*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Tués par les juifs VS tués par les musulmans.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Ven 18 Juil 2014, 12:58 pm

Pour commencer:

Syrie: 270 personnes tuées par les jihadistes lors de la prise d'un champ gazier

Beyrouth - L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a dénombré vendredi 270 personnes tuées par les jihadistes de l'État islamique (EI) lors de la prise d'un gisement de gaz à Homs, dans le centre de la Syrie.

L'Observatoire a pu documenter la mort de 270 personnes tuées dans les combats ou exécutées par les combattants de l'EI dans le champ gazier de Chaar pris hier par l'EI, a affirmé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Parmi les morts figurent 11 civils, des forces du régime (armée et milice) et des gardes du gisement.

La grande majorité des hommes tués ont été exécutés par balle après avoir été emprisonnés suite à la prise du champ, a déclaré Rami Abdel Rahmane.

Une contre-offensive des forces du régime a par ailleurs provoqué la mort de 40 combattants au moins de l'EI, a précisé le directeur.

Plus de 50 morts et blessés parmi les forces du régime ont été transférés dans un hôpital de Homs.

L'Observatoire avait auparavant dénoncé un massacre d'au moins 115 personnes.

Les exécutions sommaires de combattants ou de civils sont un crime de guerre, quelque soit la partie qui les commet dans le conflit. Ce sont des prisonniers de guerre et ils ne doivent pas être exécutés, avait déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane.




L'État islamique a commis un nombre incalculable de crimes de guerre, avait-il ajouté, alors que la Syrie est ravagée depuis trois ans par une guerre civile compliquée par l'implication de jihadistes, la plupart venus de l'étranger.

L'État islamique, qui a proclamé un califat sur les régions qu'il a conquises en Syrie et en Irak voisin, s'est déjà rendu maître de plusieurs champs pétroliers dans la province orientale syrienne de Deir Ezzor.


(©AFP / 19 juillet 2014 00h29)

http://www.romandie.com/news/Syrie-270-personnes-tuees-par-les-jihadistes-lors-de-la-prise-dun/498852.rom

Pour les tués par les juifs voir le topic: Israël-Palestine dans Actualité.
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Ven 18 Juil 2014, 1:41 pm

Je ne sais pas si il y en a qui ont été tué mais quand même:

19 Juillet 2014
03:06

Irak: les Chrétiens fuient Mossoul en masse

Les familles chrétiennes se dirigent vers Dohouk et Erbil dans la région autonome du Kurdistan irakien

Les chrétiens de Mossoul, une ville contrôlée par les djihadistes de l'État islamique (EI), fuyaient en masse vendredi après un ultimatum de ce groupe ultra-radical leur donnant quelques heures pour quitter les lieux, selon le patriarche chaldéen et des témoins.

Les familles chrétiennes se dirigent vers Dohouk et Erbil dans la région autonome du Kurdistan irakien, a indiqué à l'AFP Louis Sako, déplorant que pour la première fois dans l'histoire de l'Irak, Mossoul se vide de ses chrétiens.

Selon des témoins, des messages relayés depuis les haut-parleurs de plusieurs mosquées ont intimé aux chrétiens de quitter la ville d'ici samedi.

Dans un communiqué attribué à l'EI, les djihadistes avaient déjà mis en garde la semaine dernière la minorité chrétienne de Mossoul, deuxième ville du pays peuplée de 2 millions d'habitants avant l'offensive d'insurgés sunnites lancée le 9 juin.

Nous avions été choqués par la distribution de ce communiqué appelant les chrétiens à se convertir à l'islam, ou à payer une taxe spéciale ou à défaut à quitter la ville (...) après quoi leurs maisons appartiendraient à l'État islamique, a expliqué Mgr Sako.

Le communiqué, que l'AFP s'est procuré, affirmait: il n'y aura pour eux rien d'autre que l'épée si les chrétiens rejettent ces conditions.

A Washington, le département d'État, par la voix de sa porte-parole Jennifer Psaki, a condamné dans les termes les plus forts la persécution systématique des minorités ethniques et religieuses par le groupe terroriste de l'État islamique.

Ces actions abominables ne font que souligner la mission que se sont donnés (les djdihadistes) de diviser et détruire l'Irak et d'aller à l'encontre de l'esprit de tolérance et de co-existence pacifique de l'islam, a-t-elle écrit dans un communiqué.

A la faveur de leur offensive fulgurante, les insurgés emmenés par les djihadistes de l'EI se sont emparés de pans entiers du territoire dans le nord, le centre et l'ouest de l'Irak.

Selon le patriarche et des habitants, plusieurs maisons avaient été taguées au cours des derniers jours de la lettre N pour Nassarah, un terme qui désigne les chrétiens dans le coran.

Avant l'invasion américaine de 2003, plus d'un million de chrétiens vivaient en Irak, en majorité à Bagdad. Mais en raison des violences meurtrières qui ont secoué le pays depuis, ils ne sont aujourd'hui pas plus de 400.000 sur l'ensemble du territoire.

Beaucoup de ceux qui sont restés vivaient avant l'offensive djihadiste dans la province de Ninive, dont Mossoul est la capitale.

(AFP)


http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/37593-140719-irak-les-chretiens-fuient-mossoul-en-masse
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Sam 19 Juil 2014, 8:56 am

Publié le 19 juillet 2014 à 13h41 | Mis à jour à 13h41

Nigeria: Boko Haram tue au moins 100 personnes

Les extrémistes du groupe Boko Haram ont tué plus de 100 personnes et ont installé leur drapeau noir et blanc dans une ville laissée sans défense par l'armée nigériane, à seulement 85 kilomètres de la capitale étatique de Maiduguri (nord-est), ont indiqué samedi un porte-parole de la défense civile et un défenseur des droits de l'homme.

Des centaines de villageois d'une autre région du nord-est, Askira Uba, ont pris la fuite après avoir reçu des lettres des extrémistes islamiques menaçant d'attaquer et de s'emparer de leurs terres, a mentionné Abbas Gava, porte-parole d'un groupe d'autodéfense.

«Neuf villages d'importances se sont vidés de leurs habitants», a-t-il dit.

Des survivants ont mentionné samedi que les insurgés ont utilisé des bazookas et ont lancé des bombes artisanales dans des résidences, avant d'abattre les habitants alors que ceux-ci tentaient de fuir les incendies lors de l'attaque contre Damboa lancée avant l'aube, vendredi. La majorité de la ville a brûlé, ont précisé les survivants.

Selon un défenseur des droits de l'homme, les extrémistes ont frappé de nouveau alors que les gens tentaient d'enterrer les morts, plus tard vendredi, et le bilan des victimes est probablement bien plus élevé que 100. La seule défense est venue de miliciens armés de bâtons et de fusils artisanaux, a dit M. Gava. La ville est en état de siège depuis deux semaines, depuis que Boko Haram a délogé les soldats du camp d'un nouveau bataillon de chars d'assaut en périphérie. Il semble qu'au lieu d'offrir une protection, le camp eut suscité la colère des extrémistes.

Le ministère de la Défense assure que l'attaque a été repoussée et qu'au moins 50 insurgés ont été tués, contre six soldats, y compris le commandant. Mais des résidents locaux ont plutôt soutenu que plusieurs soldats avaient été tués et que l'armée avait été chassée de la base. Les extrémistes auraient pris deux fois en embuscade des convois militaires tentant de rejoindre la base au cours de la dernière semaine.

Les militants ont bloqué l'accès à la ville par le sud, lundi, lorsqu'ils ont fait sauter un pont plus au sud. Damboa est située sur la principale route au sud de Maiduguri, la capitale de l'État de Borno, à un carrefour stratégie pour les agriculteurs qui vont vendre leurs récoltes.

Des centaines de milliers de fermiers ont été expulsés de leurs terres depuis le début de l'insurrection, il y a cinq ans, et des responsables ont mis en garde contre des pénuries alimentaires imminentes.

Tout comme Boko Haram, l'armée nigériane a revendiqué des victoires sur le champ de bataille dans le cadre de cette insurrection faisant rage au coeur du pays le plus peuplé d'Afrique, qui est aussi le plus grand producteur pétrolier du continent.

Jusqu'à maintenant, les attaques de Boko Haram ont fait au moins 2053 morts civiles au cours de la première moitié de 2014, comparativement à 3600 personnes tuées pendant les quatre premières années de l'insurrection.

http://www.lapresse.ca/international/afrique/201407/19/01-4785199-nigeria-boko-haram-tue-au-moins-100-personnes.php
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Dim 20 Juil 2014, 1:14 pm

Publié le 20 juillet 2014 à 17h45 | Mis à jour à 17h45

Des hommes à moto ont ouvert le feu dimanche soir dans un faubourg de Mombasa, deuxième ville du Kenya située sur la côte, a annoncé la police, tuant au moins quatre personnes, selon une source hospitalière.

Le chef de la police du département de Mombasa, Robert Kitur, interrogé par l'AFP, avait initialement fait état de deux morts, dans cette attaque, sans pouvoir dire dans l'immédiat s'il s'agissait d'un acte criminel ou terroriste.

Une infirmière du principal hôpital de Mombasa a ensuite indiqué à l'AFP que l'établissement avait reçu les corps de quatre personnes tuées dans l'attaque ainsi que huit blessés.

«Vers 20h30 des gens à moto ont abattu deux personnes et en ont blessé deux autres dans le quartier de Soweto, à Likoni», a déclaré à l'AFP M. Kitur.

«Nous ne savons pas qui sont ces assaillants», a-t-il ajouté, précisant qu'ils avaient ouvert le feu aveuglément.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Selon des habitants du quartier de Soweto, interrogés par un journaliste local, quatre tireurs ont ouvert le feu et la fusillade a duré une quinzaine de minutes.

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué la série d'attaques menées par des commandos armés qui ont fait au moins 94 morts depuis la mi-juin, sur la côte kényane, dans le département de Lamu, à environ 300 km de Mombasa.

Les shebab ont qualifié ces attaques de représailles à l'intervention militaire que mène le Kenya contre eux en Somalie depuis octobre 2011.

Vendredi soir, sept personnes, dont des policiers, ont été tuées lorsque des hommes armés ont mitraillé un car, puis un véhicule de police arrivé sur les lieux, sur une route à une cinquantaine de kilomètres de l'archipel de Lamu, ancien joyau touristique kényan.

La ville de Mombasa, comme la capitale Nairobi et d'autres villes du Kenya ont été visées par plusieurs attaques à la bombe ou la grenade depuis que l'armée kényane est entrée en Somalie.

En mars, la police avait intercepté une voiture piégée prête à l'emploi à Mombasa.

Plusieurs ambassades occidentales ont déconseillé les déplacements à Mombasa et, certaines sur la côte touristique, infligeant un coup sévère au tourisme local, déjà mal en point.

http://www.lapresse.ca/international/afrique/201407/20/01-4785326-des-hommes-a-moto-tuent-4-personnes-a-mombasa.php
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Lun 21 Juil 2014, 11:06 am

Publié le 21 juillet 2014 à 15h06 | Mis à jour à 15h46

Nigeria: 15 000 personnes déplacées après une attaque de Boko Haram

Quinze mille personnes ont été déplacées dans le nord-est du Nigeria après l'attaque meurtrière menée par le groupe islamiste armé Boko Haram dans la ville de Damboa, dans l'État de Borno, au cours du week-end, ont annoncé lundi des services de secours.

Abdulkadir Ibrahim, responsable des services nationaux de secours d'urgence, a déclaré devant des journalistes que sur ce total, 10.204 personnes s'étaient enfuies vers la ville de Biu, 2000 vers celle de Goniri, et 3000 dans la capitale de l'État de Borno, Maiduguri.

De nombreuses personnes avaient été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi par des islamistes armés de Boko Haram à Damboa, incendiant des maisons et massacrant des civils qui se rendaient.

L'attaque, lancée jeudi soir, s'était poursuivie le week-end, des témoins affirmant que des civils se sont retrouvés «sans défense», les forces de sécurité s'étant auparavant retirées après de précédentes attaques.

Selon des médias nigérians, les combattants de Boko Haram occupent toujours la ville, leur drapeau flottant sur un édifice public.

Néanmoins, l'armée tente de minimiser l'étendue de la crise.

«Nous ne concédons aucune portion de ce pays à quelque groupe terroriste que ce soit», a déclaré son porte-parole Chris Olukolade. «Les services de sécurité consolident leur déploiement dans tout le secteur (...) Nous allons y mettre en échec toute forme d'insécurité très tôt», a-t-il ajouté.

Le groupe Boko Haram a déjà tué plus de 2000 civils dans le nord-est du pays en 2014.

Si des membres de Boko Haram parvenaient à maintenir leurs positions à Damboa et à résister à un assaut militaire, la situation serait très embarrassante pour les forces de sécurité, et marquerait un recul significatif de la répression de l'insurrection qui a commencé en 2009, faisant déjà plus de 10 000 morts.

Les islamistes de Boko Haram ont déjà incendié une partie de la ville de Damboa et détruit le commissariat de police et une caserne militaire début juillet.

L'armée nigériane avait alors annoncé avoir tué 53 insurgés et perdu 6 hommes suite à cette attaque mais, depuis, des responsables locaux et des témoins ont affirmé que Damboa ne bénéficiait plus d'aucune protection des forces de l'ordre.

http://www.lapresse.ca/international/afrique/201407/21/01-4785609-nigeria-15-000-personnes-deplacees-apres-une-attaque-de-boko-haram.php
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Mer 23 Juil 2014, 10:42 am

Publié le 23 juillet 2014 à 15h15 | Mis à jour à 15h15

Combats à Tripoli et Benghazi, dans l'attente du nouveau Parlement
Les affrontements des derniers jours à Tripoli sont... (Photo: Reuters)

Imed LAMLOUM
Agence France-Presse
Tripoli

Les combats entre milices rivales se sont intensifiés mercredi autour de l'aéroport de Tripoli et dans la ville de Benghazi, les libyens espérant que l'entrée en fonction du nouveau Parlement fixée au 4 août pourrait mettre fin au chaos dans le pays.

L'aéroport de Tripoli est fermé depuis le début le 13 juillet des combats entre milices rivales qui ont fait au moins 47 morts et 120 blessés, selon un dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi soir.

Mercredi, le chef du gouvernement intérimaire Abdallah Al-Theni a appelé de nouveau dans un discours à «l'arrêt immédiat» des combats, avant que le pays n'arrive à «un point de non-retour», a-t-il dit.

Les affrontements se sont intensifiés mercredi, ravivant le spectre d'une guerre civile. Des explosions étaient entendues depuis le centre de la capitale et des colonnes de fumée visibles au dessus du secteur de l'aéroport, selon un correspondant de l'AFP.

«Des roquettes ont atterri sur plusieurs habitations et plusieurs familles fuyaient les combats», a raconté à l'AFP un habitant, Mohamed Farhat. Sa maison, sur la route de l'aéroport, a été touchée par une roquette.

Les tirs de roquettes ont atteint également des maisons dans le quartier de Gurgi, près du centre de la ville, faisant des blessés, selon des témoins.

Par ailleurs, les combats ont provoqué un incendie dans un des réservoirs de carburant de la capitale situés sur la route de l'aéroport. Le feu a été rapidement maîtrisé par les pompiers.

Ces affrontements, les plus violents à Tripoli depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, ont éclaté après une attaque menée par un groupe armé composé de combattants islamistes et d'ex-rebelles de la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli) qui tente de chasser de l'aéroport les ex-rebelles de Zenten (170 km au sud-ouest de Tripoli), anciens compagnons d'armes.

Les heurts ont provoqué des dégâts à l'aéroport et endommagé une douzaine d'avions de compagnies nationales, dont trois ont été ravagés par le feu. Les pertes sont estimées à des «milliards», a déploré M. Al-Theni.

Luttes d'influence

Considérés par leurs rivaux comme le bras armé de la mouvance libérale, les ex-rebelles de Zenten contrôlent depuis la chute de Kadhafi l'aéroport de Tripoli ainsi que plusieurs autres sites militaires et civils du sud de la capitale.

Pour des analystes libyens, ces combats font partie des luttes d'influence entre régions mais aussi entre courants politiques, au moment où le nouveau Parlement issu des élections législatives du 25 juin, s'apprête à prendre le pouvoir.

Selon des élus et des observateurs, les libéraux auraient remporté plus de sièges que les islamistes, qui tentent désormais de marquer des points sur le terrain militaire.

Le Congrès général national (CGN), plus haute autorité politique et législative du pays, a annoncé mercredi qu'il allait remettre le pouvoir à la nouvelle Chambre le 4 août, selon une décision publiée sur son site.

M. Al-Théni a espéré mercredi que la nouvelle Chambre «conduira le pays vers une nouvelle période (de transition) sans violence et basée sur le dialogue comme solution pour la résolution des conflits».

Le CGN a indiqué que le lieu de la cérémonie ainsi que celui de la première réunion des élus seraient fixés ultérieurement.

En effet, le nouveau Parlement doit siéger à Benghazi, chef-lieu de l'est libyen et deuxième ville du pays, selon une loi adoptée par le CGN. Les élus sont toutefois divisés, certains refusant de se rendre à Benghazi en raison des violences.

«Traquer les terroristes»

Cette semaine encore, les violences à Benghazi ont connu une nouvelle escalade, faisant au moins 43 morts, selon des sources médicales et militaires.

Au moins cinq soldats ont ainsi été tués mardi soir dans un double attentat suicide perpétré sur une base militaire dans le sud-est de la ville, selon l'armée.

Cet attentat intervient au lendemain d'accrochages meurtriers entre l'armée et des groupes islamistes déclenchés par une attaque meurtrière des milices islamistes contre une caserne.

Selon des témoins, de violents combats continuaient mercredi à opposer les deux camps dans cette ville où Wanis Abou Khamada, le commandant des Forces spéciales de l'armée à Benghazi, a promis de «traquer les terroristes où ils sont».

La force de M. Abou Khamada s'était alliée au général dissident Khalifa Haftar qui conduit depuis le 16 mai une opération pour «éradiquer le terrorisme à Benghazi».

Les groupes radicaux, dont celui d'Ansar Asharia classé organisation «terroriste» par Washington, font la loi à Benghazi depuis la chute du régime de Kadhafi et sont pointées du doigt dans plusieurs attaques contre les intérêts occidentaux et des dizaines d'assassinats de soldats.

http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/la-libye-apres-kadhafi/201407/23/01-4786199-combats-a-tripoli-et-benghazi-dans-lattente-du-nouveau-parlement.php
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Ven 25 Juil 2014, 2:49 am

Publié le 25 juillet 2014 à 09h12 | Mis à jour à 09h12

Afghanistan: des hommes armés exécutent 15 voyageurs

Des hommes armés ont stoppé deux véhicules et abattu quinze passagers sur le bord de la route dans une province du centre de l'Afghanistan généralement épargnée par les violences, ont annoncé vendredi les autorités.

«Les assaillants ont demandé aux passagers de se mettre en rang et ils les ont abattus l'un après l'autre», a déclaré à l'AFP Abdul Hai Khatibi, porte-parole du gouverneur de la province locale de Ghor.

«Un homme a réussi à s'échapper. Tous les autres ont été tués d'une balle dans la tête et dans la poitrine», a-t-il ajouté. Onze hommes, trois femmes et un enfant ont ainsi été froidement abattus.

Le chef de la police provinciale, Fahim Qaiem, a confirmé les faits et accusé les insurgés talibans d'avoir perpétré ces meurtres dans la nuit de jeudi à vendredi.

Deux travailleuses humanitaires finlandaises circulant en taxi avaient été abattues jeudi par des hommes armés à Hérat, grand carrefour de l'ouest afghan, moins touché par les violences que le sud du pays.

Six Afghans avaient aussi été tués dans un attentat-suicide dans la province reculée de Takhar (nord).

Dans son rapport semestriel sur les victimes civiles du conflit afghan, la mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA) a recensé une hausse de 24 % du nombre de civils tués ou blessés dans les combats, par des bombes artisanales ou au cours d'attentats-suicides entre le 1er janvier et le 30 juin, par rapport à la même période de 2013.

Ces violences interviennent dans un contexte tendu avec le retrait, d'ici à la fin de l'année, des forces de l'OTAN, et une crise politique liée aux soupçons de fraude entachant le second tour de la présidentielle du 14 juin.

Ce scrutin, opposant l'ancien chef de la diplomatie afghane Abdullah Abdullah à l'économiste Ashraf Ghani, doit désigner le successeur de Hamid Karzaï à la tête de l'État.

http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201407/25/01-4786659-afghanistan-des-hommes-armes-executent-15-voyageurs.php
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Ven 25 Juil 2014, 11:14 am

Publié le 25 juillet 2014 à 13h19 | Mis à jour à 14h56

Au moins 50 soldats syriens tués dans une embuscade

Les djihadistes ultra-radicaux de l'État islamique (EI) ont tué vendredi au moins 50 soldats de l'armée syrienne tombés dans un guet-apens qu'ils leur avaient tendu à Raqa, leur bastion dans le nord du pays, a affirmé une ONG.

Les combats d'une ampleur inégalée entre l'armée et ces djihadistes sunnites sont un des multiples fronts de la guerre qui ravage la Syrie depuis trois ans, faisant plus de 170 000 morts et contraint neuf millions de personnes à la fuite.

Dans la région septentrionale de Raqa, bastion de l'EI, quelques centaines de soldats se retiraient de la vaste base de la Division-17, située au nord de la ville éponyme, lorsqu'ils ont été attaqués par les djihadistes.

«Au moins 50 soldats sont tombés dans l'embuscade, certains ont été tués dans des affrontements, mais la plupart ont été décapités. Le sort des autres est inconnu», a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Soldats décapités

Dans la province de Raqa, la base de la Division-17 est une des trois positions encore tenues par le régime, avec celle du Régiment-93, au nord de la ville et l'aéroport de Tabqa, plus à l'ouest.

Des sympathisants de l'EI ont fait état de leur côté de 75 soldats exécutés par les djihadistes. «Grâce à Dieu, 75 fuyards de la Division-17 ont été capturés et décapités à Abou Chareb», a tweeté l'un d'eux.

En revanche, les médias du régime gardaient un mutisme total.

Vendredi soir, l'armée s'est totalement retirée de la base de la Division-17, indique l'OSDH, sans plus de précisions.

Il s'agit de la première confrontation de cette ampleur entre l'EI et le régime, les djihadistes souhaitant, selon l'OSDH, «nettoyer» les territoires qu'ils contrôlent de la présence de l'armée pour étendre leur hégémonie.

Alors qu'auparavant le régime et l'EI s'évitaient, les combats, qui ont commencé jeudi ont fait au total 69 morts du côté du régime, dont les 50 soldats, et 28 dans les rangs djihadistes, selon l'OSDH.

Par ailleurs, dans la région d'Idleb (nord-ouest), bastion de la rébellion qui lutte contre le régime, un tribunal religieux a condamné à mort deux hommes accusés d'avoir perpétré plusieurs attentats à la voiture piégée contre deux points de passage avec la Turquie à Bab al-Hawa et Bab al-Salam ainsi qu'une mosquée à Binish.

Ces deux points de passage sont entre les mains de la rébellion.

Selon ce «tribunal» dirigé par le Front islamique, principale composante de la rébellion qui lutte à la fois contre l'armée et l'État islamique, «les deux hommes ont reconnu avoir agi pour le compte du régime». Une vidéo diffusée par l'OSDH montre deux hommes en train d'être exécutés par balle devant une foule.

Sécheresse

Outre la guerre qui a laissé le pays exsangue, la sécheresse guette le pays. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge s'est dit inquiet de la pénurie d'eau en Syrie qui pourrait peser lourdement sur les récoltes et toucher durement les déplacés.

Le niveau de l'eau est faible et les installations d'approvisionnement et d'assainissement ont été endommagées, a expliqué vendredi l'organisation humanitaire dans un communiqué.

«Le Croissant-Rouge arabe syrien et ses partenaires au sein du Mouvement s'inquiètent de plus en plus des conséquences humanitaires de la sécheresse actuelle», a déclaré le Dr. Attar, président du Croissant-Rouge arabe syrien.

La quantité de pluie limitée durant l'hiver et les températures estivales élevées se sont fait ressentir sur l'agriculture, nuisant à la sécurité alimentaire dans la plupart des gouvernorats.

Et dans un pays où la moitié de la population souffre de la faim selon l'ONU, un premier convoi d'aide humanitaire est passé en Syrie depuis la Turquie, ont annoncé les Nations unies.

Les neuf camions transportent des vivres, du matériel sanitaire ainsi que des équipements pour purifier l'eau et construire des abris, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies.

Il s'agit de la première application d'une résolution adoptée le 14 juillet par le Conseil de sécurité de l'ONU autorisant les passages transfrontaliers de convois humanitaires venant de Turquie, Jordanie et Irak sans l'accord préalable du gouvernement syrien.

L'ONU évalue à 10,8 millions le nombre de Syriens ayant besoin de secours.

http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/syrie/201407/25/01-4786736-au-moins-50-soldats-syriens-tues-dans-une-embuscade.php
Revenir en haut Aller en bas
claudem_1
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Date d'inscription : 04/06/2014
Masculin
Messages : 2644
Pays : Canada
R E L I G I O N : La Religion de l'Esprit.

MessageSujet: Re: Tués par les juifs VS tués par les musulmans.   Ven 01 Aoû 2014, 12:49 am

Publié le 01 août 2014 à 07h35 | Mis à jour à 07h35

Irak: plus de 1600 morts en juillet

Plus de 1600 personnes ont été tuées en juillet en Irak, en majorité des civils, selon des chiffres officiels publiés vendredi.

Selon ce bilan établi par les ministères de l'Intérieur, de la Défense et de la Santé, 1401 civils, 185 soldats et 83 policiers sont morts dans les violences.

En outre, 2104 personnes ont été blessées, dont 246 soldats et 153 policiers.

En juin, l'Irak avait enregistré son mois le plus meurtrier depuis 2007, avec plus de 2000 personnes tuées dans des violences.

Le pays fait face depuis début juin à une offensive d'insurgés sunnites menés par les djihadistes ultra-radicaux de l'État islamique (EI) qui se sont emparés de larges pans de territoires dans le nord et l'ouest.

Parmi les victimes recensées en juillet se trouvent aussi des volontaires engagés auprès des milices chiites alliées au gouvernement pour lutter contre les insurgés. Les djihadistes n'ont de leur côté pas fourni de bilan.

Le représentant de l'ONU en Irak, Nickolay Mladenov, a pour sa part fait état d'au moins 1737 personnes tuées en juillet.

«Je suis inquiet de l'augmentation du nombre de victimes en Irak, particulièrement parmi la population civile. Les femmes et les enfants sont les plus vulnérables», a-t-il insisté.

Le chaos dans lequel est plongé le pays rend toute vérification indépendante de ces chiffres très difficile.
Revenir en haut Aller en bas
 

Tués par les juifs VS tués par les musulmans.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire des Juifs depuis les patriarches
» Groupe de prières pour la conversion des musulmans, des juifs et des protestants
» Les juifs préparent le 3è temple.
» prier pour la conversion des juifs en israel
» « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-