*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Présidentielles en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3910
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Présidentielles en France    Lun 06 Mar 2017, 9:47 pm

Rappel du premier message :

Les Républicains font le pari d’un rassemblement derrière François Fillon

« Il est temps maintenant que chacun se reprenne et revienne à la raison », a affirmé le candidat de la droite, lundi, devant le comité politique du parti.

LE MONDE | 06.03.2017 à 10h23 • Mis à jour le 07.03.2017 à 07h42


Vers la fin de la crise à droite ? Au lendemain du rassemblement sur la place du Trocadéro à Paris, le comité politique des Républicains a appelé, lundi 6 mars, au rassemblement et à l’unité derrière François Fillon. A l’issue de cette réunion rassemblant les ténors de la droite, le président du Sénat, Gérard Larcher, a en effet affirmé que le parti est désormais rangé derrière François Fillon.

« Le comité politique, après un large échange, a renouvelé à l’unanimité son soutien (à François Fillon) et s’engage à œuvrer au rassemblement des familles politiques de la droite et du centre autour de lui et du projet qu’il porte pour le redressement national. François Fillon a indiqué qu’il prendra des initiatives pour porter ensemble nos valeurs. Les Républicains sont donc rassemblés autour de François Fillon. »
Devant ce comité politique, le candidat de la droite a prévenu : « Nos électeurs ne pardonneraient pas à ceux qui entretiennent le poison de la division. »

« Il est temps maintenant que chacun se reprenne et revienne à la raison », a-t-il également affirmé devant les ténors de la droite, rappelant « qu’il n’y avait pas de plan B » après le désistement d’Alain Juppé lundi matin.

« Nous avons perdu trop de temps en discussions vaines, laissant le champ libre à l’extrême droite et aux candidats de la gauche qui se frottent les mains en contemplant notre désunion. Il est temps pour chacun de faire campagne et de reconstruire une alternative crédible. »

Au cours de ce comité politique, François Fillon est également revenu sur le rassemblement parisien de dimanche qui a, selon lui, « été un immense succès : par son ampleur et par sa dignité ».

Une rencontre entre Fillon, Juppé et Sarkozy

Selon nos informations, M. Fillon devrait par ailleurs rencontrer mercredi Nicolas Sarkozy et Alain Juppé pour trouver « une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer et qui crée un trouble profond chez les Français ».

C’est la première fois que Nicolas Sarkozy fait entendre directement sa voix dans la crise que traverse son ancien premier ministre. M. Fillon a répondu favorablement à son invitation. « Il accepte toujours de parler avec Nicolas Sarkozy », affirme son entourage au Monde.

Alors qu’il a confirmé qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle, lundi matin, Alain Juppé a, de son côté, précisé qu’il se tenait à disposition pour dialoguer avec MM. Sarkozy et Fillon. Le maire de Bordeaux avait expliqué ne pas être « en mesure de réaliser le nécessaire rassemblement autour d’un projet fédérateur ». En conséquence, il a renoncé à être un « recours », tout en critiquant vivement « l’obstination » de M. Fillon qui l’a mené, selon lui, dans « une impasse »

« S’il se maintient, nous ferons bloc »

Dans ce contexte, les réunions se sont enchaînées à droite. Christian Jacob a rencontré lundi François Fillon. Le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale a été mandaté par les sarkozystes pour parler au candidat à l’élection présidentielle.

Lors d’une réunion organisée le matin dans les bureaux de l’ancien chef de l’Etat, Christian Jacob, Eric Ciotti, François Baroin, Eric Woerth ou encore Brice Hortefeux ont acté que François Fillon devait décider de lui-même s’il continuait ou pas. « Il ne va pas lui présenter un ultimatum mais il faut préserver l’unité de la famille. S’il se maintient, nous ferons bloc, s’il renonce, il faut trouver une solution qui convienne à tout le monde », a expliqué un proche de M. Jacob.

Bien conscients que François Fillon était décidé à se maintenir, les sarkozystes souhaitent désormais que le candidat s’entoure de personnalités comme François Baroin. Les parlementaires proches de Nicolas Sarkozy doivent d’ailleurs à nouveau se rencontrer mardi matin pour évoquer la situation.

« A l’issue de cela, il y aura naturellement une décision qui sera prise, a affirmé lundi Brice Hortefeux. Il y a urgence à décider, urgence à trancher, urgence à rassembler, urgence à rebondir, c’est l’objectif de ces journées. » Du côté des juppéistes, l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin a annoncé lundi après-midi sur Twitter qu’il réunissait ses « amis, proches d’Alain Juppé », lors d’un « petit déjeuner politique demain [mardi] au Sénat ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/03/06/nicolas-sarkozy-propose-une-reunion-avec-francois-fillon-et-alain-juppe-pour-trouver-une-voie-de-sortie_5089798_4854003.html#TWxQ8rDHfCev1iuh.99
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 12/12/2011
Messages : 3910

MessageSujet: Re: Présidentielles en France    Dim 07 Mai 2017, 8:31 am

Emmanuel Macron est élu président de la République avec 65,8 % des voix

Le candidat d’En marche ! a recueilli 65,8 %, contre 34,2 % pour Marine Le Pen, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et « Le Monde ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/#QKLK1wqXP02RxEy2.99
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 12/12/2011
Messages : 3910

MessageSujet: Re: Présidentielles en France    Dim 07 Mai 2017, 9:59 pm

Présidentielle, des responsables religieux réagissent à l’élection d’Emmanuel Macron

La Croix (avec AFP), le 07/05/2017 à 22h30

Des représentants religieux de France ont réagi aux résultats du second tour de l’élection présidentielle française, dimanche 7 mai.



François Clavairoly lors de l’assemblée générale de la Fédération Protestante de France le 28 janvier 2017 à Paris. / Corinne Simon/CIRIC

■ Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), sur Twitter :

■ Vincent Neymon, directeur de la communication de la CEF, sur Twitter :

■ La Fédération protestante de France (FPF) a félicité, dimanche 7 mai,Emmanuel Macron pour sa victoire. Dans un tweet, son président, François Clavairoly a déclaré : « Les idées d’extrême droite sont barrées. Dans notre pays 1 000 choses restent à faire. »

■ Le Grand rabbin de France, Haïm Korsia, s’estde son côtéréjoui « du triomphe des valeurs républicaines et salue les Français qui se sont largement mobilisés pour faire barrage à l’extrême droite ».

« Bien conscient toutefois que de nombreux suffrages se sont portés sur la candidate du Front national » Marine Le Pen, il a appelé les responsables politiques « à prendre en considération, avec gravité, le cri de désespoir et de colère des électeurs » en vue des législatives.
Le Conseil français du culte musulman (CFCM), a adressé dans un communiqué « ses félicitations les plus chaleureuses » et ses « meilleurs vœux de réussite » à Emmanuel Macron. « Cette belle victoire ouvre de nouvelles perspectives en faisant triompher les valeurs de fraternité et de solidarité et en faisant barrage aux démarches d’exclusion et de xénophobie », se félicite l’organisation qui s’était engagée contre le Front national entre les deux tours.

Sur Twitter, le président du CFCM Anouar Kbibech avait salué hier soir la « belle élection » d’Emmanuel Macron « qui ouvre à notre pays un avenir de fraternité et de solidarité » :


■ La Grande mosquée de Paris a quant à elle salué la « brillante élection » d’Emmanuel Macron et « l’élan national qui l’a plébiscité ». Elle y voit « le signe d’une France réconciliée avec toutes ses composantes spirituelles et religieuses pour répondre dans l’unité aux menaces de division qui pèsent sur la nation ».

C’est aussi le signe, pour les musulmans français, « d’une nette espérance dans une vision du vivre-ensemble rassemblée autour des valeurs républicaines humanistes, patriotes, démocratiques et laïques », ajoute-t-elle dans un communiqué.

Avant le second tour, dans une déclaration conjointe publiée jeudi 4 mai, le pasteur François Clavairoly, le rabbin Haïm Korsia et le président du CFCM Anouar Kbibech, avaient affirmé que seul le vote républicain pour Emmanuel Macron garantit une « France confiante dans son avenir ».

■ L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), récemment rebaptisée « Musulmans de France », « se réjouit » de la victoire d’Emmanuel Macron « avec un score sans appel ». Considérant que « cette victoire représente pour nous la volonté du peuple de France de mettre les valeurs de la République au centre du quinquennat », l’organisation « espère que ce mandat présidentiel sera celui qui consolidera la paix sociale. »

http://www.la-croix.com/Religion/Presidentielle-responsables-religieux-reagissent-lelection-dEmmanuel-Macron-2017-05-07-1200845340
Revenir en haut Aller en bas
SPIRITANGEL
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 10/01/2010
Messages : 10736

MessageSujet: Re: Présidentielles en France    Lun 08 Mai 2017, 12:48 am

REPLIQUE :


1 - Lorsque j`ai ecoute le debat electoral il y a quelques jours

2 - Macron a bien dit qu`il faut accepter tous les emigrants

3 - Avec un GRAND COEUR .....

4 - HE BIEN C` EST REUSSI .....MACRON VA ACCEUILLIR A PLEINES PORTES

5 - Les emigrants a 99 % musulmans qui rejoindront ceux qui proffessent

6 - De faire de la FRANCE une republique musulmane ...." VIVE LA CHARRIA "

7 - Ces emigrants seront tellement contant qu`ils se feront plaisir d`offrir leurs

8 - Services a bas prix ( car ils sont habitues a travailler pour une pognee de

9 - Cacahuettes dans leurs pays et comme les patrons veulent sauver de l`argent

10 - Ils vont aussitôt changer leurs employes pour des travailleurs au NOIR

11 - AINSI les vrais travailleurs FRANCAIS seront en chaumage ... le chaumage

12 - Augmentera , ce qui fera augmenter , les demandeurs d`aide social , les

13 - HOPITAUX SERONT DEBORDES d`emigrants qui n`ont pu se faire soigner

14 - Dans leur propre pays , les crimes augmenteront , les meurtres , les viols

15 - Et toutes les meseres que subiront les Français...

16 - En plus ces emigrants emmèneront tous leurs quatre femmes qui fera encore

17 - Plus augmenter l`assisstance sociale etc ...

18 - La FRANCE s`endettera encore PLUS ...mais c`est ce que veut l`ELITE

19 - Elle ne veut pas le bien de la France ... elle veut la controler et lui dire

20 - Comment se detruire elle-même .... en commencant par imbiber la

21 - France avec de plus en plus d`emigrants

22 - Vous ne realisez pas qu`il y a des limites a ce qu`un pays peut donner

23 - Il y a un dicton chez nous qui dit : que la charite commence par SOI-MEME .

24 - Donc AVANT de soigner des emigrants .... COMMENCEZ PAR SOIGNER

25 - Les pauvres de la FRANCE ..... et lorsque TOUS seront rassasie ..... alors

26 - Seulement vous pourrez aider les autres ....

27 - Les ANGLAIS ONT COMPRIS .... " EUX "




LOGIQUEMENT : SPIRITANGEL
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3910
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Présidentielles en France    Lun 08 Mai 2017, 5:01 am

Ami SPIRITANGEL, laissons lui le temps de se retourner, d'espérer qu'il soit bien conseillé. Il est jeune, il apprendra.

Voici son programme : http://www.lemonde.fr/personnalite/emmanuel-macron/programme/

S'il n'a pas les bâtons dans les roues avec une co-habitation après les législatives, je le pense capable d'arriver à quelque chose.

(ceci dit, ce n'était pas mon candidat préféré mais entre lui et Marine, je n'ai pas hésité à voter pour lui hier)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3910
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Présidentielles en France    Lun 08 Mai 2017, 5:08 am

Hollande-Macron. La passation de pouvoirs aura lieu dimanche



C'est officiel : la passation de pouvoirs entre François Hollande et Emmanuel Macron aura lieu dimanche. Les présidents sortant et élu se retrouveront donc après avoir déposé, ce lundi, la traditionnelle gerbe des commémorations du 8-Mai sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe.

François Hollande était venu chercher son successeur quelques instants auparavant dans les tribunes officielles de la place de l'Etoile, le saluant d'une brève accolade après avoir passé les troupes en revue.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/presidentielle-2017/hollande-macron-la-passation-de-pouvoirs-aura-lieu-dimanche-08-05-2017-11504682.php#KMdYupQKfoZtdK6X.99
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3910
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Présidentielles en France    Mer 10 Mai 2017, 6:19 am

Mgr Pontier : « Il faut qu’Emmanuel Macron et son gouvernement puissent travailler »

Loup Besmond de Senneville, le 08/05/2017 à 16h03

Interrogé par Radio Vatican, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, estime qu’il faut souhaiter au nouveau président de réussir « pour le bien de notre pays. Sinon, ce serait catastrophique ».

Il admet que les catholiques se sont divisés à l’occasion de la campagne présidentielle, à l’image du reste de la société française.


Emmanuel Macron, le 7 mai, devant le Louvre à Paris. / PHILIPPE WOJAZER/AFP

« C’est Monsieur Macron qui a été élu de manière importante, et il lui faut souhaiter de réussir pour le bien de notre pays, sinon ce serait catastrophique », a expliqué Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, interrogé par Radio Vatican lundi 8 mai, au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron comme président de la République.

« Les tensions, les recherches, les mutations, les incertitudes sont telles qu’il faut qu’il réussisse », a-t-il ajouté. Il a également souhaité que les élections législatives, organisées en juin, se déroulent dans « une certaine sagesse ».

« Nous avons conscience qu’il ne faut pas mettre notre pays dans une situation ingouvernable. Donc il faut que le président et son gouvernement puissent travailler », a-t-il insisté.

Par ailleurs, Mgr Pontier a invité à être attentif à l’« insatisfaction » dont témoigne le recours important au vote blanc ou nul : 11,5 % des inscrits ont en effet refusé de choisir un candidat lors de ce second tour.

Interrogé sur les priorités du nouveau quinquennat, le président de l’épiscopat insiste sur l’importance de la lutte contre le chômage, « destructeur pour les familles, pour les perspectives, pour les projets », ainsi que de la nécessité de « rester dans l’Europe ». « Il faut continuer à donner à cette Europe des moyens de gérer cette entité européenne dans le respect de chaque peuple », précise-t-il.

Enfin, il admet que les catholiques français sont divisés à l’issue d’une élection où les catholiques pratiquants se sont divisés au premier tour en quatre blocs inégaux : 15 % se sont tournés vers Marine Le Pen, 46 % vers François Fillon, 19 % ont voté pour Emmanuel Macron et 12 % ont choisi Jean-Luc Mélenchon, selon l’Ifop.

« Le combat des idées divise souvent », constate Mgr Pontier. « Ce n’est pas étonnant que les catholiques soient divisés : les catholiques sont de tous les milieux sociaux, de toutes les cultures. Et donc ils sont divisés comme la société française. »

Cependant, précise-t-il, « il y a quand même des barrières qu’il ne faut pas franchir si l’on veut demeurer catholique », comme « le respect de l’homme, de la vie, l’accueil de l’étranger, la justice sociale et la recherche de la paix ».

Loup Besmond de Senneville

http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Mgr-Pontier-Il-faut-quEmmanuel-Macron-gouvernement-puissent-travailler-2017-05-08-1200845488

Revenir en haut Aller en bas
 

Présidentielles en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Prière pour les élections présidentielles 2012
» Elections présidentielles et législatives 2012
» Présidentielles et droit des animaux
» PRIONS POUR LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES
» Présidentielles 2017 : Réforme du collège, des rythmes, loi travail... #ON S'EN SOUVIENDRA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-