*** Forum Religions ***
Bonjour et bienvenue sur le forum.


Vous êtes invité à visiter et à vous inscrire sur ce site de dialogues.

L'inscription ne prend que quelques secondes afin que vous puissiez profiter pleinement des fonctions de ce forum religions.

*** Une fois votre inscription terminé, merci de cliquer sur le lien dans votre boite e-mail. ***


Pour le staff,

Nicodème.

Ps : si vous avez oublié votre mot de passe, cliquer sur " mot de passe oublié " puis aller dans votre boite e-mail Smile

*** Forum Religions ***

- - - Dialogues inter-religieux- - -www.forum-religions.com - - -
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Bible  Coran  D I C O  LIBRAIRIE  ConnexionConnexion  BLOG  
...BIENVENUE SUR LE FORUM, les membres du staff sont à votre disposition pour rendre votre visite sur ce site plus agréable...
Règlement du forum à prendre en compte, vous le trouverez dans la section " vie du forum ".
"Pour participer au forum, merci d'aller vous présenter dans la section ci-dessous"
 | 
 

 Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicodème
FONDATEUR
FONDATEUR
avatar

Date d'inscription : 28/05/2008
Masculin
Messages : 18998
Pays : France
R E L I G I O N : Catholique

MessageSujet: Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?   Sam 17 Aoû 2013, 4:48 am

Divinement inspirée.
"Et JESUS leur dit : Comment donc David, animé par l'Esprit, l'appelle-t-il Seigneur, lorsqu'il dit…" (Matthieu 22 : 43).

Indestructible.
"Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé" (Matthieu 5 : 17-18).

Infaillible.

"Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l'Ecriture ne peut être anéantie" (Jean 10 : 35).

Possédant l'autorité finale.
"JESUS répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (Matthieu 4 : 4). "JESUS lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu" (verset 7). "JESUS lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul" (verset 10).

Historique.

"Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre" (Matthieu 12 : 40). "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme" (Matthieu 24 : 37).

Scientifiquement exacte.
"Il répondit : N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair ?" (Matthieu 19 : 4-5).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Véritable et juste.

"Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité" (Jean 17 : 17). "JESUS leur répondit : Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu" (Matthieu 22 : 29).

Centrée sur Christ.
"Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait" (Luc 24 : 27). "Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi" (Jean 5 : 39).

Spirituellement claire.

"Alors JESUS leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes !" (Luc 24 : 25).

Suffisante pour la foi et la vie.
"Et Abraham lui dit : S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait" (Luc 16 : 31).

Références du Nouveau Testament où les auteurs proclament que leurs écrits sont revêtus de l'autorité divine.

1 Corinthiens 2 : 13 :


"Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles."

Paul, qui a écrit une bonne part du Nouveau Testament, affirme que ses paroles ont de l'autorité, parce qu'elles sont fondées sur les enseignements de l'Esprit de Dieu infaillible, et non sur les pensées de l'homme faillible.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce sont des paroles enseignées par le Saint-Esprit. Il s'agit de l'Esprit de Vérité, que JESUS avait promis aux apôtres, afin de les enseigner et de les guider dans toute la Vérité (Jean 16 : 13).

1 Thessaloniciens 2 : 13 :


"C'est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu'en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l'avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu'elle l'est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez."

Si les paroles de Paul étaient revêtues d'une telle autorité, c'est qu'elles étaient enracinées en Dieu, et non en l'homme. Dieu a employé Paul comme Son instrument, pour communiquer aux hommes Sa Parole. A cet égard, lisez le commentaire suivant, formulé par le Synode de l'Eglise Chrétienne Réformée, en 1961 :

"Il est significatif que Paul, connaissant le Canon des Ecritures inspirées de Dieu, qui constituent les "oracles de Dieu," affirme que ses enseignements, qu'ils soient oraux ou écrits, doivent bénéficier du même statut.

"La parole qu'il prêchait n'était pas une "parole d'homme," mais la "Parole de Dieu" (1 Thessaloniciens 2 : 13).

"Ce qu'il écrivait constituait "le commandement du Seigneur" (1 Cor. 14 : 37). Ceux qui n'obéissaient pas aux écrits de l'apôtre devaient être disciplinés (2 Thessaloniciens 3 : 14).

"Il a pu dire : "Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème !" (Galates 1 : 8-9).

"Quand Paul parle aux églises, en tant qu'apôtre de JESUS-Christ, c'est "Christ qui parle" en lui (2 Cor. 13 : 3).

"Paul n'a pas appris son Evangile aux pieds des hommes, mais il l'a reçu par "des révélations de JESUS-Christ" (Galates 1 : 12). Certaines de ces révélations étaient même "excellentes" (2 Cor. 12 : 7)."

L'accomplissement des prophéties : preuve de l'inspiration divine.

Depuis le Livre de la Genèse jusqu'au Livre de Malachie, l'Ancien Testament comporte de très nombreuses anticipations de la venue du Messie. De nombreuses prophéties de l'Ancien Testament se sont accomplies à la lettre dans le Nouveau Testament, concernant la naissance, la vie, le ministère, la mort, la résurrection et la glorification du Messie.

Toutes ces prophéties accomplies constituent une puissante confirmation de l'inspiration des Écritures de la Sainte Bible. Les auteurs du Nouveau Testament ont souvent fait remarquer comment Christ était l'accomplissement des prophéties messianiques de l'Ancien Testament.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://jesusvraidieu.skyrock.com
colchique
.
.
avatar

Date d'inscription : 20/01/2012
Masculin
Messages : 569
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?   Dim 18 Aoû 2013, 3:03 am

 sunny cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Jowel
.
.
avatar

Date d'inscription : 27/07/2013
Masculin
Messages : 705
Pays : 972
R E L I G I O N : Disciple de Jésus-Ch

MessageSujet: Re: Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?   Mar 01 Oct 2013, 6:10 am

Alors pourquoi tant de chamaillerie dans nos échanges lorsqu'elle est mise en avant ? Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
colchique
.
.
avatar

Date d'inscription : 20/01/2012
Masculin
Messages : 569
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?   Mar 01 Oct 2013, 8:26 pm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Alors pourquoi tant de chamaillerie dans nos échanges lorsqu'elle est mise en avant ? Laughing 
Parce que mettre en avant ses enseignements , c'est mettre en arrière des enseignements contradictoires , ce qui heurte ceux qui croient qu'ils émanent d'un Magistère supérieur.

Altération de la traduction de 1 Corinthiens 4, 6 :

S.Paul a écrit 2 fois en grec la préposition prononcée "upêrr" et signifiant "au-dessus de" , pour fournir aux Chrétiens de Corinthe le remède à tout désaccord doctrinal pouvant générer chez l'un d'entre eux un sentiment de supériorité par son arbitrage.  
En respectant scrupuleusement le texte grec , on obtient en français : "Frères , j'ai utilisé ces exemples pour Apollos et moi-même à cause de vous , pour que vous appreniez , en nous , à ne pas (être) au-dessus de ce qui a été écrit , afin de ne pas vous faire valoir un au-dessus de l'un contre l'autre."
Selon S.Paul , la tradition scripturaire doit être la référence normative de ce qu'il faut croire.
Certaines traductions évoquent un "proverbe" (dont il n'est pas question) , comme si S.Paul avait fourni une leçon proverbiale et non pas une leçon apostolique , ce qui en minimise la portée.
La pire altération se trouve dans la T.O.B !
Revenir en haut Aller en bas
colchique
.
.
avatar

Date d'inscription : 20/01/2012
Masculin
Messages : 569
Pays : France
R E L I G I O N : Chrétienne

MessageSujet: Re: Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?   Jeu 17 Oct 2013, 5:33 am


D'après l'Encyclique "Dei Verbum" , Dieu est l'auteur de tous les Livres de la Bible.
Donc : Tous les enseignements doctrinaux de la Bible sont les enseignements de Dieu. Par exemple : ch.3 v.18 dans l'évangile selon S.Jean : " Qui croit en lui n'est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà  jugé , parcequ'il n'a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu." Dans le même évangile ch.3 v.36 : " Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire au Fils ne verra pas la vie , mais la colère de Dieu demeure sur lui." Plusieurs Pères de l'Eglise ont commenté textuellement ces deux phrases dans leur sens immédiatement compréhensible.
Donc : Jugement de Dieu d'après l' enseignement de Dieu : Quiconque ne croit pas que JESUS est son Fils unique est coupable (coupable quiconque a été informé de cette vérité , qu'il soit Athée , Juif , Musulman , Bouddhiste , Hindouïste...etc ... non coupable quiconque n'a pas été informé de cette vérité). Dieu ne se contredit pas ; son enseignement chez S.Jean concorde avec ch.16 v.16 dans l'évangile selon S.Marc : "Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui ne croira pas sera condamné." ( concernant l'Evangile , la condamnation ne s'applique pas à quiconque n'aura pas été en situation de l'entendre proclamer ).
Par contre :
DIALOGUE INTER-RELIGIEUX (portstnicolas.org)
L’engagement de Dieu et la mission de l’Eglise.
L’identité chrétienne à l’épreuve de la pluralité des religions.
/...
L’église affirme que les rites et les doctrines des autres religions peuvent avoir une réelle efficacité pour le salut de leurs adeptes. "Nostra aetate n° 2." Par là se trouve écartée une position exclusiviste qui, au nom d’un ecclésiocentrisme étroit, refuserait aux religions non chrétiennes toute valeur salvatrice et révélatrice, en s’appuyant sur une interprétation durcie, et donc faussée, de l’antique adage patristique : « hors de l’église, point de salut ".
/...
La théologie doit tout d’abord montrer comment l’événement historique, particulier, concret, de l’incarnation salvifique de Dieu en JESUS-Christ concerne de manière universelle l’ensemble de l’humanité. Elle doit ensuite expliquer comment, selon la foi des chrétiens, les autres religions possèdent également une valeur salvifique qui procède du Christ.
/...
La rencontre avec des croyants d’autres religions est l’une des modalités par lesquelles l’église, aujourd’hui, est appelée à vivre sa mission. Puisse cette mission rester toujours pour elle une grande joie, considérant tous ceux que le Père lui confie comme des frères pour qui le Christ est mort et ressuscité, qu’ils le sachent ou non, qu’ils l’accueillent ou qu’ils le refusent.
ALORS ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Comment JESUS considérait la Sainte Bible ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Sainte Bible et la divinité de JESUS
» La SAINTE BIBLE...
» 152 - La Sainte Bible, un album de la grande famille des enfants de Dieu.
» Lecture audio de la sainte Bible
» guerre sainte dans la bible ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*** Forum Religions *** :: C H R I S T I A N I S M E :: Sanctuaires - Communautés Religieuses - Dévotions - autres... :: Etudes Bibliques-