*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Le Qatar répond à ses adversaires, verdict dans deux jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3594
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Le Qatar répond à ses adversaires, verdict dans deux jours    Lun 03 Juil 2017, 5:58 am

Le Qatar répond à ses adversaires, verdict dans deux jours

AFP, publié le lundi 03 juillet 2017 à 18h10

Le Qatar a remis lundi au médiateur koweïtien sa réponse à une liste d'exigences de ses voisins du Golfe et de l'Egypte qui l'accusent de soutenir le terrorisme et menacent de l'isoler durablement.
Les quatre pays arabes adversaires de Doha -Arabie saoudite, Emirats, Bahreïn et Egypte- ont accepté de prolonger de 48 heures la date butoir fixée à leur rival pour se plier à leurs 13 demandes, affirmant répondre à une requête du Koweït qui tente de mettre fin à la crise sans précédent dans le Golfe.

Leur premier ultimatum se terminait dimanche à minuit.

Avant de remettre sa réponse au Koweït, Doha avait rejeté implicitement la liste des demandes -fermeture de la télévision Al Jazeera et d'une base militaire turque et réduction des relations avec l'Iran- en la jugeant maximaliste et attentatoire à sa souveraineté.

Mercredi, les chefs de la diplomatie de ces quatre pays se réuniront au Caire pour faire le point et décider de démarches ultérieures, selon le Caire.

Le contenu de la réponse du Qatar aux exigences de ses voisins remise à l'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, n'a pas été révélé.

- 'Violations flagrantes' -

La crise a éclaté le 5 juin quand Ryad et ses alliés ont rompu avec l'émirat gazier l'accusant de soutenir "le terrorisme" et de se rapprocher de l'Iran chiite, rival régional du royaume saoudien, chef de file de l'islam sunnite.

Doha a rejeté ces accusations, en refusant de se faire dicter sa politique étrangère.

"La liste des demandes est faite pour être rejetée", a déclaré samedi le chef de la diplomatie qatarie, ajoutant "l'Etat du Qatar (...) la rejette par principe".

Les avocats internationaux engagés par le Qatar pour défendre sa cause ont dénoncé, dans un communiqué publié lundi, des actes de l'Arabie saoudite et de ses alliés qui ont "historiquement abouti à la guerre".
Les demandes de ces pays sont une "violation flagrante" du droit international, affirment les avocats Desmond de Silva et Rodney Dixon.

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont indiqué qu'ils allaient étudier et évaluer la réponse de Doha avant d'envoyer à leur tour une réponse.

- Trump intervient -

Le président américain Donald Trump, qui s'en est pris par le passé au Qatar, a répété dimanche "l'importance de stopper le financement du terrorisme", un objectif qu'il juge "primordial", et "de discréditer l'idéologie extrémiste", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Pour sa part, le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel à appelé à un "dialogue sérieux" entre les acteurs de la crise, au début d'une tournée qu'il entame lundi en Arabie saoudite et qui le conduira ensuite aux Emirats et au Qatar.

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a de son côté annulé sa participation au sommet du G20 vendredi et samedi à Hambourg, à un moment où Ryad est au coeur de la crise avec le Qatar.

Le petit émirat, riche de ses ressources gazières et aux ambitions sans limite, a toujours fait cavalier seul en politique étrangère, bien qu'appartenant au Conseil de coopération du Golfe (CCG).

L'ambassadeur des Emirats en Russie, Omar Ghobash, avait prévenu la semaine dernière que de nouvelles sanctions étaient possibles.

Outre une éventuelle suspension du Qatar au CCG, ses adversaires pourraient demander à leurs partenaires commerciaux de faire un choix: continuer à traiter avec eux ou avec le Qatar, a indiqué l'ambassadeur au quotidien britannique The Guardian.

L'Arabie saoudite, les Emirats et Bahreïn ont déjà interdit leur espace aérien aux avions qataris et demandé aux ressortissants de l'émirat de quitter leur territoire. Ryad a également fermé la seule frontière terrestre du Qatar, forçant ce dernier à se tourner vers l'Iran et la Turquie pour s'approvisionner en produits alimentaires par voie aérienne ou maritime.

Depuis le début de la crise, Doha a fait le dos rond en espérant que les pressions internationales feront fléchir ses voisins.

"Le Qatar s'engagera dans un dialogue constructif" avec ses adversaires "si leurs allégations sont soutenues par des preuves claires", a dit le 28 juin son ministre des Affaires étrangères.

Mais les Emirats ont prévenu que l'isolement du Qatar pourrait durer des "années" si les désaccords persistent.

http://actu.orange.fr/monde/le-qatar-repond-a-ses-adversaires-verdict-dans-deux-jours-CNT000000KxfeN/photos/photo-fournie-le-3-juillet-2017-par-emiri-diwan-du-ministre-koweitien-des-affaires-etrangeres-cheikh-sabah-al-ahmad-al-sabah-d-et-de-son-homologue-qatari-cheikh-tamim-ben-hamad-al-thani-a-koweit-city-f140a6908293baf078b765d08b51cc2a.html
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6839
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Le Qatar répond à ses adversaires, verdict dans deux jours    Dim 10 Sep 2017, 1:18 am

Qatar: Régime autoritaire, wahhabisme, isolement diplomatique, Al Jazeera et Neymar

International Comment une péninsule désertique s’est métamorphosée en multinationale rejetée par ses voisins

Comment s'est installée la famille Al Thani à la tête du Qatar ? Pourquoi ce régime autoritaire et wahhabite est-il devenu l'ennemi de l'Arabie saoudite et de ses voisins ? Quels sont ses rapports à l'islam ? Pourquoi le Qatar investit-il massivement dans le sport, l'immobilier et les médias. Cet émirat est-il la base arrière du terrorisme islamiste ? Le professeur émérite de l’UCL Bichara Khader, spécialiste du monde arabe et des relations euro-arabes, est l’Invité du samedi de LaLibre.be.

Extraits:

Quelle est l’origine de l’État du Qatar ?

C’est un pays qui a été sous contrôle britannique, tout comme les Emirats, avant d’accéder à l’indépendance au début des années ’70 suite à des négociations politiques. Tout cela, sans révolte ou guerre de libération nationale. Après le fiasco de l’expédition de Suez en 1956, les puissances européennes se sont retirées de la région, laissant les Etats-Unis et l’URSS reprendre le contrôle dans le Golfe. Les Britanniques se sont arrangés pour préserver leurs intérêts économiques, notamment pétroliers, au Qatar. Ce pays est façonné par quatre facteurs : l’islam, la mer (moyen de propager l’islam, le commerce, le pétrole), le désert (qui le protège des envahisseurs) et le pétrole (surtout depuis le choc pétrolier des années ’70).

Qui a pris le pouvoir au Qatar lors de l’indépendance ?

C’est l’émir Ahmad ben Ali Al Thani, soit le monarque de la plus importante tribu bédouine de cette petite péninsule. Ce vieil émir sera rapidement destitué par son cousin, le cheikh Kalifa, qui restera au pouvoir jusqu’en 1995. Alors qu’il était en Suisse, ce monarque a aussi été renversé, cette fois par son fils qui a pris les rênes du pouvoir jusqu’en 2013. Depuis, c’est l’émir Tamim qui gère le pays. Par conséquent, le Qatar est depuis plusieurs décennies entre les mains de la famille Al Thani. C’est une forme de tribalisme politique dans lequel une famille régnante détient tous les pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

Le Qatar répond à ses adversaires, verdict dans deux jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brighelli répond à la tribune parue dans Libération
» mon lecteur de carte SD ne répond plus... HELP !
» Messe catholique au Qatar!
» La famille Shafia: Verdict de culpabilité pour meurtres prémédités - crimes d`honneur
» Dieu répond à tous nos besoins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-