*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 JEUDI 16 JUILLET 2009 - FETE DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: JEUDI 16 JUILLET 2009 - FETE DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL   Mer 15 Juil 2009, 3:08 am

Les méditations
On ne peut croire qu’à l’amour
Saint Matthieu 11, 28-30
En ce temps-là, Jésus prit la parole « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Prière d’introduction Seigneur, je crois en toi ; je sais que tu es présent ici et partout ; je sais que tu me cherches et que tu me guides en permanence. J’ai confiance en toi et j’espère en toi car je sais que tu ne me mèneras jamais à ma perte, si seulement je t’écoute et je t’obéis. Je t’aime car tu es si bon et si patient avec moi et je désire vivre chaque jour plus fidèlement envers toi.

Demande Jésus, doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien !

Points de réflexion
1. La charge est plus légère à deux Les paroles de Jésus semblent presque contradictoires dans ce texte. Quelques paragraphes plus tôt il nous disait de prendre notre croix et de le suivre, et maintenant il nous propose de prendre sur lui nos fardeaux. La contradiction n’est pourtant qu’apparente. Tout d’abord la croix du Christ est certainement difficile dans une perspective humaine, mais du point de vue surnaturel nous ne la portons jamais seul. Chacun sur terre doit porter une croix de difficultés et de souffrances, qu’elle vienne du monde ou du Christ. Si nous acceptons la croix du Christ il en porte la majeure partie et se donne lui-même ainsi que sa promesse de vie éternelle. Tous les saints assurent que le chemin de sainteté est dur, mais que l’amour de Dieu compense bien davantage. Il apporte vraiment le repos à nos âmes, et un fardeau léger !

2. Restreinte divine Peu de temps avant d’avoir prononcé ces paroles Jésus condamnait sévèrement ceux qui refusaient de croire en lui. Pourtant il dit qu’il est doux et humble de cœur ? A nouveau cette contradiction est illusoire. Jésus, en tant que Dieu, est tout-puissant, mais il nous traite avec miséricorde et cherche notre conversion. Dans l’Ancien Testament, par exemple, quand les Israélites eurent quitté l’Egypte ils se montrèrent rebelles, indociles, ils se plaignaient, et Dieu les punit sévèrement et rapidement par l’exil, la maladie et même la mort soudaine. Jésus, dans le Nouveau Testament, se trouvant en face de calomnie, d’opposition, d’incroyance et finalement d’une exécution injuste ne fait que réprimander ses ennemis pour les conduire à la conversion. Il prie pour qu’ils soient pardonnés, même quand on le cloue à la croix et qu’on se moque de lui pendant son agonie. Il est venu « non pas pour condamner le monde mais pour le sauver » ; il est réellement doux et humble !

3. Jésus, notre modèle Il dit ces choses, non pas pour se vanter, mais pour nous attirer à lui et pour nous inviter à être comme lui. « Apprenez de moi » dit-il – et combien nous en avons besoin ! Il est venu souffrir pour nous, pour porter nos péchés, et pour gagner notre rédemption. Il utilise tous les moyens possibles pour chercher notre conversion. Il n’utilise son pouvoir divin que pour le bien des autres ; même ceux qui s’opposent à lui. Il est patient et miséricordieux, il offre son aide constamment pour être fidèle à la volonté de son père. Comme il est difficile pour nous de suivre son exemple dans notre façon de traiter les autres ! Nous ne pouvons certainement pas le faire tout seuls. Allons vers lui, comme il nous y invite, pour être guidé par son exemple et renforcé par sa grâce.

Dialogue avec le Christ Jésus, mon Seigneur et mon Dieu, je te rends grâce pour ton amour et ton désir inlassable de nous amener au salut. Merci pour le don de ta grâce qui me soutient et m’aide à avoir la paix, l’espérance et la joie en mon âme, ce qui allège la croix de mes difficultés quotidiennes et de mes déficiences. Aide-moi à apprendre de toi, d’aimer comme tu as aimé, et de toujours agir avec la plus grande pureté d’intention en traitant avec les autres.

Résolution Aujourd’hui, quand je sentirai le poids de la croix, je tournerai mon esprit et mon cœur vers le Christ pour qu’il me donne force et réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: LE SCAPULAIRE DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL   Mer 15 Juil 2009, 3:16 am

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le scapulaire du Carmel et Sainte Marie   Mer 15 Juil 2009, 3:27 am

Le scapulaire du Carmel et sainte Marie
« Pour parler de la nature du scapulaire, il faut dès le début distinguer nettement entre le fait historique des "visions et des privilèges" liés au scapulaire et son contenu doctrinal, spirituel, vital.

Le scapulaire, réflexions sur les contenus



Premièrement, le scapulaire est un habit qui rappelle le vêtement du Carmel.

Ainsi donc, c’est un moyen d’affiliation à l’ordre du Carmel, vivement christocentrique et marial.



Deuxièmement, c'est un signe de confiance et de consécration à la Sainte Vierge, pour vivre sous sa protection le pèlerinage terrestre et la rencontre définitive avec Dieu au-delà des frontières du temps et de l’espace.

Le scapulaire est donc un signe de consécration, il symbolise notre désir de monter le "mont", qui est le Christ, avec Marie, la disciple fidèle du Seigneur. Assumer ce pacte réciproque, cette alliance et cette communion (la consécration, l’engagement le plus grand de fidélité à Dieu), par Marie, c’est la plus grande garantie de réussite.



Troisièmement, c’est une mémoire de la miséricorde de la Très sainte Trinité pour nous à travers Marie: pour accentuer le sens symbolique du scapulaire, il est bien de rappeler que le scapulaire matérialise notre incorporation au Christ, nous allons à la rencontre du Christ en union avec Marie.

L’esprit du scapulaire est de croire dans la mission confiée par la Très sainte Trinité à Marie dans l’histoire du salut, c’est de croire dans la maternité divine et spirituelle de Marie et dans sa médiation, et, en conséquence, s’abandonner à elle, vivre dans sa dépendance filiale et témoigner de sa présence vive dans l’histoire du salut, en coopérant avec l’incarnation du Christ dans le monde d’aujourd’hui.



En résumé, c’est un sacramental qui stimule des relations spéciales avec Marie.



__________________

Extraits de : Emanuele BOAGA Emanuele BOAGA, O.Carm, Lo scapolare del Carmine : storia e spiritualità. In “Marianum” LXV (2003), p. 349-359.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: SAINT SIMON STOCK ET LE SCAPULAIRE   Mer 15 Juil 2009, 3:58 am

Saint Simon Stock (1164-1265)
Général des Carmes, anglais d'origine, saint Simon Stock naquit d'une très illustre famille du Kent dont son père était gouverneur. Lorsqu'elle le portait, sa mère le consacra à la Sainte Vierge. On le voyait souvent tressaillir entre les bras de sa mère lorqu'elle prononçait le doux nom de Marie. Pour apaiser ses cris et ses pleurs, il suffisait de lui présenter une image de la très Sainte Vierge Marie.

Encore nourrisson, il prie la Vierge Marie

Il n'avait pas encore un an qu'on l'entendit plusieurs fois articuler distinctement la salutation angélique. Cette dévotion précoce ne peut provenir que d'un mouvement extraordinaire de l'Esprit-Saint. A douze ans, Simon se retira au désert dans le creux d'un arbre, d'où lui vint le surnom de Stock qui signifie "tronc", en langue anglaise. Sa nourriture consistait en herbes crues, quelques racines et pommes sauvages, un peu d'eau claire lui servait de breuvage. Son habit se composait de ronces et de chardons qu'il serrait étroitement sur sa chair nue.



Renchérissant sur ces mortifications volontaires, il se frappait avec des fouets garnis d'épines très piquantes. Bien que le tronc d'arbre où il avait élu domicile ne lui offrait pas la liberté de s'étendre pour dormir, il prenait son bref repos dans ce gîte précaire. Au sein de cette retraite sauvage, ses prières montaient sans interruption vers le ciel. Saint Simon Stock passa vingt ans dans la plus entière solitude, nourrissant son âme des célestes délices de la contemplation.

Ermite, la Reine du ciel conversait avec lui

S'étant privé volontairement de la conversation des hommes, il jouissait de celle de la Très Sainte Vierge Marie et des anges qui l'exhortaient à persévérer dans sa vie de renoncement et d'amour. La Reine du Ciel l'avertit qu'il verrait bientôt débarquer en Angleterre des ermites de la Palestine. Elle ajouta qu'il devait s'associer à ces hommes qu'Elle considérait comme Ses serviteurs. En effet, Jean lord Vesoy et Richard lord Gray de Codnor revinrent de Terre Sainte, ramenant avec eux quelques ermites du Mont-Carmel. Docile aux directives de la Mère de Dieu, saint Simon Stock se joignit à ces Pères, en 1212.



Élu vicaire général de l'Ordre des Carmes en 1215, le Saint travailla de toutes ses forces à obtenir de Rome la confirmation de son Ordre pour l'Occident. Il ne manquait pas d'adversaires pour en empêcher l'extension en Europe. Mais Simon Stock supplia la Vierge Marie par d'instantes prières et beaucoup de larmes de défendre Elle-même cet Ordre qui Lui était consacré.



Apparaissant en songe au pape Honorius III, la Mère de Dieu lui fit connaître Ses volontés, et en 1226, ce pape confirma la Règle des Carmes. La Mère de miséricorde apparut un jour à Son serviteur, toute éclatante de lumière et accompagnée d'un grand nombre d'esprits bienheureux, Elle lui remit un scapulaire en disant : «Reçois Mon fils ce scapulaire, comme le signe d'une étroite alliance avec Moi. Je te le donne pour habit de ton ordre; ce sera pour toi et pour tous les Carmes un excellent privilège et celui qui le portera ne souffrira jamais l'embrasement éternel. C'est la marque du salut dans les dangers et de l'heureuse possession de la vie qui n'aura jamais de fin.»

Par lui, la dévotion au scapulaire se répand dans le monde ; on lui doit aussi la dernière phrase de l'Ave Maria

La dévotion au scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel se répandit non seulement parmi le peuple, mais aussi parmi les rois et les princes qui se trouvèrent fort honorés de porter cette marque des serviteurs de la Très Sainte Vierge. Saint Simon Stock, présent au concile général de Lyon tenu sous le règne du pape Innocent IV, y prononça un éloquent discours contre les divisions qui agitaient alors l'Église. Il mourut dans la vingtième année de son généralat et la centième de son âge, après avoir laissé d'admirables exemples de vertu.



La mort le cueillit dans la ville de Bordeaux, alors qu'il visitait ses monastères. L'Église ajouta ses dernières paroles à la salutation angélique : «Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.»



(Tiré de Mgr Paul Guérin, édition 1863, p. 229-233 -- Résumé O.D.M. -- Bollandistes, Paris, éd. 1874, tome V, p. 582)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JEUDI 16 JUILLET 2009 - FETE DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL   

Revenir en haut Aller en bas
 

JEUDI 16 JUILLET 2009 - FETE DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 16 Juillet Fête de Notre Dame du Mont Carmel
» Du 8 au 16 juillet 2013 Neuvaine à Notre-Dame du Mont Carmel
» Neuvaine à Notre-Dame du Mont Carmel du 8 au 16 juillet 2008
» 16 juillet : Notre-Dame du Mont Carmel
» Du 8 au 16 juillet Neuvaine à Notre Dame du Mont Carmel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Evangile au quotidien-