*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Mar 15 Avr 2014, 8:49 am

Rappel du premier message :

15/04/2014 à 19:54 Portail Orange
Nigeria: plus de 100 lycéennes enlevées par des islamistes

Plus de 100 jeunes filles ont été enlevées dans leur lycée de l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, par des islamistes de Boko Haram, a déclaré une source sécuritaire à l'AFP.

Emmanuel Sam, responsable de l'éducation pour la ville de Chibok, où l'attaque a eu lieu lundi soir, avait confirmé plus tôt l'attaque du lycée public pour filles de Chibok, qui a eu lieu lundi soir.

Le groupe islamiste Boko Haram - dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un pêché" en langue haoussa - a souvent pris pour cible des écoles au cours de son insurrection qui a fait plusieurs milliers de morts depuis 2009.

Selon un habitant ayant requis l'anonymat, les hommes armés sont arrivés "dans des camions et sur des motos et ils se sont dirigés vers l'école".

Les forces de l'ordre ont pu "suivre les traces d'un camion" qui a emmené les jeunes filles et ont retrouvé le véhicule "hors service dans les broussailles", a précisé la source sécuritaire.

"Nous tentons maintenant de localiser les jeunes filles enlevées", a-t-elle ajouté
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 21/10/2013
Messages : 19435

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Lun 12 Mai 2014, 7:08 am

ça mon ami, c'est la real politik.
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 08/08/2010
Messages : 50785

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Lun 12 Mai 2014, 7:14 am

@CHRISTOPHEG a écrit:
ça mon ami, c'est la real politik.
Je me répète mais ca serai quand mème plus simple de mettre les souraths de Médine sur le dos d'Othman,enfin bon,je ne suis pas musulman,surement pour ca..
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin


Date d'inscription : 21/10/2013
Messages : 19435

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Lun 12 Mai 2014, 7:21 am

@HOSANNA a écrit:
@CHRISTOPHEG a écrit:
ça mon ami, c'est la real politik.
Je me répète mais ca serai quand mème plus simple de mettre les souraths de Médine sur le dos d'Othman,enfin bon,je ne suis pas musulman,surement pour ca..

Tu compliques tout aussi, il faut dire. On est en pleine pédagogie pour faire comprendre la femme adultère pour le moment. Deuxième leçon de catéchisme chez les catholiques (11 ans). Sois coopératif ...  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
HOSANNA
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 08/08/2010
Masculin
Messages : 50785
Pays : france
R E L I G I O N : CHRETIEN

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Lun 12 Mai 2014, 7:27 am

tongue 
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Lun 12 Mai 2014, 10:59 pm

Washington à la recherches des lycéennes enlevées au Nigeria

Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | 13.05.2014 à 08h51

Les Etats-Unis ont commencé à survoler le Nigeria à la recherche des quelque 200 lycéeennes enlevées par Boko Haram, indique NBC News. « Nous fournissons aux Nigérians des images satellites et nous effectuons des vols de reconnaissance au-dessus du pays, avec l'autorisation des autorités du Nigeria », indique un officiel américain. La BBC rappelle de son côté que les services américains disposent d'appareils capables d'écouter les communications téléphoniques et radio. Selon Reuters, les Etats-Unis pourraient aussi déployer des drones dans la région.

Des experts américains « passent au peigne fin » la vidéo de Boko Haram montrant quelque 200 lycéennes enlevées. Les Etats-Unis « exploiteront chaque indice pour voir comment nous pouvons retrouver ces filles », a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki. La responsable a dit que son gouvernement n'avait « aucune raison de mettre en doute l'authenticité » de cette vidéo obtenue et montrant une centaine de jeunes filles présentées comme faisant partie des lycéennes kidnappées.

Des sources militaires nigérianes indiquent que deux unités antiterroristes étrangères sont déjà sur place. Le président nigérian, Goodluck Jonathan, participera samedi à Paris à un sommet international sur la sécurité dans la région. Outre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France qui ont tous envoyé ces derniers jours des experts au Nigeria, Israël a proposé son aide dimanche, comme l'avait fait la Chine vendredi.

Washington a dépêché au Nigeria une équipe de 26 experts civils et militaires pour aider à retrouver les lycéennes. Lundi, la Maison Blanche a pour la première fois donné des détails sur la composition de cette équipe, dont l'envoi avait été annoncé la semaine dernière. « Il y a cinq responsables du département d'Etat (…) et dix conseillers du département de la défense qui étaient déjà au Nigeria » et qui ont reçu de nouveaux ordres de mission, a expliqué le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney. En outre, sept autres conseillers issus du commandement Afrique du Pentagone (Africom) ont été envoyés, ainsi que « quatre responsables du FBI spécialisés dans la récupération, les négociations et les mesures de prévention d'autres enlèvements », a ajouté M. Carney lors de son point de presse quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Mar 13 Mai 2014, 3:33 am

Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Mar 13 Mai 2014, 8:57 am

Rapt de lycéennes. Le Nigeria refuse l'offre de Boko Haram
13 mai 2014


  
Boko Haram a exigé, hier, la libération de prisonniers du groupe islamiste en échange de celle des quelque 200 lycéennes enlevées mi-avril dans le nord-est du Nigeria, une demande fermement rejetée par le pouvoir nigérian.

En pleine mobilisation internationale pour sauver les jeunes filles, Boko Haram a diffusé une vidéo obtenue montrant une centaine de jeunes femmes présentées comme faisant partie des lycéennes kidnappées, et filmées lors d'une prière collective.

Le chef du groupe armé, Abubakar Shekau, parle pendant 17 minutes dans la vidéo et apparaît souriant, en tenue militaire et avec une kalachnikov appuyée sur son épaule.

Alors qu'il avait menacé de traiter les jeunes filles en « esclaves », Shekau affirme cette fois les avoir converties à l'islam.

Une annonce très mal vécue par nombre de familles concernées, majoritairement catholiques.

Hier, François Hollande a annoncé avoir demandé aux Américains et aux Britanniques de participer, samedi, au sommet africain qui réunira les dirigeants du Nigeria et de plusieurs de ses voisins pour coordonner la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram.
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Jeu 15 Mai 2014, 11:09 pm

Nigeria: Goodluck Jonathan à Chibok où les lycéennes ont été enlevées
AFP 16-05-2014 - 11:44

Le président nigérian Goodluck Jonathan se rendra vendredi à Chibok, la petite ville du nord-est du Nigeria où le groupe islamiste armé Boko Haram a enlevé plus de 200 lycéennes, son premier geste politique fort alors que les Etats-Unis critiquent durement sa gestion de la crise depuis un mois.

Après une réunion avec les chefs de l'armée et des services de sécurité, les députés nigérians ont approuvé jeudi soir à l'unanimité la prolongation de l'état d'urgence déjà en vigueur depuis un an dans les trois Etats du nord-est du pays, principaux théâtres de l'insurrection de Boko Haram.

Le Sénat devra à son tour se prononcer mardi sur cette prolongation de six mois réclamée par le président.

Après sa visite à Chibok, M. Jonathan se rendra à Paris pour participer samedi au sommet international convoqué à l'initiative de la France pour dessiner une stratégie de lutte globale contre Boko Haram.

Alors que les 223 lycéennes sont retenues depuis plus d'un mois par le groupe islamiste radical, une source à la présidence a annoncé jeudi soir que Goodluck Jonathan se rendra ce vendredi à Chibok, petite ville de l'Etat de Borno, fief historique de Boko Haram, avec les Etats voisins de Yobe et d'Adamawa placés sous état d'urgence.

Cette visite apparaît comme le premier geste politique fort dans cette crise du président Jonathan, critiqué tant dans son pays par l'opposition, la société civile et les familles des victimes, que sur la scène internationale, notamment aux Etats-Unis.

De fait, c'est seulement à la suite de la diffusion le 5 mai d'une vidéo d'Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, menaçant de traiter les lycéennes kidnappées comme des "esclaves", qui a soulevé une indignation mondiale et provoqué la réaction de Barack Obama, que le pouvoir nigérian a semblé s'émouvoir du sort des jeunes filles.

"En dépit des offres d'assistance des Etats-Unis et d'autres partenaires internationaux, la réponse du gouvernement nigérian à cette crise a été d'une lenteur tragique et inacceptable", a tonné jeudi Robert Menendez, président de la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

- Encore deux écoles incendiées -

Washington est en pointe dans la mobilisation mondiale en faveur des jeunes Nigérianes kidnappées : ils ont dépêché au Nigeria une trentaine d'experts civils et de militaires, ainsi que des drones et des avions de surveillance qui survolent le nord-est du pays pour recueillir du renseignement.

Les Etats-Unis considèrent le géant d'Afrique de l'Ouest comme un "partenaire stratégique" et s'alarment, avec la France, de la menace régionale que pose Boko Haram, inscrit depuis novembre 2013 sur leur liste noire des "organisations terroristes étrangères". Ils offrent une prime de 7 millions de dollars pour la capture d'Abubakar Shekau.

Deux écoles ont encore été incendiées dans deux villages du nord du Nigeria, a indiqué jeudi la police, selon un mode opératoire habituel à Boko Haram, qui condamne comme un "péché" l'éducation occidentale, en particulier pour les filles. Le groupe a attaqué ces dernières années des centaines d'écoles, n'hésitant pas à massacrer élèves et étudiants.

Par ailleurs, un des cerveaux présumés de l'attentat du 14 avril à Abuja, revendiqué par Boko Haram et qui avait fait 75 morts dans une gare routière, a été arrêté au Soudan. Il s'agit d'Aminu Sadiq Ogwushe, né en Grande-Bretagne, interpellé alors qu'il demandait un visa à l'ambassade de Turquie de Khartoum, au Soudan, a rapporté une source proche du dossier à l'AFP. Cinq hommes avaient déjà été arrêtés cette semaine en lien avec cet attentat, le plus meurtrier jamais perpétré à Abuja, mais les deux cerveaux étaient en fuite.

C'est pour définir une stratégie de lutte globale contre le groupe islamiste que se réuniront samedi à Paris les dirigeants des Etats de la région (Nigeria, Cameroun, Niger, Tchad, Bénin) autour du président français François Hollande, et avec des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union européenne.

Pour Paris, il s'agit d'encourager les pays de la sous-région à coopérer avec Abuja dans la lutte contre Boko Haram et "voir comment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France peuvent apporter leur soutien"
Revenir en haut Aller en bas
mick
MODERATION
MODERATION


Date d'inscription : 10/11/2010
Féminin
Messages : 7742
Pays : canada
R E L I G I O N : chrétienne

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Jeu 15 Mai 2014, 11:36 pm

Ça serait réglé depuis longtemps et ces jeunes filles seraient

de retour dans leur familles si cela se serait passé en "Amérique".

 No
Revenir en haut Aller en bas
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 19435
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Jeu 15 Mai 2014, 11:45 pm

@mick a écrit:
Ça serait réglé depuis longtemps et ces jeunes filles seraient

de retour dans leur familles si cela se serait passé en "Amérique".

 No

En Europe aussi, tu sais ... Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Ven 16 Mai 2014, 12:51 am

AFP 16-05-2014 - 13:36
Nigeria: le président annule sa visite à Chibok où les lycéennes ont été enlevées

S'exposant à de nouvelles critiques internationales, le président nigérian Goodluck Jonathan a annulé vendredi sa visite annoncée à Chibok, localité du nord-est du Nigeria où plus de 200 lycéennes ont été enlevées mi-avril par le groupe islamiste Boko Haram.

"Le président a annulé sa visite à Chibok. C'était à son agenda jusqu'à ce matin", a déclaré vendredi un responsable de la présidence à l'AFP.

Cette visite surprise dans la petite ville de l'Etat de Borno, dans le nord-est du pays, où 276 jeunes filles ont été enlevées dans le dortoir de leur lycée le 14 avril, avait été annoncée jeudi soir.

Aucune raison officielle n'a été donnée, mais beaucoup ont mis en avant des considérations de sécurité.

Au lieu de se rendre à Chibok, le chef de l'Etat nigérian quittera directement "Abuja (vendredi) après-midi pour la France", où il doit participer samedi à un sommet international convoqué à l'initiative de Paris pour dessiner une stratégie de lutte globale contre Boko Haram, a ajouté le même responsable à la présidence.

Ce déplacement au coeur du fief de Boko Haram devait être le premier geste politique fort du président Jonathan depuis le rapt des jeunes filles, alors qu'il est critiqué pour son inaction tant dans son pays par l'opposition, la société civile et les familles des victimes, que sur la scène internationale, notamment aux Etats-Unis.

De fait, c'est seulement à la suite de la diffusion le 5 mai d'une vidéo d'Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, menaçant de traiter les lycéennes kidnappées comme des "esclaves", qui a soulevé une indignation mondiale et provoqué la réaction de Barack Obama, que le pouvoir nigérian a semblé s'émouvoir du sort des jeunes filles.

Au total, 223 adolescentes sont toujours portées disparues, et dans une vidéo publiée cette semaine, Abubakar Shekau a affirmé en avoir converti quelque 130 à l'islam.

"Si en tant que Commandant en chef des forces armées, il a peur de se rendre à Chibok, pour des raisons de sécurité, il dit tout simplement aux gens du Nord-Est qu'il ne peut pas les protéger", Debo Adeniran, de la Coalition contre les dirigeants corrompus, une ONG basée à Lagos.

Aux Etats-Unis, le pays le plus mobilisé en faveur des jeunes Nigérianes kidnappées, avec notamment des drones et des avions de surveillance qui survolent le nord-est du pays pour recueillir du renseignement, le sénateur démocrate Robert Menendez a jugé jeudi que "la réponse du gouvernement nigérian à cette crise a été d'une lenteur tragique et inacceptable".

Washington considère le géant d'Afrique de l'Ouest comme un "partenaire stratégique" et s'alarme, avec la France, de la menace régionale que pose Boko Haram, inscrit depuis novembre 2013 sur leur liste noire des "organisations terroristes étrangères". Washington offre une prime de 7 millions de dollars pour la capture d'Abubakar Shekau.

- Deux nouvelles écoles détruites-

Alors que la police a rapporté jeudi la destruction de deux nouvelles écoles par Boko Haram dans des villages du Nord, les députés nigérians ont approuvé dans la soirée, à l'unanimité, la prolongation de l'état d'urgence, déjà en vigueur depuis un an dans les Etats de Yobe, Borno et Adamawa, principaux théâtres de l'insurrection de Boko Haram, dans le Nord-Est.

Le Sénat devra à son tour se prononcer mardi sur cette prolongation de six mois réclamée par le président.

Boko Haram, qui condamne comme un "péché" l'éducation occidentale, a attaqué ces dernières années des centaines d'écoles, n'hésitant pas à massacrer élèves et étudiants.

Par ailleurs, un des cerveaux présumés de l'attentat du 14 avril à Abuja, revendiqué par Boko Haram et qui avait fait 75 morts dans une gare routière, a été arrêté au Soudan. Il s'agit d'Aminu Sadiq Ogwushe, né en Grande-Bretagne, interpellé alors qu'il demandait un visa à l'ambassade de Turquie de Khartoum, au Soudan, a rapporté une source proche du dossier à l'AFP. Cinq hommes avaient déjà été arrêtés cette semaine en lien avec cet attentat, le plus meurtrier jamais perpétré à Abuja, mais les deux cerveaux étaient en fuite.

C'est pour définir une stratégie de lutte globale contre le groupe islamiste que se réuniront samedi à Paris les dirigeants des Etats de la région (Nigeria, Cameroun, Niger, Tchad, Bénin) autour du président français François Hollande, et avec des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union européenne.

Pour Paris, il s'agit d'encourager les pays de la sous-région à coopérer avec Abuja dans la lutte contre Boko Haram et "voir comment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France peuvent apporter leur soutien".
Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Sam 17 Mai 2014, 1:46 am

Sommet à Paris. Quelle stratégie pour contrer Boko Haram ?
17 mai 2014 à 13h56

Que faire contre Boko Haram ? Un mini sommet africain autour du président nigérian Goodluck Jonathan se tient ce samedi à Paris pour établir une stratégie commune contre le groupe islamique. Une rencontre qui intervient un mois après l'enlèvement de plus de 200 lycéennes et quelques heures après une attaque contre un camp de Chinois au Cameroun.

Dans la nuit de vendredi à samedi, un Chinois a été tué et dix autres "ont probablement été kidnappés" dans une attaque contre un camp de travailleurs du secteur routier perpétrée dans l'extrême-nord du Cameroun. Une attaque attribuée par la police camerounaise aux islamistes nigérians.

Cette nouvelle opération accroît encore un peu plus la pression sur le sommet de Paris au moment où la stratégie du président nigérian pour le combattre est de plus en plus contestée.
Goodluck Jonathan est arrivé le premier à l'Elysée peu avant midi et il a accueilli ensuite, avec François Hollande, les chefs d'Etat du Cameroun, du Niger, du Tchad et du Bénin, ainsi que des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union européenne.
Un millier de morts

Boko Haram apparu en 2002 dans le nord-est défavorisé du Nigeria et s'est radicalisé à partir de 2009. Le groupe menace de plus en plus les voisins du géant anglophone d'Afrique de l'Ouest. L'enlèvement massif le 14 avril dernier de 223 lycéennes dans le nord-est du Nigeria, et les vidéos du chef de Boko Haram menaçant de marier de force les jeunes femmes ou d'en faire des esclaves, ont suscité un mouvement d'indignation mondiale et braqué les projecteurs sur une violence jusqu'alors peu médiatisée. Ses attaques ont fait des milliers de morts.

L'attitude du président nigérian face aux agressions de Boko Haram critiquées
Washington, qui a classé en novembre 2013 Boko Haram sur la liste des "organisations terroristes étrangères", et qui a mobilisé hommes et équipements pour aider à retrouver les lycéennes, a fustigé jeudi "la lenteur tragique et inacceptable" de la réponse du gouvernement nigérian face à la crise.
De fait, le président Goodluck Jonathan ne s'est ému du sort des jeunes filles que plus de 15 jours après leur enlèvement. Et la veille de sa venue à Paris, s'exposant à de nouvelles critiques internationales, il a annulé une visite annoncée dans le village des lycéennes.
Paris, qui de son côté n'a pas formulé publiquement de critiques à l'encontre de son nouvel allié anglophone, première puissance économique du continent, va tenter avec ce sommet de coordonner la lutte au niveau régional.
Les diplomates soulignent l'"excellence" des relations entre Paris et Abuja depuis l'arrivée du président François Hollande, très investi sur le continent africain.
L'expertise de la France

S'il n'est pas question d'une intervention militaire occidentale contre Boko Haram, répète l'Elysée, la France, qui intervient militairement au Mali et en Centrafrique, dispose de troupes au Tchad et au Niger et dont plusieurs ressortissants ont été pris en otage dans la région, se prévaut d'une réelle expertise pour impulser cette lutte.
La France a des avions de combat Rafale à N'Djamena qui peuvent effectuer des missions de reconnaissance et deux drones au Niger, rappelle une source militaire.


Le dispositif français en Afrique en voie de réorganisation

Ce sommet intervient alors que Paris est en train de réorganiser son dispositif militaire en Afrique, "pour une conception régionale du contre-terrorisme", selon le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, qui devrait détailler prochainement le dispositif mobilisant 3.000 soldats français dans la bande sahélo-saharienne.

Paris souhaite une coopération entre les pays concernés

Au plan régional, Paris attend que les pays concernés élaborent un plan avec des mesures communes, comme le partage de renseignements, et un soutien des partenaires occidentaux à ce plan, explique une source diplomatique.
Le début d'une coopération entre le Nigeria et le Cameroun, l'un des pays les plus menacés par Boko Haram comme en témoigne l'attaque de la nuit, est à cet égard très attendu.
Les deux voisins, longtemps brouillés au sujet d'un différend territorial, ont amorcé une timide normalisation de leurs relations.

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Sam 17 Mai 2014, 6:19 am

AFP 17-05-2014 - 18:19
Le Nigeria et ses voisins déclarent la guerre à Boko Haram



Cinq chefs d'Etat africains ont adopté samedi à Paris, avec le soutien des Occidentaux, un plan de "guerre" contre le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, qualifié de "secte terroriste" et de "menace majeure" pour la stabilité de la région.

"Nous sommes ici pour déclarer la guerre à Boko Haram", a résumé le président camerounais Paul Biya, après que son homologue français François Hollande, hôte du sommet, eut annoncé l'adoption d'un "plan global régional à moyen et long terme" contre le groupe radical.

Le sommet de Paris réunissait les présidents nigérian, tchadien, camerounais, nigérien et béninois, ainsi que des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union européenne.

Le plan adopté prévoit "la coordination du renseignement, l'échange d'informations, le pilotage central des moyens, la surveillance des frontières, une présence militaire autour du lac Tchad et une capacité d'intervention en cas de danger", a détaillé François Hollande, répétant que Boko Haram était "lié au terrorisme en Afrique".

Au cours de la réunion, M. Hollande avait indiqué que Boko Haram avait des "liens établis" avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d'autres organisations terroristes en Afrique.

"Ce groupe terroriste est armé avec des moyens lourds et a des moyens financiers", a-t-il ajouté lors de la conférence de presse finale, indiquant que les armes venaient notamment de Libye.

- Jonathan "'pleinement engagé"' à retrouver les lycéennes -

Le sommet de Paris s'est tenu un peu plus d'un mois après l'enlèvement de plus de 200 lycéennes à Chibok, dans le nord-est du Nigeria, par Boko Haram, une secte islamiste apparue en 2002 et qui s'est peu à peu transformée en groupe armé dont les attaques sanglantes ont fait des milliers de morts depuis 2009.

Il s'est aussi déroulé quelques heures après une attaque dans l'extrême nord du Cameroun contre un camp de travailleurs chinois, attribuée à Boko Haram et qui a fait au moins un mort selon les autorités camerounaises, 10 autres Chinois étant probablement kidnappés.

Le président nigérian Goodluck Jonathan, critiqué pour sa gestion de la crise et sa lenteur à réagir, a assuré qu'il était "pleinement engagé" pour retrouver les malheureuses lycéennes, alors que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont engagé des moyens (notamment des avions côté américain) pour collecter du renseignement.

"Parallèlement à la réunion des chefs d'Etat, nous avons aussi eu des réunions des services concernés et les états-majors pourraient être également mobilisés. Des moyens ont été dégagés, des surveillances vont être opérées, des avions", a d'ailleurs précisé M. Hollande, en citant notamment les Rafale français basés à N'Djamena.

- Lutter contre la misère, terreau de la violence -

Le but principal du sommet était d'amener les pays de la région à collaborer au plan sécuritaire, ce qui n'est pas toujours le cas notamment entre le Nigeria et le Cameroun, longtemps brouillés pour un différend territorial.

"Nous sommes ici pour affirmer notre solidarité et notre détermination à lutter contre Boko Haram, qui est devenu un problème régional, sinon continental", a déclaré le président camerounais Paul Biya.

"Nous sommes décidés à mutualiser nos efforts, nos ressources, au niveau régional et international", a assuré son homologue béninois Thomas Boni Yayi.

Le président tchadien Idriss Deby a souligné "la détermination à faire face aux terroristes qui gangrènent la région". "Ces terroristes ont déjà fait du mal dans la sous-région, les laisser continuer, c'est prendre le risque de laisser l'ensemble de la sous-région, de l'Afrique dans le désordre", a-t-il dit.

Son homologue nigérien Mahamadou Issoufou a insisté quant à lui sur la nécessité de prévoir à long terme "un développement économique et social de la zone" pour lutter contre la misère, terreau favorable à l'émergence de mouvements tels que Boko Haram.

Les participants se sont également engagés à "accélérer la mise en place de sanctions internationales, en priorité dans le cadre des Nations Unies, à l?encontre de Boko Haram, d?Ansaru (un mouvement dissident), et de leurs principaux responsables", selon les conclusions de la réunion.

Ce sommet est intervenu alors que Paris est en train de réorganiser son dispositif militaire en Afrique "pour une conception régionale du contre-terrorisme", selon le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, qui détaillera prochainement le dispositif des 3000 soldats français dans la zone.


Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Sam 17 Mai 2014, 8:21 am

AFP 17-05-2014 - 20:41
Valérie Trierweiler mobilisée pour les lycéennes nigérianes




La mobilisation pour la libération des 223 lycéennes enlevées au Nigeria va continuer, a annoncé Valérie Trierweiler samedi après-midi à l'AFP au cours d'une manifestation sur l'esplanade du Trocadéro à Paris avec des lycéennes françaises représentant les jeunes filles enlevées.

"Nous allons continuer à nous mobiliser dans le cadre de ce mouvement initié notamment par Yamina Benguigui en essayant de trouver des nouvelles formes de sensibilisation", a précisé Valérie Trierweiler aux cotés de l'ancienne ministre de la Francophonie et de la comédienne Agnès Soral.

"Le sommet de l'Elysée sur la sécurité au Nigeria est fondamental et nous ne sommes pas là pour gêner ce sommet", a-t-elle ajouté. Le président Hollande a appelé les participants à mettre en oeuvre un "plan global" contre le groupe islamiste Boko Haram qui a revendiqué l'enlèvement des lycéennes.

Rahila, Deborah, Awah, Hauwa, Ruth, Naomi, Kauna, Lydia ... : chaque jeune manifestante portait samedi une pancarte où était inscrit le prénom des lycéennes nigérianes.

Chacune avait également revêtu un tee-shirt sur lequel était écrit en lettres rouges : "Rendez-vous nos filles. Sécurisez les chemins de l'école", suivi du hashtag #BringBackOurGirls, cri de ralliement d'une mobilisation internationale pour les lycéennes captives de Boko Haram.

A quelques pas, une vingtaine de manifestants ont protesté en même temps contre la présence au sommet de l'Elysée d'un "dictateur", le président tchadien Idriss Déby Itno. Ils avaient déployé une grande banderole avec le hashtag #Bringbackourfreedom".
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Sam 17 Mai 2014, 10:09 pm

Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
nougat-blanc
.
.
avatar

Date d'inscription : 09/05/2014
Féminin
Messages : 563
Pays : Belgique-France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Sam 17 Mai 2014, 11:12 pm

@yacoub a écrit:

Bonjour yacoub  sa veux dire quoi ce petit logo ?
Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Dim 18 Mai 2014, 12:32 am

Rendez nous nos filles

le Nigeria est un pays anglophone contrairement au Niger qui est francophone
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Lun 26 Mai 2014, 9:34 pm

Nigeria : les lycéennes seraient localisées, mais l'armée reste muette
Le Monde.fr avec AFP | 26.05.2014 à 22h07 • Mis à jour le 27.05.2014 à 07h49

C'est un premier pas dans l'enquête des autorités nigériannes, accusées d'inaction et d'inefficacité, pour libérer plus de 200 jeunes filles enlevées en avril par Boko Haram : « La bonne nouvelle pour les filles, c'est que nous savons où elles se trouvent. Mais nous ne pouvons pas vous le dire », a annoncé, lundi 26 mai, le chef d'état-major de l'armée de l'air, le maréchal Badeh, devant le QG de la défense à Abuja.

Le rapt de 276 lycéennes – dont 223 sont toujours captives –, à la mi-avril à Chibok (nord-est du Nigeria), avait créé une immense émotion et entraîné une mobilisation internationale pour les retrouver. Le président nigérian Goodluck Jonathan, critiqué pour son manque de réactivité dans cette affaire, avait exclu récemment tout échange de prisonniers – lycéennes contre islamistes détenus dans les prisons de l'Etat — avec Boko Haram, une possibilité évoquée par le chef du groupe, Abubakar Shekau.

Le gouvernement nigérian et l'armée, qui ont également été vivement critiqués sur ce dossier, ont finalement accepté l'aide occidentale pour participer aux efforts de recherches des jeunes filles. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et dernièrement Israël ont envoyé des experts pour aider le Nigeria. La Chine, dont dix ressortissants ont été enlevés, probablement par Boko Haram, dans une région frontalière du Cameroun, a aussi proposé son aide.

Quelque 80 militaires américains ont été envoyés au Tchad pour mener « des opérations de renseignement, de surveillance et des vols de reconnaissance au-dessus du nord du Nigeria et des régions voisines », avait annoncé mercredi le président Barack Obama. Ces moyens s'ajoutent aux drones, avions-espions et une trentaine de conseillers civils et militaires chargés depuis la semaine dernière d'appuyer les forces de sécurité nigérianes.

« NOUS SAVONS CE QUE NOUS FAISONS »

Le chef d'état-major des forces armées nigérianes a fait ces déclarations après s'être adressé à des manifestants qui ont organisé lundi une marche jusqu'au QG de la défense à Abuja, dernière d'une série de manifestations quotidiennes destinées à maintenir la pression sur le gouvernement. En refusant de dévoiler des détails sur la localisation des jeunes filles enlevées, Alex Badeh a qualifié l'opération « de secret militaire ». « Nous travaillons. Nous allons ramener les [jeunes] filles », a-t-il dit.

S'adressant aux manifestants, il a déclaré que les militaires avaient été confrontés au dilemme d'envoyer des troupes pour libérer les jeunes filles mais redoutaient de faire des victimes. « Personne ne doit venir nous dire que l'armée nigériane ne sait pas ce qu'elle fait. Nous savons ce que nous faisons. Nous ne pouvons pas nous lancer comme ça », et prendre le risque « de tuer nos filles alors que nous souhaitons les libérer, a-t-il dit devant la foule. Nous travaillons. Le président [Goodluck Jonathan] se tient fermement derrière nous. Le président nous a donné le pouvoir de faire le travail. »

Revenir en haut Aller en bas
Capucine
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 12/12/2011
Féminin
Messages : 3923
Pays : France
R E L I G I O N : catholique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Mar 27 Mai 2014, 9:56 pm

AFP 28-05-2014 - 10:42
Nigeria : Washington sceptique sur la localisation des lycéennes

Les Etats-Unis ne sont pas convaincus par l'annonce du Nigeria, qui assure avoir localisé les lycéennes enlevées par Boko Haram.

Les Etats-Unis ont fait part de leur plus grand scepticisme après que le Nigeria eut affirmé avoir localisé les quelque 200 lycéennes aux mains du groupe islamiste armé Boko Haram.

Washington est l'Etat le plus impliqué dans la mobilisation internationale pour retrouver les adolescentes enlevées mi-avril, mais les Américains ne ménagent pas leurs critiques envers le régime du président nigérian Goodluck Jonathan pour la gestion de cette crise. L'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo a tenté une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram pour libérer les 200 jeunes filles, que l'armée nigériane a assuré lundi avoir localisées.

"Nous n'avons pas d'information indépendante venue des Etats-Unis pour corroborer les articles de presse", a répondu la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki à des journalistes qui l'interrogeaient sur les déclarations du chef d'état-major des forces armées nigérianes, le maréchal Alex Badeh, disant "savoir où se trouvent" les 223 adolescentes. Questionnée pour savoir si elle trouvait ces affirmations "judicieuses", Psaki a souligné que "pour la sécurité des filles, nous ne discuterions certainement pas publiquement de ce genre d'information".

Elle a aussi été interrogée sur les "doutes" qu'aurait Washington -relayés par des responsables américains- sur la "capacité et le professionnalisme" des forces armées nigérianes pour mener à bien une mission réussie de sauvetage des lycéennes. "C'est comme cela que nous le gérerions et certainement comme cela que nous conseillerions à d'autres de le gérer", a répondu de manière elliptique la porte-parole de la diplomatie américaine.

Son gouvernement a dépêché au Tchad voisin quelque 80 militaires pour mener "des opérations de renseignement, de surveillance et des vols de reconnaissance au-dessus du nord du Nigeria et des régions voisines". Ces moyens humains s'ajoutent aux drones, avions-espions et une trentaine de conseillers civils et militaires chargés d'appuyer les forces de sécurité nigérianes. Mais des responsables du département d'Etat, du Pentagone et du Congrès ont aussi taclé Abuja pour sa "lenteur inacceptable" à répondre à la crise et pour les violations des droits de l'homme dont son armée est accusée.

Revenir en haut Aller en bas
yacoub
MODERATION
MODERATION
avatar

Date d'inscription : 27/07/2010
Masculin
Messages : 6902
Pays : france
R E L I G I O N : agnostique

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Mer 28 Mai 2014, 5:23 am

Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php
CHRISTOPHEG
Co-Admin
Co-Admin
avatar

Date d'inscription : 21/10/2013
Masculin
Messages : 19435
Pays : Belgique
R E L I G I O N : Trinitaire

MessageSujet: Re: Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes   Mer 28 Mai 2014, 5:25 am

L'armée du Nigéria n'est pas exempte de tous reproches ... Loin de là ... Ceci n'excusant pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
 

Nigéria : plus de 100 jeunes filles enlevées par les islamistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» En 1977, le 03/02 à 9h six jeunes filles témoins (Arles)
» La parabole des dix jeunes filles./ Père Doucette
» 2 jeunes filles disparues à Neuchâtel en Suisse
» Ces jeunes filles qu'on assassine
» Sainte Catherine de Suède, Bienheureuse Marie Karlowska, commentaire du jour "Un pauvre...était couché devant le portail"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: Accueil du forum :: . :: Actualité-