*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 Pakistan: un frère tue sa soeur parce qu’elle avait voté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3610
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Pakistan: un frère tue sa soeur parce qu’elle avait voté   Mer 02 Déc 2015, 7:39 am

Pakistan: un frère tue sa soeur parce qu’elle avait voté

Un Pakistanais est accusé d’avoir tué sa soeur parce qu’elle l’avait défié en allant voter lors d’un scrutin local alors qu’il le lui avait interdit, a indiqué la police mercredi.

Le meurtre a eu lieu mardi dans la ville de Taxila, 25 km à l’ouest d’Islamabad.

Danish Ali, 20 ans, était furieux que sa soeur Asifa Noreen, une enseignante de 32 ans, n’ait pas tenu compte de ses instructions et soit allée voter, a rapporté à l’AFP un officier de la police locale, Naeem Abbas.

«Selon les dépositions du père de la victime, Ali a tiré sur Noreen avec son pistolet et elle est décédée sur place, à leur domicile», a précisé le policier.

Le frère, en fuite, est recherché par la police.

Le taux de participation des femmes est habituellement faible dans les zones rurales les plus conservatrices du Pakistan, où la place des femmes est considérée comme limitée à la maison.

Mais si des centaines de femmes meurent chaque année dans des violences domestiques ou des crimes commis pour protéger l'«honneur» de la famille, il est rare qu’elles soient tuées pour avoir voté.

http://www.liberation.fr/societe/2015/12/02/pakistan-un-frere-tue-sa-soeur-parce-qu-elle-avait-vote_1417740
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6846
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Pakistan: un frère tue sa soeur parce qu’elle avait voté   Dim 17 Juil 2016, 12:38 am

Qandeel Baloch, la jeune fille qui bousculait le Pakistan
On la comparait à Kim Kardashian. La jeune femme qui se mettait en scène sur les réseaux sociaux a été étranglée par son frère. Un crime d'"honneur".


Qandeel Baloch défiait la société patriarcale pakistanaise par ses tweets qui la mettaient en scène de manière provocante. Elle a été assassinée par son frère.
Qandeel Baloch défiait la société patriarcale pakistanaise par ses tweets qui la mettaient en scène de manière provocante. Elle a été assassinée par son frère.

Vous ne connaissez probablement pas Qandeel Baloch. La jeune femme, souvent comparée à Kim Kardashian, était en vogue sur les réseaux sociaux dans son pays, suscitant engouement et scandale. Elle ne provoquera plus ses compatriotes par ses poses suggestives. Elle est morte. La jolie brune aux lèvres pulpeuses a été étranglée vendredi par son frère au domicile de leurs parents, dans la province du Pendjab, où elle se trouvait en visite pour les fêtes de l'Aïd, a indiqué la police samedi à l'AFP. Le tueur a été arrêté. Il a avoué l'avoir tuée pour des questions d'« honneur ».
Scandale

Âgées d'une vingtaine d'années, Qandeel Baloch, ou Fauzia Azeem (bien Azeem) de son vrai nom, était suivie par des dizaines de milliers d'abonnés sur les réseaux sociaux. Elle y apparaissait régulièrement – soigneusement coiffée et maquillée – dans des poses provocatrices, parfois jugées scandaleuses par ses compatriotes les plus conservateurs. Mais si ses contempteurs ne se privaient pas de la critiquer et de l'insulter en ligne, elle était aussi admirée par d'autres pour sa liberté de ton et son culot, inhabituels pour une femme dans une société très patriarcale.


La jeune femme savait parfaitement ce qu'elle faisait. Qandeel avait notamment défrayé la chronique le jour de la Saint-Valentin en s'affichant dans une robe pourpre décolletée, défiant ainsi ouvertement un appel du président pakistanais à la jeunesse à tourner le dos à cette fête « occidentale ». « Les gens deviennent fous, surtout les filles. Je reçois plein d'appels où elles me disent que je les inspire et qu'elles veulent être comme moi », avait-elle déclaré à l'AFP à l'époque. Plus récemment, elle avait posé pour des selfies avec un important dignitaire religieux, le tournant en ridicule en minaudant, coiffée de sa toque d'astrakan. Le mufti avait par la suite été suspendu d'un comité religieux.

À Muzaffarabad, le village proche de Multan où vivent les parents de la jeune femme, près d'une centaine de policiers étaient déployés samedi autour de leur maison dans une ambiance tendue, a constaté une journaliste de l'AFP. Les parents de la victime « sont de pauvres gens » dont Qandeel payait le loyer, a indiqué à l'AFP un officier de police sur place, Saeed Gujjar. Quant au meurtrier présumé, son frère Wasim, « il était sans emploi et n'avait pas de source de revenus », après avoir un temps tenu une boutique de téléphonie mobile, a-t-il ajouté. « Ma fille était innocente, nous sommes innocents. Nous voulons la justice. Pourquoi ma fille a-t-elle été tuée ? » a lancé son père Azeem Ahmad, un vieil homme unijambiste, à la presse assemblée devant sa maison.
Permis de tuer

L'annonce de la mort de la jeune femme a suscité de vives réactions au Pakistan, où des centaines de femmes sont tuées chaque année par des proches sous prétexte qu'elles ont bafoué l'« honneur » familial. « #QandeelBaloch tuée dans un crime d'honneur. Combien de femmes devront mourir avant que (le Pakistan) n'adopte une loi anti-crime d'honneur », s'est indignée la réalisatrice Sharmeen Obaid-Chinoy, lauréate cette année d'un oscar pour un documentaire dénonçant ces crimes. « Ce qui est effrayant, c'est que c'est une épidémie. Je crois vraiment qu'aucune femme ne sera en sécurité dans le pays tant que nous ne commencerons pas à envoyer en prison les hommes qui tuent des femmes », a-t-elle dit à l'AFP.

Mais d'autres internautes, au contraire, saluaient l'acte du frère de Qandeel comme une « bonne nouvelle » pour le Pakistan qu'elle « couvrait de honte ».

Une disposition controversée du droit islamique en vigueur au Pakistan prévoit que les hommes tuant des femmes de leur famille peuvent échapper à toute condamnation si les proches leur « pardonnent » en échange du versement d'une somme compensatoire. Le Premier ministre Nawaz Sharif s'est engagé en février à éradiquer les crimes d'honneur, mais aucune autre législation n'a été mise en place depuis ses déclarations.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

Pakistan: un frère tue sa soeur parce qu’elle avait voté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Message Lumiere " Parce qu'elle a beaucoup aimé "
» Trouve 70 excuses à ton frère ou ta soeur en Islâm...
» Hommage à Soeur Emmanuel
» Bibliographie
» pour ma soeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-