*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 La Colombie en deuil à la suite d’une coulée de boue dévastatrice qui a fait 200 morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3915
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: La Colombie en deuil à la suite d’une coulée de boue dévastatrice qui a fait 200 morts   Dim 02 Avr 2017, 7:35 am

La Colombie en deuil à la suite d’une coulée de boue dévastatrice qui a fait 200 morts

La crue rapide et simultanée de trois fleuves a atteint la ville de Mocoa, dans le sud du pays.
Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | 01.04.2017 à 19h49 • Mis à jour le 02.04.2017 à 17h45

La coulée de boue qui a dévasté la ville de Mocoa, ville de 40 000 habitants de la province de Putumayo, dans le sud de la Colombie, a fait 200 morts, 203 blessés et un nombre indéterminé de disparus, selon un bilan révisé à la baisse de la Croix-Rouge, dimanche 2 avril.

« Nous n’avons pas encore le nombre total de disparus. C’est le bilan officiel établi à cette heure par les organismes de secours dans la zone », a déclaré un porte-parole de la Croix-Rouge, en expliquant que la différence avec le précédent bilan de 234 morts était due à une confusion lors de l’identification des cadavres. La Croix-Rouge avait précédemment fait état d’environ 150 disparus.

L’immense coulée de boue a frappé Mocoa dans la nuit du vendredi 30 mars au samedi 1er avril. Elle est due à de fortes pluies qui ont entraîné la crue rapide et simultanée de trois fleuves – Mocoa, Mulato et Sangoyaco – situés en surplomb de la ville, selon l’armée. L’état d’urgence a été décrété dans cette région endeuillée.

Pris de court

Surpris par l’eau, la boue et des matériaux divers charriés, la plupart des habitants du quartier de San Miguel n’ont pas eu le temps de réagir, d’essayer de monter sur les toits de leurs maisons ou ailleurs, avant d’être ensevelis.
Les eaux ont emporté plusieurs habitations, véhicules, arbres, et au moins deux ponts, a précisé l’armée, dont les forces participent aux secours dans la zone où il n’y a plus ni eau ni électricité. La Croix-Rouge est présente sur place, notamment pour aider des familles à la recherche de leurs proches.

Les images Putumayo, ville de 40 000 habitants, privée d’électricité et d’eau courante, sont impressionnantes : rues envahies de boue et de rochers, militaires portant des enfants dans les décombres, habitants en larmes, voitures écrasées et déchets partout.

« Calamité publique »

« Nos cœurs sont avec les familles des victimes et les personnes affectées par cette tragédie », a tweeté le président Juan Manuel Santos, qui a pris sur place la direction des secours et déclaré l’état de « calamité publique » pour les « accélérer ».
« C’est une tragédie sans précédent, il y a des centaines de familles dont nous sommes sans nouvelles, des quartiers ensevelis », a affirmé le gouverneur du département de Putumayo, Sorrel Aroca, à W Radio.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/04/01/en-colombie-plus-de-110-personnes-meurent-dans-une-coulee-de-boue_5104469_3222.html#VqiPZKb5mA4dbAMu.99
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3915
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: La Colombie en deuil à la suite d’une coulée de boue dévastatrice qui a fait 200 morts   Lun 03 Avr 2017, 8:27 am

La Colombie cherche des survivants après la dramatique coulée de boue

AFP, publié le lundi 03 avril 2017 à 20h39

Colombie: le bilan de la gigantesque coulée de boue à Mocoa s'est alourdi à 262 morts, la population redoute un autre drame

Les recherches se poursuivaient lundi pour retrouver des survivants mais l'espoir s'amenuisait à Mocoa, ville du sud de la Colombie dévastée par une coulée de boue qui a fait 262 morts dont au moins 43 enfants.

Une base de données a été ouverte pour recenser les personnes disparues, qui sont au nombre de 220, selon le dernier bilan de la Croix-Rouge.

Deux jours après le drame, ceux qui ont réussi à se sauver du tourbillon de boue et de pierre qui a déferlé sur la commune, après le débordement de trois rivières dans la nuit de vendredi, se pressaient à l'hôpital et aux portes du cimetière, à la recherche du leurs proches.

"Il manque ma fille Diana Vanesa, qui a laissé un petit garçon de trois ans, Santiago (...). Elle avait un tatouage sur le pied gauche avec le prénom de l'enfant. Tous les jours on sort pour la chercher et rien, on n'a pas pu la trouver", raconte à l'AFP Ercy Lopez, 39 ans, allongée sur un matelas dans un refuge où elle a été accueillie avec deux de ses enfants et son gendre, tous couverts d'égratignures.
"Désormais, il y a très peu d'espoirs de la retrouver en vie", ajoute-t-elle tristement à propos de sa fille de 22 ans. Elle-même a perdu sa maison dans la coulée de boue et a fini accrochée à un arbre après la catastrophe.

Le petit garçon de Diana a été sauvé in extremis par son père, juste avant que ne s'écroule le pont de leur quartier.

Comme l'a souligné un porte-parole de la Croix-Rouge colombienne, la fenêtre de 72 heures - au cours desquelles il y a encore un espoir de sauver des vies - se refermera lundi.

"Les premières 48 heures de recherche ont été ardues (mais) efficaces, et nous pensons que la quantité de personnes que nous aurons à chercher à partir de maintenant est minime", a assuré, sur la radio Caracol, Ivan Marquez, directeur de l'Unité nationale de gestion des risques de catastrophes (UNGRD).

Dans cette région amazonienne traversée par des dizaines de rivières, la quête de survivants s'est fait par voie aérienne et en bateau. Plus de 400 secouristes sont à l'oeuvre, a expliqué M. Marquez.

- 'J'étais en train de mourir ' -

La coulée de boue a également fait 203 blessés, beaucoup d'entre eux dans un état grave, hospitalisés à Mocoa et dans les villes voisines. Il a fallu en évacuer au moins 68 par avion.
Certains peinent encore à se remettre d'avoir frôlé la mort.

"J'étais en train de mourir par manque d'air. Qu'ai-je fait? J'ai mis un doigt dans la bouche et j'ai vomi beaucoup de boue, et encore, pour vomir davantage de boue (...) jusqu'à ce que je puisse respirer de nouveau", confie à l'AFP Carlos Acosta dans un refuge.

Ce jeune homme de 25 ans, dont le corps est couvert de dizaines de bleus et coupures, a réussi à se sauver quand sa maison a été entièrement inondée. Mais il a perdu son fils de trois ans Camilo.

"Le bilan, encore partiel, est dramatique", a reconnu dimanche, dans un message à la nation, le président colombien Juan Manuel Santos, à propos de cette catastrophe qui a affecté 45.000 personnes selon la Croix-Rouge.

La ville continuait lundi d'être privée d'eau courante et 80% de sa population n'avait pas d'électricité.
Le chef de l'Etat réunissait lundi un Conseil des ministres pour analyser l'urgence de la situation, après s'être rendu samedi et dimanche dans la zone pour superviser les travaux de recherche et reconstruction.

Outre la nécessité de reconstruire au plus vite l'aqueduc local et rétablir l'électricité, la question sanitaire inquiète : dès lundi une campagne de prévention et de vaccination a été lancée pour éviter que se propagent des maladies.

Les violentes pluies n'ont pas seulement affecté la Colombie, mais aussi le Pérou, faisant 101 morts et plus d'un million de sinistrés, ainsi que l'Equateur avec 21 morts et plus de 9.000 familles affectées.

http://actu.orange.fr/monde/la-colombie-cherche-des-survivants-apres-la-dramatique-coulee-de-boue-CNT000000FKWo3/photos/des-secouristes-s-activent-a-mocoa-colombie-le-2-avril-2017-3634860131fee44fe69cf550bd54ec4a.html
Revenir en haut Aller en bas
 

La Colombie en deuil à la suite d’une coulée de boue dévastatrice qui a fait 200 morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le deuille
» L'usage du soin énergétique face aux chocs psychologiques (deuil, rupture, traumatisme)
» Prière pour un enfant de Colombie
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Petit jeu : la suite de mots!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-