*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 L'importance du vide, du silence et de la solitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fistorito
.
.
avatar

Date d'inscription : 07/12/2011
Masculin
Messages : 495
Pays : Canada, Québec
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Ven 11 Jan 2013, 4:59 pm

Voilà un texte qui reflète l'idée que je me fais du vide, du silence et de la solitude.

Avant la naissance, l'enfant n'existait que dans les désirs des parents de connaître un peu mieux l'inconnu. Lorsque l'amour se crée dans le couple, une étincelle donne alors à l'enfant une raison de vivre parmi nous. Mes questions sont:

À l'intérieur de nous, est-il possible de créer tout de rien?
À l'intérieur de nous, est-il possible que tout ce que nous somme soit deux fois rien?
À l'intérieur de nous, est-il possible que parfois, notre conscience doit disparaître pour connaître la paix?
À l'intérieur de nous, est-il possible que la création de notre raison d'être soit possible sans vous?
À l'intérieur de nous, est-il possible que nous devons oublier qui nous sommes pour se partager la vie?

Dans la vie, sommes-nous gagnant à écrire rien du tout?
Dans la vie, sommes-nous gagnant d'accepter que l'être seul soit malheureux quand la logique devrait être bienfaisante?
Dans la vie, sommes-nous gagnant de reconnaître qu'un être seul peut être accompagné de... rien?
Dans la vie, sommes-nous gagnant d'écouter dans le silence, d'imaginer dans le vide et parler pour rien?
Dans la vie, sommes-nous gagnant de ne jamais refléter notre cheminement, sûrement unique a chacun, pour trouver la paix intérieur?

Voici quelques affirmations à propos de mes croyances:

En moi, je crois être un vide et un silence.
En moi, je crois partager mes illogismes et ma folie à l'origine de ma création.
En moi, je crois rechercher dans le silence une présence réconfortante et créatrice pour que ma solitude soit endurable.
En moi, je crois voir le vide comme une raison de le remplir de couleurs et de rêves.
En moi, je crois en l'importance que rien existe pour rien.

Avec vous, je vie dans l'acceptation que je puisse être rien pour certains.
Avec vous, je vie dans l'acceptation que la logique ne puisse pas s'apprendre, elle se partage.
Avec vous, je vie dans l'acceptation que les malheurs ne proviennent pas d'un seul être mais de son inexistence.
Avec vous, je vie dans l'acceptation d'être le miroir, le reflet et la réflexion de vos attentes.
Avec vous, je vie dans l'acceptation que la solitude puisse être créatrice et comprise pour ceux qui sont ignorés.

Voilà quelques affirmations à propos de ceux qui m'entourent:

En nous, ils doivent savoir que seul, je ne suis pas rien.
En nous, ils doivent accepter qu'ils ne doivent pas toujours être logique.
En nous, ils doivent savoir être responsable de ce qu'ils créent en moi.
En nous, ils doivent reconnaître que l'inspiration de ma vie peut aussi provenir d'eux.
En nous, ils doivent profiter de la vie même si elle n'a pas toujours été juste pour nous.

La plus belle foi que nous puissions créer à l'intérieur est dans l'acceptation que même le vide peut représenter et inspirer les raisons qui nous ont poussé à vivre.

Pourquoi tenter de trouver un responsable au problèmes? ils ont été causé par l'absence de celui qui nous aurait permis d'éviter toutes les souffrances humaines.

Si l'humanité n'est rien d'inquiétant pour lui et que lui n'est rien de vivant pour nous alors il nous suffit de fermer les yeux pour le voir, de se taire pour l'entendre, et d'être en paix comme il pourrait l'être pour nous

David



Revenir en haut Aller en bas
amour
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 25/02/2011
Masculin
Messages : 3747
Pays : MAROC
R E L I G I O N : islam

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Mer 23 Jan 2013, 11:33 pm

TU SERAS toujours perturber confondu si tu ne crois pas à Dieu

tu ne seras jamais pourquoi tu vis pourquoi tu vas mourir

Revenir en haut Aller en bas
ZionRock
.
.


Date d'inscription : 27/06/2012
Masculin
Messages : 1005
Pays : France
R E L I G I O N : le Chemin,la Vie,la Vérit

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Sam 09 Mar 2013, 1:09 am

@Fistorito a écrit:
Voilà un texte qui reflète l'idée que je me fais du vide, du silence et de la solitude.

Avant la naissance, l'enfant n'existait que dans les désirs des parents de connaître un peu mieux l'inconnu. Lorsque l'amour se crée dans le couple, une étincelle donne alors à l'enfant une raison de vivre parmi nous. Mes questions sont:

À l'intérieur de nous, est-il possible de créer tout de rien?
À l'intérieur de nous, est-il possible que tout ce que nous somme soit deux fois rien?
À l'intérieur de nous, est-il possible que parfois, notre conscience doit disparaître pour connaître la paix?
À l'intérieur de nous, est-il possible que la création de notre raison d'être soit possible sans vous?
À l'intérieur de nous, est-il possible que nous devons oublier qui nous sommes pour se partager la vie?

Dans la vie, sommes-nous gagnant à écrire rien du tout?
Dans la vie, sommes-nous gagnant d'accepter que l'être seul soit malheureux quand la logique devrait être bienfaisante?
Dans la vie, sommes-nous gagnant de reconnaître qu'un être seul peut être accompagné de... rien?
Dans la vie, sommes-nous gagnant d'écouter dans le silence, d'imaginer dans le vide et parler pour rien?
Dans la vie, sommes-nous gagnant de ne jamais refléter notre cheminement, sûrement unique a chacun, pour trouver la paix intérieur?

Voici quelques affirmations à propos de mes croyances:

En moi, je crois être un vide et un silence.
En moi, je crois partager mes illogismes et ma folie à l'origine de ma création.
En moi, je crois rechercher dans le silence une présence réconfortante et créatrice pour que ma solitude soit endurable.
En moi, je crois voir le vide comme une raison de le remplir de couleurs et de rêves.
En moi, je crois en l'importance que rien existe pour rien.

Avec vous, je vie dans l'acceptation que je puisse être rien pour certains.
Avec vous, je vie dans l'acceptation que la logique ne puisse pas s'apprendre, elle se partage.
Avec vous, je vie dans l'acceptation que les malheurs ne proviennent pas d'un seul être mais de son inexistence.
Avec vous, je vie dans l'acceptation d'être le miroir, le reflet et la réflexion de vos attentes.
Avec vous, je vie dans l'acceptation que la solitude puisse être créatrice et comprise pour ceux qui sont ignorés.

Voilà quelques affirmations à propos de ceux qui m'entourent:

En nous, ils doivent savoir que seul, je ne suis pas rien.
En nous, ils doivent accepter qu'ils ne doivent pas toujours être logique.
En nous, ils doivent savoir être responsable de ce qu'ils créent en moi.
En nous, ils doivent reconnaître que l'inspiration de ma vie peut aussi provenir d'eux.
En nous, ils doivent profiter de la vie même si elle n'a pas toujours été juste pour nous.

La plus belle foi que nous puissions créer à l'intérieur est dans l'acceptation que même le vide peut représenter et inspirer les raisons qui nous ont poussé à vivre.

Pourquoi tenter de trouver un responsable au problèmes? ils ont été causé par l'absence de celui qui nous aurait permis d'éviter toutes les souffrances humaines.

Si l'humanité n'est rien d'inquiétant pour lui et que lui n'est rien de vivant pour nous alors il nous suffit de fermer les yeux pour le voir, de se taire pour l'entendre, et d'être en paix comme il pourrait l'être pour nous

David


Bonjour, je ne répondrais probablement pas à toutes tes questions mais en voici quelques-unes par ordre à tes questions:
.
1. Si le rien est plein il n'est plus nécessaire de vouloir créer quoique ce soit. En revanche s'il ne l'est pas, cela veut dire que le rien n'a pas encore été créé
2. 2 ou 3 fois ou X fois rien, le rien devrait se suffire à lui-même. Qu'en pense-tu?
3. Oui, on doit mettre un terme à notre ego, stopper notre pensée, l'effacer par le moyen de la contemplation d'un objet par exemple. Ce qui pourra nous permettre de trouver cette paix
4. C'est une recherche personelle bien sûr. Toutefois cette discipline demandé quelques bases pratiques soit auprès d'un maître ou tout autre sont nécessaires.
Donc de nous-même, sans basé nous ne pouvons rien
5. Si nous parvenons à rejoindre le point de rencontre, le point d'impact qui est 0,infini alors oui nous pouvons bien oublier qui nous sommes. D'ailleurs que sommes-nous réellement sinon rien
6. Dans la vie on peut mettre par écrit nos "repères" (ex:nos mémoires) comme base de données qui pourront servir à d'autres. Oui les écrits ont leurs utilités
7. Dans la vie, celui qui regarde dans le miroir de sa propre illusion du "que dira t-on de moi" sera certes tjrs comme un mal-heureux.
La logique veut que tout être doué d'intelligence se regarde lui-même dans son propre miroir pour y trouver cette bienveillance.
Mais peu on le courage de se retirer un temps pour faire cette recherche en somme bénéfique, préférant suivre le dit troupeau.
.
Ok. Ne sachant pas si tu viens régulièrement au forum, j'en arrête-là de te répondre. Si tu réapparais et donne signe que tu es encore vivant alors je poursuivrais ton questionnaire. A+
Revenir en haut Aller en bas
ZionRock
.
.


Date d'inscription : 27/06/2012
Masculin
Messages : 1005
Pays : France
R E L I G I O N : le Chemin,la Vie,la Vérit

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Sam 09 Mar 2013, 1:26 am

@amour a écrit:
TU SERAS toujours perturber confondu si tu ne crois pas à Dieu

tu ne seras jamais pourquoi tu vis pourquoi tu vas mourir


Ta deuxième phrase est bien pensé. Rien à redire la-dessus. Mais réalise-tu ton peu d'ouverture d'esprit? Réalise-tu que c'est un Être Suprême qui a pensé ta vie pour toi? Mais as-tu "réaliser" en ton for intérieur, ne serait-ce une seule chose des mystères qui provient de ton Dieu?
Revenir en haut Aller en bas
amour
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 25/02/2011
Masculin
Messages : 3747
Pays : MAROC
R E L I G I O N : islam

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Dim 10 Mar 2013, 9:30 pm

salam

tu sais la question la plus imoprtante est de savoir pourquoi on vie


il faut se poser cette question ,après il faut lister toutes les réponses possibles tu trouevras la bonne

suis je créé par Dieu?
est ce fruit du hasard??

puis tu reconnaîtras après que nous sommes là non pas par hasard( équilibre, vie possible ques sur terren harmonie.........)

si comme je te dis Ipad s'est construit elle même par hasard sans l'intervention de personne, nos corps , notre univers..... est plus complexe que Ipad, il faut absolument un créateur,

après cette étape tu dois chercher le bon Dieu,

par ex des peuples prient des vaches des souris montagnes, soleil....il faut à ce niveau après avoir admis qu'un créateur existe utiliser son cerveau et son coeur pour être sûre du bon choix, tu vas pas par ex prier une vache( être inférieur)...

tu vas chercher dans les autres réligions plus raisonable : Judaisme Christianisme Islam

ils disent qu'un créateur suprème existe celui qui a créer toute chose

tu commencera par lire les livres

après c'est facile de connaître le vrai créateur ( on demandant toujours à ce Dieu de te guider )

la vie n'est pas un hasard voilà à quoi je crois:


بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ
Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent.

2. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur.

3. Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque?

4. Puis, retourne ton regard à deux fois: le regard te reviendra humilié et frustré.

5. Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider des diables et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise.

6. Ceux qui ont mécru à leur Seigneur auront le châtiment de l'Enfer. Et quelle mauvaise destination!

7. Quand ils y seront jetés, ils lui entendront un gémissement, tandis qu'il bouillonne.

8. Peu s'en faut que, de rage, il n'éclate. Toutes les fois qu'un groupe y est jeté, ses gardiens leur demandent: ‹Quoi! ne vous est-il pas venu d'avertisseur?›

9. Ils dirent: ‹Mais si! un avertisseur nous était venu certes, mais nous avons crié au mensonge et avons dit: Dieu n'a rien fait descendre, vous n'êtes que dans un grand égarement›

10. Et ils dirent: ‹Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise›.

11. Ils ont reconnu leur péché. Que les gens de la Fournaise soient anéantis à jamais.

12. Ceux qui redoutent leur Seigneur bien qu'ils ne L'aient jamais vu auront un pardon et une grande récompense.

13. Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines.

14. Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui Compatissant, le Parfaitement Connaisseur.

15. C'est Lui qui vous a soumis la terre: parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu'Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection.

16. Etes-vous à l'abri que Celui qui est au ciel enfouisse en la terre? Et voici qu'elle tremble!

17. Ou êtes-vous à l'abri que Celui qui au ciel envoie contre vous un ouragan de pierres? Vous saurez ainsi quel fut Mon avertissement.

18. En effet, ceux d'avant eux avaient crié au mensonge. Quelle fut alors Ma réprobation!

19. N'ont-ils pas vu les oiseaux au-dessus d'eux, déployant et repliant leurs ailes tour à tour? Seul le Tout Miséricordieux les soutient. Car Il est sur toute chose, Clairvoyant.

20. Quel est celui qui constituerait pour vous une armée [capable] de vous secourir, en dehors du Tout Miséricordieux? En vérité les mécréants sont dans l'illusion complète.

21. Ou quel est celui qui vous donnera votre subsistance s'Il s'arrête de fournir Son attribution? Mais ils persistent dans leur insolence et dans leur répulsion.

22. Qui est donc mieux guidé? Celui qui marche face contre terre ou celui qui marche redressé sur un chemin droit.

23. Dis: ‹C'est Lui qui vous a crées et vous a donné l'ouïe, les yeux et les coeurs›. Mais vous êtes rarement reconnaissants!

24. Dis: ‹C'est Lui qui vous a répandus sur la terre, et c'est vers Lui que vous serez rassemblés›.

25. Et ils disent: ‹A quand cette promesse si vous êtes véridiques?›.

26. Dis: ‹Dieu seul [en] a la connaissance. Et moi je ne suis qu'un avertisseur clair›.

27. Puis, quand ils verront (le châtiment) de près, les visages de ceux qui ont mécru seront affligés. Et il leur sera dit: ‹Voilà ce que vous réclamiez›.

28. Dis: ‹Que vous en semble? Que Dieu me fasse périr ainsi que ceux qui sont avec moi ou qu'Il nous fasse miséricorde, qui protégera alors les mécréants d'un châtiment douloureux?›.

29. Dis: ‹C'est Lui, le Tout Miséricordieux. Nous croyons en Lui et c'est en Lui que nous plaçons notre confiance. Vous saurez bientôt qui est dans un égarement évident›.

30. Dis: ‹Que vous en semble? Si votre eau était absorbée au plus profond de la terre, qui donc vous apporterait de l'eau de source?›
Revenir en haut Aller en bas
ZionRock
.
.


Date d'inscription : 27/06/2012
Masculin
Messages : 1005
Pays : France
R E L I G I O N : le Chemin,la Vie,la Vérit

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Lun 11 Mar 2013, 4:45 am

Bonjour,
Comme dis plus en avant, j'approuve totalement ta démarche. La question existentielle de savoir pourquoi sommes-nous venus à l'existence, le but de cette existence et ce vers quoi nous aspirons ne tient bien sûr, pas d'un simple hasard. Ce sont-là des quêtions que je me suis posé étant adolescent et depuis, cette longue quête en chemin à porter quelques fruits.
Pour toi comme pour moi, la question ne se pose plus, puisque nous croyons en un Dieu Créateur des cieux, de la terre et de toute vie.
La question ne se pose pas non plus pour l'auteur de ce post. Même sans devoir évoquer Dieu, en le lisant, on s'aperçoit de par son expérience qu'il est déjà dans la démarche d'une vie intérieur intense et les questions qu'ils nous adressent (qu'elles soient ou non perturbées) valent qu'ont s'y arrêtent. D'ailleurs je ne vois pas en lui quelqu'un de perturber, mais une personne qui cherche à communiquer.
En tant que musulmane, ce qui est appréciable chez toi, c'est ton autonomie et la capacité de réfléchir par toi-même. Cela prouve que tu cherche aussi la communication. Car à l'instar de toi, le passe temps favori de la majorité des musulmans est de disséquez, redressez les écrits falsifiés contenu dans la thora et évangile ou autres et cela afin de valider exagérément le coran, qu'ils croient (à tord) comme étant l'unique parole de Dieu.
C'est tout simplement idiot de se fier à ce seul état de fait. Les écrits et l'enseignement qui sont en-elles, si elles ne sont pas vécues, ressenties par la personne croyante ne resteront que des écrits, lettres mortes pour ainsi dire. Et c'est cette démarche et attitude que tient cette majorité des musulmans.
Tels des étudiants de l'écriture, ils croient, disséquent, critiquent tout autre livre de Dieu d'avant le coran mais en aucun cas, exposent des faits du "vécu" ou "ressentie" à travers leur croyance seule. Que serait l'islam sans la critique de la thora et des evangiles? Preuve en est, le musulman passe son temps à fourrez son nez sur des choses qui ne le concerne pas, créant ainsi pagaille et perturbation pour sa propre perte.
.
Les paroles coraniques du prophète que tu cite, je vais te dire, me font l'effet de voir l'image incarné de lucifer prince des enfer! Le prophète donne réellement l'impression de très bien connaître l'enfer, le feu consumant la peau, puis lui en redonne une autre pour être aussitôt consumé et autres délires de ce genre (blague ou pas?). Un prophète prônant un dieu "très" miséricordieux et dans le même temps incite ceux qui le suivent, de passer au fil de l'épée ceux qui rejettent sa doctrine à double-face. Crois-moi tu vaux largement plus que ce prophète aussi bizar re soit-il...
Revenir en haut Aller en bas
amour
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 25/02/2011
Masculin
Messages : 3747
Pays : MAROC
R E L I G I O N : islam

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Lun 11 Mar 2013, 9:25 pm

salam

je suis d'accord avec certains de vos propos.....

Toutefois, après avoir compris qu'un Dieu existe tu ne peux jamais le connaître avec ta seul réflexion... vous avez besoin d'un guide( les livres)

et là c'est encore un moment important identifier les vrais paroles de Dieu =Vérité= change pas

aller on commence par étudier l'islam...tu dis que le prophète et aussi bizzar message de l'amour et l'enfer...

Dieu est juste nous sommes d'accord

les croyants ( qui font les bons actes)vont au paradis

les mécréant( oppresseurs qui font les mauvais actes) vont à l'enfer

et ça tu trouveras même dans la Bible Pardis et Enfer

si tu crois à autre chose, tu crois que nous sommes dans cette terre juste pour passer le temps on serras jamais jugé.....le désordre faites comme vous voulez...............plus grave tu vas croire sans te rendre compte que Dieu est injuste : Pourquoi donc croire????



Revenir en haut Aller en bas
ZionRock
.
.


Date d'inscription : 27/06/2012
Masculin
Messages : 1005
Pays : France
R E L I G I O N : le Chemin,la Vie,la Vérit

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Mar 12 Mar 2013, 4:19 pm

Salut,
Je n'ai jamais dit que Dieu est injuste. La Pensée, la Parole de Dieu est trop puissante et on ne peut en aucun cas faire un rapprochement avec celle limité des humains.
Dans la Bible, quand Dieu s'adresse et fait entendre Sa Voix à ses prophètes, alors Sa Voix se fait entendre dans le grondément du tonnerre, dans la lumière de l'éclair, dans une trombe ou trompette. Les prophètes sous la grâce de Dieu, pour inspiration saisissent et comprennent le contenu du msg vivant.
Je veux dire, cela se passe dans les entrailles, dans les profondeurs de notre être que tout se passe.
Passez son temps à se quereller sur des écrits n'amènent que des prises de tête entre gens de différentes confessions. Et j'ai remarqué les musulmans aimaient jouer à ce petit jeu.
C'est pour cela que j'expliquais, si les écris en eux-même ne sont pas vécus ou ressentis, resteront sans effet sur le croyant.
Bien sûr Dieu nous jugera tous selon nos oeuvres. Mais pour moi, l'oeuvre en elle-même est non pas de rechercher la "faveur" de Dieu dans ce que nous faisons mais de rechercher Son "Oeuvre" même. Parce que si c'est dans nos oeuvres, alors cela pourrait nous donner une occasion de se glorifier devant nos semblables. Mais si nous le recherchons Sa Propre Oeuvre, alors nous ne ferons que glorifier Son Oeuvre, puisque nous ne sommes rien pour ainsi dire.
Et comme on aime Salomon, ses éternels vieux proverbes on dit: un temps pour chaque chose.
Un temps pour la guerre, un temps pour la paix
Un temps pour la haine, un temps pour l'amour
Et comme je dirais aussi:
Un temps pour croire, puis vient aussi le temps du savoir.
.
ps: je voudrais avec toute ma sincérité t'avouer une chose: malgré qu'il y ait de très jolies phrases, le coran ne m'impressione pas...
Revenir en haut Aller en bas
amour
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 25/02/2011
Masculin
Messages : 3747
Pays : MAROC
R E L I G I O N : islam

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Mar 12 Mar 2013, 9:43 pm

Salam

oui c'est vrai qu'il faut comme vous le dites, vivre et ressentir les écrits....

Mais je reviens encore une autre fois pour te dire qu'il faut suivre les lois de Dieu une fois identifier car il sais mieux que nous ce qui est bien ce qui est mal

ci dessous l'histoire du prophète Ibrahim( ABHRAHAM) les étapes qu'il a passé pour croire à Dieu;

[size=9][size=9][size=9][size=9] Quand la nuit s'étendit au-dessus de lui, il vit une étoile et dit: "voici mon Seigneur".

Mais il dit lorsqu'elle eut disparu: "Je n'aime pas ceux qui disparaissent".

Lorsqu'il vit la lune qui se levait, il dit: "Voici mon Seigneur".

Mais il dit lorsqu'elle eut disparu:
"Si mon Seigneur ne me dirige pas, je serais au nombre des égarés".

Lorsqu'il vit le soleil qui se levait, il dit: "Voici mon Seigneur ! C'est le plus grand".

Mais il dit lorsqu'il eut disparu: "Ô mon peuple ! Je désavoue ce que vous associez à Dieu.

Je tourne mon visage comme un vrai croyant, vers Celui qui a créé les cieux et la terre.
Je ne suis pas au nombre des polythéistes. »


faut faire comme lui pour connaître Dieu
[/size][/size][/size][/size]
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Masculin
Messages : 10736
Pays : MONTREAL QUEBEC CANADA
R E L I G I O N : CROYANT DI

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Mar 12 Mar 2013, 11:25 pm







---- REPLIQUE INTELLIGENTE :



---- CITATION D`amour , Salam

( oui c'est vrai qu'il faut comme vous le dites,
vivre et ressentir les écrits.... )

1 - SI .... ce que tu ecris est la verite alors tu as besoin

2 - De te faire soigner mon ami .

( Mais je reviens encore une autre fois pour te
dire qu'il faut suivre les lois de Dieu une fois
identifier car il sais mieux que nous ce qui est
bien ce qui est mal )

3 - JUSTEMENT et la premiere loi que DIEU a donne a MOISE

4 - C`EST : " TU NE TUERAS POINT "

( ci dessous l'histoire du prophète Ibrahim
( ABHRAHAM) les étapes qu'il a passé pour
croire à Dieu; )

5 - D`apres l`islam et NON d`apres la Bible , car la Bible

6 - Ne mentionne NULLEPART qu`ABRAHAM a ete polytheiste


( Quand la nuit s'étendit au-dessus
de lui, il vit une étoile et dit: "voici mon Seigneur
Mais il dit lorsqu'elle eut disparu: "Je n'aime pas
ceux qui disparaissent". )


7 - Ceci est une citation du coran et NON biblique :regret:

8 - PARCONTRE l`islam adorait bien les astres avant Mohamet

( Lorsqu'il vit la lune qui se levait, il dit:
"Voici mon Seigneur".
Mais il dit lorsqu'elle eut disparu:
"Si mon Seigneur ne me dirige pas, je serais
au nombre des égarés". )

9 - ENCORE une autre citation du coran mais cette foi-ci

10 - Le coran a raison car on adorait bien la lune dans la kaa`ba

11 - On y retrouve encore une fresque de la lune dans la kaa`ba

( Lorsqu'il vit le soleil qui se levait, il dit:
"Voici mon Seigneur ! C'est le plus grand".
Mais il dit lorsqu'il eut disparu: "Ô mon peuple !
Je désavoue ce que vous associez à Dieu. )

12 - IDEM POUR LE SOLEIL , on y retrouve egalement une fresque du

13 - Soleil dans la kaa`ba ( ps : en " OR PUR" s`il vous plait )

( Je tourne mon visage comme un vrai croyant,
vers Celui qui a créé les cieux et la terre.
Je ne suis pas au nombre des polythéistes. » )

14 - ALORS POURQUOI adores-tu les etoiles , le soleil et la lune ?


( faut faire comme lui pour connaître Dieu )

15 - FAUX .... il ne faut pas regretter la disparition du soleil et de

16 - La lune car ils ont un cycle a parcourrir dans le ciel et ils

17 - Reviennent TOUJOURS :fourire: :fourire: :fourire: :fourire:

18 - L`ISLAM est un rammassis de pieces religieuses d`ici et la

19 - PLUS payens qu`autre chose , l`islam n`est PAS la suite

20 - Logique du christianisme , car elle le DESAVOUE , DIT que

21 - La Bible est falsifie, son dieu ALLAH cherche a tuer le peuple

22 - Prefere de YAVEH ....LES TRAITE DE PORCS ET DE SINGES :fourire:

23 - UN VRAI DIEU ne chercherait pas a detruire SON PEUPLE PREFERE :regret:

24 - Qu`il a PROMIS de garder jusqu`a la fin des temps :regret:

25 - MAAAIIIISSSSS...... l`islam a RE-ECRIT l`histoire biblique pour qu`elle

26 - Tienne compte de son tres saint prophete Mohamet le rendant PLUS

27 - IMPORTANT que JESUS :regret: , On le venere tellement que l`on le prie

28 - A chaque fois que l`on pronnce son nom , l`islam venere PLUS Mohamet

29 - Que leur dieu ALLAH :regret:

30 - LA PREUVE ? vous dites scratch on retrouve la preuve dans un hadith

31 - AUTHENTIQUE qui dit : que celui qui blaspheme contre ALLAH soit fouette

32 - MAIS celui qui blaspheme contre MOHAMET ... QU`ON LE TUE

33 - ENCORE UNE Xieme fois .... LA LOGIQUE ISLAMIQUE ETANT CE QU`ELLE EST

34 - " INCOMPREHENSIBLE " :regret: on y peut RIEN .



LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL

Revenir en haut Aller en bas
idoukamle
.
.


Date d'inscription : 16/07/2010
Masculin
Messages : 1362
Pays : Maroc
R E L I G I O N : Islam

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Sam 30 Mar 2013, 11:36 am


Tout d'abord, pour ne pas m'exposer à la pertinente critique des formalistes, cherchons à mieux définir les termes.
On sait que le mot « agnostique » est composé du verbe « gnoscere » qui veut dire à peu près « savoir », et du préfixe négatif « a ». L'agnostique, littéralement est donc celui qui ne sait pas. Pour éviter des confusions sur ce que l'agnostique ne sait pas, je voudrais ici préciser rapidement ce que nous appelons savoir et connaissance.
-Le savoir désigne généralement ce qui est accessible par l'intelligence et le raisonnement.
-La connaissance est une sorte de « méta-savoir » que l'on acquiert, outre l'intelligence, par les autres facultés de l'esprit humain que sont la sensibilité, l'intuition, l'affectivité, l'imagination, l’esthétisme
Le savoir est un avoir, alors que la connaissance est du domaine de l'être. Le but du savoir est la science ; son aboutissement est le savant. Le but de la connaissance est l'accès à la culture, à l'art, à la spiritualité ; son aboutissement est le sage. Précisons également que le verbe savoir peut avoir pour objet un savoir ou une connaissance, ce qui peut souvent prêter à confusion.
de quel coté etes vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Fistorito
.
.
avatar

Date d'inscription : 07/12/2011
Masculin
Messages : 495
Pays : Canada, Québec
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: L'importance du vide, du silence et de la solitude   Mer 08 Mai 2013, 10:13 pm

Je dois avouer porter en mon sein la croix celtique, soi l'étoile que les enfants dessinent et apprennent à perfectionner avec l'âge. Mes cinq véritables éléments primaire sont différent de ceux connus soi: la terre, le feu, l'air et l'eau et l'éther qui les unis. J'ai en fait six éléments dont la lumière, les ténèbres, le feu, la terre, l'air et mon éther est l'eau. Car la lumière n'aurait pas pût vaincre les ténèbres originels sans l'assurance que l'eau puisse créer au moins une source de vie permettant aux êtres neutres de pouvoir exister dans l'histoire et la nature. Elle est la preuve que même les choses incolore, indolore et parfois invisible en nous puisse être vital à l'évolution de la vie. Il donne aux esprits la possibilité de croire qu'ils sont créés pour être le souvenir d'une vie passé. Le souvenir de qu'il était cet élément qui naît de la relation entre un aspect positif et un aspect négatif dans un corps neutre. Les souvenirs négatifs de l'âme peut être un feu qui brûle ou guérit le souvenir positif le liant aux différents esprits.

Les éléments sont important pour une raison. De couleurs différentes, de ton différent, lumineuses ou sombres, les éléments peuvent grandement aider l'être. Une couleur en nous peu créer une forme pourvue d'une logique. Ils peuvent créer en nous une force de compréhension pour préféré la lumière à une mort vide. Dans la création d'image intérieur, nous devons souhaiter qu'un être souffrant, mort ou vivant, puisse s'inspirer de ces rêves et de ces créations pour interagir avec notre conscience, pour eux, incomprise.

Les morts se trouvent du côté opposé du miroir de l'univers soit le Kazar (terme scientifique). Ils souhaitent que leur esprit oublit qu'ils aient été créés dans un équilibre parfait de souffrance indolore. Souvent, la mort d'un animal engendre un âme tournant dans ce cercle qui dépend de souvenir que son esprit à gravé pour le réconforter.

Voilà un exemple de ce qui peut arriver lorsqu'un âme primaire attend: il ne peut être présent que si quelqu'un l'a créé par sa passion pour une vie après la mort.

Celui-ci représente l'eau, soit les couleurs bleus. C'est un âme unique.



La traverse des âmes


1: Un lent éveil

Sans avoir conscience de sa situation, l’existence du souvenir d’une vie entière était perdu parmis les ténèbres. L’éternité dont les vivants rêvaient était là, quelques parts dans ce sentiment profond de perte et d’impuissance.

Le temps semblait sans importance à cet endroit. Une seconde ou des milliers d’années pouvaient s’être écoulé depuis qu’il ait éprouvé son premier besoin de connaître la profondeur de ce qui l’attirait. Après un temps qui nous semblerait un éternité, il vit pour la première fois dans cette noirceur un élément différent de ce qu’il connaissait jusqu’à maintenant.

Un sentiment étrange l’envahi, une curiosité incompréhensible et primaire qui le poussait à connaître l’origine de cette présence étrangère. La focalisation dont cet être fût capable aurait surement ébranlé plus d’un joueur d’échec expérimenté. Son existence entière ne prenait en compte qu’un seul et unique élément lui proposant autre chose que la noirceur habituelle.

Avec une concentration hors de notre commun, il chassa de son être les ténèbres qui l’avaient jusqu’à ce moment absorbé. L’élément nouveau s’étendit en lui comme une flamme peut se propager dans la paille sèche. Un incontrôlable afflût de souvenirs le frappa pour le délivrer enfin du néant qui l’emprisonnait.






L’état de son être ne lui permettait pas d’accumuler ces souvenirs et de permettre la compréhension de la nature et le sens de leur présence. Ce qu’il voyait lui inspira des milliers d’images qui se manifestèrent en lui sous la forme d’un choc, d’une connaissance qu’il avait autrefois perdue. Ce qu’il comprit voir après tout ce temps dans les nymbes était la couleur du ciel, le bleu.


2 : Souvenirs douloureux

Le simple souvenir du ciel provoquait en lui des sentiments qu’il avait jusque là oublié. Il se souvint de prières, de souhaits et de rêves gravés en lui s’inspirant de la voûte étoilée et de ses promesses de liberté.

Le sens de ses prières le guidait toujours vers l’objectif d’être aimé pour ce qu’il est. Le sens de ses souhaits le guidait toujours vers l’objectif d’être aimé pour ce qu’il avait. Le sens de ses rêves le guidait toujours vers l’objectif d’être aimé pour ce qu’il devenait.
Le bleu qui jusque là avait été uniforme, devint instable et changeant. Sa luminosité présentait des parties sombres et d’autres plus clairs. L’être se souvint après quelques observations que ces mouvements fluides et imprévisibles étaient ceux de la surface de l’eau sous l’effet de la lumière du ciel.

Après quelques analyses, l’être relia entre eux les éléments nouveaux. Il se souvint qu’autrefois, il partageait avec ces éléments un lien fort qui lui permettait d’évoluer dans un monde équilibré.

C’est à ce moment que la surface de l’eau dessina peu à peu l’image d’un vivant. L’être reçu un flot de souvenirs douloureux lorsqu’il tourna son attention vers les yeux de l’homme. L’être se souvint que ce corps complexe, c’est le cadeau de la vie nous invitant en son sein.
Cet événement l’avait changé, l’image de l’homme bougeait au rythme des mouvements de l’eau. Il sût qu’il s’agissait de son reflet, de son corps, de ses yeux, de son histoire. Plus il regardait, plus il remarquait que seul les légers mouvements de l’eau donnait vie à son image. Un sentiment d’impuissance le frappa tel un retour à la réalité après un rêve merveilleux. Il souhaita pour la première fois depuis qu’il s’était souvenu du ciel de retourner dans les ténébres et d’oublier que la vie existe.

La souffrance de l’être augmentait. Il ne pouvait regarder rien d’autre que cette image fixe bougeant sous le rythme des vagues. Pour la première fois depuis son éveil, il eût en lui une voix intérieur différente. Elle suppliait le néant d’être libéré de cette impuissance. Elle souhaitait être entendue et souhaitait qu’une présence lui vienne en aide. L’être eût alors la réponse qu’il attendait lorsqu’il fût replongé dans la noirceur. Mais cette nouvelle noirceur ne semblait pas l’attirer comme elle le faisait avant. La voix intérieur disparût.

Dès qu’il fût libéré de ces supplications, une lumière sembla illuminer le voile sombre qui couvrait sa vue. Une incontrôlable curiosité poussait l’être à vouloir connaître l’origine de cette lumière soudaine. La confiance lui donna l’énergie qu’il recherchait. L’image apparût devant lui peu à peu. Il se tenait toujours devant son reflet, mais au dessus de son image, il y avait un astre rond qui brillait et émanait une lumière blanche. Sans en prendre compte, l’être se tourna instinctivement vers l’astre au ciel. Un corps répondit au mouvement. Surpris, un monde se présentait devant lui illuminé par l’astre naissant.






Devant lui, un paysage blanc de neige s’étendait au-delà de ce qu’il pouvait voir. Un seul élément se détachait de ce désert blanc. Un palais de glace se dressait devant ses yeux et l’invitait à venir le visiter. Les premiers pas fûrent difficiles, mais ayant déjà connu l’apprentissage de la marche, il se rendit au porte du château sans réel difficulté. Lorsqu’il fût à l’intérieur, il y découvrit une pièce de bonne taille. L’unique meuble était un trône sculpter dans la glace de divers animals. L’être s’assit sur le trône qui lui était destiné. Il venait d’accepter de diriger ce royaume. Il reignerait sur le vent des tempêtes.


3 : La naissance de la jalousie

Le temps s’évadait alors que le roi rivait son regard entre les portes de son palais. Il sortait souvent à l’extérieur pour contempler l’astre qu’il chérissait. Sur son trône, il tentait une fois de plus, les yeux fermés, de transformer cette noirceur qui l’envahissait en un bleu réconfortant.

Mais cette fois, les évènements ne se déroulèrent pas comme à l’habitude. Le roi connut pour la première fois l’existence du sommeil. Endormi sur son trône, des images apparurent dans son repos malgré lui. Le roi allait vivre son premier rêve.

Étrangement, le roi ne suivait pas un rôle dans ce rêve. Il n’était pas en chair et ne pouvait pas intéragir avec ce qui l’entourait. Il ne pouvait qu’observer la scène sans pouvoir détourner les yeux de celle-ci.





Devant ses yeux, un village aux couleurs vivent et inconnues se dressait. Plusieurs personnages marchaient et profitaient d’une abondance de marchand pour acheter des produits divers. Parmis la foule, un personnage capta son attention plus que les autres. Il portait une robe fait de fin tissu. Elle était brodée d’illustrations épiques plus magnifiques les unes que les autres. Le personnage avait une chevelure rouge vive et dégageait une énergie chargé de puissance.

Cette vision d’ensemble provoqua chez le roi un malaise qui se partageait entre le dégoût et l’incompréhension. L’air envahissait son visage. Elle était chargé de vie et de couleur. Elle brisait peu à peu l’image confortable qu’il s’était créé de son royaume. La cité était bâti sur un sable doré et propre. Autour du village, une forêt luxuriante promettait que l’aventure devait y fourmiller.

Le personnage au cheveux rouge était souvent respectueusement salué. Il s’arrêtait souvent discuter avec des passants qui semblaient jubiler de sa présence. Son visage restait toutefois impassible même lorsque les gens lui adressaient de chaleureux signes de respect. Il ne semblait pas apprécier ce monde qui était pourtant paradisiaque aux yeux du roi. Le comble fût le moment où le personnage à la robe s’envola haut dans le ciel et disparu parmis les nuages.

Le roi ressentit pour la première fois de son existence une haine puissante qui se manifesta sous la forme de jalousie. Elle envahissait ses pensées avec des centaines de questions incontrôlables que le roi, malgré tout les efforts, ne pouvait répondre qu’avec une rage silencieuse.




Sur la vision de ce royaume de rêve, un frisson le traversa. Un vent froid estompit peu à peu le paysage pour faire greloter son corps endormit. Mais, lors de son éveil, au lieu de voir la noirceur habituelle de ses yeux fermés, une couleur rouge l’envahissait comme pour s’assurer qu’il n’oublie pas ce qu’il avait vécu. Lorsque le roi ouvrit les yeux, il constata avec désolation que son royaume n’avait pas changé.


4 : Le combat contre l’invisible


Il ressentait en lui une tristesse qui absorbait toutes formes de confort. Le vide que ce rêve avait créé préservait le froid et la solitude qu’il eût lors de son éveil. Sa situation lui semblait injuste. Il se leva et se dirigea vers le monde hostile qui était le sien. Lorsqu’il arriva à l’extérieur, son regard ne se porta pas sur le ciel. Il se porta sur le poids d’un fardeau qui venait de l’affliger. L’immensité de ce monde ne lui avait jamais semblé aussi froid et vide qu’à ce moment.

Son regard se tourna vers celle qui lui avait donné la lumière et la vie. Il se prit à maudire silencieusement cette astre qui lui avait donné vie dans un royaume si différent de celui de son rêve. Il retourna s’asseoir sur son trône malgré la douleur l’accablant.

Comme à l’habitude, le roi tenta de fermer les yeux afin de combattre ses ténèbres intérieurs. Mais encore une fois, comme à son réveil, une couleur rouge remplaçait la noirceur qu’il connaissait. Il fixait cette couleur vive pour que la haine augmente en lui. Elle symbolisait ce qu’il ne pouvait pas expliquer. Il la ressentait de plus en plus froide, pure et la jugeait juste.



Mais il vint alors au roi le retour d’un souvenir qui avait été perdu lorsque la haine l’avait envahit de jalousie. Il avait oublié la réelle signification tout ce qui nous entoure. Son royaume vivait dans les ténèbres et il n’existait là-bas ni jour ni nuit. Aucune étoile ne partageait le ciel avec l’astre. Seule sa faible lumière éclairait les plaines dévastées par le vent et la neige.

Il décida alors que le rouge qui alimentait le souvenir douloureux devait disparaître. Les yeux fermés, il se remémorisa les premières étapes qu’il avait vécu avant de connaître la lumière. Il se dit que même si le ciel ne contient qu’un astre, l’important c’est que le ciel permette que nos souhaits, nos prières et nos rêves nous guide et sont écouté. Il se dit que malgré que le ciel ne contienne qu’un astre, il est chanceux qu’elle n’ait que lui a écouter.

Le roi ferma les yeux et ignora la couleur qu’il haïssait. Il ne tenta pas de la combattre. Plutôt, il se concentra sur l’importance de celle qui veillait sur lui jour et nuit. Il remercia sa présence dans sa solitude. Il souhaita que le royaume puisse devenir aussi magique et symbolique que le moment où il a tourné les yeux pour la première fois vers elle.

5 : La naissance d’un royaume

Suite à ces mots, un sentiment de réconfort l’apaisa. La jalousie en lui ne le fesaient plus souffrir autant. Il se permit d’ignorer sa présence et d’approfondir ses réflexions. Il espéra trouver l’équilibre qui lui rappelerait ce qu’il était avant ce rêve et celui qui lui permettrait d’accepter ce qu’il était devenu après son éveil.
Sans qu’il en ait conscience, des milliers de couleurs différentes se mélangeaient à l’intérieur de lui.



Le roi qui était en état de réflexion profonde, vit soudain une étincelle qui le sortit de ses pensées. Lorsqu’il ouvrit les yeux, le il vit que son palais avait été traversé d’un rayon de lumière. Ce rayon avait terminé sa route au pied du trône où était assit le roi. Il perçu un mouvement dans la lumière. L’idée qu’il puisse rencontrer un être vivant l’ébranlait. Il ferma les yeux pour retrouver son calme.

Ce qu’il vit en lui était incroyable. Un rouge vif et un bleu pur partageaient l’intérieur de son être. Le roi, voyant ces forces présentent en lui, se sentit devenir insécure et perdre le contrôle. Les couleurs se mirent à bouger.

Un rythme étrange s’installa, le bleu prenait la presque totalité pour ensuite céder au rouge cette presque totalité qui cédait ensuite l’espace au bleu et l’échange se répètait. Le roi sentait en lui un battement provoqué par cet échange rythmé.

Il ouvrit alors ses yeux. Son regard croisa celui d’une créature qui lui était jusqu’à maintenant inconnue. Le rythme de ses battements s’accélera tout à coup. Il sentit son corps traversé par une chaleur réconfortante. Il espéra que la solitude qui l’avait toujours affligée soit enfin terminé. La créature s’approcha du roi avec grâce et lui tendit délicatement la main.











6 : Le retour à la source


Devant elle se tenait un roi consumé par le souvenir de vies passés. Elle lisait dans son regard l’acceptation de son sort. Le roi était nu et la température glaciale. Sa peau était d’une teinte bleuté, cela révèlait qu’il vivait dans ce royaume depuis déjà longtemps. Le temps ne pouvait pas exister sans compagnie pour le partager et il ne pouvait pas être compter sans le cycle du jour et de la nuit. Elle savait que ce roi était l’un des âmes primaires. Les âmes primaires n’ont jamais cessés d’exister depuis l’origine de la vie. Ils conservent toujours au moins un souvenir leur permettant de vaincre les ténèbres et de retrouver leur âme soeur.

Elle savait que ce roi bâti toujours son royaume à l’image de celle qu’il a aimé. Elle comprit que ce pauvre roi était prisonnier depuis longtemps de ce royaume. Il y a longtemps, il devait croire que cette femme partageait avec lui des sentiments puissants. Mais la mort l’avait sûrement emporté avant qu’il ne sâche qu’elle ne le rejoindrait pas

Elle avait compris que dans les ténèbres, l’âme ne dût pas trouver le souvenir de celle qu’il avait aimé. Malheureusement, elle savait que ces âmes ne pouvaient pas accepter de tout recommencer. Elle douta qu’il avait bâti ce royaume avec un souvenir créé à partir de sa souffrance.

Elle savait que seuls les âmes primaires possèdent cette confiance inébranlable en l’amour car eux seuls peuvent survivre à l’enfer avec pour seul but de reconquérir ou de se souvenir de leur âme soeur. Elle avait craint l’existence de ce royaume maudit qui ramenait toujours son roi aux ténèbres de départ. Depuis combien de temps attendait-il un signe de sa bien-aimée?


David



Revenir en haut Aller en bas
 

L'importance du vide, du silence et de la solitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» demande d aide contre la solitude
» Le sentiment de vide affectif
» Vide dressing d\'OTALIA du 44 au 50
» O Bienheureuse Solitude ! (SAINTES PRIERES ET DEVOTIONS)
» la solitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: AGNOSTIQUE-