteurs en religions comparées,et c'est ce que j'ai appris d'eux.


Des docteurs en théologie musulmans !!! Il faut voir des docteurs en théologie chrétienne et tu te fais une idée toi même !!! N'attends pas que ce soient les autres qui te disent ce que tu dois faire, là est votre tare !!!
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedDim 22 Déc 2013, 7:52 am

@ZAHIA a écrit:

Des docteurs en théologie musulmans !!!  Il faut voir des docteurs en théologie chrétienne et tu te fais une idée toi même !!! N'attends pas que ce soient les autres qui te disent ce que tu dois faire, là est votre tare !!!

J'ai dis Musulmans?Je ne le crois pas!J'ai discuté avec des docteurs en religions comparées,c'est à dire des Musulmans,des Chrétiens et des Juifs!
Revenir en haut Aller en bas
la reponse
.
.
la reponse

Date d'inscription : 04/12/2009
Masculin
Messages : 561
Pays : Algerie
R E L I G I O N : Islam

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedLun 23 Déc 2013, 1:17 am

@Arlequin a écrit:
L'Islam d'Al Qardhaoui,ne se propagera jamais en Europe,ou ailleurs.
Cher Arlequin,
L'Islam d'Al Qardaoui est en vérité un mort-né et étant ainsi il ne peut donc aucunement se propager en aucune nation du monde.. Quelques intégristes zélés font tout pour le ressusciter mais ce qui est mort est mort.. Toutefois, je pense que l'Islam une fois entre les mains des occidentaux connaîtra un grand essor que la nation musulmane n'a jamais connu.. Ce sera la sérénité, la pudeur, la finance islamique, la justice etc..etc... En réalité, le seul problème qui se pose actuellement aux penseurs et gouvernants occidentaux c'est la perception populaire occidentale des musulmans en tant qu’ennemis et qui a des racines historiques très anciennes. Mais absolument tous reconnaissent que l’islam en sa véritable essence n’est en absolument aucun point incompatible avec les vraies valeurs occidentales..

La solution viendra donc nécessairement par la mondialisation suite a une meilleure compréhension de la réalité sociale et culturelle de l’islam qui contredit toute cette vision rétrograde et aveugle de la religion vénérée. Nous sommes donc plus que surs que par la vie ensemble, les choses s’amélioreront d'elles mêmes car tout le monde comprendra que les musulmans d'orient et d’Occident soutiennent avec force toutes les grandes valeurs occidentales mais seulement loin de la liberté anarchique qui abaisse l'individu et la société..

Quoi que fassent ceux qui aiment plutôt vivre dans les eaux polluées, les citoyens occidentaux apprendront petit a petit cette vérité par leurs moyens éducatifs et culturels et ce sera enfin la véritable révolution.
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedLun 23 Déc 2013, 1:56 am

@la reponse a écrit:
@Arlequin a écrit:
L'Islam d'Al Qardhaoui,ne se propagera jamais en Europe,ou ailleurs.
Cher Arlequin,
L'Islam d'Al Qardaoui est en vérité un mort-né et étant ainsi il ne peut donc aucunement se propager en aucune nation du monde.. Quelques intégristes zélés font tout pour le ressusciter mais ce qui est mort est mort.. Toutefois, je pense que l'Islam une fois entre les mains des occidentaux connaîtra un grand essor que la nation musulmane n'a jamais connu.. Ce sera la sérénité, la pudeur, la finance islamique, la justice etc..etc... En réalité, le seul problème qui se pose actuellement aux penseurs et gouvernants occidentaux c'est la perception populaire occidentale des musulmans en tant qu’ennemis et qui a des racines historiques très anciennes. Mais absolument tous reconnaissent que l’islam en sa véritable essence n’est en absolument aucun point incompatible avec les vraies valeurs occidentales..

La solution viendra donc nécessairement par la mondialisation suite a une meilleure compréhension de la réalité sociale et culturelle de l’islam qui contredit toute cette vision rétrograde et aveugle de la religion vénérée. Nous sommes donc plus que surs que par la vie ensemble, les choses s’amélioreront d'elles mêmes car tout le monde comprendra que les musulmans d'orient et d’Occident soutiennent avec force toutes les grandes valeurs occidentales mais seulement loin de la liberté anarchique qui abaisse l'individu et la société..

Quoi que fassent ceux qui aiment plutôt vivre dans les eaux polluées, les citoyens occidentaux apprendront petit a petit cette vérité par leurs moyens éducatifs et culturels et ce sera enfin la véritable révolution.

Mon ami,La Reponse,

Ce qui me taraude l'esprit,et que malgré que le Prophète ait interdit l'Ecriture des Hadiths,les musulmans après lui l'ont fait!
Cette question,je l'ai posé à plusieurs hommes de foi Musulmans,sauf que personne parmi eux n'a donné l'explication qui me convainc.
Revenir en haut Aller en bas
la reponse
.
.
la reponse

Date d'inscription : 04/12/2009
Masculin
Messages : 561
Pays : Algerie
R E L I G I O N : Islam

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedLun 23 Déc 2013, 10:57 pm

@Arlequin a écrit:
Ce qui me taraude l'esprit,et que malgré que le Prophète ait interdit l'Ecriture des Hadiths,les musulmans après lui l'ont fait!
Cher Arlequin,
Je ne vois vraiment pas en quoi cela devrait vous poser un problème. Beaucoup de choses n'ont pas été faites du vivant du prophète et pourtant les musulmans une fois que les conditions le permettaient ils se sont lancé dans leurs réalisation.. Le Coran lui-même n'a été compilé que bien après le prophète vénéré.. Mais il va de soi que les premiers de ceux qui ont compilé, codifié et transmis les paroles, les actes et les autres actions dans la vie du prophète Mohammed et qui sont connus comme les Narrateurs des traditions, furent les compagnons du Prophète lui-même. Plus que cela car une fois que tous ces récits furent consignés par écrit, on procéda également à la rédaction de la biographie de tous les narrateurs ou autres personnes qui ont eu n'importe quel lien avec la transmission de ces Traditions.. Vous saisissez que ceci n'a donc été possible que lorsque un grand travail d’authentification lancé par des savants qui consiste à examiner les chaînes de transmissions (isnad), de type « untel a dit à untel qui a dit à untel que cela a enfin été possible surtout en procédant à des recherches sur chacun des maillons de cette chaîne. On analysa également tous les facteurs tels que la réputation de piété, d’intelligence, la possibilité géographique ou temporelle d’avoir pu recevoir cette information du précédent maillon et transmis au suivant etc. Absolument rien n'est laissé au hasard et grâce a tout cela le prophète de l'Islam que les salut soit sur lui est le seul grand homme du monde dont les récits ou les témoignages sont rapportés par une chaîne de témoins allant jusqu'à sa personne. La Sunna est en ce sens plus que préservée de toute déformation. C'est bien le prophete qui dit: « Propagez tout ce que vous entendez de moi », et « Apprenez à ceux qui ne sont pas présents tout ce que vous entendez de moi et ce que vous me voyez faire »

Mais ce qui est encore le plus frappant dans toute cette affaire c'est que comme je vous le précisait que parmi tous les grands hommes de l'humanité comme Socrate et Platon et de tous les prophètes et les Saints pas un seul ne comporte une biographie de ses faits et gestes et des traditions remontant jusqu'à lui traités par une chaîne de témoins a témoins jusqu'à sa personne sur chaque mots chaque faits et chaque geste.... Même ceux relatifs aux batailles et a la vie intime et la transparence familiale du valeureux prophète des musulmans.. Même ses mariages sont connus dans les plus petits détails...

Vous comprenez que ce n'est donc point fortuitement que la place du Hadith et de la sunna est devenue fondamentale dans les sciences religieuses de l’Islam, car après le Coran, la sunna devient la deuxième source de la théologie musulmane, d'ou sa nécessaire compilation et de faire éviter toute autre interprétation frauduleuse du Coran..C’est par ce biais que tout croyant ou mecreant peut prendre connaissance des comportements, des attitudes et des vertus du Prophète afin de décider ou non selon le cas de le prendre pour modèle et de répondre ainsi positivement ou négativement en toute liberté de conscience à l’injonction coranique : « Il y a, en vérité, dans l’Envoyé de Dieu un excellent modèle pour celui qui désire Dieu ainsi que l’Au-delà, et qui invoque Dieu abondamment. » (Coran : 33, 21) ..
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10765
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 1:19 am

---- REPLIQUE :



@la reponse a écrit:
@Arlequin a écrit:
Ce qui me taraude l'esprit,et que malgré que le Prophète ait interdit l'Ecriture des Hadiths,les musulmans après lui l'ont fait!
Cher Arlequin,
Je ne vois vraiment pas en quoi cela devrait vous poser un problème. Beaucoup de choses n'ont pas été faites du vivant du prophète et pourtant les musulmans une fois que les conditions le permettaient ils se sont lancé dans leurs réalisation.. Le Coran lui-même n'a été compilé que bien après le prophète vénéré.. Mais il va de soi que les premiers de ceux qui ont compilé, codifié et transmis les paroles, les actes et les autres actions dans la vie du prophète Mohammed et qui sont connus comme les Narrateurs des traditions, furent les compagnons du Prophète lui-même. Plus que cela car une fois que tous ces récits furent consignés par écrit, on procéda également à la rédaction de la biographie de tous les narrateurs ou autres personnes qui ont eu n'importe quel lien avec la transmission de ces Traditions.. Vous saisissez que ceci n'a donc été possible que lorsque un grand travail d’authentification lancé par des savants qui consiste à examiner les chaînes de transmissions (isnad), de type « untel a dit à untel qui a dit à untel que cela a enfin été possible surtout en procédant à des recherches sur chacun des maillons de cette chaîne. On analysa également tous les facteurs tels que la réputation de piété, d’intelligence, la possibilité géographique ou temporelle d’avoir pu recevoir cette information du précédent maillon et transmis au suivant etc. Absolument rien n'est laissé au hasard et grâce a tout cela le prophète de l'Islam que les salut soit sur lui est le seul grand homme du monde dont les récits ou les témoignages sont rapportés par une chaîne de témoins allant jusqu'à sa personne. La Sunna est en ce sens plus que préservée de toute déformation. C'est bien le prophete qui dit: « Propagez tout ce que vous entendez de moi », et « Apprenez à ceux qui ne sont pas présents tout ce que vous entendez de moi et ce que vous me voyez faire »

Mais ce qui est encore le plus frappant dans toute cette affaire c'est que comme je vous le précisait que parmi tous les grands hommes de l'humanité comme Socrate et Platon et de tous les prophètes et les Saints pas un seul ne comporte une biographie de ses faits et gestes et des traditions remontant jusqu'à lui traités par une chaîne de témoins a témoins jusqu'à sa personne sur chaque mots chaque faits et chaque geste.... Même ceux relatifs aux batailles et a la vie intime et la transparence familiale du valeureux prophète des musulmans.. Même ses mariages sont connus dans les plus petits détails...

Vous comprenez que ce n'est donc point fortuitement que la place du Hadith et de la sunna est devenue fondamentale dans les sciences religieuses de l’Islam, car après le Coran, la sunna devient la deuxième source de la théologie musulmane, d'ou sa nécessaire compilation et de faire éviter toute autre interprétation frauduleuse du Coran..C’est par ce biais que tout croyant ou mecreant peut prendre connaissance des comportements, des attitudes et des vertus du Prophète afin de décider ou non selon le cas de le prendre pour modèle et de répondre ainsi positivement ou négativement en toute liberté de conscience à l’injonction coranique : « Il y a, en vérité, dans l’Envoyé de Dieu un excellent modèle pour celui qui désire Dieu ainsi que l’Au-delà, et qui invoque Dieu abondamment. » (Coran : 33, 21) ..



1 - DONC : TOUT CE TRAVAIL DE RECHERCHE FAIT SUR LES HADITHS

2 - RECHERCHE MINUTIEUSE D`UNTEL A UNTEL EST BIEN REELLE ET VRAI

3 - Et que tous les hadiths classifies comme " AUTHENTIQUE " sont bien

4 - REELS et conserves d`annee en annee jusqu'à aujourd`hui .

5 - ET la sunna décrivant la vie du prophete est BIEN une biographie

6 - REELLE ET AUTHENTIFIE par les compagnons du prophete et

7 - RAPPORTEE comme rellle par tous les exégètes

8 - DONC PERSONNE n`a le droit de rejeter quoi que ce soit de ces

9 - Ecrits car ils sont qualifies comme textes saints et authentiques .

10 - Si je me trompe faites-le savoir .




LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 22447
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 1:36 am

@Arlequin a écrit:

J'ai dis Musulmans?Je ne le crois pas!J'ai discuté avec des docteurs en religions comparées,c'est à dire des Musulmans,des Chrétiens et des Juifs!
 Shocked 
Par la barbe du Saint Prophète,
par la Lune Fendue,
par le Soleil quand il se couche dans une eau boueuse,
par l’Étoile qui scintille,
par l'Eau qui mouille,
par le Feu qui brûle,
par la Chatte de Mahomet

tu as discuté, toi, avec des docteurs en religions, je suis sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 4:02 am

@yacoub a écrit:

tu as discuté, toi, avec des docteurs en religions, je suis sceptique.

Que tu sois septique,euphorique ou passionné,ne m’intéresse point!
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 4:11 am

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 
Là aussi, je reste sceptique puisque tu lis tous ce que j'écris avec avidité, comme si j'étais la réincarnation du Saint Prophète de l'Islam, lui même.

 Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 4:54 am

Bonjour Yacoub,

Est-ce vrai que la mère de Mohamed était chrétienne

et que son père était juif ?

Merci Mick
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 5:08 am

@mick a écrit:
Bonjour Yacoub,

Est-ce vrai que la mère de Mohamed était chrétienne

et que son père était juif ?

Merci Mick
Bonjour Mick, de source sûre, on sait que la mère de Mahomet, Amina,
la mère de Mahomet et sa grand-mère étaient toutes des juives de Khaybar

Son père Abd Allah n'était ni juif ni chrétien, il est mort avant la naissance de Mahomet.

Certains historiens doutent qu'Abd Allah est le père et pense que Mahomet est un enfant naturel.

C'est plutôt sa première femme Khadija, alors âgée de 40 ans qui a demandé la main de Mahomet, alors âgé de 25 ans qui était son salarié, malgré l'opposition de son père qu'il a fallu enivrer pour qu'il consente au mariage, qui était chrétienne.

Elle avait un cousin nommé Ibn Warraqa qui était chrétien et qui a cru sincèrement que Mahomet
était le messie mais Mahomet savait lui même que c'était satan, le lapidé, qui lui parlait puisqu'il a voulu se jeter du haut d'une montagne.

Les bons mahométans mettent un voile discret sur toutes ces histoires mais comme l'a dit Emile Zola:
La Vérité est en marche et rien ne l'arrêtera.

Pas même Florence_Yvonne ni Lhirondelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 5:14 am

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887  merci Yacoub

Qu'est ce qu'on ferait sans toi sur ce forum !


((La Vérité est en marche et rien ne l'arrêtera.)) c'est si vrai  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 5:21 am

@mick a écrit:
MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887  merci Yacoub

Qu'est ce qu'on ferait sans toi sur ce forum !


((La Vérité est en marche et rien ne l'arrêtera.)) c'est si vrai  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 

Voici une bonne biographie écrite par un apostat de l'islam Tunisien, devenu Français, il s’appelle Philippe Aziz.

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Aziz-Philippe-Mahomet-Un-Homme-Parmis-Nous-Livre-896635832_ML


Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 5:27 am

@yacoub a écrit:
@mick a écrit:
Bonjour Yacoub,

Est-ce vrai que la mère de Mohamed était chrétienne

et que son père était juif ?

Merci Mick
Bonjour Mick, de source sûre, on sait que la mère de Mahomet, Amina,
la mère de Mahomet et sa grand-mère étaient toutes des juives de Khaybar

Son père Abd Allah n'était ni juif ni chrétien, il est mort avant la naissance de Mahomet.

Certains historiens doutent qu'Abd Allah est le père et pense que Mahomet est un enfant naturel.

C'est plutôt sa première femme Khadija, alors âgée de 40 ans qui a demandé la main de Mahomet, alors âgé de 25 ans qui était son salarié, malgré l'opposition de son père qu'il a fallu enivrer pour qu'il consente au mariage, qui était chrétienne.

Elle avait un cousin nommé Ibn Warraqa qui était chrétien et qui a cru sincèrement que Mahomet
était le messie mais Mahomet savait lui même que c'était satan, le lapidé, qui lui parlait puisqu'il a voulu se jeter du haut d'une montagne.

Les bons mahométans mettent un voile discret sur toutes ces histoires mais comme l'a dit Emile Zola:
La Vérité est en marche et rien ne l'arrêtera.

Pas même Florence_Yvonne ni Lhirondelle.


liberation-opprimes.net/des-sources-chretiennes-du-coran/‎
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7765
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMar 24 Déc 2013, 5:36 am

@yacoub a écrit:
@mick a écrit:
MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887  merci Yacoub

Qu'est ce qu'on ferait sans toi sur ce forum !


((La Vérité est en marche et rien ne l'arrêtera.)) c'est si vrai  MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887 

Voici une bonne biographie écrite par un apostat de l'islam Tunisien, devenu Français, il s’appelle Philippe Aziz.

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Aziz-Philippe-Mahomet-Un-Homme-Parmis-Nous-Livre-896635832_ML



 MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887  c'est apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMer 25 Déc 2013, 2:21 am

@mick a écrit:

 MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 307887  c'est apprécié.

Cher Mick,

Au lieu de lire des livres écrits par des revanchards,impartiaux et passionnés,je te conseilles les livres d'Islamologues francophones pragmatiques,il y en a beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMer 25 Déc 2013, 2:39 am

Ils sont impartiaux et passionnés par la Vérité raison de plus de les écouter. MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 631461 
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMer 25 Déc 2013, 2:47 am

@yacoub a écrit:
Ils sont impartiaux et passionnés par la Vérité raison de plus de les écouter. MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 631461 

Pour moi,ce ne sont que des déçus qui ajoutent de la "Chema"dans leur bouteille de vin.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMer 25 Déc 2013, 2:52 am

@Arlequin a écrit:
@yacoub a écrit:
Ils sont impartiaux et passionnés par la Vérité raison de plus de les écouter. MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 631461 

Pour moi,ce ne sont que des déçus qui ajoutent de la "Chema"dans leur bouteille de vin.
 Shocked 
C'est ce que tu fais, n'est ce pas. Mais explique que la chema c'est du tabac à chiquer, nous ne sommes pas tous arabophones, pas même Amada qui pourtant a passé 2 ans chez Mohamed VI.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Arlequin
MODERATION
MODERATION
Arlequin

Date d'inscription : 06/05/2013
Masculin
Messages : 3242
Pays : Algérie
R E L I G I O N : Muslim

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMer 25 Déc 2013, 3:07 am

@yacoub a écrit:

 
C'est ce que tu fais, n'est ce pas. Mais explique que la chema c'est du tabac à chiquer, nous ne sommes pas tous arabophones, pas même Amada qui pourtant a passé 2 ans chez Mohamed VI.  

Quoi donc!Tu ne sais pas que est la Chemma,et le vin,sont interdit pour le petit Muslim que je suis?!
Je tiens cet exemple,d'un vieux Juif qui habite le même quartier que moi.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
yacoub

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6997
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: MOHAMET ET LA POESIE   MOHAMET ET LA POESIE - Page 5 Icon_minipostedMer 25 Déc 2013, 4:09 am

L'escargot entêté est resté au stade anal
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

MOHAMET ET LA POESIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: * * * Le Danger des sectes * * *-