*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 la croisée des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 695
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: la croisée des chemins   Mar 10 Fév 2015, 10:08 am

La croisée des chemins.
                                                                       
                                                       
 
Les deux branches du Judaïsme.
         

                                                             
 Les deux voies

13« Entrez par la porte étroite. Large est la porte et spacieux le chemin qui mène à la perdition, et nombreux ceux qui s’y engagent ; 14combien étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux ceux qui le trouvent.
(Matthieu 7, 13-14)

Quand JESUS fit son apparition, il y à de cela un peu plus de 2000 ans, le Judaïsme avait alors l'exclusivité du monothéisme.

L'arrivé de JESUS allait cependant bouleverser cette ordre des choses. Son témoignage et ses enseignements sonnèrent le glas de la primauté de leurs religion ancestrale. Par ses paroles et par ses actes il allait bouleverser, et diviser la religion de l'époque en deux factions distinctes qui suivirent deux chemins différent:

La plus grande partie des Judaïsant, parce qu'ils étaient guidés par des mauvais berger (des berger qui n'ont cures des brebis), allaient le rejeter, et ce, pour leurs plus grand malheurs.

Si nous regardons de près le parcours du Judaïsme dans la suite des temps, nous nous rendons compte que le chemin qu'ils empruntèrent les menas vers la perdition.

Refusant JESUS et de ses enseignements, ils continuèrent donc leurs chemins sans changer rien à leurs valeurs et à leurs croyance du départ continuant ainsi, à attendre l'accomplissement de la promesse.

Ils empruntèrent la porte large, le chemin spacieux.

Résultat ?

Leurs temple fût détruit (comme JESUS l'avait prophétisé). Or, plus de temple signifie plus de sacrifice et d'oblation. Plus de sacrifice et d'oblation égale égal plus de prêtres puisqu'ils n'avaient plus de temple pour leurs rituels et, par ce fait, plus de justification pour leurs rangs sacerdotal.

Au bout du compte ils ne leurs resta donc que leurs foi et leurs entêtement à attendre un messie qui était déjà venu et qu'ils n'avaient su reconnaître.

                                                           
Parabole des vignerons meurtriers

9Et il se mit à dire au peuple cette parabole : « Un homme planta une vigne, il la donna en fermage à des vignerons et partit pour longtemps. 10Le moment venu, il envoya un serviteur aux vignerons pour qu’ils lui donnent sa part du fruit de la vigne ; mais les vignerons le renvoyèrent roué de coups et les mains vides. 11Il recommença en envoyant un autre serviteur ; lui aussi, ils le rouèrent de coups, l’insultèrent et le renvoyèrent les mains vides. 12Il recommença en envoyant un troisième ; lui aussi, ils le blessèrent et le chassèrent. 13Le maître de la vigne se dit alors : “Que faire ? Je vais envoyer mon fils bien-aimé. Lui, ils vont bien le respecter.” 14Mais, à la vue du fils, les vignerons firent entre eux ce raisonnement : “C’est l’héritier. Tuons-le pour que l’héritage soit à nous !” 15Et le jetant hors de la vigne, ils le tuèrent. Que leur fera donc le maître de la vigne ? 16Il viendra, il fera périr ces vignerons et confiera la vigne à d’autres. »
A ces mots, ils dirent : « Non, jamais ! » 17Mais JESUS, les regardant en face, leur dit :
« Que signifie donc ce texte de l’Écriture : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs,
c’est elle qui est devenue la pierre angulaire ?
18Tout homme qui tombe sur cette pierre sera brisé, et celui sur qui elle tombera, elle l’écrasera. »
19Les scribes et les grands prêtres cherchèrent à mettre la main sur lui à l’instant même, mais ils eurent peur du peuple. Ils avaient bien compris que c’était pour eux qu’il avait dit cette parabole.

- A suivre -
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 695
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: la croisée des chemins   Mar 10 Fév 2015, 10:18 am

La croisée des chemins

- Suite -

Cependant, un petit reste des enfants d'Israël, mirent leurs confiances en JESUS et suivirent le chemin qui leurs étaient proposés.

Par la suite, comme vous le savez certainement, l'Église naissante, fondé sur ce petit reste (des Juifs), allait s'agrandir de jours en jours en accueillant tous ceux qui, touchés par la parole et par l'Esprit, allaient se joindre à eux, incluant même ceux qu'ont appelait alors les païens.

Certains, encore aujourd'hui, voient cependant la Chrétienté comme étant un mouvement distinct de celui du peuple élue des origines mais, pourtant, il n'en est rien. Au contraire, le Christianisme est plutôt le prolongement et la relève de celui-ci. La promesse allait donc se perpétuée à travers le Christianisme naissant.

Il existe certainement, au sein même de la Chrétienté , des tradition et des façons de faire qui nous indique que, ce petit reste, est la continuité du peuple élu. Cependant il y en à un lien qui établi, plus que tout autre, cette continuité…

Celui de L'Eucharistie...

Dans l'Église Catholique la communion au corps et au sang du Christ est au cœur même de la célébration dominicale.
Le Catholique de souche croit avec ferveur à la présence réelle du Christ à travers l'Eucharistie. Étant moi-même de souche Catholique, je tient à précisé que ce que je vais dire, dans les prochaine lignes, ne s'oppose en rien à cette compréhension des choses.

Ils existe cependant une autre facette au sacrement Eucharistique, un coté symbolique, que j'aimerai maintenant explorer avec vous.  

Dans le culte ancien, comme l'explique la lettre aux Hébreux(Héb.9 et10), les grand prêtres devait offrir le sang des animaux sacrifier pour leurs manquements et pour ceux du peuples. C'est d'ailleurs pour cette raison que JESUS est identifié, dans le nouveau testament, comme étant l'agneau de Dieu. Les sacrifices de l'époque devait être fait à répétition puisque, nous le savons, le sang d'un animal ne suffit pas à effacer complètement les péchés.

Dans ce même culte ancien une place était aussi réservé au pain d'oblation (d'offrande).

Sacrifice (sang) et Oblation (Pain)= le sang (vin) et corps du Christ (Pain).

Voilà donc le signe de continuité dont je vous parlait un peu plus tôt.

Chez les Catholique la plus part des fidèles ne communient que sous une seule espèce, le pain, corps du Christ, le sang (le vin) étant plutôt réservé, dans la majorités des cas, à l'usage des prêtres.

Certaines communautés peuvent cependant donné, à l'occasion,  la permission aux laïcs qui assistent le prêtre à l'autel de communier aux deux espèces mais, règle général, ce n'est pas le cas.

Si je souligne ici la communion sous les deux espèces c'est pour établir un lien entre ces deux espèces et les deux tente mentionner dans la lettre aux Hébreux…

La première tente dont il est question dans cette lettre est celle appelé le Saint. Ils est dit que c'est dans cette tente que ce trouvait le chandelier, la table et « les pains d'offrande». Les prêtres pouvaient entrés en tout temps, dans cette première tente.

Mais, dans la seconde, le Saint des Saints, seul  le grand prêtre pouvait y entrer  une fois par ans , et encore, ce n’est pas sans offrir du sang pour ses propres manquements et pour ceux du peuple

Comme vous l'avez sans doute devinés cette première tente (celle où se trouve le pain d'oblation) est relié à la communion «au corps du Christ» (le pain) et, la seconde (le Saint des Saints) au sang du Christ.

Mais, en plus d'être lié au passé, le symbole Eucharistique, est aussi lié à notre futur…

- A suivre -
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 695
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: la croisée des chemins   Mar 10 Fév 2015, 12:22 pm

La croisée des chemins.

- Suite -
                                                   

Deux tentes, deux espèces et… deux jugements.


Le culte ancien

1La première alliance avait donc un rituel pour le culte et un temple terrestre. 2En effet, une tente fut installée, une première tente appelée le Saint, où étaient le chandelier, la table et les pains d’offrande. 3Puis, derrière le second voile, se trouvait une seconde tente, appelée Saint des Saints, 4avec un brûle-parfum en or et l’arche de l’alliance toute recouverte d’or ; dans celle-ci un vase d’or qui contenait la manne, le bâton d’Aaron qui avait fleuri et les tables de l’alliance. 5Au-dessus de l’arche, les chérubins de gloire couvraient de leur ombre le propitiatoire. Mais il n’y a pas lieu d’entrer ici dans les détails. 6L’ensemble étant ainsi installé, les prêtres, pour accomplir leur service, rentrent en tout temps dans la première tente. 7Mais, dans la seconde tente, une seule fois par an, seul entre le grand prêtre, et encore, ce n’est pas sans offrir du sang pour ses propres manquements et pour ceux du peuple. 8Le Saint Esprit a voulu montrer ainsi que le chemin du sanctuaire n’est pas encore manifesté, tant que subsiste la première tente. 9C’est là un symbole pour le temps présent : des offrandes et des sacrifices y sont offerts, incapables de mener à l’accomplissement, en sa conscience, celui qui rend le culte. 10Fondés sur des aliments, des boissons et des ablutions diverses, ce ne sont que rites humains, laissés en place jusqu’au temps du relèvement. (Hébreux 9)


Avant de poursuivre faisons une petite récapitulation:

Nous avons appris que, le principal lien de continuité entre Judaïsme et Christianisme était relié au corps et au sang du Christ, équivalence Chrétienne du sacrifice et de l'oblation Juive.

Mais l'Eucharistie est aussi intimement lié à notre futur à travers deux évènements important: la moisson et la vendange. (Apo. 14, 14-20)

Lors de la moisson ont récolte et on bat le grain avec lequel ont fait de la farine qui est destiné à faire le pain. Ce dernier est le symbole du corps du Christ.

De son coté, la vendange nous procurent les raisin avec lesquels nous pouvons faire du vin, ce qui correspond, dans le rite Eucharistique, au sang du Christ.

Pourquoi donc mettre autant d'emphase sur ceci ?

Revenons en maintenant à la première tente.

Il est dit que, dans cette tente, pouvait entrer, en tout temps, les prêtres. C'est dans cette tente que se trouvait, également, les pains d'oblation.

L'équivalant du pain d'oblation, chez les catholiques, est le corps du Christ:

19Puis il prit du pain et, après avoir rendu grâce, il le rompit et le leur donna en disant : « Ceci est mon corps 0000cc]]donné] pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »  (Luc 22)

Ce «donné pour vous»revêt une grande importance.

Si, dans le cas du pain il dit donné pour vous, quand arrive la présentation du vin, la formule employé est très différente:

27Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna en disant : « Buvez-en tous, 28car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés.  (Matthieu 26)

Ici JESUS ne dit plus, pour vous, mais bien «pour la multitude", pour le pardon des péchés… Pourquoi cela ?

Le pour vous, désigne le premier jugement, la moisson mais, aussi, la première Résurrection.

6Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection.
Sur eux la seconde mort n’a pas d’emprise :
ils seront prêtres de Dieu et du Christ,
et régneront avec lui pendant les mille ans. (Apo. 20)

Cette première Résurrection donnera au monde les prémices offerts à Dieu et à l'agneau, les 144 000 où, si vous préférés, les 12 tribus mentionnés en Apo.7:

4Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau :
Cent quarante-quatre mille marqués du sceau,
de toutes les tribus des fils d’Israël. (Apo. 7)

Ces 12 tribus sont aussi ceux qui, pendants les 1000 ans, seront prêtres de Dieu et du Christ, et qui règneront avec lui.

- A suivre -[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
blue eyes
.
.
avatar

Date d'inscription : 14/12/2011
Masculin
Messages : 695
Pays : canada
R E L I G I O N : La vérité

MessageSujet: Re: la croisée des chemins   Mar 10 Fév 2015, 12:34 pm

La croisée des chemins
-Suite-


5Les autres morts ne revinrent pas à la vie avant l’accomplissement des mille ans. (Apo. 20)

Par contre quand il est dit, pendant la présentation du vin, «pour la multitude, pour le pardon des péchés», c'est de la vendange et de la foule innombrable dont il est question:

9Après cela je vis :
C’était une foule immense que nul ne pouvait dénombrer,
de toutes nations, tribus, peuples et langues.
Ils se tenaient debout devant le trône et devant l’agneau,
vêtus de robes blanches et des palmes à la main.
10Ils proclamaient à haute voix :
Le salut est à notre Dieu
qui siège sur le trône et à l’agneau…  (Apo. 7)

Cette foule que nul ne pouvait dénombrer sont ceux qui vont êtres présent pour la deuxième Résurrection, après le jugement final:

13L’un des anciens prit alors la parole et me dit :
Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont ils et d’où sont ils venus ?
14Je lui répondis : Mon Seigneur, tu le sais !
Il me dit : Ils viennent de la grande épreuve.
Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’agneau.
15C’est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu et lui rendent un culte jour et nuit dans son temple.
Et celui qui siège sur le trône les abritera sous sa tente.
16Ils n’auront plus faim,
ils n’auront plus soif,
le soleil et ses feux ne les frapperont plus,
17car l’agneau qui se tient au milieu du trône sera leur berger,
il les conduira vers des sources d’eaux vives.
Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. (Apo. 7)

Cette dernière phrase est l'écho de celle prononcé dans Apo 21 après l'entrée dans le ciel nouveau et la terre nouvelle:

3Et j’entendis, venant du trône, une voix forte qui disait :
Voici la demeure de Dieu avec les hommes.
Il demeurera avec eux.
Ils seront ses peuples et lui sera le Dieu qui est avec eux.
4Il *essuiera toute larme de leurs yeux,
La mort ne sera plus.
Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance,
car le monde ancien a disparu. (Apo. 21)

Au moment où la foule innombrable aura pénétrée dans le « ciel nouveau et le terre nouvelle » cela voudra dire qu'ils auront aussi pénétrés dans « le Saints des Saints » et seront en présence de Dieu, de façon continuelle.

Petite récapitulation:

Le Saint représente donc la moisson et  la période suivant la première Résurrection, les 1000 ans, période en laquelle nous sera donnés le corps du Christ. Ce corps du Christ représente ceux qui sont appelés à être prêtres avec Dieu et son Christ.  Ce sera le Règne Glorieux du Christ.

Le Saints des Saints, de son coté, est relié à la vendange et à la seconde Résurrection. C'est aussi à ce moment que la foule innombrable pénétreras dans le ciel nouveau et dans la terre nouvelle. Ceux qui composent cette foule innombrable auront blanchies et purifier leurs robes dans le sang de l'agneau. Nous serons ainsi rendus au Règne de Dieu.

Ce règne de Dieu interviendra lorsque JESUS aura tout soumis à Dieu, tout, y comprit la mort.

A vous dans le Seigneur, Blue eyes
Revenir en haut Aller en bas
 

la croisée des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Tunisie à la croisée des chemins. Entretien avec l'archevêque, Mgr Lahham
» Lectures + Homélies du 18 Août 2011
» Ce forum, notre croisée de chemins.........
» La peur d'être heureux (Père Jean-Marie BEDEZ)
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Dialogue Oecuménique et autres religions ( SECTIONS ENSEIGNEMENTS ) :: Catholique-