*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"

 | 
 

 La sexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: La sexualité   Jeu 12 Mar 2015, 7:26 pm

Rappel du premier message :

L'Eglise et la sexualité ne feraient pas bon ménage car l'institution prônerait la procréation et condamnerait le plaisir. Mais cette idée si répandue parmi les catholiques eux-mêmes se trouve-t-elle dans les textes ? Un théologien moraliste et un sexologue théologien parcourent l'histoire de la doctrine de l'Eglise sur l'Amour, sans tabou.





http://www.lejourduseigneur.com/Web-TV/Thematiques/Questions-sur-Dieu/Dieu-et-les-autres
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 01/06/2011
Messages : 10778

MessageSujet: Re: La sexualité   Jeu 25 Aoû 2016, 7:28 pm





pauline.px a écrit:
Bonjour Ramosi,

RAMOSI a écrit:

Franchement, pauline, l'accent mis sur la sexualité, c'est plutôt dans ta tête

Il faut reprocher cela à celui qui a ouvert ici le débat sur la sexualité dans l’Église Catholique.

RAMOSI a écrit:
Et si tu connaissais vraiment l'Eglise, tu saurais que l'accent est plutôt mis sur la Spiritualité,
Il n’y a pas nécessairement d’opposition, ce sont deux domaines transversaux.

Toutefois, il est possible que l’Église Catholique ait dogmatisé une forme d’incompatibilité entre plaisir sexuel conjugal et spiritualité.


Pour ma part, chaque fois que je participe à une Eucharistie,

Je n'entends jamais parler de sexualité,

Mais essentiellement de Communion entre les Fidèles et DIEU, de la communion des Fidèles entre eux,

Ainsi que de l'amour du Prochain !


Je peux croire que l’Église Catholique insiste sur la spiritualité néanmoins la liturgie catholique, comme beaucoup d’autres (mais pas toutes), commence par un acte de contrition, le confiteor, « Je confesse à D.ieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères, que j'ai péché en pensée, en parole, par action et par omission; oui, j'ai vraiment péché. C'est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les anges et tous les saints, et vous aussi, mes frères, de prier pour moi le Seigneur notre D.ieu. »
Les fidèles sont donc invité(e)s à un examen de conscience et l’Église Catholique leur enseigne ce qui relève de l’acte peccamineux. Et les témoignages de prêtres sur les confessions auriculaires montrent que l’accent est mis par les fidèles sur la sexualité. Sont-ils/elles parfait(e)s sur tous les autres plans ?


Encore une fois, cela semble être dans ta tête,

C'est une opinion toute faite sur l'Eglise !

L'examen de conscience auquel l'Eglise invite, est tout à fait d'un autre ordre que la sexualité,

Ca se situe plutôt au niveau de l'attitude du Fidèle envers le Prochain, de son empathie pour les souffrances de l'Humanité, de l'accueil des migrants,

Et de toutes les problématiques se situant à ce niveau...



RAMOSI a écrit:
Et que quand l'Eglise recommande une conjugalité normale, le mariage, la famille, les valeurs traditionnelles, C'est exclusivement pour notre bien,
Je n’en doute pas.
Et je ne doute pas que c’est exactement la même préoccupation pour toutes les autres Églises Chrétiennes.
Ainsi je crois que toutes les Églises "non catholiques romaines" nous font, elles aussi, des recommandations pour notre bien.
Or, ces recommandations ne sont pas toutes les mêmes… Notre bien est-il à géométrie variable ?

Depuis le début je ne pose qu’une seule question : « Pourquoi, dans le domaine sexuel, les recommandations de l’Église Catholique Romaine sont-elles plus sévères que les recommandations des autres Églises Chrétiennes ? »

L'Eglise Catholique Romaine est Apostolique et Universelle,

Elle est la maison Mère,

Elle se doit de montrer l'exemple, l'exemple du sacrifice pour DIEU,

Et ne pas se laisser aller à la facilité et au laxisme !



RAMOSI a écrit:
Mais finalement je constate à travers les échanges de ce topic, Que toutes les critiques et rhétoriques à l'encontre de l'Eglise, Tournent autour de la sexualité

C’est quand même un peu le sujet du topic.


C'est souvent un peu énervant de voir l'Eglise être constamment critiquée et attaquée sur ce sujets,

Alors qu'elle n'impose rien, sauf des recommandations justifiées aux Fidèles et des règles librement acceptées aux Prêtres,

Et dans le même temps, voir l'Islam si peu critiqué par les mêmes, concernant les graves interdits imposés par cette religion,

Graves car pouvant même conduire à la mort !




Sur ce topic, je ne crois pas avoir critiqué l’Église Catholique, j’ai tâché de souligner sa singularité et j'ai exprimé la difficulté, à mes yeux du moins, de justifier scripturairement pourquoi l’Église Catholique Romaine n’énonce pas les mêmes recommandations pour notre bien que les autres Églises Chrétiennes.

RAMOSI a écrit:
et découlent du fait que la société désire se passer de toutes règles et contraintes notamment sexuelles, L'Eglise préconisant des règles, elle est donc combattue !

L’Église Catholique Romaine préconise des règles qui lui sont particulières, il est normal de questionner cette singularité.

S’il n’y a que moi à être interpellée par cette singularité, je n’insiste pas davantage.


Je suis sûr qu'au fond de toi même, tu comprends très bien pourquoi l'Eglise préconise ces règles,

Elle est le phare, elle est le bon exemple,

Règles qui d'ailleurs ne sont appliquées que par une minorité en occident,

La grande majorité vivant comme elle veut,

Avec les résultats que l'on connaît et que l'on constate !



Très cordialement
Votre sœur
pauline




Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
.
.


Date d'inscription : 10/01/2010
Messages : 2012

MessageSujet: Re: La sexualité   Jeu 25 Aoû 2016, 11:30 pm

Bonjour,

Sur ce sujet, permettez-moi de vous conseiller la lecture d'un ouvrage récent d'André Paul :
« Eros enchaîné. Les chrétiens, la famille et le genre » (Ed. Albin Michel, 2014).

André Paul n'est pas n'importe qui, loin s'en faut... et cet ouvrage a connu d'innombrables recensions sur Internet, il vous sera facile de vous faire une idée avant de le lire. Mais le déni est sans doute plus douillet.

très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
.
.


Date d'inscription : 10/01/2010
Messages : 2012

MessageSujet: Re: La sexualité   Jeu 25 Aoû 2016, 11:35 pm

Bonjour Christophe G

CHRISTOPHEG a écrit:
Tout simplement parce que son histoire est millénaire et que son fonctionnement repose sur une hiérarchie.  Le Pape doit donc dégager un consensus avant de se prononcer.

Je ne crois pas que cela explique pourquoi le "consensus catholique romain occidental" est distinct du "consensus orthodoxe" ou du "consensus calviniste" ou du "consensus maronite" ou etc...

très cordialement,
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 12:20 am

Citation :
Je ne crois pas que cela explique pourquoi le "consensus catholique romain occidental" est distinct du "consensus orthodoxe" ou du "consensus calviniste" ou du "consensus maronite" ou etc...
Je croyais que les orthodoxes étaient les plus "durs"
Toutes les églises n'imposent-elles pas des règles en matière de sexualité ? Aux USA ils sont majoritairement protestants, pourtant c'est très puritain. Je n'ai pas l'impression que l'Eglise Catholique soit plus fixée sur la sexualité que les autres Smile
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 4:58 am

pauline.px a écrit:
Bonjour Christophe G

CHRISTOPHEG a écrit:
Tout simplement parce que son histoire est millénaire et que son fonctionnement repose sur une hiérarchie.  Le Pape doit donc dégager un consensus avant de se prononcer.

Je ne crois pas que cela explique pourquoi le "consensus catholique romain occidental" est distinct du "consensus orthodoxe" ou du "consensus calviniste" ou du "consensus maronite" ou etc...

très cordialement,
votre sœur
pauline

Bonjour Pauline,

Cela me semble un point de doctrine de l'ECR. La doctrine ratisse plus large que les dogmes.

Le célibat transpire pas mal des écrits pauliens mais sans excès.

L'ECR a considéré que le ministère au service de Dieu nécessite un plein temps sans autre activité. C'est une vision très intéressante à condition qu'elle résulte d'un choix. La spiritualité monacale nous le montre tout autant que les prêtres à la sexualité perturbée.

En même temps, ces prêtres sont loin d'être les seuls dans ce cas. Mais cela fait vendre des journaux de casser du sucre sur le dos des catholiques.

In globo, sur la sexualité en général, la mythologie chrétienne repose sur Eve, la vilaine tentatrice.

La pomme, le serpent ont reçu une connotation sexuelle dans toutes les églises.

Comme vous le savez, je me désole que l'on puisse encore prendre à la lettre les écrits d'un traducteur hébreux misogyne, qui, fort peu inspiré, a traduit Genèse à sa sauce en se basant sur les religions antérieures.

Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:07 am

On peut critiquer un système hiérarchique basé sur un clergé.  On peut aussi lire ce qui sort comme commandements quand il n'y a pas de clergé :

"Cheikh Abdelbari Zamzami, l’imam dont les idées et les fatwas sont bien controversées, vient de sortir de l’ordinaire, encore une fois, pour lancer une nouvelle fatwa qui montrerait la position de l’islam concernant la nécrophilie.

En effet, et selon Zamzami, l’islam autoriserait l’acte sexuel sur un cadavre, à condition que ce cadavre soit celui de l’épouse. Zamzami ajoute qu’il n’y aurait aucun mal ni embarras que le mari fasse l’amour avec le cadavre de sa femme quelques heures après la mort de cette dernière.

Ainsi, le mari peut laver le corps de sa femme morte, et la femme aussi a ce droit. Mais aussi, il peut avoir un rapport sexuel avec le cadavre de sa femme.

Zamzami déclare que le mariage est un contrat qui ne s’annule guère après la mort, en référence au Coran qui dit que le mari et sa femme peuvent le rester au paradis. La femme est donc, permise sexuellement, à son mari même après sa mort ; selon Zamzami.

Dans l’entretien accordé au quotidien Assabah, Zamzami assure, par ailleurs que le mari a tout le droit de réaliser tous ses fantasmes sexuels avec sa femme, si cette dernière accepte, sans pour autant outrepasser les limites permises, à savoir les relations annales".

Bienvenue dans le monde merveilleux de l'islam sunnite !


Dernière édition par CHRISTOPHEG le Ven 26 Aoû 2016, 6:09 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:08 am

DSL ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50278
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:11 am

Oui,ils ont pas comprit qu'a la résurrection,il n'y aura plus de mari et de femme vu que nous serons comme les anges dans les cieux,mais ca ou Pif Gadjet..


Dernière édition par HOSANNA le Ven 26 Aoû 2016, 6:12 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:11 am

HOSANNA a écrit:
Oui,ils ont pas comprit qu'a la résurrection,il n'y aura plus de mari et de femme vu que nous serons comme les anges la les cieux,mais ca ou Pif Gadjet..

C'est moi qui exagère, là.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50278
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:13 am

CHRISTOPHEG a écrit:
HOSANNA a écrit:
Oui,ils ont pas comprit qu'a la résurrection,il n'y aura plus de mari et de femme vu que nous serons comme les anges la les cieux,mais ca ou Pif Gadjet..

C'est moi qui exagère, là.
Le sujet est en rapport avec la sexualité,mettre en avant les déviances qu'elle peux amener reste dans le sujet,je pense.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:18 am

HOSANNA a écrit:
CHRISTOPHEG a écrit:


C'est moi qui exagère, là.
Le sujet est en rapport avec la sexualité,mettre en avant les déviances qu'elle peux amener reste dans le sujet,je pense.

Je veux montrer qu'en islam sunnite, n'importe quel "imam" ou "cheik" autoproclamé peut sortir une fatwa délirante qui correspond à ses vices ou aux vices de ses mandataires-payeurs.

Ainsi, par son mariage avec Aïcha, à l'âge de 6 ans, consommé à 9 ans, l'islam sunnite répond à une déviance d'un de ses chefs à l'époque. Allons-y ! Chargeons à mort le prophète.

Les chiites racontent une autre histoire ...

A côté de cela, l'ECR est très soft ...
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 7:58 am




CHRISTOPHEG a écrit:
HOSANNA a écrit:

Le sujet est en rapport avec la sexualité,mettre en avant les déviances qu'elle peux amener reste dans le sujet,je pense.

Je veux montrer qu'en islam sunnite, n'importe quel "imam" ou "cheik" autoproclamé peut sortir une fatwa délirante qui correspond à ses vices ou aux vices de ses mandataires-payeurs.

Ainsi, par son mariage avec Aïcha, à l'âge de 6 ans, consommé à 9 ans, l'islam sunnite répond à une déviance d'un de ses chefs à l'époque.  Allons-y !  Chargeons à mort le prophète.

Les chiites racontent une autre histoire ...

A côté de cela, l'ECR est très soft ...



Bonsoir,

Je pense même qu'elle fait œuvre de conseillé avisé,

Car l'excès en toute matière est néfaste,

Pour le sexe entre autres,

Mais de plus elle n'oblige pas, elle ne condamne pas...,

Elle se borne à conseiller !


Ensuite, ceux qui veulent faire autrement, le font, et ils sont majoritaires,

Et c'est justement ce à quoi nous assistons dans nos sociétés.

Le résultat est-il bon ?

Ca, c'est à vous de répondre en toute sincérité et objectivité...?






Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 8:44 am

Qu'on ne me dise pas qu'une sexualité voulue et partagée entre deux adultes consentants, passionnés et amoureux l'un de l'autre éloigne de Dieu.

Ce serait pur mensonge !
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
.
.
avatar

Date d'inscription : 10/01/2010
Féminin
Messages : 2012
Pays : france
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 10:03 am

Bonjour Nina

Nina92 a écrit:
Citation :
Je ne crois pas que cela explique pourquoi le "consensus catholique romain occidental" est distinct du "consensus orthodoxe" ou du "consensus calviniste" ou du "consensus maronite" ou etc...
Je croyais que les orthodoxes étaient les plus "durs"
Toutes les églises n'imposent-elles pas des règles en matière de sexualité ? Aux USA ils sont majoritairement protestants, pourtant c'est très puritain. Je n'ai pas l'impression que l'Eglise Catholique soit plus fixée sur la sexualité que les autres

Il m'est difficile de parler pour tous les Orthodoxes car d'innombrables singularités locales existent.

Néanmoins, il y a des positions assez claires :
1 ) Le célibat des prêtres n'est pas exigé, ni même valorisé. On ordonne des hommes mariés ou bien des moines qui ont fait vœu de célibat. Il arrive qu'un célibataire non moine soit ordonné mais ce n'est pas très bien vu... et il lui faudra rester célibataire, car on ne change pas d'état matrimonial après son ordination.

2 ) Le mariage peut être un échec. Pour tenir compte de notre faiblesse et des dégâts collatéraux d'un mariage raté, il est possible de se remarier deux fois mais les liturgies des remariages sont particulières avec une grande place accordée au repentir.

3 ) Pour la maîtrise de la fécondité, cela dépend beaucoup des traditions locales... Les penseurs orthodoxes modernes considèrent que les moyens anticonceptionnels ne posent pas de problèmes tant qu'ils empêchent la conception, en revanche les moyens qui éliminent des ovocytes fécondés sont proscrits.

Je ne prétends pas du tout que nous sommes dans l'ultralibéralisme... les Chrétien(ne)s sont plutôt fidèles aux traditions... contrairement à l'Église Catholique Romaine, le Droit Canon n'est pas très élaboré et surtout il n'est pas réactualisé, beaucoup de latitude est donc laissée aux Église locales sur lesquelles peuvent souffler le vent de la modernité ou au contraire peser le poids de vénérables traditions.


Par contre, il y a beaucoup plus de rigueur dans d'autres domaines davantage liés à l'ascèse (voire à la spiritualité) comme pour les jeûnes hebdomadaires, ceux des multiples Carêmes (il n'y a pas que Pâque) et ceux qui précèdent la communion eucharistique.
Voilà pourquoi j'ose affirmer que l'accent n'est pas exactement porté sur les mêmes domaines.

très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
.
.
avatar

Date d'inscription : 10/01/2010
Féminin
Messages : 2012
Pays : france
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 10:33 am

Bonjour Christophe G

CHRISTOPHEG a écrit:

In globo, sur la sexualité en général, la mythologie chrétienne repose sur Eve, la vilaine tentatrice.
La pomme, le serpent ont reçu une connotation sexuelle dans toutes les églises.
Cela ne me paraît pas évident.

Les liturgies pascales de rite byzantin accordent une grande place à cet épisode et aux lamentations d'Adam, je ne crois pas que la connotation sexuelle soit prédominante.

Par ailleurs, l'Église Orthodoxe appelle "protévangile" c'est à dire "première bonne nouvelle" ce passage :
Genèse 3,  14 Y.HWH D.ieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
15  Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

et l'icône de la Résurrection montre notre Seigneur et Sauveur JESUS-Christ remontant Adam et Ève des enfers dans le geste de l'affranchissement des esclaves.

Et la Toute Sainte Vierge Marie est la nouvelle Ève au même titre que JESUS est le nouvel Adam, ce qui n'est pas particulièrement dévalorisant pour Ève.

et surtout... ce qui change considérablement le paysage c'est que le péché d'Adam et Éve n'est pas héréditaire, ce péché originel n'est pas porté à notre "compteur à péché perso". Le bébé n'est pas pécheur.

Sans être officiellement la position de l’Église Catholique Romaine, cette idée que même le nouveau-né subit les frasques du premier couple a été très diffusée à cause des thèses de saint Augustin sur le péché originel.

Or, il semble bien que saint Augustin se soit fondé sur une erreur de traduction de Romains 5, 12-15.
En effet, il argumenta à partir de la formule « par Adam, dans lequel tous ont péché, le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé en tous les hommes » alors qu'il faudrait plutôt lire « (TOB)  Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a atteint tous les hommes : d’ailleurs tous ont péché … ».

très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50278
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 1:43 pm

CHRISTOPHEG a écrit:
Qu'on ne me dise pas qu'une sexualité voulue et partagée entre deux adultes consentants, passionnés et amoureux l'un de l'autre éloigne de Dieu.

Ce serait pur mensonge !
1 Corinthiens
7.28
Si tu t'es marié, tu n'as point péché; et si la vierge s'est mariée, elle n'a point péché; mais ces personnes auront des tribulations dans la chair, et je voudrais vous les épargner.

7.32
Or, je voudrais que vous fussiez sans inquiétude. Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur;
7.33
et celui qui est marié s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme.
7.34
Il y a de même une différence entre la femme et la vierge: celle qui n'est pas mariée s'inquiète des choses du Seigneur, afin d'être sainte de corps et d'esprit; et celle qui est mariée s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à son mari.
7.35
Je dis cela dans votre intérêt; ce n'est pas pour vous prendre au piège, c'est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction.


Cette passion peux être vu comme une idolatrie sur le plan de préférer JESUS a sa femme,ses enfants... pirat
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:36 pm




CHRISTOPHEG a écrit:
Qu'on ne me dise pas qu'une sexualité voulue et partagée entre deux adultes consentants, passionnés et amoureux l'un de l'autre éloigne de Dieu.

Ce serait pur mensonge !


Un amour sincère incluant une relation sexuelle, oui,

Mais une sexualité sans âme motivée exclusivement par la sexualité...,


DIEU saura d'ailleurs très bien faire la distinction entre "amour" et passion charnelle allant du simple au débridé !





Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La sexualité   Ven 26 Aoû 2016, 6:51 pm



pauline a écrit,


Citation :
Sans être officiellement la position de l’Église Catholique Romaine, cette idée que même le nouveau-né subit les frasques du premier couple a été très diffusée à cause des thèses de saint Augustin sur le péché originel.

Or, il semble bien que saint Augustin se soit fondé sur une erreur de traduction de Romains 5, 12-15.
En effet, il argumenta à partir de la formule « par Adam, dans lequel tous ont péché, le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé en tous les hommes » alors qu'il faudrait plutôt lire « (TOB) Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a atteint tous les hommes : d’ailleurs tous ont péché … ».


Je suis néanmoins persuadé qu'il y a une transmission génétique des parents aux enfants,

Et que sur ce plan nous recevons l'héritage de nos parents, ainsi que celui de nos ancêtres...

La Bonne Nouvelle (de JESUS le CHRIST),

Est que même un descendant d'assassin notoire,

Peut transcender les éventuels mauvais instincts qui lui auront été transmis,

De par sa volonté propre, mais surtout par la Prière en se tournant vers JESUS et le Père afin de leur demander aide et assistance,

En vue de surmonter ce que l'on peut qualifier d'épreuve imposée et non choisie !










Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Sam 27 Aoû 2016, 5:19 am

Pauline a écrit:
Cela ne me paraît pas évident.

Sans doute trouvons-nous plus de réponses dans la doctrine. Aucune branche du Christianisme ne me semble très égalitaire. J'aurais des difficultés à trouver un pays qui me donne tort. Surtout si on exclut les 20ième et 21ième siècles du raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Dim 28 Aoû 2016, 7:19 am

Citation :
Je suis néanmoins persuadé qu'il y a une transmission génétique des parents aux enfants,

Et que sur ce plan nous recevons l'héritage de nos parents, ainsi que celui de nos ancêtres...
Absolument pas d'accord, et même un peu énervée parce qu'ayant un peu lu quand à ce que traversent les enfants issus du viol, le sujet me touche beaucoup ngggh ^^' (et je me sens encore honteuse de mon dernier topic)

Je conçois qu'un parent qui a traficoté des trucs côté vaudou par exemple et tout ça puisse attirer des problèmes à son enfant, mais c'est pas l'enfant qui est "mauvais" à cause de ça, c'est comme la transmission d'une maladie, et ça ne touche pas le caractère directement mais plus la santé mentale, spirituelle.

Après oui les gènes transmettent certains caractères comme le fait d'être colérique, suicidaire, d'avoir une disposition pour certaines maladies mentales ou autre, mais les gènes ne sont pas négatives en soi, c'est la manière dont on façonne la personnalité d'une personne qui va faire qu'elles vont ressortir de manière mauvaise ou non. On dit souvent qu'un enfant adopté ressemble à ses parents de manière troublante. L'éducation change tout. ^^

En fait je trouve ça très dangereux pour la santé mentale des enfants de dire ça. Je pense qu'on devrait arrêter de sur-valoriser les liens de sang dans la société. Ce qui ne veut pas dire nier leur importance, mais arrêter de les mettre sur un piédestal comme on le fait. Je pense que ça peut aider beaucoup de gens.

Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La sexualité   Dim 28 Aoû 2016, 6:54 pm




Nina92 a écrit:
Citation :
Je suis néanmoins persuadé qu'il y a une transmission génétique des parents aux enfants,

Et que sur ce plan nous recevons l'héritage de nos parents, ainsi que celui de nos ancêtres...
Absolument pas d'accord, et même un peu énervée parce qu'ayant un peu lu quand à ce que traversent les enfants issus du viol, le sujet me touche beaucoup ngggh ^^' (et je me sens encore honteuse de mon dernier topic)

Je conçois qu'un parent qui a traficoté des trucs côté vaudou par exemple et tout ça puisse attirer des problèmes à son enfant, mais c'est pas l'enfant qui est "mauvais" à cause de ça, c'est comme la transmission d'une maladie, et ça ne touche pas le caractère directement mais plus la santé mentale, spirituelle.

Après oui les gènes transmettent certains caractères comme le fait d'être colérique, suicidaire, d'avoir  une disposition pour certaines maladies mentales ou autre, mais les gènes ne sont pas négatives en soi, c'est la manière dont on façonne la personnalité d'une personne qui va faire qu'elles vont ressortir de manière mauvaise ou non. On dit souvent qu'un enfant adopté ressemble à ses parents de manière troublante. L'éducation change tout. ^^

En fait je trouve ça très dangereux pour la santé mentale des enfants de dire ça. Je pense qu'on devrait arrêter de sur-valoriser les liens de sang dans la société. Ce qui ne veut pas dire nier leur importance, mais arrêter de les mettre sur un piédestal comme on le fait. Je pense que ça peut aider beaucoup de gens.



Bonjour,

Voir wikipedia.org sur ces sujets,



https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9r%C3%A9dit%C3%A9


Citation :
L’hérédité (du latin hereditas, « ce dont on hérite ») est la transmission, au sein d'une espèce vivante ou d'une lignée de cellules, de caractéristiques d'une génération à la suivante. Les mécanismes de l'hérédité sont au cœur de la théorie de l'évolution car ils permettent l'accumulation des variations au fil des générations qui conduit à l'apparition de nouvelles espèces. En général, on associe l'hérédité aux gènes tels qu'ils furent découverts par Gregor Mendel mais d'autres mécanismes dits non mendéliens et épigénétiques peuvent aussi intervenir dans la transmission des caractères biologiques.

S'agissant d'espèces animales, y compris l'être humain, l'hérédité peut concerner des traits physiques mais aussi comportementaux bien que ces derniers puissent aussi être acquis par apprentissage ou imitation. L'hérédité des caractères acquis fit l'objet de nombreuses controverses dans l'histoire de la pensée évolutionniste, en particulier dans son application à l'homme et dans les tentatives eugénistes.







Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
.
.
avatar

Date d'inscription : 10/01/2010
Féminin
Messages : 2012
Pays : france
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Dim 28 Aoû 2016, 8:17 pm

Bonjour Christophe G,

CHRISTOPHEG a écrit:
Citation :
Cela ne me paraît pas évident.

Sans doute trouvons-nous plus de réponses dans la doctrine.  Aucune branche du Christianisme ne me semble très égalitaire.  J'aurais des difficultés à trouver un pays qui me donne tort.  Surtout si on exclut les 20ième et 21ième siècles du raisonnement.

Vous avez tout à fait raison sur la question de l'égalité.
Il n'y a pas photo, toute la Bible est imprégnée par l'idéologie dominante de l'époque (et de notre époque, sans doute encore), l'anthropologie biblique est clairement sexuée et la femme est globalement perçue en état d'éternelle minorité.
Le vingt-et-unième siècle nous offre désormais une sorte d'hyper valorisation de la femme qui me fait songer aux cultes des déesses-mères d'avant-hier quand il nous dessine une image de la femme tellement idéale qu'elle permet aux plus fieffés réactionnaires de se prétendre "féministes".

Par contre, je ne vous rejoins pas quand vous évoquez au sujet du début de la Genèse "les écrits d'un traducteur hébreux misogyne, qui, fort peu inspiré, a traduit Genèse à sa sauce en se basant sur les religions antérieures".

Très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Dim 28 Aoû 2016, 11:13 pm

@Ramosi, oui c'est à peu près ce que je disais à propos des gènes ^^
Peut-être ai-je tout simplement mal interprété tes propos. Nous sommes probablement d'accord.

@Pauline et @Christopheg, je ne suis jamais allée en Argentine, mais j'ai souvent lu que malgré sa population très chrétienne (90%), c'était un pays assez égalitaire. D'ailleurs le président est une femme.
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 5:40 am

Bonjour Pauline,

Pauline a écrit:
Par contre, je ne vous rejoins pas quand vous évoquez au sujet du début de la Genèse "les écrits d'un traducteur hébreux misogyne, qui, fort peu inspiré, a traduit Genèse à sa sauce en se basant sur les religions antérieures".

Peu inspiré parce que ce récit est pompé de tant d'autres religions antérieures qui l'ont exploité avec beaucoup plus de bonheur que la culpabilité. Je pense notamment aux sumériens.

Misogyne car la perte du lien avec le Divin est imputé à la femme dans la chrétienté. Quelle chrétienté ? Les dogmes ? La doctrine ? La culture ? La tradition ? L'inconscient collectif ? A votre choix mais c'est un fondement du régime patriarcal. La femme est le diable.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50278
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 5:50 am

CHRISTOPHEG a écrit:
Bonjour Pauline,

Pauline a écrit:
Par contre, je ne vous rejoins pas quand vous évoquez au sujet du début de la Genèse "les écrits d'un traducteur hébreux misogyne, qui, fort peu inspiré, a traduit Genèse à sa sauce en se basant sur les religions antérieures".

Peu inspiré parce que ce récit est pompé de tant d'autres religions antérieures qui l'ont exploité avec beaucoup plus de bonheur que la culpabilité.  Je pense notamment aux sumériens.

Misogyne car la perte du lien avec le Divin est imputé à la femme dans la chrétienté.  Quelle chrétienté ?  Les dogmes ?  La doctrine ?  La culture ?  La tradition ?  L'inconscient collectif ?  A votre choix mais c'est un fondement du régime patriarcal.  La femme est le diable.
A la base,le diable est un ange déchu et donc aséxué. Smile
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50278
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 6:42 am

Ou bien la fonction crée l'organe en abandonnant sa propre demeure pour aller s'accoupler avec les filles des hommes.. drunken
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 7:24 am

HOSANNA a écrit:
CHRISTOPHEG a écrit:
Bonjour Pauline,



Peu inspiré parce que ce récit est pompé de tant d'autres religions antérieures qui l'ont exploité avec beaucoup plus de bonheur que la culpabilité.  Je pense notamment aux sumériens.

Misogyne car la perte du lien avec le Divin est imputé à la femme dans la chrétienté.  Quelle chrétienté ?  Les dogmes ?  La doctrine ?  La culture ?  La tradition ?  L'inconscient collectif ?  A votre choix mais c'est un fondement du régime patriarcal.  La femme est le diable.
A la base,le diable est un ange déchu et donc aséxué. Smile

Vrai mais chez les humains tout est sexué. Il fallait donc attribuer un sexe au diable. Et bien entendu ...
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 8:59 am





CHRISTOPHEG a écrit:
Bonjour Pauline,

Pauline a écrit:
Par contre, je ne vous rejoins pas quand vous évoquez au sujet du début de la Genèse "les écrits d'un traducteur hébreux misogyne, qui, fort peu inspiré, a traduit Genèse à sa sauce en se basant sur les religions antérieures".

Peu inspiré parce que ce récit est pompé de tant d'autres religions antérieures qui l'ont exploité avec beaucoup plus de bonheur que la culpabilité.  Je pense notamment aux sumériens.

Misogyne car la perte du lien avec le Divin est imputé à la femme dans la chrétienté.  Quelle chrétienté ?  Les dogmes ?  La doctrine ?  La culture ?  La tradition ?  L'inconscient collectif ?  A votre choix mais c'est un fondement du régime patriarcal.  La femme est le diable.


Non la femme n'est pas le diable, je n'ai jamais eu ce sentiment,

Et l'Eglise ne défend aucunement ce genre de propos,

Quoi que avec certaines dans certains cas..., Smile

Mais plus sérieusement,

L'on peut penser qu'une sexualité incontrôlée, débridée ou pervertie,

Soit pourtant une des portes que Satan utilise pour venir posséder un individu !


Mais si ce n'est pas le sexe,

Il y a aussi l'orgueil, la vanité, le désir de pouvoir , de puissance, d'argent,

Tout ce que JESUS apprécie peu ou pas !





Revenir en haut Aller en bas
pauline.px
.
.
avatar

Date d'inscription : 10/01/2010
Féminin
Messages : 2012
Pays : france
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 9:28 am

Bonjour Christophe G

CHRISTOPHEG a écrit:

Misogyne car la perte du lien avec le Divin est imputé à la femme dans la chrétienté.  Quelle chrétienté ?  Les dogmes ?  La doctrine ?  La culture ?  La tradition ?  L'inconscient collectif ?  A votre choix mais c'est un fondement du régime patriarcal.  La femme est le diable.

Je crois que vous évoquez les interprétations patriarcales ou misogynes d'un texte qui ne l'est pas nécessairement.
Ce n'est pas la Bible qui fonde le patriarcat qui existait bien avant elle, c'est le patriarcat qui modèle et instrumentalise tous les textes, y compris les textes sacrés, et ce pour sa propre perpétuation.

La lecture littérale nous montre que :
C'est le serpent qui est le responsable de la rupture du lien et c'est lui le diable.
Jean 8:44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.

La femme n'a pas reçu directement de D.ieu, béni soit-Il, la prescription, on ignore l'enseignement que lui a transmis l'adam.
Néanmoins elle tente d'argumenter, mais que peut-on face à un menteur quand on a des infos de seconde main ?

En revanche, l'attitude de l'adam est déconcertante... aucune réticence face à la transgression, fuite des responsabilités et surtout mise en cause de D.ieu, béni soit-Il.
L’adam répondit : « La femme que Tu as mise auprès de moi, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »

Voilà pourquoi je reste assez surprise qu'un texte évidemment né au sein d'un système des plus patriarcaux soit aussi sévère avec l'adam.
Et je vois comme un effort désespéré les interprétations qui visent à diaboliser la femme.
En réalité ces efforts pour disculper l'adam sont exactement le reflet de la réponse de l'adam, c'est l'adam qui parle dans ces "lectures" de la Bible.

C'est assez fascinant de voir que l'interprétation ultérieure a été prévue par le texte !

Je n'ai aucun état d'âme à reconnaître que c'est avec la plus incroyable mauvaise foi que le saint apôtre Paul a validé cette interprétation sexiste en :
1 Timothée 2:14  et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression.

Très cordialement
votre sœur
pauline
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 7:31 pm

RAMOSI a écrit:




CHRISTOPHEG a écrit:
Bonjour Pauline,



Peu inspiré parce que ce récit est pompé de tant d'autres religions antérieures qui l'ont exploité avec beaucoup plus de bonheur que la culpabilité.  Je pense notamment aux sumériens.

Misogyne car la perte du lien avec le Divin est imputé à la femme dans la chrétienté.  Quelle chrétienté ?  Les dogmes ?  La doctrine ?  La culture ?  La tradition ?  L'inconscient collectif ?  A votre choix mais c'est un fondement du régime patriarcal.  La femme est le diable.


Non la femme n'est pas le diable, je n'ai jamais eu ce sentiment,

Et l'Eglise ne défend aucunement ce genre de propos,

Quoi que avec certaines dans certains cas...,  Smile

Mais plus sérieusement,

L'on peut penser qu'une sexualité incontrôlée, débridée ou pervertie,

Soit pourtant une des portes que Satan utilise pour venir posséder un individu !


Mais si ce n'est pas le sexe,

Il y a aussi l'orgueil, la vanité, le désir de pouvoir , de puissance, d'argent,

Tout ce que JESUS apprécie peu ou pas !



Ta vision ou la mienne, d'occidental du 21ième siècle n'est évidemment pas celle d'une femme "diabolique" mais quand on remarque la mentalité qui prédominait à l'époque ou encore celle d'un certain islam aujourd'hui, la connivence à peine forcée avec le "mal" de la femme est bien mise en valeur. Pauline nous donne un verset qui illustre bien cela en 1 Tim. 2:14.

D'une manière générale, quelle est la place accordée à la femme dans la Bible par exemple ? Bien sûr la Vierge Marie mais il était difficile d'imaginer que JESUS n'ait pas eu de mère. Il y a aussi la prostitué repentie mais qui d'autre ?

L'œuvre de JESUS n'a impliqué que des hommes. Il n'a choisi que des hommes comme apôtres ce qui m'étonne beaucoup de lui, je dois dire. Mais je m'éloigne du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
RAMOSI
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 01/06/2011
Masculin
Messages : 10778
Pays : FRANCE
R E L I G I O N : CATHOLIQUE

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 8:01 pm




CHRISTOPHEG a écrit:
RAMOSI a écrit:







Non la femme n'est pas le diable, je n'ai jamais eu ce sentiment,

Et l'Eglise ne défend aucunement ce genre de propos,

Quoi que avec certaines dans certains cas...,  Smile

Mais plus sérieusement,

L'on peut penser qu'une sexualité incontrôlée, débridée ou pervertie,

Soit pourtant une des portes que Satan utilise pour venir posséder un individu !


Mais si ce n'est pas le sexe,

Il y a aussi l'orgueil, la vanité, le désir de pouvoir , de puissance, d'argent,

Tout ce que JESUS apprécie peu ou pas !



Ta vision ou la mienne, d'occidental du 21ième siècle n'est évidemment pas celle d'une femme "diabolique" mais quand on remarque la mentalité qui prédominait à l'époque ou encore celle d'un certain islam aujourd'hui, la connivence à peine forcée avec le "mal" de la femme est bien mise en valeur.  Pauline nous donne un verset qui illustre bien cela en 1 Tim. 2:14.

D'une manière générale, quelle est la place accordée à la femme dans la Bible par exemple ?  Bien sûr la Vierge Marie mais il était difficile d'imaginer que JESUS n'ait pas eu de mère.  Il y a aussi la prostitué repentie mais qui d'autre ?

L'œuvre de JESUS n'a impliqué que des hommes.  Il n'a choisi que des hommes comme apôtres ce qui m'étonne beaucoup de lui, je dois dire.  Mais je m'éloigne du sujet.



Cela se passait il y a 2000 ans,

Dans un monde Païen ultra violent, avec les mœurs de l'antiquité que l'on connaît,

Et, tout Fils de DIEU qu'il est,

Il a été tenu d'effectuer sa Mission en tenant compte des mentalités et capacités de compréhension existantes,

Sinon le rejet aurait peut être été encore plus violent et radical !

En fait, son œuvre a aussi impliqué beaucoup de femmes,

Mais les sociétés de cette époque étaient particulièrement patriarcales,

Les hommes ont donc pris les rennes de la nouvelle Religion,

Accompagnés par de nombreuses femmes...

D'ailleurs, j'ai lu et entendu dire que ce sont les femmes,

Qui ont beaucoup contribué à faire basculer la société Romaine de cette époque en faveur du Christianisme  !







Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 18706
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: La sexualité   Lun 29 Aoû 2016, 10:05 pm

RAMOSI a écrit:



CHRISTOPHEG a écrit:


Ta vision ou la mienne, d'occidental du 21ième siècle n'est évidemment pas celle d'une femme "diabolique" mais quand on remarque la mentalité qui prédominait à l'époque ou encore celle d'un certain islam aujourd'hui, la connivence à peine forcée avec le "mal" de la femme est bien mise en valeur.  Pauline nous donne un verset qui illustre bien cela en 1 Tim. 2:14.

D'une manière générale, quelle est la place accordée à la femme dans la Bible par exemple ?  Bien sûr la Vierge Marie mais il était difficile d'imaginer que JESUS n'ait pas eu de mère.  Il y a aussi la prostitué repentie mais qui d'autre ?

L'œuvre de JESUS n'a impliqué que des hommes.  Il n'a choisi que des hommes comme apôtres ce qui m'étonne beaucoup de lui, je dois dire.  Mais je m'éloigne du sujet.



Cela se passait il y a 2000 ans,

Dans un monde Païen ultra violent, avec les mœurs de l'antiquité que l'on connaît,

Et, tout Fils de DIEU qu'il est,

Il a été tenu d'effectuer sa Mission en tenant compte des mentalités et capacités de compréhension existantes,

Sinon le rejet aurait peut être été encore plus violent et radical !

En fait, son œuvre a aussi impliqué beaucoup de femmes,

Mais les sociétés de cette époque étaient particulièrement patriarcales,

Les hommes ont donc pris les rennes de la nouvelle Religion,

Accompagnés par de nombreuses femmes...

D'ailleurs, j'ai lu et entendu dire que ce sont les femmes,

Qui ont beaucoup contribué à faire basculer la société Romaine de cette époque en faveur du Christianisme  !



Certains apocryphes rendent plus justice aux femmes mais c'est encore un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Nina92
.
.
avatar

Date d'inscription : 16/02/2016
Féminin
Messages : 500
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: La sexualité   Mar 30 Aoû 2016, 1:41 am

Citation :

D'une manière générale, quelle est la place accordée à la femme dans la Bible par exemple ? Bien sûr la Vierge Marie mais il était difficile d'imaginer que JESUS n'ait pas eu de mère. Il y a aussi la prostitué repentie mais qui d'autre ?

Marthe et Marie, la femme adultère Smile

Et puis je trouve qu'il utilise souvent des paraboles avec des femmes autant que des hommes, et que beaucoup de femmes sont présentées comme "sages".

On sait aussi que nombre de ses disciples étaient des femmes, mais la Bible se concentre plus sur les apôtres. Je n'ai jamais rien vu de misogyne ou sexiste dans les évangiles.

Et il me semble aussi qu'il a souvent parlé avec des femmes d'égal à égal alors que les disciples (hommes) étaient contre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 

La sexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-