*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes   Mer 01 Oct 2014, 12:53 am

AFP 01-10-2014 - 13:19
Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes

Latifa ne comprend pas comment son frère, pieux mais "modéré", a pu rejoindre les rangs de jihadistes en Syrie comme des centaines d'autres Tunisiens. Un phénomène qui inquiète en Tunisie, ces vétérans aguerris pouvant représenter une menace à leur retour au pays.

"Nous étions sous le choc quand nous avons appris le départ de mon frère en Syrie. Il était modéré, il aimait bien la vie", raconte à l'AFP Latifa Gasmi, la sœur de Salim, tué en avril alors qu'il combattait dans les rangs du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda.

Incrédule, elle explique que Salim, 29 ans, employé chez un commerçant en Libye, a rejoint les forces du groupe État islamique (EI) dans un camp à Deir Ezzor, à 450 km de Damas.

"Au cours de ses brefs appels, on a appris qu'il avait été arrêté en décembre 2013 par les combattants du Front al-Nosra qui l'avaient ensuite enrôlé", ajoute Latifa.

"Lors d'une connexion sur Skype, Salim était méconnaissable. Il avait énormément maigri, ses yeux ne brillaient plus. Il pleurait en disant qu'il ne pourrait plus rentrer au pays", dit-elle. Peu après, la famille apprend sa mort au combat.

Le sort de Salim est loin d'être une exception: selon des experts, la Tunisie fournirait le plus gros contingent d'étrangers sur le théâtre syrien, avec de 2.400 à 3.000 combattants. Tunis assure aussi avoir empêché le départ de 9.000 personnes, une donnée invérifiable.

Le phénomène n'est pas pour autant nouveau. Dès le début des années 2000, ils étaient en effet nombreux à rejoindre l'Afghanistan, puis l'Irak. Le fait d'armes le plus célèbre de ces Tunisiens reste l'assassinat, deux jours avant le 11 septembre 2001, du chef de la résistance anti-taliban, le commandant Massoud.

- De tous les horizons -

Mais depuis la révolution de janvier 2011, la tendance s'est accentuée, selon des analystes. Car les mouvements jihadistes durement réprimés sous Ben Ali ont profité d'une situation politique chaotique et dominée par les islamistes d'Ennahda pour prêcher librement.

Ces groupes ont alors pu recruter parmi les jeunes qui "ont perdu confiance en l'élite politique" et "ne croient pas en une transition démocratique", relève l'analyste Slaheddine Jourchi.

Ces "groupes salafistes jihadistes ont fait le choix stratégique d'envoyer des jeunes en Syrie pour les préparer et former ainsi des cadres qui seront prêts pour un éventuel combat en Tunisie", assure-t-il.

Mohamed Iqbal Ben Rejeb, président de l'"Association de sauvetage des Tunisiens bloqués à l'étranger", note que le phénomène est d'autant plus inquiétant que les combattants recrutés ne sont pas uniquement des désœuvrés.

"L'âge des combattants tunisiens en Syrie varie entre 18 et 27 ans. La plupart sont des élèves ou des étudiants mais il y a aussi des fonctionnaires et ils appartiennent à toutes les classes sociales", relève M. Ben Rejeb, dont le frère, un handicapé de 24 ans, a fait un bref passage en Syrie aux côtés des jihadistes en 2013.

"Mon frère, étudiant en informatique, a été manipulé via internet et par les prêches de membres d'Ansar Asharia (une organisation classée "terroriste" par les autorités) à la mosquée. Ils lui ont fait croire qu'il était un génie de l'informatique", explique-t-il.

"Hamza n'est pas un génie, ces terroristes voulaient juste l'attirer pour l'exploiter dans des attentats suicide", assure-t-il encore.

Les autorités ne sont guère bavardes sur le sujet même si le porte-parole du gouvernement tunisien, Nidhal Ouerfelli, considère le retour de ces jihadistes en Tunisie comme "la deuxième plus grosse menace aujourd'hui après la situation instable en Libye" voisine.

Interrogé par l'AFP, le ministère de l'Intérieur n'a pas voulu détailler sa stratégie en la matière: "Il n'y a que le bâton pour ces gens-là. On ne veut pas de leur retour en Tunisie", lâche simplement Mohamed Ali Aroui, son porte-parole.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes   Sam 11 Oct 2014, 12:48 am

MOURIR POUR RIEN EN SYRIE. Un père éprouvé: mort du djihadiste français Gilles aka Bilal



Âgé de 33 ans, Gilles, dit «Bilal», est le 36e Français parti faire le djihad à trouver la mort en Syrie

Parti faire le djihad avec son frère, Gilles, dit «Bilal», a été tué le 4 octobre dernier. Son père avait tenté de le raisonner via les réseaux sociaux, sans succès.


C’est un dialogue sur Facebook entre un père et son fils de 33 ans, perdu de vue depuis six mois. Un dialogue entre Étienne et Gilles dit «Bilal». Le père est consultant en informatique en région parisienne. Le fils était djihadiste en Syrie. Il est mort voici une semaine, d’après un post d’Emmanuel, le frère de Gilles, parti lui aussi rejoindre l’insurrection islamiste.

Lire la suite sur Le Figaro.fr

http://www.lefigaro.fr/international/2014/10/10/01003-20141010ARTFIG00379-mort-d-un-djihadiste-francais-en-syrie-le-vain-combat-du-pere.php
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes   Sam 11 Oct 2014, 12:53 am

Sad là, ça n'était pas des ados !
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes   Sam 11 Oct 2014, 1:06 am

@Capucine a écrit:
Sad là, ça n'était pas des ados !

L'islam infantilise tous ses sectateurs et les déresponsabilise puisque c'est Allah qui veut le jihad et que s'ils tuent ou meurent c'est toujours la volonté d'Allah.

C'est écrit dans le Saint Coran.
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
 

Jihadistes tunisiens en Syrie: des familles sous le choc, les autorités inquiètes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "tomber sous le choc" : cette expression existe-t-elle ?
» Sous le choc....
» Un lycée sous le choc après le suicide par pendaison de deux élèves
» Le phénomène des jeunes djihadistes français(e)s partant pour la Syrie (et ses actualités)
» commande dendrogramme sous R

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-