*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Imitation de Jésus - Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 18768
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Imitation de Jésus - Christ   Jeu 19 Fév 2009, 10:04 pm

Imitation de Jésus - Christ
Avis utiles pour entrer dans la vie intérieure



1. Qu'il faut imiter Jésus-Christ, et mépriser toutes les vanités du monde
2. Avoir d'humbles sentiments de soi-même
3. De la doctrine de la vérité
4. De la prévoyance dans les actions
5. De la lecture de l'Ecriture sainte
6. Des affections déréglées
7. Qu'il faut fuir l'orgueil et les vaines espérances
8. Eviter la trop grande familiarité
9. De l'obéissance et du renoncement à son propre sens
10. Qu'il faut éviter les entretiens inutiles
11. Des moyens d'acquérir la paix intérieure, et du soin d'avancer dans la vertu
12. De l'avantage de l'adversité
13. De la résistance aux tentations
14. Eviter les jugements téméraires, et ne se point rechercher soi-même
15. Des oeuvres de charité
16. Qu'il faut supporter les défauts d'autrui
17. De la vie religieuse
18. De l'exemple des saints
19. Des exercices d'un bon religieux
20. De l'amour de la solitude et du silence
21. De la componction du coeur
22. De la considération de la misère humaine
23. De la méditation de la mort
24. Du jugement et des peines des pécheurs
25. Qu'il faut travailler avec ferveur à l'amendement de sa vie

Citation :
http://ijc.reseau.org/index1.html


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  .
-


Dernière édition par Nicodème le Ven 20 Fév 2009, 12:41 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 18768
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Imitation de Jésus - Christ   Jeu 19 Fév 2009, 10:05 pm

Imitation de Jésus-Christ


Traduction de Lamennais
Livre deuxième
Instruction pour avancer dans la vie intérieure


1. De la conversation intérieure
2. Qu'il faut s'abandonner à Dieu en esprit d'humilité
3. De l'homme pacifique
4. De la pureté d'esprit et de la droiture d'intention
5. De la considération de soi-même
6. De la joie d'une bonne conscience
7. Qu'il faut aimer Jésus-Christ par-dessus toutes choses
8. De la familiarité que l'amour établit entre Jésus et l'âme fidèle
9. De la privation de toute consolation
10. De la reconnaissance pour la grâce de Dieu
11. Du petit nombre de ceux qui aiment la Croix de Jésus-Christ
12. De la sainte voie de la Croix

http://ijc.reseau.org/index2.html


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  .
-
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 18768
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Imitation de Jésus - Christ   Jeu 19 Fév 2009, 10:07 pm

Livre troisième
De la vie intérieure



1. Des entretiens intérieurs de Jésus-Christ avec l'âme fidèle
2. La vérité parle au dedans de nous sans aucun bruit de paroles
3. Qu'il faut écouter la parole de Dieu avec humilité, et que plusieurs ne la reçoivent pas comme ils le devraient
4. Qu'il faut marcher en présence de Dieu dans la vérité et l'humilité
5. Des merveilleux effets de l'amour divin
6. De l'épreuve du véritable amour
7. Qu'il faut cacher humblement les grâces que Dieu nous fait
8. Qu'il faut s'anéantir soi-même devant Dieu
9. Qu'il faut rapporter tout à Dieu comme à notre dernière fin
10. Qu'il est doux de servir Dieu et de mépriser le monde
11. Qu'il faut examiner et modérer les désirs du coeur
12. Qu'il faut s'exercer à la patience, et lutter contre ses passions
13. Qu'il faut obéir humblement, à l'exemple de Jésus-Christ
14. Qu'il faut considérer les secrets jugements de Dieu pour ne pas s'enorgueillir du bien qu'on fait
15. De ce que nous devons être et faire quand il s'élève quelque désir en nous
16. Qu'on ne doit chercher qu'en Dieu la vraie consolation
17. Qu'il faut remettre à Dieu le soin de ce qui nous regarde
18. Qu'il faut souffrir avec constance les misères de cette vie à l'exemple de Jésus-Christ
19. De la souffrance des injures, et de la véritable patience
20. De l'aveu de son infirmité, et des misères de cette vie
21. Qu'il faut établir son repos en Dieu, plutôt que dans tous les autres biens
22. Du souvenir des bienfaits de Dieu
23. De quatre choses importantes pour conserver la paix
24. Qu'il ne faut pas s'enquérir curieusement de la conduite des autres
25. En quoi consiste la vraie paix et le véritable progrès de l'âme
26. De la liberté du coeur, qui s'acquiert plutôt par la prière que par la lecture
27. Que l'amour de soi est le plus grand obstacle qui empêche l'homme de parvenir au souverain bien
28. Qu'il faut mépriser les jugements humains
29. Comment il faut invoquer et bénir Dieu dans l'affliction
30. Qu'il faut implorer le secours de Dieu, et attendre avec confiance le retour de sa grâce
31. Qu'il faut oublier toutes les créatures pour trouver le Créateur
32. De l'abnégation de soi-même
33. De l'inconstance du coeur, et que nous devons tout rapporter à Dieu comme à notre dernière fin
34. Qu'on ne saurait goûter que Dieu seul, et qu'on le goûte en toutes choses, quand on l'aime véritablement
35. Qu'on est toujours, durant cette vie, exposé à la tentation
36. Contre les vains jugements des hommes
37. Qu'il faut renoncer entièrement à soi-même pour obtenir la liberté du coeur
38. Comment il faut se conduire dans les choses extérieures, et recourir à Dieu dans les périls
39. Qu'il faut éviter l'empressement dans les affaires
40. Que l'homme n'a rien de bon de lui-même, et ne peut se glorifier de rien
41. Du mépris de tous les honneurs du temps
42. Qu'il ne faut pas que notre paix dépende des hommes
43. Contre la vaine science du siècle
44. Qu'il ne faut point s'embarrasser dans les choses extérieures
45. Qu'il ne faut pas croire tout le monde, et qu'il est difficile de garder une sage mesure dans ses paroles
46. Qu'il faut mettre sa confiance en Dieu, lorsqu'on est assailli de paroles injurieuses
47. Qu'il faut être prêt à souffrir pour la vie éternelle tout ce qu'il y a de plus pénible
48. De l'éternité bienheureuse et des misères de cette vie
49. Du désir de la vie éternelle, et des grands biens promis à ceux qui combattent courageusement
50. Comment un homme dans l'affliction doit s'abandonner entre les mains de Dieu
51. Qu'il faut s'occuper d'oeuvres extérieures, quand l'âme est fatiguée des exercices spirituels
52. Que l'homme ne doit pas se juger digne des consolations de Dieu, mais plutôt de châtiment
53. Que la grâce ne fructifie point en ceux qui ont le goût des choses de la terre
54. Des divers mouvements de la nature et de la grâce
55. De la corruption de la nature, et de l'efficace de la grâce divine
56. Que nous devons nous renoncer nous-mêmes et imiter Jésus-Christ en portant la Croix
57. Qu'on ne doit pas se laisser trop abattre quand on tombe en quelques fautes
58. Qu'il ne faut pas chercher à pénétrer ce qui est au-dessus de nous, ni sonder les secrets jugements de Dieu

59. Qu'on doit mettre toute son espérance et toute sa confiance en Dieu seul



http://ijc.reseau.org/index3.html


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  .
-
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 18768
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: Imitation de Jésus - Christ   Jeu 19 Fév 2009, 10:08 pm

Livre quatrième
Du sacrement de l'Eucharistie


* Exhortation à la sainte communion



1. Avec quel respect il faut recevoir Jésus
2. Combien Dieu manifeste à l'homme sa bonté et son amour dans le Sacrement de l'Eucharistie
3. Qu'il est utile de communier souvent
4. Que Dieu répand des grâces abondantes en ceux qui communient dignement
5. De l'excellence du Sacrement de l'Autel, et de la dignité du Sacerdoce
6. Prière du chrétien avant la Communion
7. De l'examen de conscience, et de la résolution de se corriger
8. De l'oblation de Jésus-Christ sur la Croix et de la résignation de soi-même
9. Que nous devons nous offrir à Dieu avec tout ce qui est à nous, et prier pour tous
10. Qu'on ne doit pas facilement s'éloigner de la sainte Communion
11. Que le Corps de Jésus-Christ et l'Ecriture sainte sont très nécessaires à l'âme fidèle
12. Qu'on doit se préparer avec un grand soin à la sainte Communion
13. Que le fidèle doit désirer de tout son coeur de s'unir à Jésus-Christ dans la Communion
14. Du désir ardent que quelques âmes saintes ont de recevoir le Corps de Jésus-Christ
15. Que la grâce de la dévotion s'acquiert par l'humilité et l'abnégation de soi-même
16. Qu'il faut dans la Communion, exposer ses besoins à Jésus-Christ, et lui demander sa grâce
17. Du désir ardent de recevoir Jésus-Christ
18. Qu'on ne doit pas chercher à pénétrer le mystère de l'Eucharistie, mais qu'il faut soumettre ses sens à la foi.


http://ijc.reseau.org/index4.html


- Pour me contacter, clic sur CONTACT au bas du forum, indiquer votre pseudo,
- Vos messages doivent être en taille minuscule et de couleur noir en majorité,
- La couleur rouge est destiné uniquement à la modération,
- Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables,

- Si un message ne respecte pas la "charte" du forum, merci de cliquer sur  .
-
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Imitation de Jésus - Christ   Ven 27 Fév 2009, 5:29 am

LIVRE QUATRIEME DU SACREMENT DE L'EUCHARISTIE

1. Avec quel respect il faut recevoir Jésus


Voix du disciple
Le fidèle: Ce sont là vos paroles, ô Jésus ! vérité éternelle ! quoiqu'elles n'aient pas été dites dans le même temps et qu'elles ne soient pas écrites dans le même lieu.
Et puisqu'elles viennent de vous et qu'elles sont véritables, je dois les recevoir toutes avec une foi pleine de reconnaissance.
Elles sont de vous car c'est vous qui les avez dites; mais elles sont aussi à moi parce que vous les avez dites pour mon salut.
Je les reçois avec joie de votre bouche, afin qu'elles se gravent profondément dans mon coeur.
Ces paroles pleines de tant de bonté, de tendresse et d'amour, m'animent; mais la pensée de mes crimes m'effraye et ma conscience impure m'éloigne d'un mystère si saint.
La douceur de vos paroles m'attire, mais le poids de mes péchés me retient.
Vous m'ordonnez d'aller à vous avec confiance, si je veux avoir part avec vous, et de me nourrir du pain de l'immortalité, si je veux obtenir la vie et la gloire éternelle.
Venez, dites-vous, venez à moi, vous tous qui souffrez et qui êtes oppressés, et je vous ranimerai.
Ô douce et aimable parole à l'oreille d'un pécheur ! vous invitez, Seigneur mon Dieu, le pauvre et l'indigent à la participation de votre corps sacré.
Mais qui suis-je, Seigneur, pour oser m'approcher de vous ?
Voilà que les cieux ne peuvent vous contenir, et vous dites: Venez tous à moi.
D'où vient cette miséricordieuse condescendance, une si tendre invitation ?
Comment oserai-je aller à vous, moi qui ne sens en moi-même aucun bien qui puisse me donner quelque confiance ?
Comment vous recevrai-je en ma maison, moi qui ai si souvent outragé votre bonté ?
Les anges et les archanges vous adorent en tremblant, les saints et les justes sont saisis de frayeur; et vous dites: Venez tous à moi !
Si ce n'était vous qui le dites, Seigneur, qui pourrait le croire ?
Et si vous n'ordonniez vous-même d'approcher de vous, qui en aurait l'audace ?
Noé, cet homme juste, travailla cent ans à construire l'arche, pour se sauver avec peu de personnes; et moi, comment pourrai-je en une heure me préparer à recevoir dignement le Créateur du monde ?
Moïse, le plus grand de vos serviteurs, pour qui vous étiez comme un ami, fit une arche de bois incorruptible, qu'il revêtit d'un or très pur, afin d'y déposer les tables de la loi; et moi, vile créature, j'oserais recevoir si facilement le fondateur de la loi et l'auteur de la vie !
Salomon, le plus sage des rois d'Israël, employa sept ans à élever un temple magnifique à la gloire de votre nom; il célébra pendant huit jours la fête de sa dédicace; il offrit mille hosties pacifiques et, au son des trompettes, au milieu des cris de joie, il plaça solennellement l'arche d'alliance dans le lieu qui lui était préparé.
Et moi, misérable que je suis et le plus pauvre des hommes, comment vous introduirai-je dans ma maison, moi qui sais à peine employer pieusement une demi-heure ? Et plût à Dieu que j'eusse une seule fois employé dignement un moindre temps encore !
Ô mon Dieu ! que n'ont point fait ces saints hommes pour vous plaire, et combien, hélas ! ce que je fais est peu ! combien est court le temps que je consacre à me préparer à la communion !
Rarement suis-je bien recueilli, plus rarement suis-je libre de toute distraction.
Et certes, en votre divine et salutaire présence, nulle pensée profane ne devrait s'offrir à mon esprit, nulle créature ne devrait l'occuper, car ce n'est pas un ange, mais le Seigneur des anges que je dois recevoir en moi.
Quelle distance infinie, d'ailleurs, entre l'arche d'alliance avec ce qu'elle renfermait, et votre corps très pur avec ses ineffables vertus; entre les sacrifices à venir, et la véritable hostie de votre corps, accomplissement de tous les anciens sacrifices !
Pourquoi donc ne suis-je pas plus enflammé en votre adorable présence ?
Pourquoi n'ai-je pas soin de me mieux préparer à la participation de vos saints mystères, lorsque ces antiques patriarches et ces saints prophètes, ces rois et ces princes avec tout leur peuple, ont montré tant de zèle pour le culte divin ?
David, ce roi si pieux, fit éclater ses transports par des danses religieuses devant l'arche, se souvenant des bienfaits que Dieu avait répandus sur ses pères; il fit faire divers instruments de musique, il composa des psaumes que le peuple chantait avec allégresse, selon ce qu'il avait ordonné, et, animé de l'Esprit-Saint, souvent il chantait lui-même sur sa harpe; il apprit aux enfants d'Israël à louer Dieu de tout leur coeur et à unir chaque jour leurs voix pour le célébrer et le bénir.
Si la vue de l'arche d'alliance inspirait tant de ferveur, tant de zèle pour les louanges de Dieu, quel respect, quel amour ne doit pas m'inspirer, et à tout le peuple chrétien, la présence de votre Sacrement, ô Jésus ! et la réception de votre corps adorable !
Plusieurs courent en divers lieux pour visiter les reliques des saints; ils écoutent avidement le récit de leurs actions; ils admirent les vastes temples bâtis en leur honneur, et baisent leurs os sacrés, enveloppés dans l'or et la soie.
Et voilà que vous-même, ô mon Dieu ! vous êtes ici présent devant moi sur l'autel, vous le Saint des saints, le Créateur des hommes, le Roi des anges.
Souvent c'est la curiosité, le désir de voir des choses nouvelles, qui fait entreprendre ces pèlerinages; et de là vient que, guidé par ce motif frivole, sans véritable contrition, on en tire peu de fruit pour la réforme des moeurs.
Mais ici, dans le sacrement de l'autel, vous êtes présent tout entier, ô Christ Jésus ! vrai Dieu et vrai homme, et toutes les fois qu'on vous reçoit dignement et avec ferveur, on recueille en abondance les fruits du salut éternel.
Ce n'est pas la légèreté, ni la curiosité, ni l'attrait des sens, qui conduit à ce banquet sacré; mais une foi ferme, une vive espérance, une charité sincère.
Ô Dieu Créateur invisible du monde ! que vous êtes admirable dans ce que vous faites pour nous ! avec quelle bonté, quelle tendresse vous veillez sur vos élus, vous donnant vous-même à eux pour nourriture dans votre Sacrement !
C'est là ce qui surpasse toute intelligence, ce qui, plus qu'aucune autre chose, attire à vous les coeurs pieux et enflamme leur amour.
Car vos vrais fidèles, occupés toute leur vie de se corriger, puisent dans la fréquente réception de cet auguste sacrement une merveilleuse ferveur et un zèle ardent pour la vertu.
Ô grâce admirable et cachée du sacrement, connue des seuls fidèles serviteurs de Jésus-Christ ! car les serviteurs infidèles, asservis au péché, ne peuvent en ressentir l'influence.
La grâce de l'Esprit-Saint est donnée dans ce sacrement; il répare les forces de l'âme et lui rend la beauté première, que le péché avait effacée.
Telle est quelquefois la puissance de cette grâce et la ferveur qu'elle inspire, que non seulement l'esprit, mais le corps languissant en reçoit une vigueur nouvelle.
Et c'est pourquoi nous devons déplorer avec amertume la tiédeur et la négligence qui affaiblissent en nous le désir de recevoir Jésus-Christ, unique espérance des élus et leur seul mérite.
Car c'est lui qui nous sanctifie et qui nous a rachetés; il est la consolation de ceux qui voyagent sur la terre et l'éternelle félicité des saints.
Combien donc ne doit-on pas gémir de ce que plusieurs montrent tant d'indifférence pour ce sacré mystère, qui est la joie du ciel et le salut du monde !
Ô aveuglement, ô dureté du coeur humain ! d'être si peu touché de ce don ineffable, qu'il semble perdre de son prix à mesure qu'on en use davantage !
Si cet adorable sacrement ne s'accomplissait qu'en un seul lieu et qu'un seul prêtre dans le monde entier consacrât l'hostie sainte, avec quelle ardeur les hommes n'accourraient-ils pas en ce lieu, vers ce prêtre unique, pour voir célébrer les saints mystères !
Mais il y a plusieurs prêtres, et le Christ est offert en plusieurs lieux, afin que la miséricorde et l'amour de Dieu pour l'homme éclatent d'autant plus, que la sainte communion est plus répandue dans le monde.
Je vous rends grâce, ô Jésus, pasteur éternel, qui dans notre exil et notre indigence, daignez nous nourrir de votre corps et de votre sang précieux, et nous inviter de votre propre bouche à la participation des ces sacrés mystères, disant: Venez à moi, vous tous qui portez votre fardeau avec travail, et je vous soulagerai.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Imitation de Jésus - Christ   Ven 27 Fév 2009, 5:37 am

LIVRE QUATRIEME - IMITATION DE JESUS-CHRIST Traduction de Lamennais
Du sacrement de l'Eucharistie


2. Combien Dieu manifeste à l'homme sa bonté et son amour dans le Sacrement de l'Eucharistie

Voix du disciple
Plein de confiance en votre bonté et votre grande miséricorde, je m'approche de vous, Seigneur; malade, je viens à mon Sauveur; consumé de faim et de soif, je viens à la source de la vie; pauvre, je viens au Roi du ciel; esclave, je viens à mon Maître; créature, je viens à celui qui m'a fait; désolé, je viens à mon tendre consolateur.
Mais qu'y a-t-il en ce misérable qui vous porte à venir à lui ? que suis-je pour que vous vous donniez vous-même à moi ?
Comment un pécheur osera-t-il paraître devant vous ? et comment daignerez-vous venir vers ce pécheur ?
Vous connaissez votre serviteur et vous savez qu'il n'y a en lui aucun bien qui mérite cette grâce.
Je confesse donc ma bassesse, je reconnais votre bonté, je bénis votre miséricorde, et je vous rends grâce à cause de votre immense charité.
Car c'est pour vous-même et non pour mes mérites que vous en usez de la sorte, afin que je connaisse mieux votre tendresse et que, embrasé d'un plus grand amour, j'apprenne à m'humilier plus parfaitement, à votre exemple.
Et puisqu'il vous plaît ainsi et que vous l'avez ainsi ordonné, je reçois avec joie la grâce que vous daignez me faire; et puisse mon iniquité n'y pas mettre obstacle !
Ô tendre et bon Jésus ! quel respect, quelles louanges perpétuelles ne vous devons-nous pas pour la réception de votre sacré Corps, si élevé au-dessus de tout ce que peut exprimer le langage de l'homme !
Mais que penserai-je en le recevant, en m'approchant de mon Seigneur, que je ne puis révérer autant que je le dois, et que cependant je désire ardemment recevoir ?
Quelle pensée meilleure et plus salutaire que de m'abaisser profondément devant vous et d'exalter votre bonté infinie pour moi !
Je vous bénis, mon Dieu, et je veux vous louer éternellement. Je me méprise et me confonds devant vous dans l'abîme de mon abjection.
Vous êtes le Saint des saints, et moi le rebut des pécheurs.
Vous vous inclinez vers moi, qui ne suis pas digne de lever les yeux sur vous.
Vous venez à moi, vous voulez être avec moi, vous m'invitez à votre table. Vous voulez me donner à manger un aliment céleste, le pain des Anges, qui n'est autre que vous-même, ô pain vivant ! qui êtes descendu du ciel, et qui donnez la vie au monde.
Voilà la source de l'amour et le triomphe de votre miséricorde. Que ne vous doit-on pas d'actions de grâces et de louanges pour ce bienfait !
Ô salutaire dessein que celui que vous conçûtes d'instituer votre Sacrement ! ô doux et délicieux banquet, où vous vous donnâtes vous-même pour nourriture !
Que vos oeuvres sont admirables, Seigneur ! que votre puissance est grande ! que votre vérité est ineffable !
Vous avez dit et tout a été fait, et rien n'a été fait que ce que vous avez ordonné.
Chose merveilleuse, que nul homme ne saurait comprendre mais que tous doivent croire, que vous, Seigneur mon Dieu, vrai Dieu et vrai homme, vous soyez contenu tout entier sous la moindre partie des espèces du pain et du vin, et que sans être consumé, vous soyez mangé par celui qui vous reçoit.
Souverain maître de l'univers, vous qui, n'ayant besoin de personne, avez cependant voulu habiter en nous par votre Sacrement, conservez sans tache mon âme et mon corps afin que je puisse plus souvent célébrer vos saints mystères avec la joie d'une conscience pure, et recevoir pour mon salut éternel ce que vous avez institué principalement pour votre gloire, et pour perpétuer à jamais le souvenir de votre amour.
Réjouis-toi, mon âme, et rends grâce à Dieu d'un don si magnifique, d'une si ravissante consolation, qu'il t'a laissée dans cette vallée de larmes.
Car toutes les fois qu'on célèbre ce mystère et qu'on reçoit le corps de Jésus-Christ, l'on consomme soi-même l'oeuvre de sa rédemption et on participe à tous les mérites du Christ.
Car la charité de Jésus-Christ ne s'affaiblit jamais, et jamais sa propitiation infinie ne s'épuise.
Vous devez donc toujours vous disposer à cette action sainte par un renouvellement d'esprit, et méditer attentivement à ce grand mystère de salut.
Lorsque vous célébrez le divin sacrifice ou que vous y assistez, il doit vous paraître aussi grand, aussi nouveau, aussi digne d'amour que si ce jour-là même, Jésus-Christ descendant pour la première fois dans le sein de la Vierge, se faisait homme, ou que suspendu à la croix, il souffrît et mourût pour le salut des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imitation de Jésus - Christ   

Revenir en haut Aller en bas
 

Imitation de Jésus - Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'imitation de Jésus Christ (livre)
» L'Imitation de Jésus-Christ en format audio mp3
» l'Imitation de Jésus Christ - en images et vidéos
» L'imitation de Jésus Christ
» Extrait de l' Imitation de Jésus Christ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Evangile au quotidien-