*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 JEUDI 05/11/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: JEUDI 05/11/09   Mer 04 Nov 2009, 7:33 am

Lc 15, 1-10
Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l'écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
Alors Jésus leur dit cette parabole : « Si l'un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve ? Quand il l'a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins ; il leur dit : 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !'
« Je vous le dis : C'est ainsi qu'il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion.
« Ou encore, si une femme a dix pièces d'argent et en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu'à ce qu'elle la retrouve ? Quand elle l'a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines et leur dit : 'Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la pièce d'argent que j'avais perdue !'
« De même, je vous le dis : Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

HOMELIE

Les paraboles de la miséricorde proposées au chapitre 15 du troisième Evangile, sont des joyaux qu’on ne se lasse pas de contempler. Nous retiendrons deux sujets d’émerveillement.
L’appel à la conversion traverse tout l’Ancien Testament ; il constitue même l’essentiel de la prédication des prophètes. Mais en vain : le cœur de l’homme est bien trop malade pour qu’il puisse revenir de ses égarements, s’arracher à ses aliénations, pour se tourner vers le Dieu de l’Alliance dont il s’est éloigné. Aussi est-ce le Seigneur lui-même qui va venir chercher l’homme. Le christianisme est la seule religion au monde qui ose affirmer que ce n’est pas l’homme qui cherche et trouve Dieu, mais qui proclame tout au contraire qu’en son Christ, Dieu s’est mis en quête de l’homme, qu’il est venu le trouver jusque dans la mort qui le gardait prisonnier, « afin que dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenions au Seigneur. Car si le Christ a connu la mort, puis la vie, c’est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants » (1ère lect.). Insérés par la foi dans le Corps du Christ, nous pouvons dès à présent chanter avec le Psalmiste l’accomplissement de son espérance : « Habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie ; voir les bontés du Seigneur sur la terre des vivants » (Ps 26[27]).
La seconde source d’émerveillement, réside dans la joie débordante avec laquelle le Seigneur accomplit cette œuvre de rédemption ô combien douloureuse. La brebis égarée est tétanisée de peur ; raide sur ses pattes, elle est figée, comme morte ; aussi le berger n’a-t-il d’autre ressource que de la porter. Ce n’est cependant pas contraint et forcé que notre Pasteur nous « prend sur ses épaules », mais « tout joyeux » ! Sa joie est même communicative, puisque le ciel entier – c'est-à-dire les myriades d’Anges – se réjouit avec lui dans une commune exultation.
Où est-il le Dieu méchant, jaloux et rival de l’homme, que décrivait le Serpent au chapitre 3 de la Genèse ? Puisse la lumière de la Parole de vérité dissiper toutes les ténèbres des discours mensongers du menteur qui pourraient encore parasiter notre relation au Seigneur, afin que nous nous laissions enfin pleinement trouver par lui, et que nous consentions à nous laisser porter sur ses épaules, jusqu’en la demeure où le Père nous attend.

Père Joseph-Marie
Revenir en haut Aller en bas
 

JEUDI 05/11/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour preparer la soirée du jeudi saint
» Envoyé spécial jeudi 28 mai
» CARCASSONNE Un «ovni» aperçu jeudi matin au-dessus de la Clape
» Jeudi 9 Décembre 2010 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 16 Décembre 2010 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Evangile au quotidien-