*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 La Bienheureuse Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10927
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: La Bienheureuse Vierge Marie   Dim 19 Fév 2012, 9:40 pm

Rappel du premier message :

Chapitre VIII : La bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l’Église

I. Introduction

52. La Sainte Vierge dans le mystère du Christ

Ayant résolu, dans sa très grande bonté et sagesse, d’opérer la rédemption du monde, Dieu « quand vint la plénitude du temps, envoya son Fils né d’une femme… pour faire de nous des fils adoptifs » (Ga 4, 4-5). C’est ainsi que son Fils, « à cause de nous les hommes et pour notre salut, descendit du ciel et prit chair de la Vierge Marie par l’action du Saint-Esprit » [171]. Ce divin mystère de salut se révèle pour nous et se continue dans l’Église, que le Seigneur a établie comme son Corps et dans laquelle les croyants, attachés au Christ chef et unis dans une même communion avec tous ses saints, se doivent de vénérer, « en tout premier lieu la mémoire de la glorieuse Marie, toujours vierge, Mère de notre Dieu et Seigneur Jésus Christ [172].

53. La Sainte Vierge et l’Église

La Vierge Marie en effet, qui, lors de l’Annonciation angélique, reçut le Verbe de Dieu à la fois dans son cœur et dans son corps, et présenta au monde la Vie, est reconnue et honorée comme la véritable Mère de Dieu et du Rédempteur. Rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils, unie à lui par un lien étroit et indissoluble, elle reçoit cette immense charge et dignité d’être la Mère du Fils de Dieu, et, par conséquent, la fille de prédilection du Père et le sanctuaire du Saint-Esprit, don exceptionnel de grâce qui la met bien loin au-dessus de toutes les créatures dans le ciel et sur la terre. Mais elle se trouve aussi réunie, comme descendante d’Adam, à l’ensemble de l’humanité qui a besoin de salut ; bien mieux, elle est vraiment « Mère des membres [du Christ]… ayant coopéré par sa charité à la naissance dans l’Église des fidèles qui sont les membres de ce Chef » [173]. C’est pourquoi encore elle est saluée comme un membre suréminent et absolument unique de l’Église, modèle et exemplaire admirables pour celle-ci dans la foi et dans la charité, objet de la part de l’Église catholique, instruite par l’Esprit Saint, d’un sentiment filial de piété, comme il convient pour une mère très aimante.





Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 10927

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 24 Aoû 2017, 7:26 pm



Magnificat : Luc 1,46-55

Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.

Il s'est penché sur son humble servante,
Désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles,
Saint est son nom.

Son amour s'étend d'âge en âge,
Sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,
Il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leur trône,
Il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
Renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,
Il se souvient de son amour.

De la promesse faite à nos pères,
En faveur d'Abraham et de sa race à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
Pour les siècles des siècles. Amen.





Revenir en haut Aller en bas
Ulysse de Roncevaux
..
..


Date d'inscription : 14/08/2017
Messages : 107

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 24 Aoû 2017, 9:17 pm

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 12/12/2011
Messages : 3785

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 24 Aoû 2017, 9:26 pm

Quatre dogmes à propos de Marie.


SENEZE Nicolas, le 11/08/2007 à 0h00



La maternitédivine (431)

Le premier dogme énoncé à propos de Marie n'a pas d'abord la mère de JESUS pour objet. Au concile d'Éphèse (431), c'est d'abord du Christ qu'il est question. « Je ne saurais dire qu'un enfant de deux ou trois ans soit Dieu, ni me résoudre à adorer un enfant nourri de lait », affirmait alors Nestorius, évêque de Constantinople, conduisant le concile à proclamer l'indissolubilité des deux natures, humaine et divine, du Christ. Par conséquent, Marie se retrouve être tout autant mère de l'homme JESUS que « mère de Dieu » (theotokos).



La virginitéperpétuelle (649)



L'Église a très tôt reconnu la virginité de Marie. Dès le début du IIe siècle, saint Ignace d'Antioche insiste sur la foi en JESUS « véritablement né d'une vierge », point sur lequel Hippolyte de Rome insiste à son tour dans sa Tradition apostolique (vers 215), un des plus anciens credos : « Crois-tu au Christ JESUS, le Fils de Dieu, qui est né par le Saint-Esprit de Marie, la Vierge ? » Il faudra attendre le concile de Latran (649) pour qu'il soit énoncé de façon dogmatique que « JESUS a été conçu de l'Esprit Saint sans semence ».

À la suite de la prophétie d'Isaïe (en sa version grecque : « Voici que la Vierge enfantera et concevra un fils »), il s'agissait pour les Pères de l'Église de souligner que la naissance de JESUS est un signe de Dieu. La virginité de Marie souligne l'initiative absolue de Dieu dans l'Incarnation : JESUS, Nouvel Adam et création nouvelle, n'a que Dieu pour Père.

L'approfondissement de la foi en la maternité virginale de Marie a conduit l'Église à professer sa virginité perpétuelle : la naissance de JESUS « n'a pas lésé sa virginité, mais l'a consacrée », affirme Vatican II. Marie est ainsi aeiparthenos, « toujours vierge ».



L'ImmaculéeConception (1854)



S'ils ne reconnaissent pas la définition dogmatique de l'Immaculée Conception, les chrétiens orientaux ont très tôt appelé Marie « la Toute Sainte » (panhagia) et l'ont célébrée comme « indemne de toute trace de péché, ayant été pétrie par l'Esprit Saint, et formée comme une nouvelle créature ». Très vite, l'Église a eu la certitude que Marie « comblée de grâces », selon les paroles de l'ange pour l'Annonciation, a été rachetée du péché originel dès le jour de sa conception.

Cette vision a été combattue au Moyen Âge par des théologiens aussi prestigieux que saint Bernard, saint Thomas d'Aquin ou saint Bonaventure. Aux XVe et XVIe siècles, des conciles vont toutefois reconnaître une fête de l'Immaculée Conception, sans pour autant en faire un dogme de foi. Il faut attendre Pie IX qui, en 1854, proclamera comme vérité de foi que « la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de JESUS-Christ Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel ».



L'Assomption (1950)



Dans la logique de l'Immaculée Conception, Marie, préservée de tout péché, ne pouvait pas avoir connu ensuite la corruption de la mort. Cette certitude est née en Orient, où la fête de la Dormition (15 août) s'impose dès le Ve siècle. Elle se diffuse peu à peu en Occident, recevant le nom d'Assomption. L'Église ne ressent toutefois pas le besoin d'ériger alors cette croyance en dogme.

C'est dans le grand courant de dévotion mariale du XIXe siècle, et après la proclamation de l'Immaculée Conception, que des pétitions affluent à Rome - huit millions de lettres ! - pour une définition dogmatique. En 1946, Pie XII demande l'avis des évêques du monde entier : 90 % des évêques y sont favorables, les autres s'interrogeant seulement sur l'opportunité d'une telle déclaration.

En 1950, Pie XII proclame alors comme un dogme que « la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l'univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort ». Au cours des célébrations liées à cette proclamation, le pape couronna une statue de la Vierge avec une couronne offerte par les lecteurs du Pèlerin et de La Croix.

SENEZE Nicolas
http://www.la-croix.com/Archives/2007-08-11/Quatre-dogmes-a-propos-de-Marie.-_NP_-2007-08-11-298419
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3785
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Jeu 24 Aoû 2017, 9:36 pm

Pourquoi le dogme de la virginité de Marie?


"Beaucoup de gens ne comprennent pas le dogme de la virginité de Marie. Et moi, je suis un peu comme eux…." La réponse de la rédaction Panorama à la question d'Élodie, une de ses lectrices. Publié le 8 décembre 2014.



C'est en effet, Élodie, quelque chose de difficile à comprendre pour nous. Notre époque est tellement marquée par les questions autour de la fécondation. Or, l'Église ne parle pas d'abord ici de biologie ni de génétique. Il s'agit d'un dogme, c'est-à-dire de quelque chose qui nous parle du mystère de Dieu et de l'humanité.

Ce n'est pas une question de biologie

Les premiers chrétiens ont découvert que Dieu s'est manifesté dans notre condition humaine en cet homme JESUS. Ce qu'ils ont découvert d'abord à partir de sa vie et de sa mort, ils l'ont exprimé ensuite aussi à partir de sa naissance et de son origine. En lisant les Évangiles, nous sentons qu'il y a un lien unique et très particulier entre JESUS et celui qu'il appelait son Père. Luc l'exprime dans le récit du baptême de JESUS, où la voix du Père se fait entendre, reprenant un psaume : "Tu es mon Fils, moi aujourd'hui je t'ai engendré."

C'est la même chose qu'il écrit d'une autre façon en racontant la naissance de JESUS. Nous allons fêter ce mois-ci l'Annonciation. L'ange dit à Marie : "L'Esprit saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre" (Luc 1,35). On retrouve souvent cette phrase dans la Bible pour exprimer une action de Dieu sur une personne ou un groupe. Contrairement à ce qu'on pense souvent, Luc ne nous invite pas à imaginer comment va se passer la conception biologique de JESUS.

Il nous dit simplement que Dieu intervient, à sa manière, qui demeure inconnaissable."

Dans le mystère du Père et du Fils

Je viens de relire ce qu'avait écrit le pape Benoît XVI en 1969, quand il était jeune théologien : "La filiation divine de JESUS ne repose pas, d'après la foi de l'Église, sur le fait que JESUS n'ait pas eu de père humain ; la doctrine de la divinité de JESUS ne serait pas mise en cause si JESUS avait été issu d'un mariage normal. Car la filiation divine dont parle la foi n'est pas un fait biologique (…), elle se situe dans l'éternité de Dieu" (Joseph Ratzinger, "Foi chrétienne hier et aujourd'hui", Mame, 1969).

Il faut donc lever un malentendu : ce n'est pas parce que Marie est vierge que JESUS est Fils de Dieu ; c'est parce que JESUS, fils de Marie, a été reconnu Fils de Dieu qu'on a parlé de la virginité de Marie.

En nous replaçant ainsi dans le mystère du Père et du Fils, il me semble, Élodie, que nous pourrons nous dégager des débats stériles autour de la conception de JESUS.

http://croire.la-croix.com/Definitions/Bible/Marie/Pourquoi-le-dogme-de-la-virginite-de-Marie
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10927
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Lun 25 Sep 2017, 8:21 pm




Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre secours et demandé votre intercession, ait été abandonné. Animé de cette confiance, je me refuge vers vous, ô Vierge des vierges, ô Marie, Mère de JESUS-Christ, je viens à vous, je cours à vous, et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe éternel, ne rejetez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Ainsi soit-il.

Saint Bernard (1090-1153)




Revenir en haut Aller en bas
Ulysse de Roncevaux
..
..
avatar

Date d'inscription : 14/08/2017
Masculin
Messages : 107
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétien non dogmatique

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 26 Sep 2017, 12:19 am

@Capucine a écrit:
Pourquoi le dogme de la virginité de Marie?


"Beaucoup de gens ne comprennent pas le dogme de la virginité de Marie. Et moi, je suis un peu comme eux…." La réponse de la rédaction Panorama à la question d'Élodie, une de ses lectrices. Publié le 8 décembre 2014.



C'est en effet, Élodie, quelque chose de difficile à comprendre pour nous. Notre époque est tellement marquée par les questions autour de la fécondation. Or, l'Église ne parle pas d'abord ici de biologie ni de génétique. Il s'agit d'un dogme, c'est-à-dire de quelque chose qui nous parle du mystère de Dieu et de l'humanité.

Ce n'est pas une question de biologie

Les premiers chrétiens ont découvert que Dieu s'est manifesté dans notre condition humaine en cet homme JESUS. Ce qu'ils ont découvert d'abord à partir de sa vie et de sa mort, ils l'ont exprimé ensuite aussi à partir de sa naissance et de son origine. En lisant les Évangiles, nous sentons qu'il y a un lien unique et très particulier entre JESUS et celui qu'il appelait son Père. Luc l'exprime dans le récit du baptême de JESUS, où la voix du Père se fait entendre, reprenant un psaume : "Tu es mon Fils, moi aujourd'hui je t'ai engendré."

C'est la même chose qu'il écrit d'une autre façon en racontant la naissance de JESUS. Nous allons fêter ce mois-ci l'Annonciation. L'ange dit à Marie : "L'Esprit saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre" (Luc 1,35). On retrouve souvent cette phrase dans la Bible pour exprimer une action de Dieu sur une personne ou un groupe. Contrairement à ce qu'on pense souvent, Luc ne nous invite pas à imaginer comment va se passer la conception biologique de JESUS.

Il nous dit simplement que Dieu intervient, à sa manière, qui demeure inconnaissable."

Dans le mystère du Père et du Fils

Je viens de relire ce qu'avait écrit le pape Benoît XVI en 1969, quand il était jeune théologien : "La filiation divine de JESUS ne repose pas, d'après la foi de l'Église, sur le fait que JESUS n'ait pas eu de père humain ; la doctrine de la divinité de JESUS ne serait pas mise en cause si JESUS avait été issu d'un mariage normal. Car la filiation divine dont parle la foi n'est pas un fait biologique (…), elle se situe dans l'éternité de Dieu" (Joseph Ratzinger, "Foi chrétienne hier et aujourd'hui", Mame, 1969).

Il faut donc lever un malentendu : ce n'est pas parce que Marie est vierge que JESUS est Fils de Dieu ; c'est parce que JESUS, fils de Marie, a été reconnu Fils de Dieu qu'on a parlé de la virginité de Marie.

En nous replaçant ainsi dans le mystère du Père et du Fils, il me semble, Élodie, que nous pourrons nous dégager des débats stériles autour de la conception de JESUS.

http://croire.la-croix.com/Definitions/Bible/Marie/Pourquoi-le-dogme-de-la-virginite-de-Marie

Ce dogme - car ce n'est en effet qu'un dogme avec tout ce que cela implique ! - résulte d'une méconnaissance des Lois intangibles car Parfaites, de La Création !
Dogme, car, encore , jamais au grand jamais JESUS ne prononçât quoi que ce soit qui serait de nature à venir confirmer ce dogme; et pourtant ...les catholiques se revendiquent de l’Enseignement de JESUS !?

Dogme encore , car La Bible est essentiellement à comprendre au sens spirituel et non terrestre et humain ....

Surprised Shocked
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10927
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mar 26 Sep 2017, 3:10 am




@Ulysse de Roncevaux a écrit:
@Capucine a écrit:
Pourquoi le dogme de la virginité de Marie?


"Beaucoup de gens ne comprennent pas le dogme de la virginité de Marie. Et moi, je suis un peu comme eux…." La réponse de la rédaction Panorama à la question d'Élodie, une de ses lectrices. Publié le 8 décembre 2014.



C'est en effet, Élodie, quelque chose de difficile à comprendre pour nous. Notre époque est tellement marquée par les questions autour de la fécondation. Or, l'Église ne parle pas d'abord ici de biologie ni de génétique. Il s'agit d'un dogme, c'est-à-dire de quelque chose qui nous parle du mystère de Dieu et de l'humanité.

Ce n'est pas une question de biologie

Les premiers chrétiens ont découvert que Dieu s'est manifesté dans notre condition humaine en cet homme JESUS. Ce qu'ils ont découvert d'abord à partir de sa vie et de sa mort, ils l'ont exprimé ensuite aussi à partir de sa naissance et de son origine. En lisant les Évangiles, nous sentons qu'il y a un lien unique et très particulier entre JESUS et celui qu'il appelait son Père. Luc l'exprime dans le récit du baptême de JESUS, où la voix du Père se fait entendre, reprenant un psaume : "Tu es mon Fils, moi aujourd'hui je t'ai engendré."

C'est la même chose qu'il écrit d'une autre façon en racontant la naissance de JESUS. Nous allons fêter ce mois-ci l'Annonciation. L'ange dit à Marie : "L'Esprit saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre" (Luc 1,35). On retrouve souvent cette phrase dans la Bible pour exprimer une action de Dieu sur une personne ou un groupe. Contrairement à ce qu'on pense souvent, Luc ne nous invite pas à imaginer comment va se passer la conception biologique de JESUS.

Il nous dit simplement que Dieu intervient, à sa manière, qui demeure inconnaissable."

Dans le mystère du Père et du Fils

Je viens de relire ce qu'avait écrit le pape Benoît XVI en 1969, quand il était jeune théologien : "La filiation divine de JESUS ne repose pas, d'après la foi de l'Église, sur le fait que JESUS n'ait pas eu de père humain ; la doctrine de la divinité de JESUS ne serait pas mise en cause si JESUS avait été issu d'un mariage normal. Car la filiation divine dont parle la foi n'est pas un fait biologique (…), elle se situe dans l'éternité de Dieu" (Joseph Ratzinger, "Foi chrétienne hier et aujourd'hui", Mame, 1969).

Il faut donc lever un malentendu : ce n'est pas parce que Marie est vierge que JESUS est Fils de Dieu ; c'est parce que JESUS, fils de Marie, a été reconnu Fils de Dieu qu'on a parlé de la virginité de Marie.

En nous replaçant ainsi dans le mystère du Père et du Fils, il me semble, Élodie, que nous pourrons nous dégager des débats stériles autour de la conception de JESUS.

http://croire.la-croix.com/Definitions/Bible/Marie/Pourquoi-le-dogme-de-la-virginite-de-Marie

Ce dogme - car ce n'est en effet qu'un dogme avec tout ce que cela implique ! - résulte d'une méconnaissance des Lois intangibles car Parfaites, de La Création !
Dogme, car, encore , jamais au grand jamais JESUS ne prononçât quoi que ce soit qui serait de nature à venir confirmer ce dogme; et pourtant ...les catholiques se revendiquent de l’Enseignement de JESUS !?

Dogme encore , car La Bible est essentiellement à comprendre au sens spirituel et non terrestre et humain ....

Surprised Shocked


C'est justement là la subtilité,

Les choses sont à appréhender et à comprendre de manière Spirituelle,

Et surtout pas de manière matérielle,

Avec les inépuisables et stériles débats autour de ce sujet,

Lorsqu'il est abordé avec la lorgnette matérialiste...


Orientons nous vers une compréhension Spirituelle,

Sachant que c'est quand même le Verbe de DIEU,

Qui s'est incarné par Marie à cette occasion !





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10927
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Sam 14 Oct 2017, 7:10 pm




Je vous salue, Vierge bénie, qui avez mis le mal en déroute, épouse du Très-Haut et Mère de l'Agneau le plus doux.
Vous régnez dans les cieux. Vous sauvez la terre. Les hommes soupirent vers vous et les démons mauvais vous redoutent.
Vous êtes la fenêtre, la porte et le voile, la cour et la maison, le temple, la terre, lys par votre virginité et rose par votre martyre.
Vous êtes le jardin clos et la fontaine du jardin qui lave ceux qui sont souillés, purifie ceux qui sont corrompus et vivifie ceux qui sont morts.
Vous êtes la maîtresse des anges, l'espoir après Dieu de tous les siècles, le reposoir du roi et le siège de la divinité.
Vous êtes l'étoile qui brille à l'Orient et dissipe à l'Occident les ténèbres, l'aurore qui annonce le soleil et le jour qui ignore la nuit.
Vous qui avez engendré celui qui nous engendre, confiante comme une mère qui a bien rempli sa tâche, réconciliez les hommes avec Dieu.
Priez, Mère, le Dieu que vous avez mis au monde qu'il nous absolve de nos fautes et après nous avoir pardonné qu'il nous donne la grâce et la gloire.

Pierre le Vénérable (v.1092-1156)





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10927
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   Mer 15 Nov 2017, 9:47 pm





O bienheureuse et très douce Vierge Marie, Mère de Dieu, pleine de toute bonté, fille du Roi des rois, Souveraine des Anges, mère du Créateur de l'univers, je jette dans le sein de votre bonté, aujourd'hui et tous les jours de ma vie, mon corps et mon âme, toutes mes actions, mes pensées, mes volontés, mes désirs, mes paroles, mes œuvres, ma vie tout entière et ma mort, afin que, par vos suffrages, tout cela tende au bien, selon la volonté de votre cher Fils, notre Seigneur JESUS-Christ, afin que je vous aie, ô ma très sainte Souveraine, pour alliée et pour consolatrice, contre les embûches et les pièges de l'antique adversaire et de tous mes ennemis.
De votre cher Fils, notre Seigneur JESUS-Christ, daignez m'obtenir la grâce qui me permettra de résister aux tentations du monde, de la chair et du démon, et d'avoir toujours le ferme propos de ne plus pécher à l'avenir, mais de persévérer en votre service et en celui de votre cher Fils.
Je vous prie aussi, ô ma très sainte Souveraine, de m'obtenir une vraie obéissance et une vraie humilité du cœur, afin que je me reconnaisse en vérité comme un misérable et fragile pécheur, impuissant non seulement à faire la moindre bonne œuvre, mais encore à résister aux attaques continuelles, sans la grâce et le secours de mon Créateur et vos saintes prières.
Obtenez-moi aussi, ô ma très douce Souveraine, une perpétuelle chasteté d'esprit et de corps, afin que d'un cœur pur et d'un corps chaste, je puisse servir votre Fils aimé et vous-même selon ma vocation.
Obtenez-moi de lui la pauvreté volontaire, avec la patience et la tranquillité d'esprit, afin que je sache supporter les travaux de ma condition pour mon salut et celui de mes frères.
Obtenez-moi encore, ô très douce Souveraine, une charité vraie qui me fasse aimer de tout cœur votre très saint Fils, notre Seigneur JESUS-Christ, et vous, après lui, par-dessus toutes choses, et le prochain en Dieu et à cause de Dieu, sachant me réjouir de son bien, m'affliger de son mal, ne mépriser personne, ne jamais juger témérairement, ne me préférer dans mon cœur à quiconque.
Apprenez-moi, ô Reine du Ciel, à toujours unir dans mon cœur la crainte et l'amour de votre très doux Fils ; à toujours rendre grâces de tant de bienfaits qui me viennent non de mes mérites mais de sa pure bonté ; à faire de mes péchés une confession pure et sincère, une pénitence vraie, pour mériter ainsi miséricorde et grâce.
Je vous supplie enfin, ô Mère unique, porte du ciel et avocate des pécheurs, de ne pas permettre qu'à la fin de ma vie, moi, votre indigne serviteur, je dévie de la sainte foi catholique, mais que vous me secouriez selon votre grande miséricorde et amour, et que vous me défendiez des esprits mauvais ; que par la glorieuse Passion de votre Fils béni, et par votre propre intercession, mon cœur plein d'espérance, vous m'obteniez de JESUS le pardon de mes péchés, de sorte que, mourant dans votre amour et le sien, vous me dirigiez dans la voie de la délivrance du salut.
Amen.

Saint Thomas d'Aquin (1225-1274)






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bienheureuse Vierge Marie   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Bienheureuse Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

 Sujets similaires

-
» Purification de la Bienheureuse Vierge Marie
» SERMON SUR LE CANTIQUE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, PAR SAINT BERNARD.
» Prière de Saint Thomas à la Bienheureuse Vierge Marie
» LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, Reine de l'Univers
» Anniversaire de la Bienheureuse Vierge Marie (le 5 Août)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Cathéchisme et Théologie-