*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Décès de Simone Veil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3597
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Décès de Simone Veil   Ven 30 Juin 2017, 4:07 am

Mort de Simone Veil : « Puisse son exemple inspirer nos compatriotes »

Les réactions politiques sont unanimes pour saluer la mémoire de l’ancienne ministre qui avait porté la loi légalisant l’avortement en 1974.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 30.06.2017 à 12h18 • Mis à jour le 30.06.2017 à 16h54


A son entrée à l’Académie française.  

Simone Veil, rescapée des camps de la mort et ancienne ministre qui avait porté la loi légalisant l’avortement en 1974, s’est éteinte, vendredi 30 juin, a annoncé son fils, l’avocat Jean Veil. « Ma mère est morte ce matin à son domicile. Elle allait avoir 90 ans, le 13 juillet », a précisé l’avocat.

« Le meilleur de la France », pour Emmanuel Macron

« Très vives condoléances à la famille de Simone Veil. Puisse son exemple inspirer nos compatriotes, qui y trouveront le meilleur de la France », a écrit Emmanuel Macron sur Twitter.

Le premier ministre Edouard Philippe a également rendu hommage à Simone Veil qui « restera le visage d’une République debout, humaine, généreuse ». « La France perd une personnalité comme l’histoire en offre peu. »

Pour l’ancien président François Hollande, Simone Veil « a incarné la dignité, le courage et la droiture ».

« J’ai connu Simone Veil, j’ai admiré Simone Veil et je veux l’écrire ici, j’ai aimé Simone Veil, dont l’amitié ne m’a jamais fait défaut. Son regard bleu pouvait exprimer l’autorité et même la colère mais il y brillait toujours une grande bonté et la lueur de l’espoir », a écrit Nicolas Sarkozy dans un long message publié sur Facebook intitulé « Simone Veil reste immortelle ».

Dans un communiqué, Marine Le Pen, la présidente du Front national, évoque « une femme qui aura incontestablement marqué de son empreinte la vie politique française. Je présente à sa famille et à ses proches mes condoléances les plus sincères. J’ai aussi une pensée pour sa famille politique, avec qui Simone Veil a défendu ses convictions avec constance. Je salue, enfin, le combat pour la mémoire qui fut celui de toute sa vie. »

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise : « Mme Veil appartient au meilleur de notre histoire. Et son nom vivra dans notre gratitude pour toujours. »

Benoît Hamon, ex-candidat à l’élection présidentielle : « Je m’incline à la nouvelle du décès de Simone Veil, survivante de la Shoah, ministre de la loi IVG, inlassable européenne. »

Manuel Valls : « Simone Veil, une belle et grande Française, vient de partir : la mémoire de la Shoah, la liberté des femmes, l’engagement européen… une vie unique. »

Dans un communiqué, l’ancien premier ministre Edouard Balladur déclare : « J’avais pour elle infiniment de respect et d’amitié. Sa personne et son histoire faisait honneur à notre pays. Puisse son exemple nous inspirer longtemps. »

Alain Juppé a écrit sur Twitter :  « Simone Veil nous quitte. Tristesse. Profond respect pour la femme politique, son courage, son audace dans le combat pour la condition féminine. »

François Fillon a pour sa part exprimé, par communiqué, sa « tristesse » et son « respect devant la disparition de Simone Veil ». « Je garderai toujours en mémoire cette visite à ses côtés du camp d’Auschwitz, où Simone me parla d’une jeunesse meurtrie qui guida toute sa vie. Une vie qu’elle hissa vers les idéaux de liberté, de réconciliation et de fraternité européenne. C’est cette force intérieure qui éclaira chacun de ses combats. »

Jean-Marc Ayrault : « Hommage à Simone Veil qui nous laisse en héritage son esprit de résistance, de liberté, son féminisme, sa leçon de vie et de courage. »

« Femme d’exception »

Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains : « Nous perdons une des “grandes femmes de notre temps”, un modèle de courage et d’humanité. Elle était un exemple, elle laissera un vide immense. »

Najat Valaud-Belkacem, ex-ministre de l’éducation nationale : « De broussailles en ténèbres / Seul résiste / Le feu sacré. » Ces vers d’Andrée Chedid en hommage à une très grande dame, Simone Veil.

« Ses combats et ses épreuves resteront un exemple pour toutes les femmes », a souligné sur Twitter l’ancienne ministre socialiste Ségolène Royal.

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé et ex-épouse de l’un des fils de Simone Veil, a fait part sur RTL de sa « double émotion », « de citoyenne » et « personnelle ». C’était « une grande dame tant sur le plan personnel que sur le plan de son image publique ».

« La France perd une femme d’exception, un grand témoin et une militante de la mémoire de la Shoah », a dit le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Francis Kalifat.

La ministre de la culture, Françoise Nyssen, a déploré la perte de la grande dame : « Par une vie de combats, à elle seule, Simone Veil a fait avancer l’humanité tout entière. Sa mémoire nous oblige. Pensées pour ses proches. »

Sur RTL, Alain Duhamel a réagi : « Ce qui m’a le plus marqué, d’autant plus que j’étais à l’Assemblée à ce moment-là, c’est quand elle avait les yeux embués de larmes sous les insultes d’hommes qui ne comprenaient rien à propos de la loi sur l’avortement. Aujourd’hui, cela paraît fou quand on revit cet épisode et la bêtise des hommes apparaît gigantesque. Elle a été insultée réellement comme personne à ce moment-là. »

Interrogé sur RTL, l’ancien ministre centriste Jean-Louis Borloo a décrit « une bonté combattante » doublée d’un « symbole » pour l’Europe.

Pour Roger-Gérard Schwartzenberg, ancien ministre et président d’honneur du Parti radical de gauche, Simone Veil « entre aujourd’hui dans le panthéon moral de la République ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/mort-de-simone-veil/article/2017/06/30/mort-de-simone-veil-puisse-son-exemple-inspirer-nos-compatriotes_5153716_5153643.html#BotqckXcPfraITwG.99
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3597
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Décès de Simone Veil   Ven 30 Juin 2017, 6:13 am

« Simone Veil, la mère courage de notre génération », par Robert Badinter

Robert Badinter, le 30/06/2017 à 15h29
Mis à jour le 30/06/2017 à 18h51

L’hommage de l’ancien ministre publié en préface du livre de Simone Veil, « Mes combats » (Ed Bayard, 2016)

Qu’est-ce qui fait la grandeur de Simone Veil ?

Certains évoqueront ses fonctions éminentes, deux fois ministre, députée européenne et Présidente du Parlement européen, membre du Conseil constitutionnel.

Quelques-uns salueront l’éclat de ses titres, décernés sans jamais avoir été sollicités, Grand-Croix de la Légion d’honneur et bien d’autres ordres étrangers qui témoignent du crédit international dont elle jouit.

D’autres souligneront l’étendue de sa culture et sa passion pour les arts. Ils rappelleront que Simone Veil est aussi une écrivaine, dont le livre Une Vie a connu un éclatant succès et lui a ouvert les portes de l’Académie française.

Beaucoup enfin s’attacheront a la noblesse des causes qu’elle a toujours soutenues : les droits humains, et d’abord les droits des femmes, les progrès de l’Union européenne et l’affermissement de l’État de droit.

Sa vie exemplaire, son amour des siens, sa fidélité sans faille aux valeurs de la République, son attachement à la cause des femmes, ont fait de Simone Veil un modèle de ce que doit être une personnalité politique de premier rang.

Cependant, la vie de Simone Veil, à bien des égards comblée, est marquée d’épreuves cruelles et de deuils. Au cœur de la vie de Simone, comme un foyer de braises jamais éteintes et toujours prêt a s’enflammer, il y a son expérience de la déportation, du chemin de souffrances qu’ont suivi des millions de juifs venus de tous les points cardinaux de l’Europe occupée par les nazis, et qui conduisait à Auschwitz-Birkenau et a la mort programmée.

Bien des récits, bien des œuvres littéraires ou cinématographiques ont évoqué cet ultime voyage dans les wagons a bestiaux ou les déportés ne pouvaient même pas s’allonger. Nombreux étaient les vieillards ou malades qui mouraient dans ce transport. Quelques très rares survivants au regard perdu d’angoisse rétrospective l’ont raconté : l’arrivée sur le quai de Birkenau ou les attendaient chiens loups et SS, cravache en main, la sélection par le médecin nazi et la fumée épaisse et noire des crématoires.

Simone a vécu à seize ans cet enfer-la. Elle a connu la marche de la mort lorsque les SS ont vidé Auschwitz de ses survivants pour les acheminer dans le froid glacial de l’hiver jusqu’ aux camps de concentration en Allemagne. Là, à Bergen-Belsen, sa mère malade devait succomber dans ses bras avant leur libération par les Alliés. Sa soeur, résistante, déportée a Ravensbrück, a pu survivre, mais son père et son frère, arrêtés avec elle, disparurent en Lituanie.

Telle a été l’adolescence de Simone Veil. Nous savons que les souffrances vécues là par les déportés sont incommunicables à ceux qui ne les ont pas connues. Mais Simone Veil a trouvé en elle la force vitale et le caractère qui lui ont fait répondre aux pires épreuves par un hymne a la vie.

Telle est la victoire morale de Simone Veil sur les nazis. Elle a refusé la tentation de la désespérance dans l’être humain et choisi de toutes ses forces la vie. Et celle-ci a justement comblé l’adolescente d’Auschwitz, auprès de son mari Antoine, de leurs enfants et de leurs petits-enfants.

À mesurer l’immensité des épreuves qu’elle a connues et surmontées, on comprend pourquoi tant de respect, d’admiration et d’affection entourent Simone Veil, la « mère courage » de notre génération.

Elle a, par son exemple, montré qu’une vie ne prend sens que si elle transcende notre égoisme par la grandeur morale des causes que l’on sert. À présent que s’effacent les survivants de notre génération, je salue Simone Veil, Juste entre les Justes.

Robert Badinter

http://www.la-croix.com/France/Politique/Simone-Veil-mere-courage-notre-generation-Robert-Badinter-2017-06-30-1200859362
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3597
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Décès de Simone Veil   Ven 30 Juin 2017, 6:23 am

Les réactions des responsables religieux à la mort de Simone Veil

La Croix, le 30/06/2017 à 17h21
Mis à jour le 30/06/2017 à 18h51

Des représentants chrétiens, musulmans et juifs ont salué la mémoire de Simone Veil, décédée vendredi 30 juin.



Simone Veil en octobre 2007.


Plusieurs responsables religieux ont réagi, vendredi 30 juin, après la mort de Simone Veil, à la veille de ses 90 ans.

■ Dans un tweet, la Conférence des évêques de France a salué « sa stature de femme d’État, sa volonté de bâtir une Europe fraternelle, sa conviction que l’avortement est toujours un drame ».

Eglise Catholique
✔ ‎@Eglisecatho

#SimoneVeil Ns saluons sa stature de femme d'Etat, sa volonté de bâtir une Europe fraternelle, sa convict° que l'avortement ê tjrs un drame.

14:49 - 30 Jun 2017

Dans un autre message diffusé sur le même réseau social, l’Église catholique a exprimé ses « Pensées et (son) soutien à nos frères juifs », ainsi que sa « prière pour Simone Veil, déportée, figure de la Résistance et ardente combattante de l’antisémitisme ».


Eglise Catholique
✔ ‎@Eglisecatho

Pensées et soutien à nos frères juifs, prière pour #SimoneVeil, déportée, figure de la Résistance et ardente combattante de l’antisémitisme

16:31 - 30 Jun 2017

Directeur de la communication de l’épiscopat, Vincent Neymon a quant à lui, également par un tweet, évoqué l’actualité récente de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) sur la PMA, publié le 27 juin. « Simone Veil s’éteint au moment où le CCNE rend son avis sur la PMA. L’enfant à naître nécessite une vigilance qui prime sur tout autre intérêt », écrit-il.

Vincent Neymon ‎@VNeymon


#SimoneVeil s'éteint au moment où le CCNE rend son avis sur #PMA. L'enfant à naître nécessite une vigilance qui prime sur tout autre intérêt https://twitter.com/Eglisecatho/status/880770249477509121

15:00 - 30 Jun 2017

Interrogé par RCF, le Père Patrick Desbois, ancien responsable des relations de l’épiscopat français avec le judaïsme et ami de Simone Veil a salué « un rocher de combat ». « C’était une grande amie du cardinal Lustiger, qu’elle appelait Jean-Marie. Ils étaient dans le même combat de l’Église contre l’antisémitisme en France », a-t-il expliqué.

« Elle vivait son engagement de juive, elle respectait les rabbins, elle avait connu le cardinal Decourtray. (..) Sa foi était un combat d’abord. C’était une foi en actes. (…) C’était quelqu’un qui réfléchissait à l’avenir de la planète, qui avait une connaissance infinie et pour laquelle la foi juive était un combat permanent, un peu à l’image du cardinal Lustiger », a souligné le Père Desbois.

Il a rappelé combien ce qu’elle avait vécu à Auschwitz l’habitait à chaque instant. « (Un jour), elle avait fait un discours devant la fondation de la mémoire de la Shoah, qu’elle présidait. Elle disait : vous savez, le dernier jour, je ne penserai pas à vous. Je serai à Auschwitz. »

■ « La France perd une personnalité comme l’histoire en offre peu », estime pour sa part Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, pour qui Simone Veil « restera pour tous le visage d’une République debout, humaine, généreuse. » Il salue « le combat que cette grande dame a mené pour la libération de la femme » et ainsi que « sa volonté de promotion des femmes de confession musulmane ».

De nombreux responsables juifs ont également rendu hommage à l’une des dernières rescapées françaises de la Shoah.

http://www.la-croix.com/Religion/reactions-responsables-religieux-mort-Simone-Veil-2017-06-30-1200859374




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décès de Simone Veil   

Revenir en haut Aller en bas
 

Décès de Simone Veil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arnaud D confie Simone Veil à notre prière
» Simone Veil !!
» Simone Veil, une grande dame ?
» Simone Weil: Note sur la suppression générale des partis politiques
» Oeuvre autobio en relation avec la seconde guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-