*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Pakistan. Un kamikaze tue au moins 65 personnes dans un parc de Lahore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3899
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Pakistan. Un kamikaze tue au moins 65 personnes dans un parc de Lahore   Dim 27 Mar 2016, 12:48 pm

Pakistan. Un kamikaze tue au moins 65 personnes dans un parc de Lahore

65 personnes ont été tuées ce dimanche dans un attentat suicide survenue à Lahore au Pakistan. L'attaque visait la communauté chrétienne en ce jour de Pâques. 65 personnes ont été tuées ce dimanche dans un attentat suicide survenue à Lahore au Pakistan. L'attaque visait la communauté chrétienne en ce jour de Pâques. | AFP

Au moins 65 personnes, dont une majorité de femmes et d'enfants de la communauté chrétienne, ont été tuées dimanche dans un attentat à Lahore au Pakistan.

Au moins 65 personnes sont mortes et près de 340 autres ont été blessées dans une explosion dimanche soir à Lahore, grande ville de l'est du Pakistan, alors que des chrétiens célébraient les fêtes de Pâques.

Un nouveau bilan en fin de soirée faisait état de 65 morts, a indiqué Muhammad Usman, un haut responsable administratif de la ville de Lahore. « Les opérations de secours se poursuivent », a-t-il dit, ajoutant que plus de 50 enfants avaient été blessés. « Nous avons requis l'aide de l'armée. Des militaires ont atteint le site et aident pour les secours et la sécurité », a-t-il dit.

Parc bondé

Les autorités pakistanaises n'ont pas souhaité se prononcer immédiatement sur l'origine de la déflagration, qui s'est produite dans un parking près du parc Gulshan-e-Iqbal, proche du centre-ville. Mais la piste de l'attentat semble plausible, a admis un responsable de police. « Apparemment il s'agit d'un attentat suicide. (...) Le parc était bondé en ce dimanche », a déclaré Haider Ashraf, un officier de police, soulignant que des billes métalliques avaient été retrouvés sur place.

« Je condamne fermement l'attentat de Lahore dans lequel nos citoyens innocents, dont des femmes et des enfants, ont perdu la vie », a de son côté tweeté le chef de l'opposition Imran Khan. Un médecin, le Dr Ashraf, a décrit des scènes d'horreur à l'hôpital Jinnah où il opère. « Jusqu'à présent nous avons reçu plus de 40 corps et plus de 200 blessés. La plupart sont dans un état critique. Je crains que le bilan ne s'aggrave », a-t-il dit. « Nous les soignons par terre et dans les couloirs, et il continue d'en arriver », a-t-il ajouté.

Le parc Gulshan-e-Iqbal, très populaire auprès des habitants, était particulièrement bondé en ce dimanche de printemps et alors que la communauté chrétienne célébrait le dimanche de Pâques à Lahore, ville de 8 millions d'habitants.

Javed Ali, un habitant de Lahore âgé de 35 ans, dont la maison est située juste en face de l'entrée du parc, a raconté avoir entendu « une énorme explosion (qui) a fait voler les fenêtres en éclats ». « Tout tremblait, il y avait des cris et de la poussière partout ».

« Dix minutes plus tard je suis sorti. Il y avait de la chair humaine sur les murs de notre maison. Les gens pleuraient, je pouvais entendre les ambulances », a-t-il poursuivi. Le parc, où il se trouvait lui-même quelques heures plus tôt, était « plein de monde à cause de Pâques, il y avait beaucoup de chrétiens là-bas. Il y avait tant de monde que j'ai dit à ma famille de ne pas y aller ».

Minorité chrétienne

Au Pakistan, des groupes islamistes armés ciblent parfois la minorité chrétienne qui représente environ 2% de la population de ce pays majoritairement musulman sunnite de 200 millions d'habitants. Au cours des dernières années, des églises ont été la cible d'attaques à Lahore, fief du Premier ministre Nawaz Sharif dans la province du Pendjab.

Quelques chrétiens ont aussi été accusés d'avoir offensé l'islam, un crime passible de la peine de mort au Pakistan, selon une loi controversée sur le blasphème.

Chaos à Islamabad

Plus tôt dans la journée, des heurts ont aussi éclaté dans la capitale Islamabad et sa ville jumelle de Rawalpindi. Quelque 25.000 partisans d'un islamiste pendu le mois dernier, Mumtaz Qadri, ont défilé de manière musclée, armés de pierres, malgré l'intervention de policiers qui ont tiré des gaz lacrymogènes.

L'armée a été déployée dans la capitale pour « contrôler » la situation et assurer la sécurité de la zone autour du Parlement, où des manifestants se sont rassemblés dans la soirée, a tweeté un porte-parole de l'armée. 'exécution le 29 février de Mumtaz Qadri, un policier qui avait abattu en 2011 le gouverneur Salman Taseer, avait été perçue comme un moment charnière dans la lutte contre l'extrémisme religieux dans ce pays musulman.

Mais cette pendaison a aussi ulcéré nombre de courants islamiques qui avaient réuni environ 100.000 personnes dans les rues de Rawalpindi pour les funérailles de Mumtaz Qadri, qui avait accusé le gouverneur d'avoir profané l'islam en prônant une réforme de la loi controversée sur le blasphème.

Le Vatican condamne

Dans une déclaration à la presse, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a affirmé que le pape François avait été informé de cet « horrible massacre de dizaines d'innocents, qui jette une ombre de tristesse et d'angoisse sur la fête de Pâques ».

« Encore une fois, la haine homicide frappe vilement les personnes qui sont le plus sans défense. Avec le pape, nous prions pour les victimes, nous sommes proches des blessés, des familles frappées d'une immense douleur, des membres des minorités chrétiennes encore une fois frappées par la violence fanatique, de l'ensemble du peuple pakistanais blessé », a poursuivi le porte-parole.

http://www.ouest-france.fr/monde/pakistan/un-attentat-suicide-fait-au-moins-56-morts-au-pakistan-4125319
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3899
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Pakistan. Un kamikaze tue au moins 65 personnes dans un parc de Lahore   Lun 28 Mar 2016, 4:24 am

Le Pape François condamne l'attentat de Lahore contre des chrétiens

2016-03-28 Radio Vatican

« Un exécrable attentat » : c’est ainsi que le Pape François, à l’issue de la prière du Regina coeli, ce lundi 28 mars 2016, a qualifié l’attentat-suicide qui a frappé la ville de Lahore, au Pakistan, dimanche soir. Un homme portant une ceinture d’explosifs s’est fait exploser dans le parc Gulshan-e-Iqbal alors que des chrétiens y fêtaient Pâques. Selon un dernier bilan des autorités pakistanaises, 72 personnes y ont perdu la vie, dont 29 enfants et six femmes, le kamikaze ayant actionné sa bombe près d’un parc à jeux qui était bondé à cette heure de la journée. Cet acte terroriste a été revendiqué ce lundi par les taliban pakistanais du Jamaat-ul-Ahrar. « Nous avons perpétré l’attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible » a déclaré le porte-parole des taliban. Parmi les victimes, les autorités locales comptent entre dix et quinze chrétiens.

Cette attaque qui visait explicitement des chrétiens a donc été fermement condamnée par le Pape François. Il a exprimé devant la foule des fidèles réunis place Saint-Pierre en ce lundi de Pâques sa « proximité à ceux qui ont été frappés par ce crime vil et insensé » et a invité « à prier le Seigneur pour les nombreuses victimes et pour leurs proches ». Il a également lancé un appel aux « autorités civiles et à toutes les composantes sociales de cette Nation pour qu’ils mettent tout en œuvre afin de rétablir la sécurité et de redonner la sérénité à la population, et en particulier, aux minorités religieuses les plus vulnérables ».

Prier pour les minorités chrétiennes et le peuple pakistanais

Après avoir déjà condamné le terrorisme lors de la Semaine Sainte, notamment dans sa prière au Chemin de croix et dans son message Urbi et Orbi, le Pape a répété que « la violence et la haine meurtrière conduisent seulement à la douleur et à la destruction » et que « le respect et la fraternité sont l’unique voie pour parvenir à la paix ». Le Pape a ensuite exprimé le vœu que « la Pâque du Seigneur suscite en nous, de manière encore plus forte, la prière à Dieu afin que les mains des violents qui sèment la terreur et la mort, s’arrêtent » et que « dans le monde puissent régner l’amour, la justice et la réconciliation ». François a enfin invité les fidèles à prier pour « les morts de ces attentats, pour leurs proches, pour les minorités chrétiennes et ethniques de cette nation ».

Un peu plus tôt, le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, avait lui aussi condamné cet « horrible massacre de dizaines d’innocents » qui « jette une ombre de tristesse et d’angoisse sur la fête de Pâques ». « Encore une fois, la haine meurtrière s’abat lâchement sur des personnes sans défense ». Le porte-parole du Vatican précisait que le Pape, mis au courant immédiatement, priait pour les blessés, les familles concernées, les membres de la minorité chrétienne, ainsi que l’ensemble du peuple pakistanais, frappés par « la violence fanatique ». Il concluait en donnant un message d’espoir, espérant que le Seigneur continuât à « nous donner le courage et l’espoir nécessaires pour construire des voies de compassion, de solidarité avec les souffrants, de dialogue, de justice, de réconciliation et de paix ».

http://www.news.va/fr/news/le-pape-francois-condamne-lattentat-de-lahore-cont
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Pakistan. Un kamikaze tue au moins 65 personnes dans un parc de Lahore   Lun 28 Mar 2016, 10:52 pm

http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/466736/attentat-a-lahore

Pakistan
Des vies brisées par centaines
L’attentat de Lahore visant des chrétiens montre l’incapacité des autorités à mater la menace terroriste
29 mars 2016 | Philippe Orfali Avec l’Agence France-Presse et Associated Press | Actualités internationales
Le Pakistan a affiché lundi sa «détermination» à lutter contre le terrorisme alors qu’étaient enterrées les victimes d’un attentat taliban dans un parc fréquenté de Lahore en plein dimanche de Pâques.
Photo: Arif Ali Agence France-Presse Le Pakistan a affiché lundi sa «détermination» à lutter contre le terrorisme alors qu’étaient enterrées les victimes d’un attentat taliban dans un parc fréquenté de Lahore en plein dimanche de Pâques.

Ils ciblaient des chrétiens en ce dimanche de Pâques, mais les auteurs de l’attentat survenu dans un parc bondé de Lahore, au Pakistan, ont essentiellement fait des victimes musulmanes. Autrefois épargnée par les violences, la capitale du Pendjab pansait ses plaies lundi, au lendemain d’un attentat meurtrier ayant fait 72 morts, dont un grand nombre d’enfants, et quelque 300 blessés.


À Lahore depuis quatre jours, les Canadiens Marc-André Franche et Éric Prud’Homme poussaient pour leur part un soupir de soulagement après avoir regagné Islamabad, où M. Franche oeuvre à titre de directeur pour le Pakistan du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), quelques heures avant le drame. L’attentat de dimanche, revendiqué par une faction dissidente des talibans pakistanais, est révélateur à divers égards, explique-t-il au Devoir.


« Le Pendjab et Lahore n’étaient pas pris pour cibles auparavant. Les dernières attaques d’importance remontent à cinq ou six ans, et avaient été menées contre des installations militaires, non pas des civils. Qu’une attaque ait eu lieu au beau milieu de Lahore, cela peut signifier que les talibans pakistanais échappent désormais au contrôle des autorités pakistanaises, et que les mesures de sécurité ne sont plus aussi efficaces. » C’est « extrêmement significatif », notamment parce que cela illustre la capacité des djihadistes à frapper comme bon leur semble, en dépit d’une offensive menée depuis plusieurs mois par l’armée pakistanaise.


Des centaines de personnes ont été blessées lorsqu’un kamikaze a actionné sa ceinture d’explosifs remplie de billes de métal à proximité de l’aire des balançoires où se pressaient les familles, en cette douce soirée printanière.


Morceaux de vêtements, lambeaux de chair et tourniquets tachés de sang témoignaient toujours de l’ampleur de la déflagration, lundi. Une veillée d’hommage a rassemblé en soirée une centaine de personnes, dont des religieuses, qui ont allumé des bougies et déposé des fleurs sur les lieux du drame.


Le parc où le drame est survenu se trouve entre certaines des plus importantes artères de la ville, explique M. Franche, en poste au Pakistan depuis trois ans et demi. Une sorte de « parc La Fontaine » très achalandé et fréquenté par les familles, souligne M. Prud’Homme, en séjour touristique au Pakistan. « On y est passé à cinq ou six reprises [au cours des derniers jours]. »


Le groupe Jamaat-ul-Ahrar, responsable de l’attaque, affirme avoir agi « car les chrétiens sont [sa] cible ». La minorité chrétienne représente de 1,6 % à 2 % des habitants de cette République islamique de 200 millions d’habitants, majoritairement sunnites, à l’instar des talibans. Mais seul 14 des 72 morts seraient chrétiens.


Les chrétiens encore ciblés


Shakeel Anjum n’a pas eu le temps de savourer les fêtes pascales. Ce pasteur pakistanais a passé le lundi de Pâques à enterrer des victimes de l’attentat. « Jusqu’où cela va-t-il aller ? Combien d’autres corps nous faudra-t-il enterrer ? Je suis épuisé d’enchaîner les enterrements. J’ai mal », soupire-t-il, une Bible reliée de noir dans les mains, la voix éteinte après avoir célébré six messes de funérailles.


Parmi les victimes enterrées lundi, Mutahir Javed, la vingtaine. « Il est mort juste devant moi », raconte son père, alors que les proches sanglotent pendant les funérailles. « J’ai essayé de le réanimer, mais il était parti. »


Les chrétiens sont fréquemment victimes d’attaques au Pakistan, où un double attentat-suicide lors d’une messe a fait 82 morts à Peshawar en 2013, alors que des attaques contre des églises ont coûté la vie à 17 personnes de Lahore en 2015. Victimes récurrentes de discrimination, ils vivent également sous la menace des lois anti-blasphème, un chef d’accusation souvent détourné, selon les défenseurs des droits de l’homme.


Nouvelles violences


L’attentat — le plus meurtrier cette année au Pakistan — porte un coup sérieux aux nombreuses promesses d’embellie sécuritaire des autorités.


L’armée a annoncé une série d’« opérations » à Lahore et dans plusieurs autres secteurs du Pendjab pakistanais, une région très favorable au parti du premier ministre Nawaz Sharif, lui-même originaire de Lahore.


Plusieurs « terroristes et intermédiaires présumés » ont été arrêtés, et « une énorme cache d’armes et de munitions » découverte, a affirmé un porte-parole militaire, tandis que, dans un discours télévisé, le premier ministre a assuré que « les terroristes n’émousseront pas la détermination du gouvernement » à lutter « jusqu’à l’élimination complète de la menace ».


« Il y a un certain sentiment d’être assiégé, sous attaque, à Lahore », affirme M. Franche, qui s’est entretenu avec divers collègues et connaissances demeurés sur les lieux, depuis les attentats.


Inquiétudes à Islamabad


Les craintes de violence se sont accrues au cours des derniers mois, particulièrement depuis l’exécution, il y a quelques semaines, d’un islamiste radical, Mumtaz Qadri, érigé au rang de martyr par ses partisans.


Le jour même de l’attentat de Lahore, une grande manifestation s’est déroulée à Islamabad et sa ville jumelle Rawalpindi, en hommage à Qadri. Elle s’était muée lundi en un face-à-face tendu entre quelque 3000 de ses partisans et les forces de l’ordre au coeur de la capitale. « La situation est tendue », commente M. Franche, de son domicile d’Islamabad, à environ 5 minutes en voiture du lieu de la manifestation.


Qadri a été pendu le 29 février pour avoir abattu en 2011 Salman Taseer, gouverneur du Pendjab, à qui il reprochait sa position favorable à une réforme de la loi anti-blasphème et sa défense d’Asia Bibi, une chrétienne condamnée à la peine de mort en vertu de cette loi.


Les partisans de l’islamiste réclament notamment la pendaison d’Asia Bibi et se disent déterminés à poursuivre leur protestation tant qu’ils n’auront pas été entendus.


« La communauté chrétienne s’attendait à un retour de bâton après l’exécution de Qadri, surtout à l’occasion de fêtes religieuses telles que Pâques », souligne Shamoon Gill, militant chrétien et porte-parole d’une organisation de défense des minorités. « Nous craignions que quelque chose n’arrive. »
Le Pakistan a affiché lundi sa «détermination» à lutter contre le terrorisme alors qu’étaient enterrées les victimes d’un attentat taliban dans un parc fréquenté de Lahore en plein dimanche de Pâques.
L’attentat taliban a fait des centaines de blessés, dont de nombreux enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

Pakistan. Un kamikaze tue au moins 65 personnes dans un parc de Lahore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les deux "témoins" de l'Apocalypse
» personnes dans le 77
» Des musulmans fidèles au Coran tuent 20 personnes dans une église à la fête de Pâques
» Comment avoir l'air moins bizarre dans des situations sociales et se valoriser ?
» [étude] Si le temps s'écoulait 2 fois moins vite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-