*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 une bombe en plein centre de Bangkok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3571
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: une bombe en plein centre de Bangkok   Lun 17 Aoû 2015, 6:08 am

Au moins 27 morts, dont 4 étrangers, dans l’explosion d’une bombe en plein centre de Bangkok
PUBLIÉ LE 17/08/2015
La Voix du Nord


L’explosion d’une bombe a fait au moins vingt-sept morts lundi en début de soirée près d’un sanctuaire et d’un centre commercial dans le centre de Bangkok, d’après un premier bilan de la police.




Le ministre thaïlandais de la Défense a estimé que les auteurs de l’attentat à la bombe qui a tué au moins vingt-sept personnes dans le centre de Bangkok lundi soir « visaient les étrangers » pour porter atteinte au tourisme.

« C’était une bombe de TNT (...), les gens qui ont fait ça visaient les étrangers pour porter atteinte au tourisme et à l’économie », a déclaré le ministre, Prawit Wongsuwong.
« Je peux confirmer qu’il s’agit d’une bombe, mais je ne peux pas dire de quelle sorte, nous vérifions », avait indiqué auparavant le porte-parole de la police Prawut Thavornsiri.

Ce lieu est un sanctuaire très populaire dédié au dieu hindou Brahma, mais visité par des milliers de fidèles bouddhistes et de touristes chaque jour. Il est situé sur l’une des plus grandes avenues du centre de Bangkok.

De nombreuses forces de police et d’ambulances étaient présentes sur les lieux après l’explosion de la bombe vers 19 heures heure locale.



Depuis mai 2014, la Thaïlande est gouvernée par la junte militaire, qui a pris le pouvoir en mai dernier pour mettre fin à des mois de manifestations meurtrières contre l’ancien gouvernement élu.

Le pays reste tendu et profondément divisé après près d’une décennie de troubles politiques, conclus par deux coups d’état. L’ancien Premier ministre auto-exilé Thaksin Shinawatra et toute sa famille sont notamment au coeur des fractures du royaume.

Ils ont remporté toutes les élections depuis 2001, mais il est détesté par l’élite, notamment de Bangkok.

Le sud de la Thaïlande est en proie à un conflit, oublié sur la scène internationale, qui a fait plus de 6.300 morts depuis 2004, frappant indistinctement bouddhistes et musulmans, soldats et civils, dans cette région rattachée à la Malaisie jusqu’au début du XXe siècle.

Les attentats y sont fréquents mais il n’y a jamais eu une attaque confirmée à l’extérieur de cette région malgré les années de guerre.

http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/au-moins-27-morts-dont-4-etrangers-dans-l-explosion-ia0b0n2994905#utm_medium=redaction&utm_source=facebook&utm_campaign=page-fan-vdn
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3571
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: une bombe en plein centre de Bangkok   Mar 18 Aoû 2015, 9:25 am

Attentat à Bangkok : la deuxième bombe du même type que la première

Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | 18.08.2015 à 05h11 • Mis à jour le 18.08.2015 à 20h59

Au lendemain de l’explosion qui a frappé le centre de Bangkok, en Thaïlande, tuant au moins vingt personnes et en blessant plus de cent quarante autres, un petit engin explosif a été lancé d’un pont sur des passants, mardi 18 août, sans faire de blessé, mais contribuant à l’atmosphère pesante qui règne dans la capitale. L’incident a eu lieu près du fleuve Chao Phraya et de grands hôtels, dans une zone touristique de la ville. La police a dévoilé en fin de journée que la bombe (de type artisanal, de la TNT dans un tube de métal) était du même type que celle responsable de l’attaque de la veille.

Pour le chef de la police nationale, les deux attaques ont été perpétrées par le ou les mêmes auteurs, dont certains pourraient être étrangers. Un suspect de nationalité étrangère a brièvement été arrêté à l’aéroport de Suvarnabhumi parce qu’il ressemblait à l’homme au sac à dos et au t-shirt jaune identifié grâce à des images de caméras de vidéosurveillance. L’homme a été relâché mais a toujours l’interdiction de quitter le territoire.

Selon les autorités, aucune piste n’est exclue. Si le ministère des affaires étrangères thaïlandais a jugé qu’il était « trop tôt pour déterminer les motivations potentielles ou l’identité des auteurs » de l’attentat, Prayuth Chan-ocha, le premier ministre, à la tête de la junte, a pris moins de précautions, affirmant qu’« un suspect » avait été identifié grâce à des images de caméras de vidéosurveillance.
« C’est la pire attaque qui ait jamais eu lieu en Thaïlande, [car elle] ciblait directement des personnes innocentes. Ils veulent détruire notre économie, notre tourisme. (…) J’ai ordonné que les images des caméras soient vérifiées, car nous avons vu un suspect, mais ce n’était pas clair. »
Le premier ministre a tout de même déclaré devant les médias que ce suspect serait « originaire du nord-est du pays », une façon de dire qu’il pourrait appartenir au mouvement des « chemises rouges », soutien de l’ancien gouvernement de Yingluck Shinawatra, chassé par un coup d’Etat militaire en 2014. Dans un discours télévisé, mardi, Prayuth Chan-ocha a appelé tous les citoyens à la vigilance, leur demandant de contacter les autorités en cas de comportement suspect.

« La bombe visait à tuer le plus de personnes possible »

Une autre piste évoquée est celle de la rébellion musulmane du sud de la Thaïlande. La guerre qu’elle mène contre le gouvernement a fait plus de six mille cinq cents morts depuis 2004 – essentiellement des civils –, mais a rarement débordé au-delà des trois provinces du Sud. Une piste rapidement écartée, semble-t-il, par Udomdej Sitabutr, le vice-ministre de la défense, qui assure :

« Cela ne ressemble pas aux événements qui ont lieu dans le sud de la Thaïlande. Le type de bombe utilisée ne correspond pas non plus à ce qui se passe dans le Sud. »
« Le conflit relatif aux Ouïgours que la Thaïlande a renvoyés en Chine » a également été évoqué par la police locale devant les médias. Il y a quelques jours, la Thaïlande a en effet expulsé cent neuf Ouïgours vers la Chine. Des centaines, voire des milliers, de membres de cette minorité musulmane turcophone ont fui la Chine, où ils sont persécutés.

Tout le monde s’accorde néanmoins pour dire que l’attentat visait des « étrangers » et voulait « porter atteinte au tourisme et à l’économie » du pays. Selon un porte-parole de la police, « la bombe visait à tuer le plus de personnes possible, puisque [l’endroit] est bondé aux alentours de 18 et 19 heures ».

La bombe artisanale avait été placée à l’intérieur du sanctuaire hindouiste d’Erawan, très fréquenté par les touristes asiatiques, à proximité de centres commerciaux et d’hôtels. Selon un bilan communiqué par le gouvernement, cinq victimes sont de nationalité thaïlandaise. Les autres sont deux Malaisiens, un Singapourien, deux Hongkongais, deux Chinois, un Indonésien et une Britannique. Six corps n’ont pas encore été identifiés.

Le tourisme est l’un des rares secteurs du pays en relative bonne santé, plus d’un an après le coup d’Etat militaire. Il représente environ 10 % de l’activité de la Thaïlande, et le gouvernement espérait un nombre record de visiteurs en 2015, notamment pour asseoir sa légitimité. Quelques heures après l’attaque, le cours du baht s’effondrait, atteignant son plus bas niveau en six ans.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/08/18/bangkok-se-reveille-sous-les-decombres_4728548_3216.html#Sz6sb5RWHcYoJb1Z.99
Revenir en haut Aller en bas
 

une bombe en plein centre de Bangkok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un OVNI photographié en plein centre de Shanghai
» Françoise Pédeau, missionnaire au Burkina Faso depuis près de vingt ans, responsable d'un centre d'accueil pour enfants handicapés dans la région est du pays
» L'OREAL va construire un centre de recherche à Saint-Ouen
» Bombe volcanique
» Le Bon Pasteur, Centre apostolique Catholique Mhong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-