*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Djemila Benhabib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Djemila Benhabib   Jeu 20 Oct 2016, 3:21 am

166e (Octobre 2016) – « La liberté d’expression à l’épreuve de l’Islam politique »

166e (Octobre 2016) – « La liberté d’expression à l’épreuve de l’Islam politique »

166ème Conférence/déjeuner-débat
« La liberté d’expression à l’épreuve de l’Islam politique »

Conférenciere : Djemila Benhabib. Journaliste et écrivaine, auteur de « Ma vie à contre Coran »

Vendredi 21 octobre 2016 à 13h
Attention ! nouvelle adresse : Maison de l’UAE – Campus de la Plaine ULB (accès 2) av. Arnaud Fraiteur, 1050 Ixelles (Métro Delta)
Accessible à partir de 12h30

Télécharger l’annonce au format PDF

Inscription préalable par e-mail à penseelibrepourleurope@skynet.be ou en téléphonant au 0475.819.106 N. De Loore ET en virant à l’avance 17.-€uros pp (prix incluant plat du jour + 1 boisson) sur le compte BE13-3101-3860-8339 (BBRUBEBB) de Pensée Libre pour l’Europe avec la mention : 166.

Si vous payez sur place, il vous sera demandé 18.-€uros. En cas de désistement signalé à temps, la somme versée sera reportée sur une prochaine activité.

Si vous désirez recevoir les annonces des conférences, communiquez-nous votre adresse e-mail à penseelibrepourleurope@skynet.be et nous l’insérerons dans le mailing.

Si vous avez des amis intéressés par nos conférences ? Communiquez-nous leur adresse mail et nous leur enverrons une invitation à l’insérer dans le mailing électronique.

Télécharger l’annonce au format PDF
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Djemila Benhabib   Jeu 15 Déc 2016, 2:05 am

Ce vendredi, ciné-débat : Métissage ou Communautarisme ? Qu'est-ce qu'être Français aujourd'hui ?

15/12/2016 à 09:41 par fredleterreux



Ce vendredi 16 décembre 2016, à 20h 15, au cinéma Majestic de Lisieux, le Collectif Lexovien des Droits Humains propose un ciné-débat sur le thème : Métissage ou communautarisme? Qu’est-ce qu’être Français aujourd’hui ?
Après la projection du film d’Abd Al Malik, Qu’Allah bénisse la France, le débat sera animé par Djemila Ben Habib, Prix international de la Laïcité 2012, Prix Humaniste du Québec 2014, Prix de la liberté d’expression 2016.
Biographie de Djemila Ben Habib
Née en Ukraine en 1972 d’une mère chypriote grecque et d’un père algérien, Djemila Benhabib a grandi à Oran en Algérie dans une famille de scientifiques ouverte et cultivée, engagée dans les luttes politiques et sociales.
Très tôt, elle prend conscience de la condition subalterne des femmes de son pays et se fraye un chemin dans une société d’hommes où la violence à l’égard des femmes est plus qu’anodine. La nécessité de se battre individuellement et collectivement s’impose dans sa vie d’une façon naturelle alors que l’idéal de la justice sociale l’anime déjà.
En effet, baignant dans un environnement où se croisent la curiosité intellectuelle et l’exigence du débat, Djemila apprend vite à jeter un regard critique sur la société et s’interroge sans tabou sur tout ce qui l’entoure. C’est pourquoi, dès ses premiers pas à l’école à Oran, elle se heurte à un système d’enseignement qui consacre la tutelle du dogme religieux sur la pensée, sanctifie les valeurs obscurantistes et refuse l’ouverture à la culture universelle.
Condamnée à mort avec sa famille par les islamistes, elle se réfugie en France en 1994 puis s’installe au Québec deux ans et demi plus tard et revendique le statut de réfugiée politique. Elle parachève sa formation scientifique à l’Institut national de recherche scientifique du Québec où elle obtient une Maitrise en science physique. Elle fait des études en science politique et en droit international à l’Université du Québec à Montréal où elle obtient une autre maîtrise.
Correspondante permanente du journal algérien El Watan au Canada de 1999 à 2005, elle mène différentes enquêtes de terrain ainsi que des reportages au Moyen-Orient. Au fur et à mesure de ses investigations, elle découvre avec stupeur que l’islamisme politique a aussi gangrené l’Europe et l’Amérique du nord. Au même moment, elle se familiarise avec le système politique canadien en travaillant au Parlement en qualité d’assistante parlementaire. Puis, en 2008, elle rejoint le Ministère des affaires sociales après avoir réussi le concours d’entrée à la fonction publique canadienne.
En 2009, elle lance un véritable pavé dans la mare en publiant son premier essai Ma vie à contre-Coran, dans lequel elle pourfend le multiculturalisme et promeut la laïcité comme moteur de la citoyenneté. Le livre déchaîne les passions et laisse une impression profonde sur l’opinion publique. Djemila Benhabib met sur pied le Collectif citoyen pour l’égalité et la laïcité, et collabore à la rédaction d’une Charte de la laïcité pour exiger du gouvernement qu’il proclame le caractère laïque de l’État du Québec.
Charlie Hebdo
Après d’autres publications, début 2015, fortement marquée par le massacre des membres de la rédaction de Charlie Hebdo, et par les horreurs qui suivent à Paris, Djemila Benhabib entame la rédaction de l’essai Après Charlie, édité en France par H&O en janvier 2016.
Djemila Benhabib poursuit son engagement coûte que coûte est reste l’une des rares voix de culture musulmane, au Québec et au Canada, à s’insurger ouvertement contre la place du religieux dans la sphère publique et à prôner un vivre-ensemble libéré des carcans ethniques et religieux.
Pratique
Vendredi 16 décembre 2016, à 20h 15, au cinéma Majestic de Lisieux. Projection du film d’Abd Al Malik, Qu’Allah bénisse la France, suivi du débat avec Djemila Ben Habib. Tarif unique réduit : 5,60 euros.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Djemila Benhabib   Ven 10 Fév 2017, 3:51 am

Djemila la courageuse

Denise Bombardier
Vendredi, 10 février 2017 05:00 MISE à JOUR Vendredi, 10 février 2017 05:00

Djemila Benhabib est la femme la plus courageuse du Québec. Cette Algérienne d’un père algérien et d’une mère chypriote grecque n’a de leçon à recevoir de personne lorsqu’il s’agit de défendre la démocratie de son pays d’adoption.

En 1994, elle doit fuir l’Algérie où l’islamisme règne, car sa famille est menacée de mort par le Front islamique du djihad armé. Après quelques années en France, elle s’installe au Québec.

Depuis, elle n’a de cesse de combattre l’intégrisme musulman avec une passion vibrante, une intelligence exceptionnelle et une lucidité permanente.

Elle fut la seule voix au lendemain de la tuerie à la mosquée de Québec qui a osé critiquer sans complaisance les politiciens québécois qui à ses yeux ont fait preuve d’opportunisme.

Reproche de partialité

Qui sauf elle aurait pu écrire: «Je crains que nos décideurs nous aient placés dans une logique infernale. Ils se sont drapés dans les paroles des religieux. Nous avons assisté à un rare moment d’islamisation de la démocratie en direct»? Reprochant au premier ministre d’avoir, lors des funérailles, lancé la phrase Allahou akbar, qui est aussi le cri des djihadistes lorsqu’ils pratiquent leur carnage à Paris, à Bruxelles, à Orlando, elle écrit sur Facebook: «Un politique n’a pas à reprendre les paroles d’un religieux. Car [le premier ministre] représente les Québécois dans leur pluralité et leur diversité [...]. Il ne doit jamais perdre de vue le sens de la nation et des grands principes démocratiques.»

Djemila Benhabib met sa propre sécurité en danger. Elle l’assume. Elle est vaccinée contre la rectitude politique qui imprègne le climat social. Cette femme, épouse et mère, possède une connaissance intime de sa culture d’origine, entachée par l’islamisme.

Si Djemila poursuit sa lutte, c’est qu’elle est habitée par une foi inébranlable dans les valeurs de notre société que trop d’entre nous semblent oublier. Elle connaît le prix de la liberté. Et elle est prête à payer de sa personne à l’évidence.

C’est donc une femme libre qui aime le Québec d’un amour intense, à l’image de sa personnalité. C’est une femme qui croit à la puissance des mots et qui refuse les attaques ad hominem.

Dénigrement

Hélas, ses adversaires – et ils sont trop nombreux – n’ont de cesse de la diffamer, de l’insulter et de la dénigrer. Mais Djemila ne s’effondre pas. Au contraire, les attaques semblent fouetter sa volonté de faire triompher la raison.

Rien cependant ne lui est épargné. La gauche multiculturaliste lui reproche son adhésion au Parti québécois, une tare à leurs yeux qui la mène à l’islamophobie, rien de moins. Les islamistes qui sévissent chez nous lui vouent une haine qu’ils expriment avec prudence par peur de poursuites et ils la considèrent comme une apostate, bref une mécréante ennemie de l’islam.

Djemila Benhabib se bat pour tous les Québécois qui refusent de se taire et qui sont inquiets des tentatives d’enfermer tous ceux qui critiquent l’islamisme religieux, fossoyeur des libertés, distributeur de fatwas et ennemi de l’héritage humaniste.

Djemila Benhabib, vous êtes un modèle pour tous les Québécois.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

Djemila Benhabib

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rêve de cadenas : soeur Benhabib

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: AGNOSTIQUE-