*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 La dévotion au Coeur de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La dévotion au Coeur de Jésus   Lun 13 Juil 2009, 6:58 pm

Le coeur
comme centre le plus intime

extrait d'un texte du grand théologien jésuite allemand écrit en 1982


"Coeur" désigne le centre le plus intime, où toute multiplicité est encore une. Aussi, en disant "Coeur de Jésus", nous évoquons ce que le Christ a de plus intime; nous signifions que ce centre est rempli du mystère de Dieu ; nous disons que, dans ce Coeur - en opposition tragique, effrayante et béatifiante avec toutes nos expériences de vide, de néant et de mort -, règne l'amour infini par lequel Dieu lui-même se donne. Quand nous disons "Coeur de Jésus", c'est cela que nous croyons et confessons de toutes les forces de notre propre coeur.
Nous le confessons dans la détresse qui fond sur nous; c'est alors surtout que nous avons toutes les raisons de porter notre regard sur celui dont le cœur a été transpercé. Certes, pour de nombreux chrétiens, "Cœur de Jésus" peut apparaître comme un simple doublet verbal de "Jésus-Christ" (cela peut être valable pour eux). Pourtant, celui qui, dans l'aventure de son expérience religieuse, a eu l'occasion d'expérimenter davantage l'inouïe hauteur, profondeur, longueur et largeur de la réalité du salut, celui-là ne peut cesser de se redire quel est le centre ultime et la vérité dernière de cette prodigieuse multiplicité de vie et de mort, de perte et de salut, de rires et de pleurs, de lumière et de ténèbres. Alors, il dit "Cœur de Jésus", alors il se tourne vers ce Cœur transpercé et aimant, qui nous aime dans nos ténèbres sans issues, ce Cœur qui est le cœur même de Dieu et nous livre, sans l'épuiser, le mystère primordial de Dieu. (...)
Dieu, mystère éternel, immensité sans nom, bienheureux abîme qui remplis tout et n'es enclos par rien, tu as prononcé ta Parole éternelle dans ta création et dans notre existence afin que ton mystère éternel nous devienne l'indicible proximité salvatrice et le centre même du monde.
Nous contemplons cette Parole que tu as proférée, nous regardons celui qui est le cœur du monde, nous jetons les yeux sur le Cœur de ton Fils, transpercé par nous.
Tout ce qu'il y a d'incompréhensible en nous et dans notre existence trouve un abri dans ce Cœur ; toute notre angoisse existentielle est assumée par lui, toute élévation et toute sainteté font retour à lui comme à leur source. En lui tout trouve sa véritable essence et se reconnaît comme amour. Tout s'unifie dans le mystère qui est l'amour bienheureux.
La dévotion au Cœur de Jésus ne peut vraiment pas s'enseigner du dehors. Chacun doit, en faisant confiance à l'Eglise et à son Esprit, tenter d'approcher son mystère ; aux heures claires ou sombres de la vie, il doit une bonne fois essayer de faire cette prière : Cœur de Jésus, ayez pitié de moi.
Une telle prière, peut-être faut-il tâcher de la répéter à la manière de la "prière de Jésus" du pèlerin russe, ou peut-être encore l'employer sur le modèle d'un mantra de la méditation orientale. Par-dessus tout cependant, on doit faire vitalement l'expérience suivante ce qu'il y a de plus invraisemblable, de plus impossible et, du coup, de plus évident, c'est que Dieu, l'incompréhensible, nous aime vraiment et que cet amour est devenu irrévocable dans le Cœur de Jésus là d'abord, mais là aussi - nous osons l'espérer - pour tous.
Karl RAHNER, s.j.
Le culte du Cœur de Jésus aujourd'hui
Traduit en français dans " Vie consacrée"
Septembre 1986.


Revenir en haut Aller en bas
 

La dévotion au Coeur de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La dévotion au Coeur Douloureux et Immaculé de Marie
» Maureen Saint Amour 17 Juillet 2013 La DEVOTION AU COEUR AFFLIGE DE JESUS
» Notre dévotion "au Sacré coeur de Jésus"
» Evangile du vendredi 30 mai 2008 - Fête du Sacré Coeur de Jésus
» DÉVOTION AU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS, PROPOSÉE AUX ENFANTS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Etudes Bibliques-