*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 L'entretien avec Nicodème.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 694
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: L'entretien avec Nicodème.   Sam 20 Fév 2016, 12:32 pm

L'entretien avec Nicodème


1Or il y avait, parmi les Pharisiens, un homme du nom de Nicodème, un des notables juifs. 2Il vint, de nuit, trouver JESUS et lui dit : « Rabbi, nous savons que tu es un maître qui vient de la part de Dieu, car personne ne peut opérer les signes que tu fais si Dieu n’est pas avec lui. » 3Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. » 4Nicodème lui dit : « Comment un homme pourrait-il naître s’il est vieux ? Pourrait-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître ? » 5Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : nul, s’il ne naît d’eau et d’Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. 6Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. 7Ne t’étonne pas si je t’ai dit : “Il vous faut naître d’en haut”. 8Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. » 9Nicodème lui dit : « Comment cela peut-il se faire ? » 10Jésus lui répondit : « Tu es maître en Israël et tu n’as pas la connaissance de ces choses ! 11En vérité, en vérité, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et, pourtant, vous ne recevez pas notre témoignage. 12Si vous ne croyez pas lorsque je vous dis les choses de la terre, comment croiriez-vous si je vous disais les choses du ciel ? 13Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. 14Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé15afin que quiconque croit ait, en lui, la vie éternelle. 16Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. 17Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19Et le jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré l’obscurité à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 20En effet, quiconque fait le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de crainte que ses œuvres ne soient démasquées. 21Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses œuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu. » (Jean 3)

Le but de cet exercice est d’examiner et tacher de mieux comprendre les enseignements contenus dans le chapitre 3 de l’évangile de           Jean ; L’entretient avec Nicodème.

1Or il y avait, parmi les Pharisiens, un homme du nom de Nicodème, un des notables juifs. 2Il vint, de nuit, trouver JESUS et lui dit : « Rabbi, nous savons que tu es un maître qui vient de la part de Dieu, car personne ne peut opérer les signes que tu fais si Dieu n’est pas avec lui. » 3Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. »

Si JESUS semblait avoir beaucoup d’ennemi parmi les grands prêtres, les scribes, les légiste et les Pharisiens, il y en avait quand même qui, parmi eux, étaient fasciné par ses œuvres et ses prodiges.

Nicodème était l’un d’eux. Il est spécifié qu’il vint voir JESUS à la faveur de la nuit, craignant probablement, d’être aperçu par l’un des siens et d’être ainsi dénoncer aux grand prêtres.

Ce même Nicodème, nous le retrouvons d’ailleurs avec Joseph d’Arimathée, un autre admirateur secret de JESUS, lors de la mise au tombeau de celui-ci.(Jean 19, 38-42)

Nicodème déclara donc à JESUS : « Rabbi, nous savons que tu es un maître qui vient de la part de Dieu, car personne ne peut opérer les signes que tu fais si Dieu n’est pas avec lui. »

Et, JESUS lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. »

La notion de la nouvelle naissance dont JESUS fait mention, tient une place importante dans les écrit de Jean.

Cette nouvelle naissance est directement associée aux enfants de Dieu.

Ces enfants de Dieu, Jean en fait d’ailleurs mention dès le premier chapitre de son évangile. (Jean 1, 11-12) ainsi que dans sa première épitre.

-A suivre-
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 694
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: L'entretien avec Nicodème.   Sam 20 Fév 2016, 12:34 pm

-L'entretien avec Nicodème, suite 1-

JESUS spécifie aussi, dans un premier temps, qu’il est essentiel de vivre cette nouvelle naissance pour « voir » le Royaume de Dieu.

4Nicodème lui dit : « Comment un homme pourrait-il naître s’il est vieux ? Pourrait-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître ? »

Apparemment ici Nicodème ne semble pas saisir le sens profond des paroles de JESUS qui va, par la suite, lui donner d’autres éclaircissements :

5Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis : nul, s’il ne naît d’eau et d’Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. 6Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Traditionnellement, l’eau et l’Esprit sont généralement associés au deux baptêmes :

29Le lendemain, il voit JESUS qui vient vers lui et il dit : « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. 30C’est de lui que j’ai dit : “Après moi vient un homme qui m’a devancé, parce que, avant moi, il était.” 31Moi-même, je ne le connaissais pas, mais c’est en vue de sa manifestation à Israël que je suis venu baptiser dans l’eau. » 32Et Jean porta son témoignage en disant : « J’ai vu l’Esprit, tel une colombe, descendre du ciel et demeurer sur lui. 33Et je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, c’est lui qui m’a dit : “Celui sur lequel tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur lui, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint.” 34Et moi j’ai vu et j’atteste qu’il est, lui, le Fils de Dieu. » (Jean 2, 29-34)

Dans le texte qui nous intéressent les deux naissances évoquées sont directement reliés à ces deux baptêmes ; le premier baptême est associé à la naissance charnelle (l’eau) et le second, à la naissance spirituelle (l’Esprit).

JESUS nous explique donc ici, que les deux naissances en question, celle de la chair et celle de l’Esprit, sont essentielles pour qui veut « entrer » dans le Royaume de Dieu.

A ce stade-ci de notre histoire, j’aimerais attirer votre attention sur deux points que je juge utile et important de souligné.

Dans un premier temps, JESUS nous affirme, un peu plus haut que, nul ne peut « voir » le Royaume de Dieu à moins de naitre à nouveau.

Par la suite il dit encore à Nicodème que nul ne peut « entrer » dans le Royaume s’il ne naît d’eau et d’Esprit.

Or, il y a un grand écart entre voir le Royaume et y entrer. Cet écart, comme nous allons le voir, à cependant sa raison d’être.

Comme précédemment mentionner Jean, attache une grande importance au thème des enfants de Dieu mais, il n’est pas le seul, comme nous le verrons un peu plus loin.

Voyons ce qu’il nous dits à ce propos dans sa première épitre :

1Voyez de quel grand amour le Père nous a fait don :
nous sommes appelés enfants de Dieu ;
et nous le sommes !
Voilà pourquoi le monde ne peut pas nous connaître :
il n’a pas découvert Dieu.
2Mes bien-aimés,
dès à présent nous sommes enfants de Dieu,
mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté.
Nous savons que, lorsqu’il paraîtra,
nous lui serons semblables,
puisque nous le verrons tel qu’il est.
3Et quiconque fonde sur lui une telle espérance
se rend pur comme lui est pur.
(1 Jean 3, 1-3)

Il est clairement indiqué dans cet extrait que, les enfants de Dieu, sont déjà présents au début de l’ère du Christianisme mais, cependant, il est aussi spécifié que le monde d’alors, n’ayant pas encore découvert Dieu, ne les connaissaient pas eux non plus.

-A suivre-
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 694
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: L'entretien avec Nicodème.   Sam 20 Fév 2016, 12:37 pm

-L'entretien avec Nicodème, suite 2-

Ces enfants de Dieu sont ceux mentionner dans l’évangile de Jean, chapitre 1, versets 12-13, ceux à qui allait être offert la possibilité de vivre la seconde naissance dont JESUS entretenait justement Nicodème.

Mais, même si les enfants de Dieu de son époque ne sont pas encore connus du monde, Jean laisse cependant sous-entendre que, dans un futur plus ou moins lointains, ce qu’ils sont vraiment, ce manifestera de manière ouverte au monde.

Paul fait aussi allusion à cette manifestation des enfants de Dieu future dans son épitre aux Romains :

18J’estime en effet que les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire qui doit être révélée en nous. 19Car la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu : 20livrée au pouvoir du néant – non de son propre gré, mais par l’autorité de celui qui l’a livrée –, elle garde l’espérance, 21car elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption, pour avoir part à la liberté et à la gloire des enfants de Dieu.
22Nous le savons en effet : la création tout entière gémit maintenant encore dans les douleurs de l’enfantement. 23Elle n’est pas la seule : nous aussi, qui possédons les prémices de l’Esprit, nous gémissons intérieurement, attendant l’adoption, la délivrance pour notre corps. 24Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance. Or, voir ce qu’on espère n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment l’espérer encore ? 25Mais espérer ce que nous ne voyons pas, c’est l’attendre avec persévérance. 26De même, l’Esprit aussi vient en aide à notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit lui-même intercède pour nous en gémissements inexprimables, 27et celui qui scrute les cœurs sait quelle est l’intention de l’Esprit : c’est selon Dieu en effet que l’Esprit intercède pour les saints.
28Nous savons d’autre part que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, qui sont appelés selon son dessein. 29Ceux que d’avance il a connus, il les a aussi prédestinés à être conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’une multitude de frères ; 30ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
(Romains 8, 18-30)

Paul, en ces lignes, vient confirmer les paroles de Jean à propos des enfants de Dieu à venir. Pour sa part, il associe l’attente de cet événement aux douleurs qui précédent un accouchement.


Ceci vient justifier la longue période d’attente entre l’arrivé de JESUS en scène et l’arrivé, dans le visible, de ses sœurs et frères, les enfants de Dieu futur.

Autre point important souligné par Paul en ces lignes ; Nous le savons en effet : la création tout entière gémit maintenant encore dans les douleurs de l’enfantement. Elle n’est pas la seule : nous aussi, qui possédons les prémices de l’Esprit, nous gémissons intérieurement, attendant l’adoption, la délivrance pour notre corps

En disant « nous qui possédons les prémices de l’Esprit », Paul laisse sous-entendre clairement ici que, cette manifestation future des enfants de Dieu, est aussi conditionnelle au travail de l’Esprit saint en eux. En effet, la pleine manifestation de ces enfants futurs n’arrivera qu’au moment où ledit Esprit Saint nous aura mener « vers la vérité toute entière » (Jean 16, 13), celle qui nous rendras vraiment libre.

Donc, au moment où Paul dit ces choses, il est plus que conscient que, lui et ses pairs, n’ont pas encore atteint ce degré de perfection et qu’ils ne l’atteindront probablement pas de leur vivant.

C’est pour cette raison d’ailleurs, qu’il parle de cette manifestation des enfants de Dieu au conditionnel futur et dans des termes qui laisse sous-entendre que ces événements ne concernent, ni lui, ni ceux de son époque mais, bel et bien, les enfants de Dieu futur.

Mais, à quel événement correspond donc l’avènement de ces enfants de Dieu à venir ?

La réponse se trouve dans l’Apocalypse au chapitre 20, plus précisément :

6Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection.
Sur eux la seconde mort n’a pas d’emprise :
ils seront prêtres de Dieu et du Christ,
et régneront avec lui pendant les mille ans.
(Apocalypse 20, 6)

Cet événement est la première résurrection !

-A suivre-
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 694
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: L'entretien avec Nicodème.   Sam 20 Fév 2016, 12:41 pm

-L'entretien avec Nicodème,suite 3-

En effet, la première Résurrection et la seconde naissance sont, dans les faits, une seule et unique chose !

Pourquoi deux noms différent pour un seul et unique événement ? Pour nous situer dans le temps et dans l’espace !

Le terme seconde naissance s’adresse, avant tout, à ceux qui, bien qu’étant enfants de Dieu, ne seront pas reconnus comme tel de leurs vivant.
Par contre, le terme « Résurrection », est plutôt réservé à ceux qui, dans un futur plus ou moins lointain, vivront cette seconde naissance de façon tangible et visible aux yeux de tous !

Il est dit, à propos de ces « Ressuscités » ; ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et régneront avec lui pendant les mille ans.

Revenons en maintenant à l’entretien de JESUS avec Nicodème.

7Ne t’étonne pas si je t’ai dit : “Il vous faut naître d’en haut”. 8Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. » 9Nicodème lui dit : « Comment cela peut-il se faire ? » 10Jésus lui répondit : « Tu es maître en Israël et tu n’as pas la connaissance de ces choses !

Quand JESUS parle de naître d’en haut, il fait évidemment allusion ici à la seconde naissance, une naissance qui a un sens, avant tout, spirituelle.

J’aimerais cependant ajouter une touche, plus personnelle celle-là, à mon interprétation de ce passage.

Quand il dit « naître d’en haut », en plus de parler de la naissance spirituelle, il laisse aussi sous-entendre que, la naissance en question, ce déroule aussi au niveau de « notre esprit », c’est-à-dire au niveau de notre tête, de notre intelligence !

Ce renouvellement de l’intelligence Paul y fait, lui aussi, allusion dans son épître aux Romains ;

Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bien, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait.(Romains 12, 2)


Encore une fois Nicodème semble avoir du mal à saisir les propos de JESUS qui s’en étonne en répliquant : « 10Tu es maître en Israël et tu n’as pas la connaissance de ces choses !

Et il poursuit en lui disant :

11En vérité, en vérité, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et, pourtant, vous ne recevez pas notre témoignage.

Le « nous » et le « notre » de JESUS est, dans un premier temps, en rapport directe avec le texte de la Genèse qui précède la création de l’homme :

26Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il soumette les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toute la terre et toutes les petites bêtes qui remuent sur la terre !27Dieu créa l’homme à son image,
à l’image de Dieu il le créa ;
mâle et femelle il les créa.»
 (Genèse 1)

Ce nous et ce notre indiquent ici la pluralité de l'être Divin. Cette pluralité, JESUS va l'aborder, à plusieurs reprises, lorsqu’il parlera du Père au nom de qui il accompli sa mission.

Cependant, cette pluralité est aussi présente sous une autre forme dans l'évangile de Matthieu quand JESUS déclare à ses disciples, avant son départ vers le ciel :

19Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit...  (Matthieu 28)

-A suivre-
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 694
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: L'entretien avec Nicodème.   Sam 20 Fév 2016, 12:44 pm

-L'entretient avec Nicodème, suite 4-

A première vue, cette pluralité ne semble s'appliquée qu'à l'être Divin mais reste cependant que cette même formule, employée par Dieu lors de notre création, se retrouve aussi dans le récit qui nous parlent d’Adam et de ses descendants, au chapitre 5 de la Genèse mais appliquée, cette fois ci, appliquer au singulier :

1Voici le livret de famille d’Adam :
Le jour où Dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de Dieu, 2mâle et femelle il les créa, il les bénit et les appela du nom d’homme au jour de leur création.
3Adam vécut cent trente ans ; à sa ressemblance et selon son image, il engendra un fils qu’il appela du nom de Seth.  
(Genèse 5)

Cette phrase, formulée au pluriel dans le premier cas et au singulier dans le second, nous aide à saisir ici, le lien étroit qui existe entre Dieu et sa créature humaine.

Poursuivons avec la suite de l'extrait du discours de JESUS à Nicodème :

11En vérité, en vérité, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et, pourtant, vous ne recevez pas notre témoignage
12Si vous ne croyez pas lorsque je vous dis les choses de la terre, comment croiriez-vous si je vous disais les choses du ciel ?


Quand JESUS dit «si vous ne croyez pas lorsque je vous dis les choses de la « terre », il ne parle pas donc pas uniquement de son propre chef mais, bel et bien, au nom de la pluralité invoquée un peu plus haut.

Ceci se confirme d'ailleurs dans plusieurs autres discours où il laisse sous-entendre que, lui et le Père, ne font qu'un

Exemple :

8Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit. » 9Jésus lui dit : « Je suis avec vous depuis si longtemps, et cependant, Philippe, tu ne m’as pas reconnu ! Celui qui m’a vu a vu le Père.

Pourquoi dis-tu : “Montre-nous le Père” ? 10Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ! Au contraire, c’est le Père qui, demeurant en moi, accomplit ses propres œuvres. (Jean 14)

Mais, pour aller encore plus loin Jean nous révèle, à travers les lignes qui vont suivre, que Père et Fils sont aussi intimement liés par et avec l'Esprit :

15« Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements ; 16moi, je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. 17C’est lui l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d’accueillir parce qu’il ne le voit pas et qu’il ne le connaît pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous...

...25Je vous ai dit ces choses tandis que je demeurais auprès de vous ; 26le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit.
 (Jean 14)

Par définition le mots paraclet signifie ; aide, protecteur, intercesseur et consolateur.

JESUS dit donc à ses Apôtres et disciples, qu'il va leurs envoyé « un autre Paraclet ».

En disant cela JESUS leurs signifies d'abord que, ledit Paraclet est déjà présent parmi eux et ce, à travers sa personne même mais, comme son départ est proche, il leurs annonces aussi, à titre de consolation, que le Père va leurs envoyé « un autre Paraclet » qui, celui-ci, se manifestera sous la forme de l'Esprit Saint, l'Esprit de vérité, qu'ils recevront après son départ pour le ciel.

Cette Esprit Saint aura, comme premier objectif, de leurs ressouvenir tout ce qu'il leurs a dit et enseigné.

Par contre, un peu plus loin il leurs dit aussi à propos du même Esprit...

-A suivre-
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 694
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: L'entretien avec Nicodème.   Sam 20 Fév 2016, 12:48 pm

-L'entretient avec Nicodème, suite 5 et fin-

12J’ai encore bien des choses à vous dire mais vous ne pouvez les porter maintenant ; 13lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. Car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. 14Il me glorifiera car il recevra de ce qui est à moi, et il vous le communiquera. 15Tout ce que possède mon Père est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il vous communiquera ce qu’il reçoit de moi. (Jean 16)

Dans cet autre extrait, il est toujours question du même Esprit de vérité mais, cependant, l'action indiquer, prend une forme différente.  

Dans le verset 14 de l'évangile de Jean, nous avons appris que, l'envoi de l'Esprit Saint, avait comme but premier de leurs faire « ressouvenir » les paroles et enseignements que le Christ JESUS leur avait transmis de son vivant.

Dans ce deuxième extrait (Jean 16), l'action de l'Esprit de vérité va plutôt consisté à leurs enseignés « les choses à venir », des choses nouvelles dont JESUS ne les avait pas encore instruits.  Pour quelle raison ?

Parce qu'ils (les Apôtres et disciples), n'étaient pas encore à mêmes de les porter, de les comprendre.

En disant cela, il s'adresse bien sûr, en premier lieu, à ses disciples et Apôtres, c'est à dire, ceux qui étaient présent de son vivant, mais aussi, dans un deuxième temps, à tous ceux qui vont prendre la relève des dits Apôtres dans la suite des temps, les enfants de Dieu mentionné un peu plus haut dans le présent texte.

Avant de poursuivre, et afin de mieux nous situé pour la suite, revenons sur les deux derniers versets aborder un peu plus tôt :

Comme Nicodème semblait toujours aussi incrédule face à ses propos JESUS lui dit donc :

11En vérité, en vérité, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et, pourtant, vous ne recevez pas notre témoignage.

12Si vous ne croyez pas lorsque je vous dis les choses de la terre, comment croiriez-vous si je vous disais les choses du ciel.  


Dans un premier temps JESUS, encore une fois, parle ici au conditionnel futur.

Autre point important :

Durant la plus grande partie du présent chapitre, JESUS va s’adresser à Nicodème en le tutoyant.

A partir du verset 12 cependant, JESUS, au lieu du « tu » habituel, va plutôt utiliser le « nous » ; comme s’il s’adressait, non plus à Nicodème uniquement, mais à un groupe de gens plus élargi.

Cet état de chose, va se prolonger jusqu’à la fin du chapitre 3.

L’emploi du futur conditionnel et du nous, à ce moment précis du discours, a, bien sûr, sa raison d’être.

C’est alors que JESUS va ajouter ce qui suit :

13Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme.
14Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé15afin que quiconque croit ait, en lui, la vie éternelle.


Ce que JESUS dit ici est intimement relié au verset précédent où il est justement question des choses du ciel.

Au moment où JESUS prononce ces paroles, il n’est pas encore monté au ciel. Ceci se confirme dans la phrase qui suit où il parle de sa crucifixion future.

Donc le « comment croiriez-vous si je vous disais les choses du ciel » concerne aussi le temps futur puisque, au moment où il prononce ces paroles, JESUS n’est pas encore monter au ciel.  

Il nous fait donc comprendre, en ces lignes, que ces instructions, à propos des choses du ciel, sont conditionnel au retours du fils de l’homme, à sa seconde venue, lorsqu’il descendra du ciel lors de son retour Glorieux.

Le reste du texte se passe de commentaire ; il parle par lui-même :

16Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. 17Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19Et le jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré l’obscurité à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 20En effet, quiconque fait le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de crainte que ses œuvres ne soient démasquées. 21Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses œuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu. » (Jean 3)

-Fin-

Fraternellement vôtre,
Blue eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'entretien avec Nicodème.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'entretien avec Nicodème.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» entretien avec le chirurgien: les questions à poser?
» entretien avec la directrice.
» Entretien avec Olivier Delamarche : vers la faillite des États
» Entretien avec le Seigneur
» Entretien avec le chef d'établissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Etudes Bibliques-