*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 « Panama papers »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3571
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: « Panama papers »   Lun 04 Avr 2016, 8:16 am

« Panama papers »,  le récap, épisode 1

Si vous avez raté un épisode, Le Monde et un consortium international de 108 médias ont lancé dimanche 3 avril une série de révélations de grande ampleur sur le monde opaque des paradis fiscaux et ceux qui en profitent.



Le Monde parmi un consortium international de 109 médias lance dimanche 3 avril et durant toute la semaine une série de révélations de grande ampleur sur le monde opaque des paradis fiscaux et de ceux qui en profitent.

Si vous vous sentez un peu perdu, voici ce qu’il fallait retenir de la journée de dimanche concernant les « Panama papers ».

1. Les « Panama papers », qu’est-ce que c’est ?

Le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) a eu accès à près de 11,5 millions de documents émanant d’une firme panaméenne de domiciliation de sociétés offshore, Mossack Fonseca, qu’a pu se procurer le journal allemand Süddeutsche Zeitung. Ces documents remontent à 1977 et vont jusqu’en 2015.

Si elle a récemment été éclaboussée par deux scandales financiers, Mossack Fonseca a pourtant plutôt l’habitude de voler en dessous des radars. Les seules personnes réellement au courant de son existence sont les banques, les avocats fiscalistes, les cabinets de gestion de fortune, etc. Et pour cause, le travail de Mossack Fonseca est de créer et domicilier des sociétés sises dans des paradis fiscaux qui sont achetées par des intermédiaires pour leur riche clientèle. Autant dire, un rouage essentiel de la machine offshore.


Personne d’autre que les initiés n’avait eu jusqu’à maintenant l’occasion d’appréhender de l’intérieur le business de l’offshore avec une telle précision. Le Monde vous expliquera toute la semaine ce que contient la fuite, pourquoi c’est important, ses possibles conséquences sur la finance mondiale.


2. Poutine, le violoncelliste et les avoirs cachés


Ce que révèlent notamment les « Panama papers », c’est l’utilisation qu’en font certaines personnalités politiques de premier plan. Les riches amis oligarques de Vladimir Poutine, le président de la Russie, ont profité de leurs liens avec le pouvoir pour s’en mettre plein les poches. C’est aussi le cas du meilleur ami du président, le violoncelliste Sergueï Roldouquine, qui aurait servi de prête-nom pour le compte de M. Poutine pour détourner de l’argent des entreprises publiques. Selon nos estimations, au moins 2 milliards de dollars auraient été transférés dans des sociétés écran dans différents paradis fiscaux.

3. La dissimulation du premier ministre de l’Islande

Dans les « Panama papers », on retrouve aussi Sigmundur David Gunnlaugsson, le premier ministre de l’Islande. Il est propriétaire d’une société offshore non déclarée au fisc. La base de données met aussi en évidence ses connexions avec les trois plus grosses banques du pays, qui ont mis à genoux l’économie islandaise lors de la crise financière de 2008, après des années de spéculation. Mais il n’est pas seul. On y retrouve aussi une partie de son entourage politique proche : le ministre des finances, le ministre de l’intérieur ainsi que le chef de son parti politique.


4. Platini et le football mondial


Les fans de football savent, depuis le scandale de la FIFa, que ce milieu n’est pas des plus transparents, pour employer une litote. Et voici un nouveau cas, qui touche une gloire nationale du football : Les « Panama papers » lient Michel Platini, le président suspendu de l’UEFA, à un compte en banque et Jérôme Valcke, l’ancien numéro 2 de la FIFA, à un bateau à plusieurs millions de dollars.

Mais on trouve aussi de nombreux autres acteurs du monde footballistique. Joueurs – dont le quintuple Ballon d’or Lionel Messi, présidents de club, agents… tout un microcosme qui s’est donné rendez-vous chez Mossack Fonseca.


http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/03/panama-papers-le-recap-episode-1_4894878_4890278.html




Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3571
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: « Panama papers »   Lun 04 Avr 2016, 8:19 am

« Panama papers », le récap’, épisode 2 : chefs d’Etat, FIFA et Messi

1. Douze chefs d’Etat impliqués



On vous a déjà parlé dimanche des 2 milliards de Vladimir Poutine et de la société offshore du premier ministre islandais. Mais ils ne sont pas les seuls dirigeants de pays impliqués dans les « Panama papers ». Mohammed VI et Salman, rois du Maroc et de l’Arabie saoudite ont aussi utilisé des sociétés offshore, en leur nom ou au nom de leur entourage proche. Au Royaume-Uni, c’est le père du premier ministre David Cameron, aujourd’hui décédé, qui utilisait des sociétés offshore. En Ukraine, on retrouve le président ukrainien Porochenko avec une société offshore aux îles Vierges britanniques.

Les données des Panama Papers ont aussi permis d’établir qu’Assad avait contourné les sanctions internationales par le biais de Rami Mahklouf, son cousin germain et argentier du régime.
Elles donnent aussi un nouvel éclairage sur le scandale Petrobras, qui éclabousse la présidente du Brésil Dilma Rousseff et son prédécesseur Lula.

2. Mossack Fonseca, un cabinet au lourd passé

Il faut prononcer son nom pour voir, dans la seconde, se fermer les visages et s’éteindre les voix. Au Panama, Mossack Fonseca est une de ces firmes toutes-puissantes, dont l’activité est intimement liée à l’histoire du pays. Une histoire gangrenée par la corruption et l’argent sale depuis les années de dictature de Manuel Noriega (1984-1990), dont Mossack Fonseca a pris toute sa part.

Mossack Fonseca est une entreprise florissante. Les centaines d’employés, les dizaines de milliers d’entreprises créées, les dizaines de filiales à l’international, les milliers d’interlocuteurs recensés dans les Panama papers sont autant d’indices de l’imposante industrie que représente Mossack Fonseca, rouage fondamental des activités du secteur offshore.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/04/panama-papers-le-recap-episode-2-chefs-d-etat-fifa-et-messi_4895604_4890278.html#zroEbWSQQveB2qcs.99
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3571
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: « Panama papers »   Jeu 07 Avr 2016, 8:12 am

« Panama papers » : David Cameron reconnaît avoir détenu des parts dans un fonds offshore de son père

Sous pression depuis plusieurs jours à la suite des révélations des « Panama papers », le premier ministre britannique a admis jeudi 7 avril au soir qu’il détenait jusqu’en 2010 des parts dans le fonds fiduciaire de son père, immatriculé aux Bahamas. M. Cameron a souligné dans une interview à la chaîne ITV qu’il avait vendu ces parts en 2010 pour environ 30 000 livres (37 000 euros), quelques mois avant d’être élu premier ministre.

« Je n’ai aucune action, aucun trust offshore, aucun fonds offshore, rien de tout cela », avait-il martelé mardi, en réponse à un journaliste, lors d’un déplacement à Birmingham. Après les révélation le concernant dans le cadre des « Panama papers », il avait d’abord tenté de se dérober, affirmant que les investissements de son père aux Bahamas par l’intermédiaire du cabinet panaméen Mossack Fonseca étaient une « affaire privée ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/07/panama-papers-david-cameron-reconnait-avoir-detenu-des-parts-dans-un-fonds-offshore-de-son-pere_4898253_4890278.html#5XH1iM3Yk7irCJsp.99
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Panama papers »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Panama papers »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Panama papers
» Mystérieuse créature au Panama.
» bête étrange découverte au Panama. Le 18.09.2009
» Araignée du Panama
» 150 Français tués dans un accident d'avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-