*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 “Sortir du trop long silence coupable”,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3371
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: “Sortir du trop long silence coupable”,    Lun 07 Nov 2016, 12:07 pm

“Sortir du trop long silence coupable”, l’homélie de Mgr Crepy lors de la messe de pardon auprès des victimes d’abus sexuels
7 novembre 2016, homélie de Mgr Crepy lors de la messe « pour le pardon des péchés » commis par les membres de l’Église


le 07/11/2016 à 11h59

Citation :
Conférence des évêques de France (*)

L’Église de France a placé la journée du 7 novembre 2016 sous le signe de la prière et de la pénitence pour les victimes d’abus sexuels. Ainsi, lors de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes, Mgr Luc Crepy – évêque du Puy-en-Velay et responsable de la Cellule permanente de lutte contre la pédophilie (CPLP) –, a prononcé l’homélie de la messe « pour le pardon des péchés » commis par les membres de l’Église. « Oui, il nous faut oser regarder en face les scandales du péché qui atteignent l’Église tout entière », a-t-il notamment affirmé. « Oui, il nous faut sortir du trop long silence coupable de l’Église et de la société et entendre les souffrances des victimes… » De ce mal des abus sexuels « qui brise la vie d’un être fragile », a continué Mgr Crepy, nous évêques « avons pu en être complices, par notre silence, notre passivité ou notre difficulté à entendre et à comprendre la souffrance que nous pensions oubliée chez ceux qui avaient été blessés dans leur chair… » En voulant sauvegarder l’image de respectabilité de l’Église, « nous avons failli à notre mission… »

La DC

Chers amis,

Les paroles du Christ nous touchent tout particulièrement ce matin par leur actualité et par leur vérité : « il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute mais malheureux celui par qui cela arrive ! » (Lc 17, 1) (1) Oui, il nous faut oser regarder en face les scandales du péché qui atteignent l’Église tout entière. Oui, il nous faut sortir du trop long silence coupable de l’Église et de la société et entendre les souffrances des victimes : les actes pédophiles, ces crimes si graves, brisent l’innocence et l’intégrité d’enfants et de jeunes. Oui, il nous faut oser prendre tous les moyens pour que la Maison Église devienne un lieu sûr. Oui, il nous faut comme le demande le pape François, « demander pardon pour les péchés commis par les autorités ecclésiastiques qui ont couvert les auteurs d’abus et ignoré la souffrance des victimes ».

Quand il s’agit des plus fragiles, des plus faibles, des « petits », JESUS parle haut et fort. Ainsi les enfants sont la figure même des vrais disciples : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. » (Mc 10, 14) D’où, dans l’Évangile que nous venons d’entendre, cette condamnation si claire et si vigoureuse de ceux qui scandalisent et méprisent les petits : « Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite dans la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà. » (Lc 17, 2). Il n’y a pas d’excuses ou de demi-mesures pour les actes commis sur un seul de ces petits ! Il y a cette condamnation sans appel du Christ face au scandale vis-à-vis d’un seul de ces petits. L’Évangile ne transige pas avec ce qui porte atteinte et méprise la dignité de tout homme, et plus encore quand il s’agit des plus faibles.

Ainsi JESUS invite ses disciples à la vigilance : « Prenez garde à vous-mêmes ! » (Lc 17, 3). Tenez-vous sur vos gardes, gardez votre cœur en éveil, maintenez vive votre volonté et forte votre conscience face à ce mal qui brise la vie d’un être fragile. Ce mal, nous avons pu en être complices, nous évêques, par notre silence, notre passivité ou notre difficulté à entendre et à comprendre la souffrance que nous pensions oubliée chez ceux qui avaient été blessés dans leur chair, il y a longtemps. Nous avons voulu sans doute sauvegarder l’image de respectabilité de l’Église, par peur du scandale, en oubliant qu’elle est sainte et composée de pécheurs. En cela, nous avons failli à notre mission en n’étant pas meilleurs que le reste de la société qui gardait aussi le silence.

Dans l’Évangile, face à ceux qui commettent le scandale, JESUS en vient à parler du pardon : il nous demande d’interpeller vivement le frère qui a péché, de l’inviter à reconnaître sa faute, aussi grave soit-elle, et, seulement alors, s’il se repent, de lui pardonner. « Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches et, s’il se repent, pardonne-lui. » (Lc 17, 3) Par deux fois, JESUS affirme que le pardon ne peut être accordé au pécheur que s’il se repent. Ce pardon, comprenons bien que pour les victimes, il est souvent si difficile, parfois impossible, à donner. Car ce pardon s’écrit au terme d’un long chemin, dans la mémoire douloureuse des souffrances qu’ont vécues les victimes. Pardonner n’est pas oublier. Pardonner demande, d’abord, ce temps nécessaire où peu à peu se fait la vérité, où peu à peu des mots sont possibles pour dire l’indicible douleur, où la justice et le droit sont convoqués et désignent clairement la faute et le coupable. Pardonner est en premier lieu l’affaire des victimes, mais cela n’est possible que si les auteurs sortent de tout déni, prennent véritablement conscience du mal commis et manifestent un repentir qui ne soit pas seulement des mots, mais une profonde repentance et une volonté ferme d’un travail profond sur eux-mêmes.

En écoutant le Christ nous parler ainsi du scandale, du mépris des plus petits mais aussi du pardon et de la repentance des pécheurs, nous avons envie de dire – peut-être même de supplier – comme les disciples : « Augmente en nous la foi ! » (Lc 17, 5) Chez Luc, la foi peut déraciner les arbres, chez Matthieu et Marc la foi peut déplacer les montagnes. Aussi petite qu’un grain de moutarde, la foi au Christ, peut nous aider à déraciner l’arbre du mal qui parfois pousse sans vergogne dans nos communautés. La foi au Christ peut nous aider à transporter les montagnes qui obscurcissent la lumière dans notre Église et barrent le chemin de la vie. La foi au Christ, mort et ressuscité pour le pardon de nos péchés et le salut de tous, est une force qui nous donne d’avancer sur un chemin de purification, sur un chemin de justice et de vérité face aux abus sexuels, sur un chemin où la souffrance des victimes est pleinement entendue. Ce chemin demande beaucoup d’écoute et d’attention. Et nous, évêques, nous devons nous y engager fermement et prendre toute notre part à cette lutte contre ces actes scandaleux et criminels qui touchent les plus petits.

Faisons nôtre cette prière :

Seigneur, fais de ton Église
un lieu de vérité et de liberté,
de justice et de paix,
pour que l´humanité tout entière
renaisse à l´espérance

http://www.la-croix.com/Religion/France/Sortir-du-trop-long-silence-coupable-l-homelie-de-Mgr-Crepy-lors-de-la-messe-de-pardon-aupres-des-victimes-d-abus-sexuels-2016-11-07-1200801338
Revenir en haut Aller en bas
BASSMEG
.
.
avatar

Date d'inscription : 09/09/2016
Féminin
Messages : 2434
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: “Sortir du trop long silence coupable”,    Lun 07 Nov 2016, 1:44 pm

Je suis bien d accord.

Aussi longtemps que ces especes d ' Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation

ne seront pas allés demandé pardon en public et en face a chacune de leurs nombreuses victimes,

je n aurais aucune compassion pour eux, dussent ils m implorer.

Ca fait assez longtemps qu ils se cachent derriere leurs hierarchie, qui croit etouffer le truc en décretant un jeune pour expier des viols. Serieux...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
BASSMEG
.
.
avatar

Date d'inscription : 09/09/2016
Féminin
Messages : 2434
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Re: “Sortir du trop long silence coupable”,    Lun 07 Nov 2016, 11:36 pm

Si je violais des enfants et qu ensuite un ami qui était au courant des mes crimes sautait un repas, ca ne me rendrait pas moins coupable, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3371
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: “Sortir du trop long silence coupable”,    Lun 07 Nov 2016, 11:41 pm

Les pédophiles ne sont pas que les prêtres et religieux, il y en a dans les familles : les plus proches même parfois... et ce n'est pas une nouveauté non plus.
L'inceste en fait partie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: “Sortir du trop long silence coupable”,    

Revenir en haut Aller en bas
 

“Sortir du trop long silence coupable”,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mon exposé est trop long!
» Se faire opérer à Grenoble faut pas être pressé, le parcours est trop long
» sommeil trop léger...
» s'assoir trop long temps est dangeureux pour la sante
» 1 impromptu pour l'arrivée du printemps ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-